Déplacement de nouveau interdit, depuis hier, pour les supporters niçois. Une honte...Retrouvez toutes les infos sur la rencontre, remises à jour quotidiennement...

 

 

Le match est à suivre sur :

 

Radio

 

RMC Mutlitlive

 

France Bleu Azur

 

Internet

 

Streaming : Fromsport

 

 

Réservez vos places de match simplement!


 

 

 

Les côtes pour vos paris sportifs

 

 


Les news


22/04

 

Le groupe niçois: Cardinale, Benitez. - Baysse, Dalbert, Dante, Le Marchand, Ricardo, Sarr, Souquet. - Belhanda, Eysseric, Koziello, Seri, Walter. - Balotelli, Donis, Le Bihan, Srarfi.

*

Le groupe toulousain: Mauro Goicoechea - Alban Lafont - Kelvin Amian - Issa Diop - Christopher Jullien - François Moubandje - Steeve Yago - Alexis Blin - Yann Bodiger - Tongo Doumbia - Jimmy Durmaz - Dodi Lukebakio - Somalia - Issiaga Sylla - Oscar Trejo - Martin Braithwaite - Andy Delort - Corentin Jean - Ola Toivonen


Mario Balotelli sera son retour tout comme, peut-être, Paul Baysse, normalement et étonnamment compte tenu de sa blessure. Obbadi postulerait aussi. Réponse aujourd'hui


Clément Michelin (pubalgie), Jean-Daniel Akpa-Akpro (reprise) et Dušan Veskovac sont incertains pour le TFC.

 

En raisons de risques de troubles à l'ordre public, à l’occasion du match opposant ce dimanche 23 avril à 15 heures les équipes du TFC et de l’Olympique Gymnaste Club Nice Côte d'Azur (OGC Nice), un arrêté préfectoral interdit l’accès au Stadium ainsi qu’au centre-ville de Toulouse pour les supporters de l’OGC Nice. "Les rencontres auxquelles a participé le club de l’OGC Nice ont fait l’objet d’événements graves où le comportement des supporters de cette équipe a été violent à l'égard de supporters d'autres équipes et des forces de l’ordre (rixes, violences et jets de projectiles)", indique la préfecture. Par ailleurs, les forces de sécurité sont déjà fortement mobilisées, "compte-tenu de l'état de la menace sur le territoire national, de la nécessité de sécuriser les bureaux de vote du scrutin présidentiel et de la tenue concomitante de la foire internationale de Toulouse".


Franck Schneider arbitrera la rencontre, assisté de Djemel Zitouni et Nicolas Henninot.

 

Les stats


Victoires Toulouse: 17 - Nuls: 11 - Victoires Nice : 9


Les 12 dernières rencontres


28/11/2015 Ligue 1 Toulouse FC 2 - 0 OGC Nice

 

23/05/2015 Ligue 1 Toulouse FC 2 - 2 OGC Nice


05/10/2013 Ligue 1 Toulouse FC 1 - 0 OGC Nice


06/04/2013 Ligue 1 Toulouse FC 3 - 4 OGC Nice


07/05/2012 Ligue 1 Toulouse FC 0 - 0 OGC Nice


31/08/2011 Coupe de la Ligue Toulouse FC 1 - 2 OGC Nice


19/03/2011 Ligue 1 Toulouse FC 1 - 1 OGC Nice


28/03/2010 Ligue 1 Toulouse FC 0 - 2 OGC Nice


20/12/2008 Ligue 1 Toulouse FC 2 - 2 OGC Nice


26/01/2008 Ligue 1 Toulouse FC 1 - 1 OGC Nice


20/08/2006 Ligue 1 Toulouse FC 1 - 0 OGC Nice


06/08/2005 Ligue 1 Toulouse FC0 - 2 OGC Nice

 

 


 

Les déclarations d'avant-match

 

José Cobos :

Je ne veux pas être hypocrite, le cœur parle, et il y a le statut de l'OGCN. à l'extérieur ou à domicile, l'envie est la même : gagner. Il y a une telle dynamique ! Mais je ne vais pas donner de score, j'ai trop de respect pour le TFC.


Lucien Favre :

On veut continuer à cent pour cent jusqu'à la fin, on a un très bon programme mais on va se concentrer sur ce match contre Toulouse. Ça va être un match très difficile, une équipe très dure à jouer, ils sont très athlétiques, ils font du bon pressing, on doit donc faire un bon match.

 

Pascal Dupraz:

Sans lui faire offense car il n'a pas à prouver qu'il est un excellent coach, Lucien Favre a hérité du style de son prédécesseur Claude Puel, peaufiné depuis plusieurs années. Comparativement, mes 3 attaquants jouent ensemble depuis la fin du mois de janvier. à Nice il s'agit d'un travail de longue haleine même si, ici aussi, on nous laisse œuvrer dans la sérénité.



 

Revue de presse

Cliquez sur l'article pour voir en plus grand

 

 

Toulouse Nice, ce sera l'empire du milieu (La dépèche)

 

La boutade de la conf'. Signée comme d'habitude Pascal Dupraz. «à l'aller nous avions été mangés par les Aiglons dans l'entrejeu, me dites-vous ? Pas que là, sourit jaune l'entraîneur savoyard. Mais c'est vrai qu'au milieu c'est plus tendre…» Le technicien des Violets, qui reconnaît d'emblée la supériorité du GYM, sait parfaitement que son équipe ne pourra rivaliser en terme de possession. «Sans lui faire offense car il n'a pas à prouver qu'il est un excellent coach, Lucien Favre a hérité du style de son prédécesseur Claude Puel, peaufiné depuis plusieurs années. Comparativement, mes 3 attaquants jouent ensemble depuis la fin du mois de janvier. à Nice il s'agit d'un travail de longue haleine même si, ici aussi, on nous laisse œuvrer dans la sérénité.»



