Didier Ollé Nicolle est soulagé de la décision des actionnaires à propos de Loïc Rémy... Le coach niçois parle des arrivées, des objectifs niçois sur Europe 1.

Héros involontaire d'un interminable feuilleton très tendu entre Nice et Lyon, son club formateur, l'attaquant niçois Loïc Rémy, 22 ans, restera finalement au moins encore un chez les Aiglons. Il a accueilli l'épilogue avec soulagement et sans amertume, "content que le feuilleton soit terminé".

 

Didier, la meilleure recrue de l'OGC Nice n'est-elle pas au final Loïc Rémy, que vous êtes finalement parvenus à conserver au sein de l'effectif ?

 

L'idéal, c'était de le conserver, comme il y était idéal de conserver tous nos jeunes joueurs avec une épine dorsale, dont fait partie prenante Loïc. Je pense en effet que c'est la meilleure recrue que l'on pouvait faire par rapport à un ensemble technique et sportif sur le terrain, mais aussi en termes d'ambition au niveau du vestiaire et indirectement du moral de l'équipe.

L’OGC Nice a perdu Fred Antonetti. Mais l’OGC Nice conserve toujours Olivier Echouafni. On le retrouve pimpant, l’Iphone collé à l’oreille. Il évoque la future saison niçoise et accuse le coup suite au départ de son pote Cyril Rool…

 

C'est l'un des feuilletons de cette intersaison. Convoité - comme le toulousaîn Gignac - par Lyon, Loïc Rémy a séché l'entraînement vendredi avant de revenir hier. Le président niçois ne cache pas son agacement mais affirme que son attaquant ne partira pas.