Une semaine après les incidents face à Marseille qui a mis notre victoire en suspens, les aiglons ont retrouvé la joie de gagner et s'impose 4 - 0 avec des buts de Kluivert, Gouiri et Thuram. Une très belle performance!  On notera que le Gym de manière générale pratique un football que nous n'avions plus vu de puis 3 ans.

 

Fiche technique

 

OGC Nice - Girondins de Bordeaux : 4 - 0 (3-0)
Arbitre : M. Pignard

 

Buts :

Nice : Kluivert (7e), Gouiri (33e et 42e sp), Thuram (85e)

 

Avertissements :

Nice Boudaoui (45e +1), Lotomba (68e), Lemina (90e)

Bordeaux : Koscielny (41e), Kwateng (58e)

 

Les équipes :

Nice : Benitez - Lotomba (Daniliuc, 77e), Todibo, Dante (cap), Bard - Boudaoui (Thuram, 84e), Lemina, Rosario, Kluivert (Stengs, 36e, Da Cunha, 77e) - Gouiri (Kamara, 84e), Ndoye.

Bordeaux : Costil - Oudin (Zerkane, 69e), Kwateng, Koscielny (cap), Mangas, Mensah (Pembélé, 46e) - Otavio, Sissokho (Kalu, 46e), Fransérgio - Mara (Adli, 69e), Hwang.

 

gouiribdx

 

Les buts

 

84ème But de Khéphren Thuram-Ulien ! A peine entré, le milieu de terrain profite d'un contre rapide et d'une déviation astucieuse de Ndoye pour se présenter plein axe devant Costil et le tromper du plat du pied droit.


41ème But de Amine Gouiri sur penalty ! L'ancien lyonnais stoppe sa course d'élan avant de prendre Costil à contre-pied d'un tir placé du droit. Comme à Lille, Nice tue le suspense dès le premier acte.


32ème But de Amine Gouiri ! Nice fait le break en contre ! Kluivert est lancé en profondeur grâce une déviation de Gouiri. Le Néerlandais accélère puis temporise à l'entrée de la surface avant de resservir son coéquipier à sa gauche. Le tir croisé qui suit passe entre les jambes de Costil.


8ème But de Justin Kluivert ! Sans surprise, c'est de l'aile droite que le danger arrive avec une ouverture de Lotomba pour Boudaoui. L'ailier efface Mangas grâce à un tacle volontaire avant de déposer un centre parfait à ras-de-terre que le Néerlandais n'a plus qu'à pousser dans le but vide. 1-0 et c'est totalement mérité pour les joueurs de Christopher Galtier.

 

Résumé

 

C'est dans un stade à huis clos, en conséquence des tristes événements face à Marseille, que Nice recevait Bordeaux, ce samedi. Et même sans public, les joueurs de Christophe Galtier n'ont pas tardé à se mettre en jambe. On ne jouait que depuis deux minutes quand la tête à bout portant de Justin Kluivert a été détournée sur sa ligne par Benoit Costil. Cinq minutes plus tard, le Néerlandais a cette fois fait la différence, sur un duel gagné par Hichem Boudaoui sur l'aile droite et un centre en retrait imparable de ce dernier (1-0, 7e).

 

Cette ouverture du score rapide a eu le mérite de réveiller des Bordelais, jusque-là très timides offensivement. Mais en contre-attaque, les Niçois ont été tout simplement redoutables. Amine Gouiri a d'abord vu sa frappe du droit passer de peu au-dessus, sur un raid solitaire parti de la gauche (20e) avant d'être à l'origine d'une relance pour Justin Kluivert qu'il conclura lui-même après un service du Néerlandais à l'entrée de la surface (2-0, 32e).

 

La différence faite, les Niçois n'ont cessé de bonifier les espaces à leur disposition. Amine Gouiri, encore lui, a fait vivre un enfer au capitaine adverse, Laurent Koscielny, allant même jusqu'à obtenir un penalty juste avant la pause, sur une nouvelle accélération partie de la gauche. Un penalty qu'il a d'ailleurs lui-même transformé du droit (3-0, 41e) pour faire rentrer ses coéquipiers à la pause avec encore plus de sérénité.


Toujours pas de victoire pour Bordeaux

 

Au retour des vestiaires, le ballon a été confisqué par les joueurs de Vladimir Petkovic, pour un succès assez relatif. Il y a bien eu ce coup franc enroulé du droit par Joshua Kalu (50e) ou cette frappe puissante d'Enock Kwateng, au-dessus (70e), mais la défense des Aiglons a globalement su maîtriser les quelques velléités adverses. Bordeaux a rendu les armes et encaissera même une dernière réalisation en contre, sur une déviation astucieuse de Dan Ndoye et un face-à-face remporté par Khéphren Thuram face à Benoît Costil, pour l'un des tous premiers ballons du joueur azuréen (4-0, 84e).

 

Comme à Lille, l'OGC Nice s'est rapidement mis à l'abri et a obtenu, sans trop forcer, son deuxième succès de la saison, avant la trêve internationale. Dans quinze jours, c'est à Nantes que les Aiglons reprendront la saison. Toujours à la recherche d'un succès, après quatre matches, Bordeaux espérera lancer sa campagne, le 12 septembre prochain, lors de la venue de Lens au Matmut Atlantique. Orange.

 

 

 

 

Réactions

 

Christophe Galtier :

Il n’y avait pas de réponse à apporter à qui que ce soit. Il fallait se reconcentrer sur le terrain. Le score est large. Il faut avoir une lecture juste. On s’est un peu relâché par moment. Mais je fais la fine bouche. Je suis tres satisfait.On s’est bien préparé dans la semaine, et quand arrive le match et qu’on sait qu’il va y avoir personne dans le stade… On s’est remis dans une situation qu’on a connue. Mais les joueurs ont été très réceptifs et sérieux pendant toute la semaine. Ils ont occulté tout ce qui se disait et ce qui pouvait s’écrire. Les joueurs ont bien travaillé, ont été sérieux et appliqués. On a eu le bonheur d’ouvrir le score rapidement même si je n’étais pas trop satisfait de notre comportement après cette ouverture, où on s’est laissé un peu aller, avec moins d’efforts et de replis défensifs. Quand vous menez ensuite 3-0 à la pause, les choses sont différentes.

 

Vladimir Petkovic :

On n’a pas su réagir quand il le fallait. Même quand on a eu des occasions, on n’a pas su revenir. On a été trop naïfs. Contrairement a nous, Nice a su concrétiser ses occasions. On a réussi a s’en procurer mais on a perdu trop de ballons faciles. Ça leur a permis de jouer vite. Ce 4è but est le symbole et résume notre match. Il nous a manqué de la concentration et de la communication. Quand on a subi, on n’a pas su être pro-actif et positif. On ne peut pas présumer de quoi que ce soit, il faudra se remettre pendant cette trêve internationale. On doit relever la tête et créer une dynamique gagnante.

 

 

Mario Lemina :

C'est un début de saison prometteur. Nous avons une ligne directrice. Et nous la tenons bien. Nous avons beaucoup travaillé pour avoir des automatismes. Mais il y a encore des réglages à réaliser. Les résultats masquent nos lacunes et nos erreurs. Le coach ne nous lâche jamais. Y compris à 3 ou 4-0. Il insiste pour que nous soyons aussi intransigeants avec nous-mêmes. Il est dans les détails, ce qui nous permet d'avoir une certaine rigueur. La rigueur à la Galtier. On sait ce qu'il demande.

 

 

Revue de presse

 
DES AIGLONS QUI ATTAQUENT FORT

L'Équipe


En inscrivant quatre buts, comme à Lille, Nice confirme son potentiel offensif impressionnant, alors que Dolberg était absent, et que Delort vient d’arriver…

NICE – Christophe Galtier a eu beau répéter que son équipe en était à trois victoires, avec les sanctions qui pourraient découler des incidents lors de Nice-Marseille (*), on se gardera de parler du nombre de points des Azuréens. On peut en revanche compter sans mal son nombre de buts encaissés : 0 en quatre journées. Et son nombre de buts inscrits : 9, avec celui de Dolberg face à l’OM.

 

Parce qu’ils se sont offert les services de l’entraîneur du champion de France et que leur recrutement est ambitieux, on attendait avec appétit le mois d’août des Niçois. On n’a pas été déçus. Après une entame insipide face à Reims (0-0, 1re journée), le Gym a montré qu’il ne lui faudrait pas trois mois pour assimiler le 4-4-2 de son entraîneur. Quand on s’impose 4-0 à Lille et que l’on mène 1-0 face à l’OM après soixante-quinze minutes, c’est qu’on peut faire peur à au moins 18 équipes de Ligue 1. Surtout quand on en remet quatre une semaine plus tard alors que toutes ses forces vives ne sont pas encore présentes.


Pour prendre le meilleur sur les Bordelais, les Niçois n’ont pas eu besoin de l’appui de leur public, resté chez lui à cause du huis clos prononcé cette semaine. Mais il n’a pas eu besoin, non plus, de Kasper Dolberg, forfait après avoir ressenti une douleur à un genou, mercredi, à l’entraînement, ni de sa nouvelle recrue Andy Delort. L’ex-capitaine de Montpellier (voir page 13) est arrivé hier sur la Côte d’Azur pour s’engager pour quatre ans. Les dirigeants du MHSC réclamaient 10 M € à leurs homologues niçois. C’est pour une somme de 6 M €, avec des bonus pouvant faire grimper le prix de 2 M €, que les dirigeants niçois ont donné à Christophe Galtier l’attaquant d’expérience qu’il souhaitait pour compléter son effectif. « Il apportera sa connaissance de la L1, son tempérament, sa capacité à marquer et à faire beaucoup de passes décisives », a énuméré le technicien.


