Ne nous mentons pas lorsque j'ai commencé à penser à ce que j'allais écrire sur cette rencontre, il m'est venu un slogan d'une ville voisine à Nice: La belle endormie mais il y a eu l'arrivée d'Atal. Vous savez le Atal, de la première saison à Nice, qui rendait fou les défenseurs adversaires,  qui donnait des espoirs aux supporters... Et bien ce Atal est de retour. En 10 minutes il a su re - dynamiser un Gym endormi, passif hormis un ou deux tirs ne prmière mi-temps. Il va falloir tout de même se poser la question sur ce manque d'implication récurrent!

 

Fiche technique

 

OGC Nice - Olympique Lyonnais : 3 - 2 (0-1)

Arbitre : M. Brisard

 

Expulsion :

Lyon : Tino Kadewere (85è)

 

Buts :

Nice : Atal (81e), Delort (89e sp), Guessand (90e +2)

Lyon : Toko Ekambi (35e), Aouar (68e)

 

Les équipes :

Nice : Benitez - Daniliuc (Atal, 67e), Todibo, Dante (cap), Bard - Boudaoui (Da Cunha, 67e), Lemina (Rosario, 67e), Thuram, Gouiri (Claude-Maurice, 77e) - Delort, Dolberg (Guessand, 83e)

Lyon : Lopes - Dubois (cap), Boateng, Denayer, Emerson - Guimaraes, Caqueret - Kadewere, Aouar (Diomandé, 90e), Toko Ekambi (Mendes, 88e) - Paqueta

 

Les buts

 

90+3ème Le but de Evann Guessand! Guessand marque dans la surface d'un superbe tir croisé du droit ! 3-2 pour Nice !

 

89ème Le penalty est marqué par Andy Delort ! L’international algérien ne tremble pas et prend Lopes à contre pied ! Cette fin de match est complètement folle.

 

81ème Le but de Youcef Atal ! L’attaquant niçois fait un superbe appel à droite dans le dos d’Emerson. Sa prise de balle est parfaite, puis il crochète Boateng, avant d’envoyer un missile sous la barre de Lopes.

 

69è Le but de Houssem Aouar ! Caqueret trouve Paqueta plein axe qui dévie subtilement en une touche pour Aouar. Le milieu offensif place une frappe au ras du sol à droite de Benitez, qui est battu.

 

35ème Le but de Karl Toko Ekambi ! Sur une belle passe longue (du gauche !) de Boateng, Toko Ekambi contrôle dans la surface et frappe du droit. Le ballon est repoussé par Benitez, mais ça revient dans les pieds de l'attaquant

international camerounais qui peut marquer de près, dans le petit rectangle ! Lyon se détache ! 1-0 pour l'Olympique Lyonnais à Nice !

 

 

Résumé

 

L'OL menait 2-0 à dix minutes de la fin dimanche, à Nice (onzième journée de Ligue 1). Puis les Aiglons l'ont emporté 3-2 !

 

On savait que les rencontres entre les Aiglons niçois et les Gones lyonnais étaient de vrais festivals de buts. Cela n'a pas manqué, ce dimanche à l'Allianz Riviera niçoise ! Chahuté ces derniers jours quant à la suite de sa carrière internationale avec les Fennecs d'Algérie, Andy Delort ne semblait pas forcément affecté par les critiques. Servi par Amine Gouiri, l'attaquant arrivé cet été du Montpellier Hérault était le premier à tenter sa chance, d'un tir puissant et soudain du droit passant de peu au-dessus des buts lyonnais (5eme).

 

Pourtant, ce sont les hommes de Peter Bosz, revigorés par la mise en place de la tant redoutée relation technique Lucas Paquetá - Bruno Guimarães - Houssem Aouar, qui vont prendre pôle position dans cette rencontre. Sur une belle ouverture de Jérôme Boateng, Karl Toko Ekambi s'y prenait à 2 fois devant un Walter Benítez abandonné par sa défense pour ouvrir le score, de près (0-1, 35eme). Anthony Lopes préservait également l'avantage des Rhodaniens à la pause grâce une superbe parade décisive devant Kasper Dolberg (40eme).

 

Et la lumière est venue de Youcef Atal

 

Au retour des vestiaires, les coéquipiers de Tino Kadewere vont continuer à afficher leur domination technique de manière incisive, sans parvenir à concrétiser (Aouar à la 47eme, Kadewere à la 61eme). L'attaquant international zimbabwéen risque bien de se mordre les doigts de cette occasion manquée à l'heure de jeu, alors que Walter Benítez était hors de position. Car si Aouar va marquer un très beau but à mi-distance peu après, du droit (0-2, 68eme), l'immeuble lyonnais s'est, ensuite, écroulé comme un château de sable emporté par une tornade.

 

Une tornade qui se nomme Youcef Atal : sur une action individuelle de classe, le défenseur formé au Paradou AC va marquer le but de l'espoir d'un superbe tir du gauche (1-2, 81eme) avant d'obtenir un penalty converti avec maestria (technique et nerveuse) par Delort (2-2, 89eme). Kadewere avait été exclu entre-temps, pour un tacle glissé raté sur son ancien coéquipier lyonnais Melvin Bard (85eme). Le temps additionnel s'annonçait alors bouillant, et c'est là que monsieur Evann Guessand a sorti sa cape de super-héros marvelien.

 

Sur une remise de Claude-Maurice, l'attaquant formé au Gym a inscrit le but de la victoire (son premier dans l'élite) au bout du bout du temps additionnel (3-2, 90eme+3). Avec ce succès, les hommes de Christophe Galtier passent devant leurs voisins géographiques marseillais au classement (19 points contre 17), avant le Classique de ce soir à suivre sur notre site. Tout cela tombe décidément bien : rivaux Aiglons et Olympiens croiseront le fer ce mercredi à Troyes, dans le cadre du match à rejouer de la 3eme journée de Ligue 1. Orange.

 

 

Réactions

 

 

Christophe Galtier:

Pendant 80 minutes, nous n'avons pas su sortir le ballon et presser Lyon comme nous le voulions. L'OL a fait un gros match pendant 80 minutes. Dans ce genre de scénario, on ne pense pas à la victoire, mais à réduire l'écart et à trouver des espaces. Cette victoire doit renforcer le groupe, Lyon a une très belle équipe. Mais ce renversement dans le final doit me pousser à la réflexion sur ce qu'on doit mettre dans l'entame de la rencontre. Notre mise en place n'a pas répondu aux attentes. Nos entrants ont été presque parfaits. Youcef (Atal) a dynamisé le dernier quart d'heure. Son but a redonné beaucoup d'espoir à l'équipe, puis a poussé l'OL à la faute. Evann (Guessand) a marqué pour la victoire son premier but en L1. Mes joueurs ont renversé Lyon. Je vais vous faire une confidence, j'avais prévu de voir Youcef lundi. Nous nous verrons car on attend beaucoup de lui. Avant, quand j'affrontais Nice, on avait toujours un plan anti-Atal. Il faut qu'il se libère sur le plan mental de son passé de blessures. Il doit être plus sur ses points forts. Car, comme on l'a vu dimanche, il est une vraie valeur ajoutée.

 

Dante :

Nous avons marqué un gros coup, pas par rapport au résultat mais avec notre attitude et notre état d'esprit. On ne lâchera jamais rien. Pendant près d'une heure et demie, cela a été très compliqué pour nous. Les entrants qui apportent beaucoup, c'est une vraie force.

Anthony Lopes :

C'est une faillite mentale totale. On s'écroule après avoir pris le premier but niçois. Les émotions sont forcément négatives. On doit se remettre les têtes à l'endroit. Nous étions venus à Nice avec beaucoup d'ambitions, elles se sont vues pendant 80 minutes. Pas dans le final où nous concédons trois buts.

 

Peter Bosz :

J'explique toujours les matches avec les faits. Cet après-midi, nous avons été dominants et nous avons bien joué pendant 80 minutes. Mais un match ne se termine pas à ce moment-là. Nous allons analyser tout ça. Les responsabilités ne sont pas dans les circonstances, à savoir l'horaire (13 heures) ou l'arbitre, mais elles viennent de nous. On prend un but bête en ayant mal défendu. Mais même à 2-0, Nice n'a pas cherché à faire le pressing. Puis on prend un penalty (88e), c'est le sixième de la saison. Il n'y a rien à dire, la sanction était logique pour Kadewere qui avait peut-être trop d'énergie. Et ce n'est pas la première fois que nous prenons un rouge. Seul compte le succès, donc c'est négatif. L'entrée de Youcef Atal (latéral de Nice auteur de la réduction du score) ? On parle quand même d'Emerson en face, un joueur de Chelsea qui a affronté de grands joueurs. Il doit mieux défendre. À l'arrivée d'Atal, je n'ai pas senti que ce serait plus difficile.

 

Andy Delort :

Lyon est une belle équipe qui nous a posé des problèmes en première mi-temps, notamment avec leurs deux milieux et Paquetá qui a beaucoup de qualités. On n'a rien lâché et c'est ce qui est beau dans le football. Les supporters se sont régalés et c'était extraordinaire ! On arrive à retourner la situation face à une équipe européenne. On est conscients de nos qualités et c'est à nous de réitérer ce genre de performances et de gommer les mauvaises qu’on a faites à l’extérieur.

 

Léo Dubois :

Honnêtement, je ne sais pas ce qui s'est passé, on a la maîtrise, on les domine, on mène de deux buts et on disjoncte complètement, il faut se remettre en question, qu'on progresse mentalement. Techniquement, ce n'est pas le problème mais on a été moins bon mentalement, on a pété les plombs, on s'est mis dedans. Maintenant, il faut qu'on regarde ce qui se passe, qu'on maîtrise nos émotions et qu'on grandisse mentalement, parce que ce n'est pas possible ! Dans le jeu honnêtement, on est meilleur qu'eux, mais bon c'est comme ça, on a perdu le match. Maintenant, il faut qu'on se remette en question. Ça me dégoûte, ça me fait chier parce qu'on ne mérite pas ce qu'il se passe. On bosse tous les jours pour avoir une équipe soudée et sereine et on perd le fil, il faut se remettre au travail et reprendre des points mais aujourd'hui on s'est mis dedans sur le sujet mental.

 

 

Revue de presse

 

