Sensation de l’été 2016, Mario Balotelli, qui ne devait rester qu’un an à Nice, va vivre sa troisième saison dans un club qui a besoin de lui.


Alors que l’avenir de Mario Balotelli ne semblait plus s’inscrire à Nice, Yoan Cardinale avait assuré samedi, dans la foulée du match nul à Caen (1-1), que l’attaquant pouvait encore évoluer sous les mêmes couleurs cette saison. Cette déclaration avait déclenché quelques sourires, mais ce n’était pas une blague, et ce n’était pas non plus une gaffe : proche de la star, le gardien n’a pas trahi de confidence et laissait seulement toutes les portes ouvertes, ce qui n’est jamais une mauvaise idée quand on parle de « Balo ».

 

Il était un peu moins de 7 h 30 quand l'Italien (28 ans) est arrivé hier au centre d’entraînement du Gym, avec un grand sourire qui prouvait qu’il n’était surtout pas malheureux de respecter le planning fixé par Patrick Vieira.

 

L’entraîneur souhaite que ses joueurs prennent le petit déjeuner ensemble avant de se retrouver sur le terrain à 9 heures, et Super Mario a déjà pu s’accoutumer à cette routine de lève-tôt qui ne colle pas vraiment à sa réputation. Même si son départ était dans tous les esprits, il s’est plié à ce rythme depuis le 17 juillet, quand il s’est souvenu du chemin de l’entraînement après avoir séché la reprise collective fixée le 2 juillet. Il a travaillé à l’écart une dizaine de jours avant d’être intégré aux séances collectives comme un joueur lambda, qui figurait à coup sûr dans le camp des remplaçants lors des oppositions.

 

cardibalotelli

 

Avec lui mais sans Saint-Maximin ?


Qu’il porte le maillot niçois ou marseillais, il savait qu’il serait suspendu lors des trois premières journées, mais il a continué de se comporter avec ses coéquipiers comme il en avait l’habitude. L’annonce de lundi soir n’a donc pas révolutionné la vie du vestiaire et elle a été bien accueillie par les supporters présents hier pour observer la séance ouverte au public.

 

Le 5 juillet, les ultras de la Populaire Sud avaient condamné par communiqué l’absence de Balotelli, s’estimant « déçus » et « trahis », mais son comportement depuis et la communication du club vont dans le sens de l’apaisement. Aucun fan niçois ne pourra de toute façon assister à son retour en L 1, le 31 août à Lyon, car une interdiction de déplacement des supporters de l'OGCN a déjà été prononcée. L’Italien sera très attendu, puisque les deux premiers matches, contre Reims (0-1) et à Caen, ont montré que le Gym avait cruellement besoin d’un numéro 9. Il s’agira de Super Mario, pour la troisième saison d’affilée, et les dirigeants azuréens vont bientôt discuter de la suite avec l’intéressé et son agent, Mino Raiola.

 

Une augmentation salariale sera au centre des échanges, comme une éventuelle prolongation de son contrat qui expire en juin, car le Gym a réglé le problème du buteur sans payer de transfert. Une arrivée est encore probable devant, mais avec Myziane Maolida, acheté 10 M€ à Lyon, Balotelli, et Allan Saint-Maximin, l’attaque présente des ressources inespérées, si elle reste en l’état. Acheté également 10 M€ l’an dernier à Monaco, Saint-Maximin pourrait en effet être vendu en Espagne et cette perte serait alors compensée.

 

 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir