Les aiglons ont été timides mais surtout en manque d'inspiration, d'envie... Les aiglons restent très limités notamment au milieu de terrain, qui est quasiment inexistant. La seule satisfaction reste Atal. On notera aussi que l'arbitrage francais a trouvé une nouvelle cible pour montrer sa  volonté de sanctionner la simulation. Nous en sommes déjà à 3 jaunes pour ce type de faute pendant que les lyonnais, parisiens...Etonnant!

 

 

Fiche technique

 

Montpellier HSC - OGC Nice : 1 - 0 (1-0)
Arbitre : M. Leonard

But :
Montpellier : Laborde (35e)

 

Avertissements :
Montpellier : Hilton (46e), Sambia (50e), Aguilar (90e) Nice : Balotelli (52e), Saint-Maximin (90e+3)

 

Les équipes :
Montpellier : Lecomte - Aguilar, Congré, Hilton (cap), Pedro Mendes - Le Tallec, Oyongo, Sambia (Lasne, 86e), Skhiri - Laborde (Skuletic, 84e), Delort

Nice : Benitez - Atal, Herelle, Dante (cap), Sarr, Boscagli - Tameze (Srarfi, 85e), Lees-Melou, Cyprien (Makengo, 73e) - Balotelli, Saint-Maximin

 

Le but

 

35ème But de Laborde pour Montpellier ! A la suite d'un bon mouvement montpelliérain, le ballon arrive sur Aguilar au second poteau. Le latéral du MHSC tente sa chance. Benitez plonge mais commet une faute de main. Laborde en profite et n'a plus qu'a pousser le ballon dans le but vide. 1-0 pour les locaux !

 

 

Résumé

 

Le MHSC a confirmé son très bon début de saison en battant Nice à domicile (1-0). Un but de Gaetan Laborde a suffi au bonheur des Héraultais.

 

Avec le LOSC, Montpellier est la grande sensation du premier quart du championnat et la formation de Michel Der Zakarian l'a encore prouvé ce samedi en assurant le plein de points face à Nice. Contre une formation azzuréenne qui était pourtant également en pleine bourre, les Héraultais ont encore une fois appliqué leur tarif, à savoir une victoire sur la plus courte des marges mais qui les contente amplement. Avant les matches du dimanche, les Pailladins se retrouvent à une séduisante troisième place au classement.

 

Face à l'OGCN, le MHSC n'a rien changé à sa manière de faire et les habitudes qu'on lui connait sous Der-Zakarian. Comme lors de ses précédentes sorties, l'équipe s'est surtout attelée à bien défendre, ne concédant que très peu d'occasions dangereuses (2 tir cadrés essuyés). Ensuite, il fallait se montrer opportuniste devant en exploitant l'une des rares opportunités qui pouvaient se présenter. Là aussi, la mission a été accomplie. À la 35e minute de jeu, Gaëtan Laborde s'est montré efficace la seule fois où il était en position avantageuse devant les buts adverses.

montpelliernice2018

 

Des Aiglons bien discrets

 

Après une tentative d'Aguilar, Walter Benitez, le gardien niçois, s'est manqué sur une intervention. Et l'ancien Bordelais a bien senti le coup et n'avait dès lors qu'à conclure dans les buts vides. Après Damien Le Tallec la semaine dernière, il s'offre son premier but sous les couleurs montpelliéraines. Et sa réalisation à lui est encore plus savoureuse puisqu'elle fut synonyme de victoire. Contrairement à ce qui est arrivé face au Racing (1-1), Montpellier ayant su cette fois-ci tenir bon jusqu'au bout. Cela étant, ce n'était pas la plus dure des tâches contre des Aiglons à court d'idées. A noter qu'en fin de match, les locaux ont aussi touché le poteau par l'intermédiaire d'Andy Delort (89e).

 

balotellimontpellier2018

 

Disposés dans un système en 3-5-2, et avec Balotelli et Saint-Maximin aux avant-postes, les Niçois avaient pourtant les atouts sur le papier pour espérer ramener quelque chose de la Mosson. Au lieu d'enchainer, les hommes de Patrick Vieira sont malheureusement retombés dans leur travers, avec jeu insipide et aussi très peu d'entrain. Se seraient-ils reposés sur les lauriers après deux succès de suite ? Ce n'est pas impossible et c'est exactement ce que Montpellier doit éviter de faire lors de ses prochaines rencontres pour espérer prolonger son état de grâce. Goal.

 

 

Réactions

 

 

Patrick Vieira :

Ce n'est pas le problème de Balotelli, mais de l'équipe. Quand on joue un match de ce niveau-là, si l'adversaire en veut plus que nous, c'est un mauvais départ. Je n'ai pas aimé le manque d'envie et de détermination de l'équipe. On n'a pas été présent dans les duels. Avant de penser à gagner, il y a un minimum, et on ne l'a pas fait dans ce match. Avec une telle première période, on ne peut pas espérer mieux. Je ne sais pas si on a eu un excès de confiance après nos deux derniers résultats. Montpellier nous ne nous a pas posé énormément de problèmes, mais a fait preuve de plus d'envie. Mario (Balotelli), qui n'est pas prêt physiquement, a été à l'image de l'équipe.

