Pour bien finir... Retrouvez toutes les infos, remises à jour quotidiennement..   

 NICESTRASBOURG

 

Où suivre la rencontre?

 

 Radio

RMC

France Bleu Azur

 

Multiplex

RTL

 

Les stats 

 

STATNICESTRASBOURG21

 

 

 

Les 10 dernières confrontations 

 

29.08.20 Strasbourg - Nice 0 - 2 Ligue 1

26.10.19 Strasbourg - Nice 1 - 0 Ligue 1

03.03.19 Nice - Strasbourg 1 - 0 Ligue 1

22.12.18 Strasbourg - Nice 2 - 0 Ligue 1

28.04.18 Strasbourg - Nice 1 - 1 Ligue 1

22.10.17 Nice - Strasbourg 1 - 2 Ligue 1

12.01.08 Strasbourg - Nice 0 - 1 Ligue 1


 

 

 

Tous les produits officiels de l'OGC Nice aux meilleurs prix!

Tous les maillots 2020/2021 à - 30%!

Les frais de ports sont offerts

 

 

Les news

  
15/05
 
Le groupe niçois : Benitez, Cardinale - Atal, Bambu, Daniliuc, Kamara, Lotomba, Pelmard, Saliba, Todibo - Boudaoui, Claude-Maurice, Kari, Schneiderlin, Thuram - Gouiri, Rony Lopes, Ndoye, Dolberg, Sellouki
 
Le groupe strasbourgeois : Kawashima, Pierre – Mitrovic, Koné, Djiku, Caci, Carole, Guilbert, Lebeau, Sissoko, Lienard, Aholou, Prcic, Bellegarde, Siby, Thomasson, Ajorque, Diallo, Zohi, Sahi.
 

Le gardien international belge de Strasbourg Matz Sels a été contrôlé positif au Covid-19 et ne pourra donc pas jouer dimanche à Nice (21h00) lors d’un match capital pour le maintien des Alsaciens, selon la presse locale.

Le Belge, qui est revenu début avril d’une grave blessure (rupture du tendon d’Achille) qui l’a tenu éloigné des terrains depuis juillet, a été testé positif lors des tests obligatoires avant le déplacement sur la Côte d’Azur et mis à l’isolement, ont indiqué samedi Les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA), précisant qu’aucun autre joueur de l’effectif n’était touché par le coronavirus.

 
 
14/05
 
Morgan Schneiderlin fera son retour dimanche contre Strasbourg comme Lotomba.
 
12/05
 
M. Lesage arbitrera la rencontre, assisté par Huseyin Ocak et Philippe Jeanne.
Dante ne rejouera pas cette saison tout comme Reine Adelaide et Myziane. Lees-Melou est suspendu suite à son carton rouge face à Brest
 
.  
 
 
 
 
 
 
Les interviews
 

 

Flavius, la saison a été assez difficile pour le club mais, personnellement, elle a été plutôt positive pour vous (25 matchs toutes compétitions confondues, 1 but)...

 

La saison n’a en effet pas été la meilleure pour le club, on avait des ambitions et on n’a pas forcément réussi à atteindre nos objectifs. On veut surtout continuer sur notre lancée pour nos deux derniers matchs et se donner à 100% pour les gagner. D’un point de vue personnel, c’est vrai que, pour moi, c’est plutôt positif. J’ai fait mes débuts en professionnel, je suis content mais il faut maintenant continuer à travailler et à progresser.

 

Ce but inscrit à Rennes et le match plein que vous réalisez ce jour-là est-il votre meilleur souvenir de cette première saison en professionnel?

 

Oui, c’est mon meilleur souvenir. Pas forcément pour le but que j’ai marqué mais pour le match qu’on a gagné. On était dans une période difficile et cette victoire a fait du bien à tout le monde.

 

Comment avez-vous vécu les arrivées de Saliba et Todibo au mercato d’hiver alors que vous étiez titulaire en défense centrale en fin d’année 2020?

