Il y a 2 semaines encore, Ismaël Gace, défenseur de 23 ans, n’y croyait plus. L’OGC Nice mourait à petit feu. Sa défense, elle, venait d’encaisser 20 buts en neuf journées. Or, lui ne voyait rien venir, se contentant d’apparitions sur le banc des remplaçants. Depuis, tout a changé. Ou presque. Titulaire sur le côté gauche de la défense niçoise lors de la victoire face à Lyon (4-1) et buteur dimanche dernier face au Mans (1-0), la carrière de ce gaillard de 1,82 m pour 79 kg a pris une nouvelle tournure.

Voilà douze ans que Lyon n’a plus perdu à Nice. La statistique fait froid dans le dos. Surtout pour des Aiglons en panne de confiance: plus mauvaise défense, avant-derniers au classement, et restés sur une cuisante défaite à Lorient (4-1).

C'est avec un réel bonheur que Didier Ollé-Nicolle revient en Bretagne, et tout particulièrement dans le Morbihan où il a passé neuf ans de sa vie. Formé à l'Alréenne puis passé aux JV Auray, l'entraîneur niçois, a marqué les esprits.

 

L'agitation continue en coulisses. Pas sur le terrain. Nice a vécu une trêve internationale plutôt paisible, malgré l'absence d'une dizaine de joueurs retenus en sélection. La victoire face à Valenciennes (3-2) a fait du bien dans la tête et dans les jambes. Elle a offert une accalmie à Didier Ollé-Nicolle, dont l'avenir à la tête du Gym s'était assombri après sept matches sans victoire, toutes compétitions confondues.

Dans le monde des affaires, Rinat Akhmetov préfère de toute évidence l’ombre à la lumière. C’est en toute discrétion que l’homme le plus riche d’Ukraine étudie depuis plusieurs jours et de très près avec ses conseillers la reprise de l’OGC Nice. «Il est prudent. Mais il ne manque ni de moyens, ni d’ambition.