L'histoire a mal commencé pour les niçois avec un pénalty imaginaire... puis une égalisation refusée de manière litigieuse... Le carton rouge d'Eysseric... puis s'ajouta un second but stéphanois hors-jeu.  Bref, il fallait un moral d'acier pour faire face à tous ces éléments contraires...

 

Pour les parieurs niçois, tous ces événements ont mis à mal leurs pronostics. Pour se rattraper, il ne  leur reste plus qu'à tenter le casino en ligne avec www.casinosenlignefrancais.fr/. Quoiqu'il en soit le Gym devra se rattraper dès le week-end prochain, surtout ils souhaitent  rester dans le top 5.

 

Tous les joueurs, mais aussi le staff, affirment que cet objectif n'est pas à l'ordre du jour, qu'il faudra reposer cette question sur ce "fameux objectif" à 5 matches de la fin du championnat, mais il serait dommage, après une saison comme celle-ci, de ne pas arriver à accrocher une des cinq premières places du championnat.

 

Le prochain rendez aura lieu au Ray, dimanche, face à Montpellier.   

 

Fiche technique

 

A Saint-Etienne (Stade Geoffroy-Guichard): Saint-Etienne bat Nice 4 à 0 (1-0)

Spectateurs: 24.358

Arbitre: B. Varela

 

Buts:

Saint-Etienne: Aubameyang (7 s.p.), Brandao (60è, 74è), Mollo (70è)

 

Avertissements:

Nice: Gomis (6è), Bauthéac (62è)

Exclusion:

Nice: Eysseric (24è)

 

Les équipes:

Saint-Etienne: Ruffier - Clerc, Bayal Sall, Perrin (cap), Brison - Aubameyang (Hamouma, 72è), Lemoine, Clément (Guilavogui, 32è), Cohade, Mollo - Brandao (Bodmer, 76è)Entraîneur: Christophe Galtier

Nice: Ospina - Civelli, Kolodziecziak, K. Gomis, Puel - Meriem (Bruins, 72è), Anin, Eysseric, Digard (cap) (Palun, 72è), Bauthéac - Maupay (Bosetti, 58è)Entraîneur: Claude Puel

 

 

Résumé

 

Des buts d'Aubameyang sur penalty, confortant avec sa 15e réalisation sa deuxième place au classement des buteurs derrière Ibrahimovic (22), de Mollo et un doublé de Brandao ont permis aux Verts de signer leur 12e match consécutif sans défaite, toutes compétitions confondues.

Mais Saint-Etienne a aussi perdu un de ses hommes de base, Clément: le milieu défensif a eu la cheville droite brisée sur un tacle dangereux d'Eysseric, exclu sur le coup (26e), une image spectaculaire. Ce qui explique aussi l'écroulement niçois.

 

 

 

Réactions

 

Didier Digard:

« C'est une soirée compliquée. On prend un but rapidement, on se retrouve à 10 contre une équipe en confiance. A 1-0 on pouvait encore espérer mais à 2-0 à la 60e, ça devient trop compliqué en infériorité numérique. C'est une défaite contre un concurrent direct certes, mais ça ne change pas ce que l'on a dit jusque là. On va essayer de faire notre bonhomme de chemin et on espère être toujours bien placé à cinq journées de la fin. »

 

Christophe Galtier:

«Jérémy est actuellement au bloc opératoire. Il souffre de plusieurs fractures ouvertes, sûrement le tibia et le péroné. Il est en train d’être opéré. Je ne vous cache que j’aurais préféré perdre le match que Jérémy ou un autre joueur. Je n’ai pas grand-chose à dire sur le match. De toutes façons, après cette blessure, je n’y étais plus. Je tiens à féliciter le groupe d’être resté dans le match.»

 

Revue de presse

 

Cuisant revers pour l'OGCN, battu sèchement dans le Chaudron des Verts (4-0). A dix dès la première demi-heure alors qu'ils déjà étaient menés, les Aiglons ont craqué en fin de rencontre.

Nice sombre à Saint-Etienne

 

Au terme d'un match marqué par l'horrible blessure de Jérémy Clément, dont la cheville a été brisée par un tacle assassin d'Eysseric, Saint-Etienne a fait littéralement exploser Nice (4-0) lors de la 27e journée de Ligue 1 et s'empare donc provisoirement de la 3e place avant le match entre Marseille et Troyes demain. A noter également les cinq cartons rouges distribués lors du derby corse, qui a vu Bastia prendre le meilleur sur Ajaccio (1-0).

Saint-Etienne monte sur le podium mais perd Clément

 

20 points sur 24 en 2013. Les Verts ne récoltent que des bonnes notes cette année. Eux qui restaient sur quatre défaites face à Nice dans leur Chaudron en L1 ont confirmé leur forme insolente du moment en atomisant de pâles aiglons 4-0. Pourtant Nice était aussi dans une forme olympique avant ce match.

Cependant, la première mi-temps n’a pas été d’une grande intensité. Le seul éclair, c’est cette passe en profondeur de Brandao pour Aubameyang qui s’est écroulé dans la surface. M. Varela n’a pas hésité et a accordé un penalty pour l’ASSE. Plutôt généreux au vu des ralentis. Le Gabonais, lui, ne s’est pas fait prier et a inscrit son quinzième but en L1 (7e).

Une large victoire au goût amer

 

Saint-Etienne s’est offert un festival offensif face à Nice (4-0) et se hisse provisoirement sur le podium. Mais la grave blessure de Clément assombrit la soirée des Verts.

La fête gachée

 

Saint-Etienne s'est largement imposé face à Nice (4-0) pour prendre provisoirement la troisième place de Ligue 1, un point devant l'OM et quatre derrière Lyon.

Les verts sur le podium avec la manière

Commentaires   

#2 tony 04-03-2013 19:11
Quand on entend des commentateurs de match sur Bein Sport comme william Ayache, On peut se demandersi il y voit bien ou s'il a reçu des consignes pour appprouver les décisions contre NICE
+3 #1 garau christian 03-03-2013 13:59
juste un petit mot pour dire a ces journaleux que si les lapins ont mis 4 buts c est aussi parce que nous avons joué a 10 apres un penalty bidon 2 ou 3 buts litigieux ( sans doute des hors jeu au départ )1 but refusé ruffier qui bouscule bauthéac apparemment c est permis par contre il n est pas venu bousculer civelli ni ibrahimovic sur le tacle de valentin il faut signaler que l homme en jaune nous laisse l avantage alors que nous avons perdu le ballon!A la place de mr rivere je mettrai en cause l arbitre qui aurait du arreter le jeu et nous siffler coup franc ; ce qu il a fait d ailleurs puisque c est ospina qui joue coup franc apres le rouge de valentin.et puis galtier qui vient se lamenter sur son joueur , pauvre tache des chevilles tu en as joué plus que toute l équipe de nice réunie alors de l humilité espèce de blaireau.

Ajouter un Commentaire