Maolida part aujourd’hui, Dan Ndoye devrait suivre


Sans Delort, et donc sans le meilleur buteur de la sélection danoise à l’Euro, Nice a planté 9 buts en trois matches. Auteur d’un doublé hier, Amine Gouiri confirme être reparti sur les mêmes bases que sa première saison niçoise, achevée à 16 buts et 8 passes décisives en club.


Les places devant seront donc très chères, sachant que le jeune Evann Guessand (20 ans), qui a inscrit 7 buts en prêt à Lausanne (D1 SUI) la saison dernière, complétera ce trio. Mais les places sur les ailes ne seront pas moins disputées. Peu en réussite lors des trois premières journées, Kluivert a marqué hier son premier but, et il a affiché sa complicité avec Gouiri sur le deuxième, en lui offrant une passe décisive. Sorti par précaution après avoir ressenti une douleur musculaire, il a laissé sa place à Stengs. Pour ses débuts sous le maillot niçois, le gaucher a montré sa capacité à se mettre face au but, comme sur sa frappe de la 47e minute. Or Boudaoui, qui a débuté dans le couloir droit avant de basculer à gauche, semble difficilement remplaçable : l’Algérien est aussi à l’aise pour casser des lignes, orienter le jeu, que pour aider son latéral à fermer les espaces.


« Il va évidemment y avoir de la concurrence », se réjouit Galtier. Le technicien s’apprête toutefois à voir son effectif se réduire. Nice a fini son recrutement, mais Myziane Maolida s’envolera aujourd’hui pour l’Allemagne où il s’engagera avec le Hertha Berlin. L’entraîneur a aussi annoncé le départ de Dan Ndoye, passeur décisif sur le quatrième but, mais rien n’est encore conclu malgré les sollicitations dont il fait l’objet. Quant à Khéphren Thuram – qui pourrait toujours quitter le Gym à un an de la fin de son contrat –, Galtier ne s’est pas avancé. Après avoir fait entrer le milieu polyvalent en défense centrale contre l’AC Milan en préparation, il l’a fait jouer quelques minutes, hier, au poste de deuxième attaquant… où il a marqué sur son premier ballon (85e). « En fait, avec le mercato qui n’est pas fini, je n’aurais pas dû le faire entrer », pouvait en sourire Galtier.


(*) Interrompu (75e) alors que Nice menait 1-0, après des incidents impliquant notamment des supporters niçois et des joueurs, le match n’a pas repris.

n

 

Commentaires   

#5 porporino 29-08-2021 18:40
Sampaoli est un névrosé. L'OM se plantera en C3 contre Lazio et Galatassaray. Nice a une équipe de battants cette saison et l'Om ne fait pas peur.
#4 GARIBALDI 29-08-2021 13:57
Sampaoli apres le match contre St Etienne (OM:ASSE:3:1):
"Notre but est d'evoluer et d'attaquer avec beaucoup d'energie et de volume. C'est totalement different d'une equipe comme Nice qui cherche avant tout a s'imposer de n'importe quelle maniere. Mon equipe fait tout afin de donner des emotions a nos fans pour qu'ils puissent vibrer pendant 90 minutes. A la difference de Nice nous voulons gagner en pratiquement du beau jeu..."
Le nain excite grincheux ne nous lache plus les baskets !
#3 Giloudenice 29-08-2021 05:30
Vraiment, je ne pensais pas que l'équipe atteigne ce niveau aussi rapidement.
Tous les joueurs me plaisent et j'aimerais qu'ils jouent tous...
Boudaoui très bon, content pour l'entrée de daniluc.
Thuram aussi, todibo et même Bard me surprend...
Merci coach et reconnaissons le travail de Fournier
#2 GARIBALDI 29-08-2021 00:36
Kluivert qui commence a se montrer, Stengs qui confirme, on se debarrasse de Myziane (il ne reste plus qu'un boulet mais il est mis a la cave par Galtier), efficacite en attaque et en defense : quelque chose de grand et fort debute cette saison ! Merci aux joueurs de nous avoir fait oublier cette semaine merdique...
#1 porporino 28-08-2021 20:33
La meilleure réponse de l'équipe à tous les pisse-froids (journalistes et autres pourfendeurs improvisés ou habituels du Gym) qui ont ont critiqué Nice après la victoire contre l'OM. Là on peut dire que Nice est solide et qu'il faudra compter avec pour la tête de la L1, face à des lyonnais poussifs et des marseillais sans âme. Le travail de Galtier est déjà remarquable, on sent les joueurs à fond avec leur entraîneur et l'état d'esprit d'une équipe battante, qui propose du beau jeu et se projette rapidement. Bref le Nice qui nous régalait quelques saisons en arrière.

Ajouter un Commentaire