Les niçois ont encore fait l'impasse sur un match pourtant à leur portée. Frédéric Antonetti, qui voulait reprendre la marche en avant, en est encore pour son argent. Les niçois n'ont jamais réussi à élever le jeu. Le championnat est fini... Il ne reste plus que quelques points à engranger pour que les objectifs très bas du gym soient atteints...

Place à la Coupe de la Ligue, mais aux vues des deux dernières rencontres, la qualification semble d'ores et déjà peu simple. Et pour les superstitieux (jamais deux sans trois)... revenez jeudi sur le site.

 

Malgré la fatigue les niçois ont gagné au courage face à une équipe auxerroise très accrocheuse. Le match de mardi était encore dans les jambes, notamment de Rool mais aussi de beaucoup de joueurs. "

Force est de constater que malgré cela, les niçois ont su faire la décision. Une bonne nouvelle! 

 

Dans le brouillard, les niçois ont eu les pires difficultés  pour sortir vainqueur de ce match piège. Au final, on se souviendra que l'OGC Nice a gagné le premier match de 2009... De bonne augure!

 

Les niçois reviennent avec un point inespéré de ce déplacement périlleux.

Dépassés, débordés notamment en première mi-temps, et ce malgré une ouverture du score en leur faveur dès la 9ème minute, les aiglons ont fait preuve de courage et se sont battus jusqu'à la dernière seconde. Un bon point au final qui permet de terminer l'année sur une bonne note.  

Nice rentre dans le rang... La faute à qui? A la météo peut-être... Au président Cohen avec son discours sans ambition aussi... Quoiqu'il en soit le gym n'est plus que l'ombre de lui-même.

Un seul tir ce soir! La seule satisfaction reste Ospina.  On n'oubliera pas Rool, toujours aussi volontaire. Pour le reste, il n'y a plus rien. Dommage!