Mais que s'est-il passé? Après un première mi-temps pas trop mal, les aiglons sont revenus après la pause sans envie, amorphes comme des boxeurs sonnés par des KO. Les niçois pourront nous expliquer qu'ils ont été tétanisés par l'enjeu mais ce n'est pas comme cela que l'on va rester en L1. Pas un mot du coach en seconde période... Le dépit est en train de prendre le pas sur les encouragements... Il va falloir bien plus qu'un appel au soutien d'un président pour que les supporters niçois retrouvent l'envie de revenir au stade... 

Ce matin, dans notre présentation de la rencontre, nous indiquions que le Gym pouvait faire une"perf" à Bordeaux. C'est chose faite!  Les niçois ont montré un visage conquérant en première période puis on fait bloc en seconde. On notera le premier but de Guié-Guié. Le déclic? Un résultat qui fait du bien surtout après les resultats de la soirée (les matches nuls de  Sochaux, Auxerre, Dijon et les victoires de Nancy et d'Evian).

 

Voilà trois points qui font du bien mais... Et oui, il y a des mais. Que d'occasions ratées par les niçois que ce soit par Mouloungui qui cherche les complications ou par Mounier qui se regarde jouer. Au final on retiendra les trois points et l'attitude incompréhensible et honteuse de Didier Digard pendant le match et à la fin envers les supporters niçois, empéchant les joueurs d'aller saluer le maigre public. Une attitude de pseudo-star qu'il n'est pas. Il va falloir retomber sur terre. Côté terrain cela reste tout de même inquétant. 

12 millions de perdus pour Rivère… et toujours pas de réaction du président niçois

 

Un grand stade inauguré en L2 et toujours pas de réaction de la mairie de Nice

 

Comme quoi rester en L1 n’était pas le but de cette saison.

 

Seuls les supporters, comme d’habitude, seront attristés par cette situation.

 

Alors allez tous vous faire voir… Président, staff, joueurs... Y’ en a marre ! 

Les aiglons ont montré un tout autre visage ce soir au Ray. Un peu rassurant! Reste à confirmer lors des prochaines rencontres contre nos adversaires directs. Envie, inspiration, des qualités que le Gym a souvent perdu ces dernières semaines.