Les Niçois n'ont plus perdu depuis le 4 février et un revers sec 0-3 à… Monaco, prochain adversaire proposé au TFC. Le genre de challenges dont raffole Dupraz. ça tombe bien, il a sa petite idée pour un grand match : «Primo, les perturber ; deuxio, les empêcher de jouer ; tertio, produire le foot qui nous plaît.» Sur le tableau noir, ça paraît toujours plus facile. En attendant, la bataille navale – comprendre, la guerre dans le rond central – va faire rage. Son issue scellera en grande partie celle des débats.



Nous avons sollicité Monsieur Ligue 1 de beIN SPORTS, élie Baup, qui sera d'ailleurs en plateau au Stadium, pour passer au crible les milieux en présence et nous apporter son avis d'expert.



TFC : 11e, 41pts (-1)



Après le 4-3-3 testé et défait à Guingamp (1-2), Pascal Dupraz devrait revenir à son système de base, le 4-2-3-1, alignant la paire Alexis Blin - Yann Bodiger «en sentinelle» et Oscar Trejo en N°10.



«Je trouve la formule toulousaine juste, car équilibrée. Entre deux milieux, positionnés devant la défense, aptes aussi à couvrir les côtés et qui peuvent se projeter à tour de rôle ; puis Trejo, proche du numéro 9, à qui est confiée l'animation offensive, capable de déstabiliser n'importe quelle défense par son sens de la passe. C'est peut-être un canevas classique, d'autant plus avec la présence d'un droitier et d'un gaucher en base, mais il est efficace dans les sorties de balle. Redoutable même lorsque les latéraux ou joueurs excentrés apportent le surnombre. Sur le couloir ou dans le cœur du jeu proprement dit.



Et j'avoue que j'aime assez Oscar dans son rôle de chasseur à la Jackson Richardson, au hand. Que ce soit au pressing de la charnière adverse ou en charge du N°6 adverse pour empêcher la première relance. Les deux options existent, selon le schéma en-face ou la physionomie de la rencontre. Sinon, le petit bémol que j'émettrais concerne le tandem à la récupération qui est très bon pour gratter les ballons mais, à mon goût, doit franchir un palier dans ce qu'on appelle le ''dépassement de fonction''. En clair : il faut également que, parfois, Alexis comme Yann deviennent décisifs. Par une transversale ou un franchissement. J'en prends pour exemple le duo monégasque habituel, Fabinho-Bakayoko. Un modèle du genre.»


OGCN : 3e, 73pts (+28)



Lucien Favre a déjà testé à peu près toutes les tactiques possibles : du 3-5-2 (avec une variante en 3-4-3) en début de saison au 4-3-3 au cœur de l'hiver (avec un recours 4-4-2 losange en fin de match) pour, depuis 4 rencontres et la blessure de Wylan Cyprien, s'être fixé en… 4-2-3-1. La doublette Vincent Koziello - Jean-Michaël Seri plus l'artiste Younès Belhan-da, tout un programme.



«Le même dispositif, pas les mêmes forces. Bien que le meilleur attelage niçois était à mon sentiment celui de première partie de saison composé de Cyprien avec, devant, Seri et Walter – énormément de permutations. L'ancien Lensois reste, malgré son indisponibilité jusqu'à fin mai (genou droit), LA révélation de l'année. Il a fait basculer beaucoup de matches de par son coffre, son volume de courses. Il incarne vraiment le box-to-box cher aux Anglais car à la fois à l'orientation comme à la finalisation des actions. Avec, en prime, un jeu léché. Mais l'actuel trio reste un entrejeu, je dirais, très football. Technique, juste dans les combinaisons. Koziello-Seri, c'est l'art du placement pour intercepter les transmissions et de l'appréhension de l'espace pour se rendre disponible ;


se situer entre les lignes, entre-deux-eaux en somme.



Le démarquage, telle est leur marque de fabrique.



Pour Belhanda, il s'agit de jeu court, à 3, en remise ou appui. Après, forcément, il y a moins d'impact qu'au Tef. Une des clés du match sera à n'en pas douter la capacité du GYM à fuir ou plutôt éviter le duel. à se détacher du pressing haut-garonnais.»


 

 

Commentaires   

#4 Pitchoun 22-04-2017 22:49
Citation en provenance du commentaire précédent de canardou :
Est ce qu'une victoire de Monaco en ligue des champions qualifierait directement le 3ème de notre championnat?

Effectivement c'est une hypothese a verifier...de meme que le parcours de Lyon, on gagne ainsi des points UEFA et peut-etre cette possibilite.
#3 canardou 22-04-2017 22:07
Est ce qu'une victoire de Monaco en ligue des champions qualifierait directement le 3ème de notre championnat?
#2 Pitchoun 22-04-2017 19:55
J'aime autant celle de Dupraz: en France on a trop tendance a bruler tres vite ceux qu'on a adore avant, et sa reconnaissance du travail de Puel dont une grosse partie des fruits est recoltee cette annee, cela denote et fait Plaisir. L'intelligence de Favre a ete de travailler dans la continuite. Et d'ailleurs meme lui l'a reconnu recemment ce qui est tout en son honneur. nous avons beneficie de 2 supers entraineurs ces 5 dernieres annees, et au moins les 2 prochaines, je l'espere: Bravo Mr. Rivere...
#1 canardou 22-04-2017 18:15
Belle analyse d'Elie Baup. C'est vrai qu'en milieu de terrain on n'a pas fait mieux que Séri-Walter-Cyp rien cette saison. Mais avec Séri-Koziello (ou Walter)-Belhand a, ça doit le faire.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir