Frédéric Antonetti, la victoire face au Havre (1-0), mardi en Coupe de la Ligue, vous a-t-elle rassuré ?

 

Je n'étais pas inquiet. C'est vrai que le mois de décembre a été un peu poussif mais les circonstances ne nous ont pas été favorables non plus. Lors de nos deux défaites, face à Lille (1-0) et à Marseille (2-1), nous nous sommes créé énormément d'occasions. Et face à Grenoble, nous avons joué sur un terrain très lourd. Par expérience, je sais que la réussite tourne toujours. Elle nous a souris en novembre (Nice a signé quatre victoires de suite, NDLR) et un peu moins en décembre. Face au Havre mardi, les joueurs ont montré de bonnes dispositions à confirmer. Mais le championnat c'est différent.

Anthony Modeste était l'invité hier de "Luis attaque" sur RMC. Il est revenu sur les 1/4 de finale de la Coupe de la Ligue ainsi que sur sa première partie de saison. D'autre part, on apprenait que Frédéric Antonetti n'etait pas prêt à le laisser partir: " J'ai décidé de garder Modeste qui réalise depuis un mois et demi de gros entraînements. Il a des qualités et arrive d'ailleurs au niveau de la L1. Il a juste besoin de travailler et de grandir" A écouter!

Retrouvez l'interview d'Alexandre Delperier avec Frédéric Antonetti sur Europe 1.

 

David Ospina se livrait au Parisien il y a 2 semaines à l'issue du match Nice-Grenoble (0-0)... Il revient sur son arrivée à Nice, sur son état de forme, sur l'avenir de l'OGCNice...

Maurice Cohen revient dans l'émission "Sport 3 Méditerrannée" sur le report de la rencontre Nice - Grenoble. Cette dernière sera jouée avant le 20 décembre 2008. Le président niçois nous parle, aussi, du mercato, d'Antonetti, de Canal + ainsi que de la Coupe d'Europe. Une belle et intéressante interview. 

Vous effectuez un début de saison canon, avec une deuxième place en Ligue 1 à quatre journées de la trêve. Comment analysez-vous sur cette réussite actuelle ?

 

Je pense qu'il faut avant tout garder les pieds sur terre et relativiser cette deuxième place. Le championnat est très, très serré. D'un match à l'autre, on peut changer de position et perdre cinq ou six places d'un coup. Peut-être aussi que Marseille et Bordeaux n'ont pas pris les points qu'ils auraient dû prendre...

Maurice Cohen, après sa réaction déprimante d'après-match faite au journal "l'Equipe" hier, enfonce le clou aujourd'hui sur France 3. On sent le président niçois presque gêné de déclarer que la seconde place est une belle place. Pour ceux qui rêvaient de la Ligue des Champions, Maurice Cohen les fait retomber sur terre : "Même si on devait la jouer, on ne pourrait pas..." Comme d'habitude, après avoir tenté de démobiliser l'équipe il y a 10 jours sur RMC, il réessaie aujourd'hui à la télé... Merci Maurice!

Dans la foulée de leur victoire (1-0) à Saint-Étienne, samedi soir, Frédéric Antonetti a donné deux jours de congés à ses joueurs. Hier, pourtant, Olivier Echouafni, auteur du but décisif face aux Verts, a fait le déplacement entre Roquebrune-Cap- Martin, où il habite, et Nice pour une séance de photos avec les féminines du Gym programmée de longue date. L’occasion de  revenir avec lui sur l’épatant parcours des Niçois.

Détendez-vous avant St-Etienne-Nice en écoutant Cyril Rool... Une interview décalée issue de l'emission After Foot de RMC (20h-22h) avec la participation des cahiers du football.

La blessure de Frédéric Antonetti ne s'est toujours pas refermée malgré les années qui sont passées. Son départ des verts lui reste toujours en travers de la gorge et les deux matches de la 14ème journée (il ne serre toujours pas la main d'Elie Baup... du caractère, on vous dit) et celui de la 15ème sont là pour nous le rappeler (Il suffit de lire l'interview accordée au Progrès par Frédéric Antonetti)... Fred passe à autre chose!