Les aiglons auraient pu plié le maintien ce soir mais ils n'ont pas voulu afin de garantir un maximum de suspens lors du dernier match à domicile face à Evian.

 

 

 

Fiche technique

 

A Toulouse, Stadium Municipal, Toulouse FC - OGC Nice : 0 - 0

 

Arbitre : M. Bastien

 

Avertissements :

Toulouse: Congré (34e), M'Bengue (71e)

Nice: Clerc (38e)

 

Les équipes

Toulouse : Ahamada - Congré (cap), M'Bengue, Abdennour, Ninkov - Capoue, Devaux (Ben Yedder, 67e), Sirieix (Bulut, 80e), Sissoko - Regattin (Akpa-Akpro, 74e), Rivière

Nice : Ospina - Diakité, Pejcinovic, Civelli, Clerc - Digard (cap), Sablé (Palun, 64e), Coulibaly, Monzon, Dja Djédjé - Gonçalves (Bahoken, 83e)

 

 Résumé

 

Tous les points sont bons à prendre. En accrochant Toulouse au Stadium (0-0), Nice grappille un point en vue du maintien. La déception est pour le TFC qui voit ses chances de voir l’Europe s’amoindrir. Face à des Toulousains complètements amorphes, Nice avait pris la partie par le bon bout pour se créer les premières occasions de la partie. Après une tête peu dangereuse de Civelli (5e), Coulibaly perçait plein axe avant de tirer sur le poteau d’Ahamada (7e). Le réveil venait d’Abdennour qui d’une frappe pure qui trouvait Ospina sur sa route (21e). Avec culot et audace, Regattin touchait à son tour du bois d’une magnifique frappe enroulée (33e). Le portier des Aiglons montrait lui aussi la hauteur de son talent en se couchant sur une tentative de Devaux (45e).

 

Capoue (48e) puis Devaux (63e) côté toulousain, Dja Djé Djé (59e) côté niçois, ne parvenaient pas à transformer leur tête en but. Le jeune Palun se créait finalement la plus grosse opportunité du match en se présentant seul face à Ahamada. Le portier sortait une parade de grande classe, non loin des limites de sa surface (82e). Après avoir sauvé sur sa ligne une tête de Pejcinovic (85e), Rivière écrasait trop sa frappe pour espérer marquer (88e). Distancé par Lyon (4e avec 50 points), Toulouse perd un rang au classement, au profit de Bordeaux, vainqueur à Auxerre (2-4). Si Nice peut se contenter de ce résultat, Toulouse a sans doute dit adieu à la Ligue Europa.

 

 

Réactions

 

 

René Marsiglia:

On va se contenter de ce point même si sur la fin nous avons des opportunités pour l'emporter. On savait que Toulouse avait un gros potentiel, surtout athlétique, un jeu de passe impressionnant. On avait un peu peur de cela, ce qui explique que l'on était craintif au début. On a réussi à se lâcher par la suite. On se contente du nul, j'ai vu que mon équipe avait du répondant.

 

Alain Casanova:

Nos trente premières minutes sont trop faibles au niveau de l'état d'esprit, au niveau technique. Nous n'avons pas mis assez de rythme et d'intensité, même si nous nous sommes repris dans le dernier quart d'heure de la période. En deuxième mi-temps nous sommes bien revenus, mais Nice était bien organisé et costaud. Sur la fin les niçois méritent même de prendre les trois points. Je leur souhaite de se maintenir. Pour nous, ce nul est insuffisant.

 

Daniel Congré:

"On a beaucoup de regrets. A domicile, on se devait de partir pour prendre des points, on a déjà perdu assez de temps On a eu quelques occasions, mais on n'a pas assez fait pour gagner. On pêche dans le dernier et avant-dernier geste. C'est dommage. En face, Nice était regroupé, ce n'était pas facile. L'Europe ? On verra. Mais ce n'est pas comme ça qu'on ira la chercher en tout cas..."

 

 

Revue de presse

 

En ne faisant pas mieux qu'un piteux match nul face à Nice (0-0), Toulouse a sérieusement amoindri ses chances de qualification européenne. De son côté, le Gym décroche un précieux point dans l'optique du maintien, au cours d'une partie comptant pour la 36e journée de Ligue 1.

Le TFC piétine

Ajouter un Commentaire