 

Dante :

Ce soir, on a essayé d’être entreprenants. Le problème, c’est qu’on rencontre toujours des adversaires difficiles à jouer. Ils ont une tactique bien en place, et c’est difficile de gagner contre ce genre d'équipes. Après, il n’y a pas eu que du négatif. Certes, on doit beaucoup s’améliorer, mais il vaut vite se reposer car on a déjà une autre bataille à mener mardi.

 

Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier) :

On a fait un vrai match. On a mis beaucoup d'intensité, on est allé les chercher très haut. On n'a pas laissé Nice s'exprimer (...). On a mérité notre victoire au regard du contenu et de l'agressivité. J'ai aimé l'attitude de Montpellier. (...). Je n'avais de doute sur mes attaquants au regard de leur investissement à l'entraînement. Je savais qu'ils aillaient y arriver. C'est juste dommage qu'Andy Delort n'ait pas marqué. (...) On a joué, on s'est lâchés. Maintenant, nous devons réitérer ces matchs tous les week-ends. C'est bien d'avoir onze points, mais ce n'est que le début de Championnat. Nous devons bien aborder le match à Caen pour nous offrir un bon derby dimanche.

 

 

Revue de presse 

Les Héraultais ont profité de la faiblesse niçoise pour gagner leur premier match à domicile depuis février et grimper sur le podium.

 

MONTPELLIER – C’était un beau soir pour se retourner sur le passé avec soulagement, pour savourer le goût d’une sensation perdue. Les Montpelliérains ont enfin gagné hier à la Mosson et ils n’étaient pas sortis vainqueurs d’un match de L1 à domicile depuis le 3 février, contre Angers (1-0), mais leurs supporters pensent déjà à la suite. À la 34e minute, la butte Paillade a déployé une banderole qui annonçait ce que les ultras souhaitent voir contre le rival nîmois, dimanche prochain : « J-8. On veut du sang, de la sueur et la victoire ! » Au même moment, les joueurs héraultais montraient qu’ils ne savent pas seulement combattre sur un terrain. Une jolie combinaison aboutissait à un centre du latéral gauche, Oyongo, repris par le latéral droit, Aguilar, dont la frappe déviée par Benitez était poussée dans le but par Laborde (1-0, 35e).

 

Arrivé de Bordeaux en août, l’attaquant n’avait pas non plus marqué en L1 depuis le 3 février et il était donc doublement délivré. « Je suis venu pour être décisif et je suis très heureux que mon but amène la victoire, souriait-il. Casser cette série à domicile, c’était très important. Ça faisait sept mois, c’était très, très long. » Son entraîneur, Michel Der Zakarian, tient différemment les comptes : « Ça faisait cinq mois depuis février, je n’inclus pas les vacances... On s’est souvent fait rejoindre alors qu’on méritait de gagner mais là, on a joué, les joueurs se sont lâchés. Il faut les féliciter pour leur attitude. On a fait un vrai match, avec beaucoup d’intensité, on est allés chercher les Niçois très haut, ils n’ont pas pu s’exprimer. »

 

Totalement apathiques, les Azuréens avaient laissé la conviction et l’envie au seul Atal, qui a encore brillé sur son couloir droit. Ils ont quand même perpétué l’espoir jusqu’au bout, sans qu’on sache trop comment. Ils ont dû attendre la 78e minute pour réussir leur unique frappe cadrée, qui est évidemment l’œuvre d’Atal mais ils ont réveillé des angoisses montpelliéraines dans le temps additionnel. Mario Balotelli a provoqué un coup franc, les tribunes se sont crispées car Strasbourg avait égalisé à la 93e minute samedi dernier (1-1), et la frappe de l’Italien s’est envolée au-dessus du but. Il a tout raté hier, mais Patrick Vieira ne veut pas personnaliser le débat : « Ce n’est pas le problème Balotelli, c’est le problème de l’équipe, analysait l’entraîneur niçois. Mario, je sais qu’il n’est pas prêt physiquement. Il a été à l’image de l’équipe, tout simplement. On a été vraiment en dedans, on ne méritait pas grand-chose. On est tombés sur une équipe qui en voulait beaucoup plus que nous. Ce que je n’ai pas aimé, c’est le manque de détermination.»

 

Alors que les deux victoires d’affilée à Lyon (1-0) et contre Rennes (2-1) esquissaient des progrès soutenus par le passage au 3-5-2, la soirée prouve que la jeunesse niçoise reste à la merci d’une rechute. Face à des Montpelliérains disposés dans le même schéma, elle a failli dans les duels. « Dès qu’on ne joue pas avec la même agressivité, c’est compliqué de prendre des points, regrettait Dante, le capitaine. C’est le problème de la jeunesse, ça monte et ça descend. » Elle est descendue très bas hier, même si Lees-Melou s'est vu refuser un but (voir par ailleurs), et Sambia et Delort auraient pu l’enfoncer davantage s’ils n’avaient pas touché le poteau (41e, 88e). Les Héraultais ont l’habitude de gagner par la plus petite des marges, et cela ne les empêche pas de grimper : ils sont troisièmes ce matin, et ils ont assez de qualités pour être dignes de ce podium provisoire.

