En foulant ce soir la pelouse du stade du Ray, Onyekachi Apam se souviendra sûrement de ce 29 octobre 2006 où Frédéric Antonetti lui offrit sa première titularisation en Ligue 1 face à l’OM.Ce jour là, aligné sur le flanc gauche de la défense azuréenne, le Nigérian, âgé alors de 19 ans, étouffe un certain… Franck Ribéry. « T’es qui toi ? » lui lança même l’international. Le natif d’Aba lui rétorqua : «Moi, Apam, Nigeria. » La carrière du Super Eagle, médaillé olympique à Pékin et qualifié pour la prochaine Coupe du monde, est lancée.

Les administrateurs de l'OGC Nice ont acté lundi la transformation du conseil d'administration en deux entités, un directoire et un conseil de surveillance présidés respectivement par Gilbert Stellardo et Marcel Governatori, selon le modèle en vigueur à l'OM et au PSG.

Il y a 2 semaines encore, Ismaël Gace, défenseur de 23 ans, n’y croyait plus. L’OGC Nice mourait à petit feu. Sa défense, elle, venait d’encaisser 20 buts en neuf journées. Or, lui ne voyait rien venir, se contentant d’apparitions sur le banc des remplaçants. Depuis, tout a changé. Ou presque. Titulaire sur le côté gauche de la défense niçoise lors de la victoire face à Lyon (4-1) et buteur dimanche dernier face au Mans (1-0), la carrière de ce gaillard de 1,82 m pour 79 kg a pris une nouvelle tournure.

Voilà douze ans que Lyon n’a plus perdu à Nice. La statistique fait froid dans le dos. Surtout pour des Aiglons en panne de confiance: plus mauvaise défense, avant-derniers au classement, et restés sur une cuisante défaite à Lorient (4-1).

C'est avec un réel bonheur que Didier Ollé-Nicolle revient en Bretagne, et tout particulièrement dans le Morbihan où il a passé neuf ans de sa vie. Formé à l'Alréenne puis passé aux JV Auray, l'entraîneur niçois, a marqué les esprits.