À la recherche d'un joueur offensif cet hiver, Nice, qui pistait notamment Bryan Gil (Tottenham) et Francis Amuzu (Anderlecht), est en passe de boucler l'arrivée de Billal Brahimi (21 ans). Tout indique qu'une signature de celui qui avait rejoint Angers au mois de septembre semble imminente. Le SCO, sommé de faire des économies par la DNCG, pourrait percevoir entre 10 et 11 millions d'euros, bonus compris. Le joueur se serait entendu avec les Aiglons sur une durée de contrat de trois ans et demi, indique le site l'Équipe.

 Selon nos informations, il semblerait que le montant du transfert serait plutôt entre 7 et 8 millions d'euros, bonus compris

 

<

 

À la recherche d'un ailier durant ce me rcato, Nice a placé l'international espagnol de Tottenham Bryan Gil et l'attaquant d'Anderlecht Francis Amuzu parmi ses cibles.

 

Avant de partir en vacances, au soir d'une victoire face à Lens (2-1, le 22 décembre), Christophe Galtier n'avait pas oublié de glisser un mot pour ses dirigeants. Le mercato allait débuter et Mario Lemina et Youcef Atal devaient partir à la CAN. « C'est une donnée importante, avait glissé l'entraîneur de Nice. Quand vous êtes deuxième et que vous êtes dans le bon wagon, la question c'est : qu'est-ce ce qu'on fait ? »

 

Un mois plus tard, le Gym est toujours dauphin du Paris-SG et, bonne nouvelle pour lui, Mario Lemina et Youcef Atal sont rentrés du Cameroun plus tôt que prévu. Le Gabonais a écourté sa compétition après avoir été contrôlé positif au Covid-19. De premiers examens avaient révélé, comme conséquence, une inflammation du myocarde. Mais rien d'inquiétant, et « tous les examens qu'on a faits ici sont bons, Mario est en parfaite santé », a glissé hier Julien Fournier, le directeur du football de Nice. Lemina sera du déplacement à Metz, demain. Atal pourrait aussi en être, étant donné l'élimination précoce de l'Algérie.

 

Mais Nice cherche quand même à se renforcer. « J'ai un effectif très intéressant », a indiqué hier Galtier, mais « on s'aperçoit que sur les côtés il peut nous manquer quelqu'un, même si Hicham Boudaoui me satisfait dans ce qu'il nous propose sur le côté - mais je sais que ce n'est pas son poste de prédilection (il est milieu axial). »

 

Gil avait été recruté pour 25 M€ plus Erik Lamela l'été dernier


En marge de la présentation de Jordan Amavi, Fournier a expliqué que Lucas Da Cunha, prêté à Clermont, « ne sera pas forcément remplacé ». Mais cela n'empêche pas les Niçois de prospecter activement pour attirer un nouvel ailier. Et trois noms se dégagent pour le moment. L'un d'eux est celui de Bryan Gil (20 ans).

 

Le dribbleur espagnol (4 sélections) avait séduit lors de son entrée en jeu en demi-finales de la Ligue des nations, en octobre, face à l'Italie (2-1), mais il est en situation d'échec à Tottenham. Il n'a pas débuté un match de Premier League alors que, pour l'enrôler l'été dernier, le club londonien avait payé 25 millions d'euros hors bonus et laissé partir Erik Lamela au Séville FC. Six mois plus tard, Nice réfléchit à l'accueillir sous forme de prêt.

 

Une autre cible niçoise est l'ailier belge Francis Amuzu (22 ans). Parfois comparé à Jérémy Doku, de trois ans son cadet, et également issu d'Anderlecht, cet ancien international Espoirs est apparu à 26 reprises cette saison (5 buts) sans pour autant être un titulaire indiscutable chez les Mauves. Pour l'heure, aucune offre n'a encore été transmise par Nice au club bruxellois. L'identité du troisième joueur ciblé n'a pas filtré.

 

Danilo conservé, Guessand aussi dans le projet


Galtier a par ailleurs annoncé conserver le Brésilien Danilo Barbosa, de retour d'un prêt de Palmeiras, pour le fixer au poste de défenseur central afin de compenser le départ de Bambu (prêté un an au Corinthians).

 

Le technicien ne s'est pas prononcé sur l'avenir d'Alexis Claude-Maurice. Ses caractéristiques « ne correspondent pas » à celles que Galtier souhaite pour ses milieux excentrés, mais, « semaine après semaine, il se montre très intéressant à l'entraînement », a précisé Galtier ; et « depuis quelques jours, il est dans une réflexion (pour rester) ».

 

Sans être catégorique, Julien Fournier n'a pas ouvert la porte à un prêt de l'attaquant Evann Guessand, également à la recherche de temps de jeu. « Il a été blessé 70 % du temps en première partie de saison, a rappelé le dirigeant. Son retour est une manière d'améliorer l'effectif. » Elle n'est pas non plus la seule.

 

<

Fournier fait le point sur le mercato niçois

Y aura-t-il d’autres arrivées que celle de Jordan Amavi ?


Tout d’abord, concernant Jordan (Amavi), on ne le prend pas comme un pansement pour quatre, cinq mois. Il y a toujours l’idée et l’envie de continuer l’aventure ensemble par la suite. On verra en fin de saison nos possibilités et celles de Jordan. On a une vraie relation de transparence. Pour le reste, le club est en éveil, comme tout au long de l’année, afin d’essayer d’améliorer notre effectif. On le sera jusqu’au 31 janvier, date de la fin du mercato. L’idée, c’est de continuer à être dans la compétition. On est totalement focus sur notre fin de saison.

Evan Guessand peut-il quitter le club d’ici le 31 janvier?


Le coach s’est déjà exprimé au sujet d’Evann. Depuis le début de saison, je répète qu’il fait partie de nos quatre attaquants. C’est un garçon pétri de qualités, il veut jouer davantage, c’est légitime. Il avait été décisif contre Lyon, assez énorme contre Marseille dans un contexte particulier, mais s’était hélas blessé à la cheville. On veut de la concurrence dans tous les secteurs de jeu.

Est-ce que Lucas Da Cunha sera remplacé?


Pas forcément. Lucas a émis le souhait d’enchaîner les matchs de 90 minutes. On a ouvert la porte à son départ pour ne pas le bloquer. On sait qu’il jouera à Clermont.

Quid de Steve Mandanda?


Cela va trop loin avec Steve, car je le connais très bien et que je le côtoie de manière régulière. Ce n’est pas une bonne idée pour l’OGC Nice. On a deux très bons gardiens, on est assez fourni.

Pouvez-vous nous donner des nouvelles de Mario Lemina?


Il va très bien. Il s’entraîne normalement. Sa fédération a pris la décision de le renvoyer dans son club. On a effectué des nouveaux examens en lien avec la commission médicale de la Ligue. Il est en parfaite santé.

 

Dante :

Avec Dante, ce n’est plus une affaire de contrat, a confié Julien Fournier… Ni lui, ni nous ne se posons la question de sa situation contractuelle. Il nous impressionne un peu plus chaque jour. Beaucoup pouvaient douter de sa capacité à revenir aussi fort. Il a une fois encore montré quel professionnel il était, et ce n’est même pas assez fort. On sait ce qu’on veut faire ensemble. S’il a encore envie de jouer, il continuera de jouer pour nous. Il va rester avec nous un moment, habituez vous à le voir (sourires).

 

Christophe Galtier sur Danilo, de retour de prêt

 Je lui ai présenté l'effectif avec une très forte concurrence au milieu, mais [...] je lui ai dit que derrière, nous avions trois joueurs pour deux places, et que je voulais en avoir quatre, a expliqué l'entraîneur des Aiglons, ce vendredi en conférence de presse. Je l'avais vu, et le club m'avait préparé un long montage vidéo de ses matches en défense centrale, sachant qu'il avait évolué dans une défense à trois centraux mais aussi à deux centraux. Je l'avais trouvé intéressant dans ces matches-là. Je lui ai dit que je souhaitais le conserver dans ce registre. Il est partant pour les cinq mois qui arrivent.

 

<

Lucas Da Cunha, jeune milieu offensif (20 ans) de l'OGC Nice, est prêté au Clermont Foot, sans option d'achat.

 

 

 

 

<

D’après Globoesporte, l'OGC Nice est tombé d’accord avec le club brésilien des Corinthians pour un prêt d’une saison de Robson Bambu.

 

 

 

 

Les détails du prêt du latéral gauche de 27 ans, Jordan Amavi, ont commencé à filtrer. Si l’option d’achat, non obligatoire, s’élève à 5 M€, Nice et l’OM ont âprement négocié le partage du salaire brut du joueur (250 000 euros en base fixe, sans compter de copieuses primes annuelles dans le contrat marseillais du joueur, dont l’une dite de loyauté). Le club azuréen souhaitait rapatrier un enfant du pays, mais Christophe Galtier ne voulait pas déséquilibrer la hiérarchie des revenus dans son vestiaire et sa direction ne pouvait payer le salaire marseillais pour un joueur censé être le remplaçant d’Hassane Kamara, payé 70 000 euros par mois avant de partir à Watford début janvier. Pour alléger sa masse salariale et se donner de la latitude afin de recruter les joueurs voulus cet hiver par Jorge Sampaoli, Pablo Longoria a fait des concessions, comme au moment de prêter Kevin Strootman au Genoa, début 2021, puis à Cagliari l’été dernier. Nice ne prend en charge que 40 % du salaire brut fixe, environ 100 000 euros, l’OM réglant le reste. Plus globalement, pour rester dans les clous de la DNCG, qui surveille les finances du club, le président olympien fait l’équilibriste. Pour signer Cédric Bakambu, libre, et Sead Kolasinac, dont le salaire annuel à Arsenal est estimé à 2 M€ net annuels, l’Espagnol prévoit de reporter un maximum de leurs rémunérations après le 1er juillet, sur le prochain exercice comptable

 

 


 

 

🎙En fin de contrat en juin Dante a fait le point sur sa situation avant Brest - Nice. Dante déclare : "Tout le monde sait que je veux continuer à jouer la saison prochaine, ici ou ailleurs. On n’a pas encore commencé a discuter avec le club. Je me concentre sur le terrain"

 

 

 

Le club azuréen et l’OM ont négocié un prêt avec option d’achat du latéral gauche, délaissé par Jorge Sampaoli.

 Sous contrat avec l'OM jusqu'en 2025, Jordan Amavi devrait quitter le club pour se relancer à l'OGC Nice, le club de ses débuts. Selon RMC, les discussions se sont intensifiées ces dernières heures entre l’OM et le club azuréen. Nice recherche un latéral gauche de métier pour compenser le transfert de Hassane Kamara à Watford pour 4,7 millions d'euros.

 

 

Selon The Athetic, un accord aurait été trouvé entre Nice et  Watford pour le transfert Hassane Kamara.  Le montant du transfert serait d'un peu moins de 5 millions d'euros soit légèrement plus que le montant déboursé par les aiglons lors de son arrivée de Reims.

 

 

Sous-catégories