Après plus d’un quart du championnat, nous allons faire un premier bilan de cette première partie de saison.

« On aurait pu tomber sur un groupe un peu plus difficile. Après, ça reste compliqué. A part en Israël, les déplacements ne sont pas très lointains, c’est une bonne chose pour la récupération. A nous d’être compétitifs car il faut jouer cette Ligue Europa à fond. Je n’attends pas un match en particulier. On en a 6 : l’objectif, c’est de les jouer avec la rage au ventre, pour passer les obstacles et avancer. J’espère qu’on sortira des poules et qu’on aura peut-être, au printemps, des conditions qui nous permettront de retrouver tous nos supporters. » déclarait le président Niçois suite au tirage de l’Europa League en fin de semaine.

Jean-Pierre Rivère nous avait annoncé une année de  transition suite à l'arrivée très tardive du nouvel actionnaire. Ok, mais cette année doit-elle galvauder nos couleurs, nos valeurs?

Non et pourtant, semaine après semaine, les joueurs se foutent de notre gueule sans la moindre réaction ni du staff ni de la direction... Génant! 

Miser sur des joueurs à fort potentiel. En un mot, du trading, avec ses bonnes et ses mauvaises passes, ses piles et ses faces, comme à Wall Street et à Monaco. Plus question d’investir sur des joueurs à des salaires exorbitants tels que ceux de Dante, Mario Balotelli ou Wesley Sneijder.