Les aiglons, à l'issue d'un match insipide notamment en première mi-temps, s'impose face à Clermont en retournant un match mal engagé en 6 minutes grâce à Gouiri. Nous pouvons toutefois se poser la question pourquoi le duo Lemina-Rosario n'est plus mis dans le onze de départ surtout en l'absence de Dante? Pourquoi insiste-t-on à l'inverse à totulariser dolberg en complément de Gouiri-Delort car pour le moment cela ne fonctionne pas? Alors il est vrai que l'OGC Nice prend les trois points avec beaucoup de chance mais le Gym patine depuis quelques semaines et la chance ne sera pas toujours avec nous. Il suffit de se souvenir du match face à Montpellier.

Fiche technique

 

 

Clermont Foot - OGC Nice : 1 - 2 (1-0)
Arbitre : Mme Frappart
Spectateurs : 13000

 

Buts :

Clermont Foot : Ogier (17e)

Nice : Gouiri (77e, 81e)

 

Avertissements :

Clermont Foot : Abdul Samed (53e)

Nice : Gouiri (32e), Rosario (53e), Lemina (65e), Delort (79e)

 

Les équipes :

Clermont Foot : Desmas - Nsimba, Billong, Ogier (c), Zedadka - Gastien, Abdul Samed (Iglesias, 62e), Berthomier - Rashini (Tell, 62e), Bayo, Allevinah (Dossou, 88e)

Nice : Benitez (c) - Lotomba, Todibo, Daniliuc, Bard - Thuram (Schneiderlin, 73e), Rosario (Lemina, 63e), Da Cunha (Kluivert, 63e), Gouiri (Kamara, 90e +3) - Dolberg (Stengs, 73e), Delort

 

Les buts

 

82ème Le doublé pour de Amine Gouiri !!! Sur un corner frappé par Kluivert, Gouiri, seul au second poteau, contrôle de la poitrine avant d'enrouler une sublime frappe du droit dans la lucarne gauche de Djoco ! Inspiration géniale de l'attaquant formé à l'Olympique Lyonnais ! 2-1 pour Nice à Clermont !

76ème L'égalisation d'Amine Gouiri ! Sur une remise de Schneiderlin dans la surface, Gouiri devance N'Simba et marque d'un extérieur du pied droit mal repoussé par Djoco ! C'est au fond des filets ! 1-1 entre Clermont et Nice !

17ème But de Florent Ogier !!!!!! Sur un coup franc remarquablement frappé par Berthomier, Ogier s'impose à l'entrée du petit rectangle et place un coup de tête qui frappe le poteau droit de Benítez et passe la ligne ! Après un moment de flottement, pas de doute, la montre de Mme Stéphanie Frappart a vibré ! 1-0 pour le Clermont Foot !

 

Résumé

 

Menés à Clermont, les Niçois ont gagné 2-1 dimanche lors de la quatorzième journée de Ligue 1, ce qui leur permet de reprendre la deuxième place.

 

Les Aiglons niçois doivent une fière chandelle à Amine Gouiri ! Dans le cadre de la 14ème journée de Ligue 1, l'OGC Nice s'est imposé au stade Gabriel-Montpied ce dimanche soir, l'antre du Clermont Foot (1-2). Menés pendant près d'une heure, sur une belle ouverture du score de Florent Ogier (17eme), les hommes de Christophe Galtier ont empoché les 3 points grâce à deux buts de leur puncheur international Espoir (76eme, 82eme). Ce succès permet aux Azuréens de prendre la seconde place du classement, qu'ils devraient garder à l'issue de cette journée. Sauf résultat improbable de Marseille à Lyon, ce soir.

Premier but en Ligue 1 pour Florent Ogier

Après une défaite inattendue à l'Allianz Riviera face au Montpellier Hérault, il y a 3 semaines (0-1), les Aiglons niçois avaient à cœur de se refaire une santé et de remporter une 8eme victoire dans l'élite cette saison. Les coéquipiers de Walter Benítez vont pourtant peiner à entrer dans leur match. Vital N'Simba, le défenseur clermontois, sera le premier à lancer les festivités mais sa puissante frappe du gauche consécutive à un joli travail de Mohamed Bayo était bien captée par le gardien argentin en 2 temps (5eme).

 

Pour sa 144eme en Ligue 1, Benítez se montrait encore décisif sur une belle tentative de Jim Allevinah dans les secondes suivantes (7eme). Les Auvergnats ont finalement ouvert le score peu après le quart d'heure de jeu, sur une belle reprise de la tête de Florent Ogier, servi sur coup franc par Jason Berthomier (1-0, 17eme).

Gouiri, un doublé avec la manière

Juste avant le retour aux vestiaires, Johan Gastien va trouver la barre de la tête (41eme). Un manque de précision devant le but niçois en première période que les hommes de Pascal Gastien, le père du meneur de jeu du Clermont Foot, vont regretter puisque la suite des événements sera toute autre. Après une nouvelle opportunité pour Gastien en contre, déviée de justesse par Jean-Clair Todibo et captée par Walter Benítez (71eme), tout s'est accéléré pour les coéquipiers d'Amine Gouiri.