 

 

 

 

 

Commentaires   

#17 PORPORINO 25-09-2018 15:28
Match indigent contre MHSC. Des passes en arrière ou au gardien en pagaille et aucune vista du jeu, à l'exception d'Attal qui sauve l'honneur d'une équipe trop inconstante pour jouer le haut du classement. Dire qu'il y a 2 ans Nice offrait le plus beau jeu de la ligue 1! Quand à Mario, quelle déception de le voir tomber dans ses travers habituels au lieu de montrer l'exemple...On ne prend même plus de plaisir à regarder l'équipe jouer.
#16 CIENLAN 24-09-2018 08:10
le manque d implication d une grande partie de l equipe c est HONTEUX
#15 Gandolfi 24-09-2018 06:05
Ne nous rendons pas malade pour des cons pareils.Ce n'est qu'un jeux n'oublions pas.Eux ne l'oublient pas.Moi perso,j'ai vu ce match pitoyable surtout au niveau de l'envie,mais mon but No 1 était d'aller dimanche au lac de Fremamorte dans le boréon ou j'ai passé une super journée.Je vous prie de croire qu'avec ces paysages grandioses on oublie trés vite les travers de ces millionaires.Si c'était des BJEKOVIC ou autre super talents qu'on a eu,on pourrait dire merde! ils sont pas dans le coup mais ça va revenir,mais la il faut quand meme etre réaliste,a part 2 ou 3 coups d'éclat de Stmaximin ou Atal,il joue comme des casseroles,alor s prenons ça au second degrés,ça en vaut pas la peine .Bonne sortie!
#14 canardou 23-09-2018 20:09
Tu as raison Jean, ce n'est pas la peine de se faire du mal. Prenons plutôt du bon temps.
#13 jean 23-09-2018 19:43
une bonne pizza avec un bon rosé bien frais
ça c pas mal, avec Mme.
#12 canardou 23-09-2018 18:56
Samedi soir je suis allé voir une rencontre interclub (8 matchs) de national1 de badminton. Je me suis régalé. Et je crois que j'ai bien fait quand je lis vos commentaires. C'est une bonne chose de se détendre le week-end.
Il va falloir que je me trouve quelque chose à faire mardi soir (un cinoche?).
#11 gandolfi 23-09-2018 13:10
Moi je crois surtout que les joueurs en ont ras le cul de l'attitude de Balotelli.Quand vous avez un mec comme ça qui gagne 400 ou 500000 euros par mois,dans les tetes ça travaille c'est sur.Il vaut mieux qu'il mange des chipolatas et laisser St Maximin beaucoup plus libre devant;Et mettre Makengo qui je suis sur a envie de remuer toute cette melasse.J'ai pas envie de detruire Balotelli mais ce mec est bon quand il a un milieu à la hauteur,parce qu'il lit trés bien les intentions de ces coequipiers,mai s pas avec le milieu de Nice,c'est trop trop brouillon.Il faut l'oublier et faire jouer Miziane.
#10 jean 23-09-2018 12:41
Dante secoue son coéquipier Balo. Perso. : Merci Dante de le secouer il en a besoin. En public, je ne sais pas mais il en avait sur la patate le Dante. Il est vrai que l'entraînement a repris le 2 juillet et que Mario est arrivé avec 15 jours de retard et après un passage à l'OM. Pas arrivé avec le bon poids aussi comme un bon pro qui se respect. Il a également loupé le stage! c'est pas pour lui peut -être, trop fort est en condition. Bilan : 2 matchs et 2 cartons et les arbitres ne le supportent plus dans son attitude! et pas de but et pas en forme. Bref le boulot a commencé depuis bientôt 3 mois et malgré un salaire à plus de 400ke on doit dire que le bilan tant au niveau comportementale que sportif est désastreux.
Ceci est un peu/beaucoup la raison pour laquelle plus personne n'en veut! après rester au gym quand on a encore un an de contrat c'était facile !
Je lui souhaite et pour le gym de mieux réussir les mois restants! prions!
#9 Pitchoun 23-09-2018 12:04
Fais comme moi Stephil, ne t'abonne plus et ne va plus au stade jusqu'a ce qu'il y ait plus de volonte de la part de tout le club des dirigeants aux joueurs en passant par le staff technique de montrer autre chose sur le terrain. Autant j'ai admire le coaching de Viera sur les 2 derniers matchs autant sur celui-la il n'a pas su les reveiller a la mi-temps...
#8 stephil 23-09-2018 11:40
honte aussi a nous qui ne mette aucune pression a riviére et fournié aucune pression a l'entrainement des joueurs comme a une epoque :-* aucune pression pendant un match et est devenu aussi moult et sans envie comme cette equipe :zzz :cry:

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir