Les niçois n'ont pas convaincu, manquant un peu d'initiative, mais comme souvent ces dernières semaines le résultat est là. Une bonne chose.

On notera surtout la forme ascendante de Mouloungui, mais aussi le match impeccable de Rool. Pour le reste, rien à signaler hormis que l'OGC Nice pourrait jouer un peu plus de l'avant.

Grâce à cette victoire, les niçois se retrouvent 4ème place du classement de la ligue 1. Un but opportuniste, un Létizi impérial, une équipe solidaire...

 

Cet excellent mélange permet aux aiglons de repartir avec trois nouveaux points... Encore une belle opération.

 

Les niçois renouent avec la victoire au Ray grâce à un courage de tous les instants en seconde mi-temps. En effet, le gym a tenu malgré les multiples poussées des parisiens.

On ne remerciera jamais assez Létizi qui a montré l'étendue de son talent. Bref une belle perf avec la manière.

Les niçois auraient pu repartir avec plus de points si Loic Rémy avait été plus  afficace devant le but. Au final, les aiglons repartent contents avec un point mérité.

En effet, le coach niçois n'avait pas caché ses ambitions :" Un bon 0-0 me conviendrait parfaitement" affirmait hier Frédéric Antonetti. Mission accomplie mais avec quelques regrets. 

 

7 minutes c'est en tout et pour tout le temps de jeu réel des niçois. 7 minutes qui permettent aux niçois de revenir au score. 7 minutes qui laissent perplexes pour la suite de la saison. En effet, les niçois ont été absents des débats sur la quasi-totalité du match face à une équipe bordelaise qui n'a pas forcé son talent. Inquiétant jusqu'au 7 dernières minutes des aiglons qui nous ont montré un visage plus volontaire, plus inspiré... Etonnant! On se demande toujours pourquoi les aiglons attendent la fin de rencontre pour jouer ou ne jouent que quelques minutes dans un match....

Les niçois reviennent avec trois points de ce déplacement en terre monégasque. Trois points mérités! On notera les débuts prometteurs d'Ospina mais aussi la bonne idée de Faé d'avoir suivi sur l'action du second but. Au final un score sans surprise comme souvent lors de ce déplacement à Monaco.

 

Nice ne sort pas de ses travers... Manque de volonté, manque d'agressivité... Frédéric Antonetti n'est pas prêt de se calmer. Les niçois ont montré une pale copie ce soir. Les sochaliens, pourtant dans les bas fonds du classement, ont dominé les rouge et noir dans la quasi totalité des domaines. Cela devient de plus en plus inquiétant pour l'avenir! 

Nice aura montré le même visage que lors de la seconde période de Nice - Le Mans. Pas de force, pas d'envie. Les niçois fûrent d'une passivité inquiétante. La pillule lyonnaise aurait-elle toujours du mal à passer? Peut-être! Quoiqu'il en soit le gym devra réagir vite car cette spirale négative peut devenir dangereuse.

Les niçois se qualifient pour les 8èmes de finale de la Coupe de la Ligue en battant Boulogne par 3 à 1. Les buts niçois ont été inscrits par Cid (40è) et Rémy (73è, 88è) contre un but de Cuvillier (6è) pour Boulogne. L'aventure continue pour les aiglons.

Dommage! Les niçois avaient pris le bon chemin en marquant deux buts durant la première période mais ils se sont effrondés en seconde. Physiquement absent! Au final un score de parité logique mais rageant surtout lorsque l'on méne par deux buts d'écart à la mi-temps.