 

Après un sublime extérieur du pied droit en mouvement qui a terminé au fond des filets (1-1, 76eme), l'attaquant formé à l'Olympique Lyonnais a signé un doublé quelques minutes plus tard, après un joli contrôle consécutif à un corner bien frappé par l'entrant Justin Kluivert. Sa frappe en lucarne n'a laissé aucune chance à Ouparine Djoco (1-2, 82eme). Ce succès permet aux Aiglons de prendre la seconde place et de s'y accrocher solidement (avec 26 points, différence de buts de +14), alors que Marseille compte 23 points avant son déplacement du soir au Groupama Stadium (différence de buts de +8). Pour Clermont, la désillusion est de nouveau de mise, après le revers rocambolesque concédé à Saint-Etienne presque dans les mêmes conditions il y a 3 semaines. Les coéquipiers de Florent Ogier sont barragistes (18emes, 13 points).

 

Réactions

 

 

Amine Gouiri :

On ne va pas se voiler la face, on a fait un match très moyen. On repart avec les trois points mais il faut rester lucide et garder la tête froide. On est deuxièmes, mais il ne faut pas s'enflammer, on espère continuer comme ça et prendre le maximum de points. À la mi-temps, le coach (Christophe Galtier) nous a dit de mettre plus d'impact et d'agressivité, de gagner des duels. On l'a fait dès la reprise, puis on a mis deux buts en l'espace de cinq minutes (77e, 82e). Sur le premier, on poussait, Morgan (Schneiderlin) me met un petit ballon de l'extérieur et je la reprends en une touche. Sur le deuxième, je sens le coup, elle arrive sur moi, je contrôle et je tente un petit plat du pied au second poteau et elle finit au fond. C'est à moi de faire le job et de m'adapter que ce soit à gauche ou dans l'axe, qui est mon poste de prédilection. Quand on n'est pas bons et qu'on gagne quand même, c'est encore plus savoureux...

 

Revue de presse

 

GOUIRI, LA MINE RÉJOUIE

L'Equipe

 

Préservé pendant la trêve, l’attaquant de Nice a encore été décisif en offrant les deux buts qui ont permis à son équipe de l’emporter et de retrouver la deuxième place.

 

sa note 7/10

 

CLERMONT-FERRAND – Après une heure de jeu, Nice souffrait, était malmené, et pouvait être heureux de n’avoir qu’un but à remonter à Clermont. Et puis, Mario Lemina et Morgan Schneiderlin sont entrés et ont amené au Gym l’agressivité qu’il lui manquait. Et surtout, Amine Gouiri a fait la différence, comme souvent, et par deux fois.

L’attaquant de 21 ans avait marqué 12 buts la saison dernière. Avec son doublé d’hier, il en est déjà à 8 en Ligue 1 depuis début août et 4 passes décisives en 14 matches. Les chiffres sont impressionnants et c’est donc lui, encore, qui a sorti son équipe d’une rencontre très mal embarquée. Il a profité d’une faute de main d’Ouparine Djoco, le gardien clermontois, en marquant une première fois avec un brin de chance (76e), avant d’offrir le but de la victoire au Gym d’un enchaînement contrôle de la poitrine-reprise de demi-volée de l’intérieur du pied droit qu’il n’a dû qu’à lui-même (82e).

 

Son match a pourtant longtemps été à l’image de celui de son équipe, poussif. Christophe Galtier avait choisi de débuter avec ses trois attaquants, et donc en déplaçant Gouiri dans le couloir gauche. Il peut s’y montrer à son avantage mais, hier, Nice était trop passif et en difficulté face à des Clermontois beaucoup mieux en place et en avance sur chaque duel, pour pouvoir se porter dans la surface adverse. « En première période, on a été complètement absents des débats, observe Galtier. On ne faisait que du pousse ballon et du jeu positionnel. On avait du mal à trouver nos attaquants, aussi parce que ces derniers étaient peu en mouvement. C’était très laborieux. Mais on est ensuite plus rentré dans la défense adverse, on a fait plus de courses vers l’avant, on a ressorti plus vite les ballons et on a eu de la réussite sur les buts. »

C’est une fois recentré que Gouiri a marqué, après la sortie de Dolberg, une nouvelle fois très terne. Contrairement au Danois, l’ancien Lyonnais est celui qu’on ne sort pas. Il n’est pas non plus de ceux qu’on fait reposer facilement. Victime d’une béquille à une cuisse lors du rassemblement des Espoirs de la mi-octobre, le héros d’hier avait joué diminué pendant près d’un mois, sans pouvoir souffler à cause des absences offensives que comptait déjà son équipe. Son sélectionneur Sylvain Ripoll avait constaté son état précaire et l’avait laissé à disposition de son club durant la dernière quinzaine. « On avait tiré sur la corde, a avoué Galtier la semaine dernière. Pendant la trêve, Amine ne s’est quasiment pas entraîné pendant huit ou neuf jours.» Il a visiblement bien récupéré.

