Débarqué en août dernier à Nice, Wesley Sneijder était censé être la tête de gondole du nouvel effectif niçois. Souvent blessé et rarement au niveau, le Néerlandais pourrait finalement plier bagage dès cet hiver, direction la MLS.

 

Un flop, il n'y a pas d'autres mots. Du haut de ses 33 ans et de sa riche expérience du football européen, Wesley Sneijder débarquait l'été dernier à Nice avec l'étiquette de rock star. Comme Ben Arfa, Belhanda, Dante ou Balotelli avant lui, Sneijder était censé être le nouveau pari gagnant des Aiglons sur le front du mercato. Mais après trois mois et demi passés en France, le bilan est sans appel : 8 matches disputés toutes compétitions confondues (sur 20 possibles), zéro but et une seule passe décisive. Bien trop maigre pour un joueur du calibre du Néerlandais, passé notamment par l'Ajax, le Real Madrid ou encore l'Inter Milan.

 

Arrivé en méforme sur la Côte d'Azur, Sneijder s'est blessé la semaine passée à l'entraînement et était forfait dimanche dernier lors de la déroute niçoise face à l'OL (0-5). Ce lundi, Lucien Favre a annoncé qu'il souffrait d'une lésion aux ischios-jambiers et qu'il serait absent un mois. Son année 2017 est donc d'ores et déjà terminée et il se pourrait bien qu'il ne reporte plus jamais le maillot niçois.

 

Son agent discute avec le Los Angeles FC

 

Selon le quotidien néerlandais AD, l'agent de Wesley Sneijder s'est en effet rendu lundi en Californie pour rencontrer les dirigeants du Los Angeles FC, une nouvelle franchise qui débarquera en MLS l'année prochaine et sera entraînée par Bob Bradley. Une formation qui avait déjà courtisé le meneur de jeu batave en juin dernier, juste avant que ce dernier ne résilie son contrat avec Galatasaray et décide finalement de rejoindre Nice. Sneijder s'était vu proposer un contrat de deux ans avec une rémunération annuelle de 3 millions d'euros.

 

Selon le quotidien néerlandais, la famille Sneijder rêve depuis longtemps de vivre aux Etats-Unis et verrait d'un très bon oeil ce transfert hivernal. Reste à savoir si Nice acceptera de se séparer de son joueur, sous contrat jusqu'en juin (avec une deuxième année en option), alors qu'il pointe actuellement à la 18e place de notre championnat. On serait tenté de dire que ce ne serait pas une grosse perte au vu de ce qu'il a montré jusque-là.

Yoan Cardinale, en fin de contrat en juin prochain, a reçu une offre de prolongation de la direction azuréenne. La proposition du club niçois porte sur un renouvellement de contrat de trois ans, assortie d'une très légère augmentation salariale.

 

Pour l'heure, le portier originaire de Marseille hésite. D'abord parce que le salaire proposé par la direction de l'OGC Nice ne lui convient pas, l'augmentation étant jugée dérisoire par le gardien niçois.

 

Mais aussi parce que le portier de 23 ans attend plus de garanties sportives. Cardinale s'inquiète de son temps de jeu, et a surtout appris que l'OGC Nice partait en quête d'un nouveau gardien. Baptiste Reynet, le Dijonnais, est notamment suivi par les Aiglons, comme plusieurs portiers étrangers.

« Je l’ai de temps en temps au téléphone car, comme vous le savez, on a gardé contact. On a essayé de le faire venir cet été, mais ça ne s’est pas fait. Après, c’est suivant le coach. Pour avoir Hatem, il faut avoir un système de jeu. Est-ce que le coach décidera de ce système de jeu, je ne sais pas pour l’instant. Il faut que lui souhaite venir, que nous ayons ce souhait et que le coach le veuille. Le coach apprécie beaucoup Hatem. On est tous fans d’Hatem. Il n’y aura pas beaucoup de mouvements dans ce mercato d’hiver au niveau des arrivées et des départs », confie Jean-Pierre Rivère à BeinSports.

 

Selon France Football, Vincent Marcel devrait rapidement être prêté. Le joueur n'est quasiment plus appelé en L1 et joue rarement en CFA... Il y a des choses étonnantes à Nice surtout pour un joueur qui n'a pas démérité en début de saison.

Au Torino depuis cet été, Salvatore Sirigu aurait pu continuer sa carrière en France : le gardien italien était convoité par l'OGC Nice. Mais il a refusé la proposition du club azuréen.

 

«Je me sentais encore trop lié au Paris-Saint-Germain pour jouer contre le PSG, c'est la première chose à laquelle j'ai pensé, a-t-il expliqué dans une interview au CFC, qui sera diffusée dimanche sur Canal +. Je me suis aussi dit que j'allais jouer contre Javier (Pastore), contre Marco (Verratti), contre Thiago (Silva et Motta), mais je ne peux pas jouer maintenant contre eux parce que pour moi, ce n'est pas normal.»

 

«Après, j'ai regretté parce que c'est quelque chose qu'un joueur professionnel doit dépasser, a-t-il avoué. Franchement, j'ai regretté parce que Nice c'est une bonne ambiance, c'est une bonne équipe, c'est une équipe qui fait bien les choses et je me suis enlevé la possibilité de pouvoir y jouer pour un caprice.

Les dirigeants niçois mèneraient actuellement une réflexion autour d'un départ anticipé de Wesley Sneijder cet hiver.

 

Wesley Sneijder pourrait-il quitter l'OGC Nice quelques mois seulement après son arrivée ? L'hypothèse n'est pas à exclure aujourd'hui. Selon nos informations, le scénario d'un départ de Sneijder au mercato d'hiver est actuellement évalué par les dirigeants niçois. Pour l'instant, aucune décision définitive n'a été prise d'autant que certaines inconnues restent à lever, comme les intentions du joueur ou le cadre que pourrait prendre l'opération (laisser Sneijder libre s'il reçoit une offre à sa convenance cet hiver ?). En tout cas, une réflexion est actuellement menée sur le sujet.
Nice espère recruter un ailier gauche de haut niveau.

 

 

 

Selon certaines indiscrétions récupérées par le 10 Sport, le Gym travaillerait en parallèle au recrutement d'un ailier gauche de haut niveau cet hiver, avec une enveloppe financière conséquente. Est-ce lié au départ de Sneijder ? Difficile à dire. Mais il est clair qu'un départ de Sneijder libérerait une grosse place au budget pour financer le recrutement d'un ailier de haut niveau. Hatem Ben Arfa a longtemps été espéré, mais le joueur parisien a l'intention d'aller au bout de son contrat.

En manque de temps de jeu depuis son arrivée lors du dernier Mercato d’été, le meneur de jeu international néerlandais Wesley Sneijder (33 ans) commence à se poser des questions sur son avenir sous les couleurs de Nice. Alors que Lucien Favre privilégie désormais une organisation avec deux pointes (Mario Balotelli et Alassane Plea), l’ancien joueur de Galatasaray risque de connaître des semaines difficiles, et il n’est pas exclu que le numéro 10 fasse ses valises avant le terme de son engagement en juin 2018 (+ une année supplémentaire en option).

 

Aujourd’hui, le natif d’Utrecht dispose notamment d’une piste en Turquie. Selon certaines indiscrétions, l’ex-sociétaire de l’Ajax Amsterdam, du Real Madrid et de l’Inter Milan suscite l’intérêt de l’Istanbul Basaksehir (5eme de Süper Lig), où évoluent Aurélien Chedjou, Gaël Clichy, Emre Belözoglu ou encore Emmanuel Adebayor.

D'après la presse allemande, le Bayern Munich, qui cherche un remplaçant à l'Italien Carlo Ancelotti, limogé la semaine dernière, songerait à Lucien Favre...

 

Le feuilleton de son départ au Borussia Dortmund avait plombé le début d'été de l'OGC Nice. S'apprête-t-on à en vivre un remake?

 

C'est ce que croit savoir Die Welt. D'après le très sérieux quotidien allemand, le nom de l'entraîneur de l'OGC Nice figure sur la short-list du Bayern Munich. Une semaine après le licenciement de Carlo Ancelotti, le club bavarois cherche toujours le remplaçant de l'Italien.

 

Si Thomas Tuchel (ex-Dortmund) et Julian Nagelsmann (Hoffenheim) font figure de favori, Lucien Favre jouit toujours d'une belle cote outre-Rhin depuis ses passages au Hertha Berlin et au Borussia Mönchengladbach.

Malgré le départ de son fameux directeur sportif Monchi, parti à l'AS Rome, le FC Séville reste à l'affût de talents susceptibles de progresser. Et selon la presse espagnole, les recruteurs du club andalou cibleraient un nouvel attaquant de Ligue 1, décrit comme le "nouveau Gameiro", qui a lui quitté le club pour renforcer l'Atlético de Madrid à l'été 2016.

 

Alassane Pléa aurait tapé dans l'oeil des Sévillans, qui seraient très intéressés par son profil. L'attaquant de l'OGC Nice formé à l'Olympique Lyonnais arrive de surcroît en fin de contrat au 30 juin prochain

 

On rappelera simplement à BeinSport que le contrat de l'attaquant a été revalorisé et prolongé

«Comment vous sentez-vous deux semaines après ce transfert raté au FC Barcelone ?


Si je ne me sentais pas bien, je n'aurais pas fait deux matches aussi plein contre Monaco (4-0) et Zulte (5-1). Ces deux matches ont été aboutis pour moi, dans l'effort, et c'est l'important. Contre Monaco j'ai bien géré les 90 minutes, contre Zulte, j'ai pensé sortir après avoir reçu un coup mais finalement non. Je me sens bien, dans l'effort et mentalement.

L’arrivée de Jean-Michaël Séri au FC Barcelone, qui aurait un accord avec l’OGC Nice, devrait se faire, mais seulement sous certaines conditions.

 

En Catalogne les médias en sont persuadés. Jean-Michaël Séri arrivera au FC Barcelone lors du mercato hivernal. Les Blaugrana veulent faire valoir leur accord avec l’OGC Nice, qui porterait sur un transfert pour 40M€ agrémenté de plusieurs bonus, afin de s’attacher les services du milieu de terrain. Un contrat de quatre ans attendrait d’ailleurs l’Ivoirien, qui pourrait ainsi accomplir son rêve d’évoluer au Barça.


Séri au Barça... seulement en cas de départ de Turan ou Gomes ?

 

La tendance est quelque peu différente selon MARCA. Le quotidien explique en effet que l’arrivée de Jean-Michaël Séri au FC Barcelone pourra se faire, mais seulement en cas de départ ! Le Barça souhaiterait vendre Arda Turan, qui était proche de rejoindre Arsenal cet été, avant de décider de rester au club. Ainsi si le Turc, ou tout autre milieu de terrain jugé indésirable comme André Gomes venait à partir, la porte serait grande ouverte pour l’Ivoirien.

 

L'avocat d'Hatem Ben Arfa, Jean-Jacques Bertrand explique la situation de son joueur...

 

  pub

Sous-catégories