Commentaires   

#11 marsiglialiste 26-10-2021 14:09
par le scénario celui-ci vient juste après le MONACO-NICE 3-4 et si on a été renversant c'est aussi par notre talent ...Reste que la curieuse composition comme DANILUC arrière droit faisait plus penser à du VIEIRA et cela n'a pas marché pendant 82 minutes...il serait enfin temps de bien mettre les gens à leurs places mais bon 3er alors qu'on n'a pas atteint notre maximum cela laisse tous les espoirs 8)
#10 Bibounou 25-10-2021 20:25
Lyon a été supérieur et la victoire est due à un feu d'artifice les 10 dernières minutes.ca ne sera pas toujours ça !
On doute gagner en consistance et je me demande si au milieu il ne manque pas un ténor ? Je crois qu'à ce jour notre gym en qualité n'est pas devant l'om,l'ol , Monaco...je voudrais me tromper mais j'attends mieux maintenant on est en début, nouveau joueurs, entraîneur etcc...
#9 Jean-Philippe 25-10-2021 09:27
Ce match riche d'enseignements dans de multiples domaines va relancer notre saison ! Superbe !!!
#8 Dan 25-10-2021 08:30
Un quart d’heure avant la fin du match j’avais decide de partir 10 minutes avant la fin tellement dégouté que j’étais de voir ce spectacle affligeant ou l’on voyait le gym incapable de sortir de sa moitié de terrain ….et comme par miracle à la rentrée d’Atal tout a changé et Guessan a plante la troisieme banderille pour achever le lyon devenu mouton ….
#7 GARIBALDI 25-10-2021 07:06
OM : Payet réclame des sanctions
Après avoir déjà poussé un premier coup de gueule au micro de Prime Video, le capitaine de l’Olympique de Marseille, Dimitri Payet en a remis une couche en zone mixte et épinglé l’attitude d’une partie des supporters phocéens qui ont jeté des projectiles en direction des joueurs du Paris Saint-Germain ce dimanche dans le Classique (0-0).
"... j’ai vu des bouteilles, j’ai vu des chargeurs, j’ai vu des briquets, des choses que j’ai déjà vu contre moi, donc je sais ce que c’est…", a d’abord pesté le milieu offensif, avant de rappeler que les fauteurs de troubles risquent de porter préjudice à l’OM.
"... On sait ce qu’on risque, on risque de perdre des points et il ne faudra pas pleurer en fin de saison s’il nous en manque un ou deux...", a ajouté le Tricolore en appelant les instances à sévir.
"Désabusé. On sait qu’on est attendus, regardés. Malheureusement , il y en a encore qui arrivent à le faire, je ne comprends pas. Après, je l’ai déjà dit et je le redis, il faudra des sanctions et de vraies sanctions, pas des sanctions comme on a eu. On l’a vu encore à Saint-Etienne ce week-end. On ne peut plus accepter ça ou alors il faut attendre qu’il y ait quelque chose de vraiment grave… Il faut prendre des décisions", a exhorté le Réunionnais.
Pour une fois il m'a fait plaisir. Esperons que comme la ligue a "bu" ses paroles apres Nice:Om, elle continue de le faire....
#6 Michel 25-10-2021 06:11
Toute la difference entre un Attal qui a des consignes défensives et un Attal comme hier.Ce n'est ni un arriere ni un attaquant c'est un electron libre.Que du feeling.A Galtier à l'utiliser comme ça.
#5 porporino 24-10-2021 23:07
que va faire la LFP après les incidents dans et en dehors du stade vélodrome? Baisser son froc ou retirer au moins 1 point et infliger 3 huis-clos à Marseille? les paris sont ouverts. Ceux qui connaissent la réponse n'ont pas le droit de jouer.
#4 GARIBALDI 24-10-2021 21:53
C'est incroyable comment en 10 minutes on passe de la depression, se disant qu'une saison de plus, on ne joue pas dans la meme ligue que les equipes qui se disputent le podium, et que l'Europe ce ne sera toujours pas pour cette annee, pour a la fin du match se reprendre a esperer. Mais ne nous trompons pas: pendant 80 minutes Lyon nous a bien montre le travail qu'il nous reste a accomplir pour vraiment s'imposer dans le top 4 du championnat. Ce match servira-t-il d'une prise de conscience pour le gym ? On verra cela des ce mercredi. A propos, a chaque corner les joueurs parisiens se prennent des projectiles lances des tribunes sans aucune decision de l'arbitre, car les joueurs parisiens ne font pas de cinema. La encore la ligue va se taire....Note speciale a Galtier pour son coaching gagnant et son explosion de joie a la fin du match: un culte de la gagne qui a reussi a contaminer ses joueurs a la fin du match...
#3 Giloudenice 24-10-2021 17:57
On est passé près de la catastrophe.
Mais quel final!
On doit surtout retenir que quand on joue pas comme des morts de faim, on arrivera à rien
Que d'émotions
#2 vincenzo 24-10-2021 17:39
Incroyable. C'est pour cela qu'on aime le foot. On était pas les meilleurs mais bravo aux entrants et surtout à Atal qui ont changé la physionomie du match. Quel kif. C'était un bel après midi à l'allianz.

Ajouter un Commentaire