La chance a tourné... Grâce un pénalty non sifflé et un Rémy qui a su marqué au bon moment, le Gym prend les trois points de la victoire... Trois points très importants dans la lutte pour le maintien...

 

 

 

Apam a tenté, Ospina a essayé et Ollé Nicolle a réussi à nous faire couler... Jouant la défense en fin de rencontre plutôt que d'attaquer le match à bras le corps, les niçois sont restés passifs durant les 10 dernières minutes, se satisfaisant du match nul... mais malheureusement ce que personne n'a toujours pas compris c'est que nous sommes incapables de jouer la défense, et ce qui devait arriver, arriva... Désespérant!

Les niçois n'ont pas démérité face aux lyonnais mais n'ont pas gagné ni ramené un point qui aurait été mérité. Faute à Lloris notamment. Quoiqu'il en soit le président niçois n'avait pas l'air déçu de cette petite contre performance... Souhaitons simplement que Bordeaux gagnera son match face au Mans, le jour où la rencontre aura lieu... car l'homme fort du gym pourrait rire jaune dans le cas contraire.

Les niçois ont réussi l'essentiel ce soir en gagnant face à Lorient. On regrettera les nombreuses occasions ratées par Rémy. On notera qu'hormis le premier arrêt hésitant, Ospina fut impeccable... mais,... que le match fut long... pour atteindre les trois points de la victoire. Pour finir, Patrick Governatori a confirmé Didier Ollée-Nicolle à son poste. De quoi ramener un peut de calme à l'OGC Nice.

Les niçois reviennent bredouilles de ce déplacement après une partie soporifique. Pourtant à quelques minutes de la fin, les aiglons avaient fait le plus dûr en revenant au score mais cela n'a pas suffit. Samedi prochain, si les "rouge et noir" ne gagnent pas, les coéquipiers de Rémy atteindront les trois mois de matches sans victoire.

Les niçois ont souffert notamment en seconde période. On remerciera Lionel Létizi pour ses multiples arrêts décisifs et Digard pour son match espoutouflant. Pour le reste, les aiglons prennent un point. Cela suffira-t-il pour casser la mauvaise spirale niçoise. Réponse samedi prochain face à Valenciennes.

L'OGC Nice ne méritait pas de perdre à Monaco. Pourtant deux erreurs défensives et la cause était entendue. Pourtant les aiglons se sont battus jusqu'à la dernière minute. Pas chanceux! Quoiqu'il en soit on notera que dès le troisième but (et alors qu'il restait plus de 30 minutes), les supporters n'ont pas hésité à demander la tête du Coach. Navrant lorsqu'on pense aux résultats des années précédentes et aux renversements de situation. Mais bon cela arrange peut-être certains. En conclusion, on pourra dire que le Gym n'avance plus,... pas plus que ses poursuivants... et il va falloir réagir... peut-être avec un homme à casquette (vous savez celui qui a fait descendre les canaris)...

 

L'OGC Nice a encore montré ce soir des lacunes, qui paraissent insurmontables. Heureusement, notre gardien reste un des éléments efficaces avec nos deux nouvelles recrues car pour le reste, le niveau est tellement faible! On sortira, quand même, du lot Coulibaly. Dire que certains supporters ont payé pour voir ce match pitoyable qui se termine pas une erreur d'arbitrage grotesque. Désespérant, fatiguant, déprimant, voilà les trois qui résument le mieux ce match.

Un match nul aurait été plus juste mais au final, les aiglons perdent encore trois points. Que dire du but? Les niçois n'ont pas de chance mais surtout les "rouge et noir" n'ont pas les capacités à remonter un score défavorable. Dommage!

Il n'y a rien à dire... Les joueurs devraient avoir honte de leur prestation notamment lorsqu'on voit l'implication et la volonté de certains en seconde période. Vous allez nous dire: mais il y a huit joueurs à la CAN. Peut-être! Mais lorsque l'on regarde la composition de l'équipe, 90% des joueurs présents sont des titulaires ou des remplaçants de l'équipe "une". Ces derniers ont été incapables de battre une équipe de national qui occupe la profondeur du classement dans sa catégorie. C'est honteux!  Où est le respect du maillot et du club? Franchement nous ne le voyons pas dans cette équipe.