 

« Après la rencontre, il était calme, comme d’habitude, explique Walter Benitez au sujet de son partenaire. Il sait qu’il a fait un bon match… » Sa bonne forme permet aux Niçois de reprendre la place de dauphin aux Lensois, défaits à Brest en début d’après-midi (0-4, voir page 18). « Cette deuxième place, elle ne veut rien dire, balaie l’attaquant. Il faut continuer sur cette lancée et gratter un maximum de points jusqu’à décembre. » C’est toujours plus facile quand on a Amine Gouiri dans son équipe. 

30

Amine Gouiri est devenu le premier joueur né en 2000 ou après à être impliqué sur au moins 30 buts en Ligue 1.

(31 : 20 buts, 11 passes décisives).

 

 

 

Commentaires   

#28 GARIBALDI 27-11-2021 18:27
Samedi, le journal La Provence a fait appel à un spécialiste afin de diagnostiquer la situation et l'état psychologique de la Payette.
"Il a vécu un choc psychologique, mais depuis l'âge de 10-12 ans, Payet, à l'image des sportifs de haut niveau, se forge une personnalité rompue à tous les traumatismes. Il en a tellement connu, pris tant de coups, qu'il va s'en relever. Aller tirer les corners sera une thérapie et il va y retourner. Plus vite il va revenir, mieux ça va aller" a assuré Olivier Brochard, expert en science des comportements sportifs.
Putain il nous enleve un poids ce Brochard, on avait une de ces peurs qu'il ne puisse plus tirer les corners ... :eek:
#27 stephil 27-11-2021 14:58
rosario un prob en se moment ?
#26 Michel 24-11-2021 14:26
Oui pour moi Sneiderlein et Lemina et plus haut Stengs et
Thuram,devant Delort et Gouiri.Pour Dolberg,C'est trés compliqué,on ne joue pas assez vite pour ce mec.A moins que Kluivert et Stengs monte reellement en puissance.Si on met huit plombes à remonter le ballon ce mec ne sera jamais efficace ou trés rarement.
#25 GARIBALDI 23-11-2021 19:02
Moi j'ai bien aime son entree contre Clermont et il est en droit d'avoir sa chance. Comme Stengs d'ailleurs pour laisser souffler Da Cunha qui doit travailler son efficacite devant le but. J'espere que ce sera soit Delort soit Dolberg mais pas les 2 ensembles avec Gouiri. Et meme si Metz jouera le bus derriere, il faudra mettre un carton histoire de faire le plein de confiance avant Rennes et le PSG.
#24 vincenzo 23-11-2021 16:30
Si Galtier juge qu'il retrouve un certain niveau, pourquoi pas. Au niveau de l'état d'esprit, a priori il fait le nécessaire.
#23 Michel 23-11-2021 15:29
Sneiderlein le retour :lol: Peut etre à cause de la Can ou pour le fourger à St Jean Cap Ferrat.Le seuk Hic c'est qu' avec autant de Week end en tongues,retrava iller de nouveau,c'a risque d'etre vraiment violent.Courage morgan,on est de tout coeur avec toi :cry:
#22 Dan 23-11-2021 13:00
Schneiderlin lumina pourquoi pas !!! Ce sont de tres bon joueurs avec beaucoup d’experience !!! Et il en faudra contre metz qui cherche des points !!!
#21 Canardou 23-11-2021 09:44
Et si on parlait un peu de foot? D'après Nice Matin, Schneiderlin devrait être titulaire contre Metz. Qu'est ce que ça vous inspire? Est ce que c'est en prévision de la C.A.N.? J'avoue que je ne sais pas trop quoi en penser.
#20 GARIBALDI 23-11-2021 08:57
Aulas: "Ce serait de la mauvaise foi de comparer ce qui s'est passé cette saison à Nice, Montpellier ou Lille, et ce qui s'est passé à Lyon. Mériterait-on de perdre un point ? Je n'en suis pas certain, mais si ça permet de progresser la jurisprudence en matière de sécurité, alors on va regarder tout ce qui s'est passé depuis le début de saison avec des envahissements de terrains, des bagarres... Il faudra rétroactivement des sanctions pour des faits qui se sont déjà déroulés" On peut en penser ce que l'on veut (et moi le premier a le detester) mais on ne peut nier le fait que le mec sait defendre son club et va probablement echapper au retrait de point en foutant la pression sur la Ligue. Lui n'a pas besoin de Manu. Rivere devrait en prendre de la graine...
#19 VAVA 09 23-11-2021 07:02
Je lis que Payet a peur désormais de tirer des corners quand l'OM joue à l'extérieur. Il suffit que la LFP dans son impartialité bien connue décide que l'OM joue tous ses matchs au stade vélodrome, lui aussi réputé pour sa sécurité et son respect de l'adversaire et ses coins de corner super sécurisé.

Ajouter un Commentaire