 

Avec la blessure de Dante, le club était obligé de recruter de nouveaux défenseurs. Je n’ai rien vu de négatif à leur arrivée. Au contraire, on s’est entendu très bien dès le début avec Todibo et Saliba. On parle beaucoup entre nous et on se donne des conseils pour progresser. On est jeune tous les trois, la concurrence est saine et je pense que c’est positif.

 

Quand on est passé par le Real Madrid et le Bayern Munich chez les jeunes, a-t-on un peu plus de pression sur les épaules?

 

Non, je n’ai pas de pression supplémentaire. Ce sont deux étapes de ma vie qui m’ont fait progresser et ces expériences me servent aujourd’hui pour ma carrière.

 

danilucmetz

 

Etes-vous certain d’être Niçois la saison prochaine?

 

Oui je veux rester à l’OGC Nice. Depuis que je suis arrivé, le club m’a tout donné, les supporters m’apportent beaucoup aussi. Je n’envisage pas du tout de partir.

 

Dans quel domaine pensez-vous avoir le plus progressé cette saison?

 

Tactiquement et techniquement. Il a fallu que je m’adapte à la Ligue 1, un championnat où tout va très très vite. Je m’en suis rendu compte notamment contre Paris avec un joueur comme Mbappé qui jouait dans mon dos.

 

Pensez-vous avoir une chance de participer à l’Euro avec l’Autriche?

 

Je suis actuellement capitaine des U21. A l’Euro oui, j’y pense. Mais si je ne suis pas pris, je donnerai tout avec les U21 où il y a aussi des échéances qui nous attendent en juin.

 

Cette saison sans supporters?

 

Avant de venir, j’avais regardé des vidéos sur YouTube et j’ai pu me rendre compte de la ferveur des Niçois. C’est difficile de jouer sans eux. J’ai hâte de les revoir, de sentir leur passion et de leur donner de la joie.

 

David Alaba, capitaine de l’Autriche et joueur du Bayern Munich, est une de vous sources d’inspiration. Avez-vous d’autres modèles?

 

C’est vrai. J’observe beaucoup ce que fait Alaba et comment il le fait. Je pourrai aussi citer en exemples Van Dijk ou Sergio Ramos qui sont très performants aussi au poste de défenseur central. Mais je veux citer également Dante avec qui j’échange beaucoup. Il a participé à la Ligue des Champions, il a joué des Coupes du monde. Je n’hésite pas à aller le voir pour lui demander des conseils. C’est une grande chance pour moi de côtoyer Dante au quotidien. J’essaie de profiter au maximum de son expérience. Nice Matin.



 

 

 

 

 

Les déclarations d'avant-match 

 

Thierry Laurey :

Vouliez-vous qu'il dise : « Je veux voir des danseuses étoiles » ?Marc connaît bien le football, il y a joué et sait exactement la problématique que peut poser une telle situation. Il a voulu rassurer tout le monde et mettre les joueurs devant leurs responsabilités, ce qui est logique de la part d'un président. Mais j'en ai connu des beaucoup plus virulents à cette période de l'année, il n'y a pas eu d'esclandre. Ce n'est pas parce qu'on ne tacle pas dans tous les sens et qu'on ne met pas de coups qu'on ne fait pas ce qu'il faut. Il ne faut pas faire n'importe quoi non plus. Si tu pètes un câble et que tu te retrouves à dix ou neuf, ce n'est pas bon. Il faut rester sereins, accomplir les choses qu'on demande, être professionnels, s'appuyer sur ce qui a été bien fait et gommer le plus vite possible les choses mal faites.

 

Marc Keller :

On a passé une heure ensemble lundi pour faire le point. Un point technique sur lequel je ne m’étendrai pas. Et Thierry est à 100 % sur l’objectif qu’il connaît. On veut tous se maintenir. Est-ce que j’ai vu une unité parfaite sur le terrain depuis trois semaines ? Soyons honnêtes, pas toujours. J’ai parlé avec les cadres de l’équipe, je les ai mis devant leurs responsabilités. Début février, j’avais dit que l’avenir de Thierry, de son staff et des joueurs en fin de contrat se discutera une fois que le maintien sera validé. Et je n’ai pas changé de position entre-temps.


 

 

Revue de presse

 

A venir

 


 

 

Ajouter un Commentaire