Les aiglons pointent à la 16ème place du classement avec 6 points d'avance sur Lorient (qui a 1 match de retard) et Nantes,  8 points sur Nimes (qui a aussi un match en moins)... Il y a le feu car le Gym ne montre pas des ressources de combatitivité necessaires lors chaque rencontre. Rien ne les fait réagir, même perdre contre Metz qui n'a plus gagné à Nice sepuis minimum 11 rencontres . Le coach est aux abonnés absents, le président, nous n'en parlons même pas... et que dire du directeur football qui connait mieux la gestion que le foot surtout lorsqu'on voit la faiblesse de cette équipe...  Bref,  les matches de l'OGC Nice sont d'un niveau honteux que l'on n'avait plus vu depuis des lustres!

Fiche technique

 

OGC Nice - FC Metz : 1 - 2 (0-2)
Arbitre : M. Stinat

 

Buts :

Nice : Gouiri (61e sp)
Metz : Kouyaté (15e), Gueye (37e)

Avertissement :

Nice : Sellouki (90e)

Les équipes :

Nice : Benitez - Pelmard, Todibo, Saliba, Kamara (Nsoki, 62e) - Boudaoui, Lees-Melou (cap, Schneiderlin, 67e), Claude-Maurice - Ndoye (Sellouki, 62e), Gouiri, Maolida

Metz : Oukidja - Bronn, Kouyaté, Boye (cap) - Centonze, Maïga, Sarr, Udol - Boulaya, Gueye (Yade, 66e) - Vagner (Leya Iseka; 66e)

 

Les buts

 

gouirimetz

 

61ème Le penalty, suite à une semelle de Fabien Centonze sur Amine Gouiri dans la surface messine, est inscrit par Amine Gouiri et de quelle manière, c'est une panenka de l'ancien attaquant de l'OL ! Alexandre Oukidja n'a rien pu faire, à part voir ce ballon terminer au milieu de son but ! 1-2 entre Nice et Metz !

 

38ème But de Lamine Gueye ! Udol, laissé seul, déborde à gauche. Il centre au premier poteau pour Gueye, qui, oublié par Saliba, marque de près de la tête ! Benitez ne peut constater les dégâts ! 2-0 pour le FC Metz !

 

15ème But de Boubakar Kouyaté ! Après un corner repoussé, le ballon revient à Boulaya. Le maître à jouer messin centre pour Kouyaté au premier poteau, qui peut marquer de près du droit ! Les Grenats lorrains prennent la rencontre en main ! 1-0 pour le FC Metz !

 

 

Résumé

 

Metz a gagné à Nice (2-1) dimanche après-midi lors de la 26e journée de Ligue 1 et fait une belle opération dans la course à l’Europe, tout en plongeant son adversaire du jour dans la crise.

 

Sans faire de bruit, Metz est en train de réaliser une très belle saison. Désormais 6es avec 38 points, soit autant que Marseille, Rennes et Montpellier, mais une meilleure différence de buts, les hommes de Frédéric Antonetti vont pouvoir terminer leur saison avec gourmandise. À commencer par leur déplacement à Bordeaux, samedi prochain.

 

En revanche, l’OGC Nice continue sa chute inexorable. Sans consistance, les hommes du président Jean-Pierre Rivère ont été battus pour la 13e fois en L1 cette saison. Pire, en 2021, les Aiglons ont perdu sept matches sur dix.

 

Avec 29 points, un manque complet de confiance et de nombreux absents sur blessure. Sept joueurs majeurs manquaient à l’appel contre Metz : Atal, Dante, Lotomba, Danilo, Lopes, Dolberg et Reine-Adelaïde. Du coup, cette équipe construite pour jouer l’Europe n’a plus que six petits points d’avance sur la 18e place, synonyme de barrage.

 

Son prochain déplacement, vendredi à Rennes, sera important. Et la réception de Nîmes, mercredi 3 mars, vaudra très cher pour le maintien.

 

Metz supérieur partout

 

Metz a construit sa victoire lors d’une première mi-temps parfaite contre une équipe en très grande difficulté et sans réaction. Rapidement, Kiki Kouyaté a ouvert la marque. Tel un avant-centre de métier, il a repris un centre-tir de l’excellent Farid Boulaya (1-0, 15e).

 

Après ce but, les Messins, supérieurs dans tous les domaines, ont poursuivi leur travail de sape. À la suite d’un nouveau changement d’aile de Boulaya, Vagner a servi Matthieu Udol dont la tentative a été bien sortie par Walter Benitez (17e).

 

Le seul tir cadré niçois, par Pierre Lees-Melou (25e), n’a rien changé. La défense, aux abois, a laissé faire son adversaire. Andy Pelmard a laissé Udol centrer, Jean-Clair Todibo et William Saliba ont laissé Lamine Gueye marquer (2-0, 38e).

 

Après une mi-temps abyssale, les joueurs d’Adrian Ursea ont quand même réagi. Grâce à Amine Gouiri, autorisé à jouer en dernière minute après un ultime test négatif au Covid-19.

 

L’ex-Lyonnais a obtenu un penalty après une faute de Fabien Centonze et l’a transformé d’une belle + panenka + (2-1, 61e). Après ce 9e but en L1 du jeune attaquant niçois, ce fut à nouveau le néant. Et Metz a mérité sa victoire. AFP

 

 

Réactions

 

Adrian Ursea :

C’est une déception de plus. Malheureusement… Surtout parce que ce sont des mi-temps qui se répètent. C’est comme à Marseille : on a été à côté de nos pompes en première période. Je n’ai pas d’explications pour le moment. Être mené 2-0 face à Metz, c’est compliqué parce que cette équipe pratique un marquage individuel et elle a mis un bloc bas en deuxième mi-temps. À partir de là, c’est quasiment une mission impossible. On n’a pas su faire ce qu’on avait convenu à la causerie et à l’entraînement. Les choses étaient pourtant claires parce qu’on sait qu’il est compliqué de manœuvrer une équipe comme Metz. On savait à quoi s’attendre ! Maintenant, on sait qu’on est en difficulté. On essaie de corriger des choses mais il faut surtout qu’on réussisse à faire des matches complets.

 

Frédéric Antonetti :

Nous avions décidé de faire un gros pressing. Cela a payé avec les deux buts en première période. On aurait dû en mettre un troisième avec plus de lucidité et de clairvoyance dans une très bonne mi-temps. Nous avons ensuite trop reculé. Mais l'équipe avait laissé beaucoup de force auparavant. J'ai la chance d'avoir un groupe formidable et à l'écoute. Ça fait partie de ma décision de prolonger de trois ans. J'ai d'ailleurs remercié les joueurs. À 60 ans, je m'interrogeais sur la suite. Pour la 5e place au classement, il faut être lucide. Il y a des candidats sérieux comme Rennes, l'OM, Lens et Montpellier. Concentrons-nous déjà sur Bordeaux, notre prochain adversaire et sur la production d'un match complet, avec deux périodes comme notre première ici à Nice.

 

Dylan Bronn :

On a bien fait les choses en première période, c'est très bien. On ne calcule pas, on regarde vers l'avant et pas vers l'arrière, on a passé un cap. On a montré des valeurs de combativité. Nice a montré un autre visage après la pause mais on a su répondre présent et c'est ça qui est important.

 

 

Revue de presse

 

Hormis Nice Matin, le Gym n'intéresse plus la presse... Quoi de plus normal de faire des articles sur nos adversaires qui montrent un football efficace.

 

 

 

Commentaires   

#38 vava09 24-02-2021 08:19
Ce qui fait la qualité d'un vrai supporter c'est la clair[censored] ,la dignité et la fidélité surtout quand tout va mal. Les insultes et les attaques personnelles n'ont rien à faire dans ce forum. Aujourd'hui c'est la solidarité avec tous ceux qui sont attachés à ce club qui est importante.. Il y a de vrais responsables, ceux qui sont aux manettes et sur le terrain on a pas besoin de " bouc émissaire"
#37 MICHEL 23-02-2021 17:11
Pour vous changer les idées,regardez le dernier documentaire sur Pelé.Meme si on connait une grande partie,c'est toujours un grand moment.
#36 maurice franco 23-02-2021 16:19
Le grand responsable c'est Fournier,qui a la haute main sur
le recrutement.il faut le virer;les anglais vont bien se rendre compte du peu de capacité de se donneur de leçons.
#35 Lancien 23-02-2021 11:46
Bravo Biker je ne me suis pas tromper
Continu
#34 GARIBALDI 23-02-2021 11:11
Bien dit Dudu....
#33 dudu 23-02-2021 10:31
Biker06 il faudrait se calmer car les insultes n'ont rien à faire ici et se comporter en vrai supporter est la premiére chose à faire.
Moi aussi je suis en colère et j'attends la prochaine saison qui ne peut etre que mieux.
ISSA NISSA
#32 biker06 23-02-2021 10:19
Commence par parler français lancien et met toi en position....car ce sera sans vaseline ! baltringue....
#31 Lancien 23-02-2021 09:34
OK Biker t as raison quand comme toi on a le QI d une plaque d égout on a du mal a dire des choses intelligentes
Donc Mr Ratcliffe qui fait parti des 100 plus grandes fortunes du monde se sert de l ogcnice pour faire du blanchiment d argent C est bien ce que tu dis
Dons je te le répète ferme ta gueule maintenant si tu veux m insulter vas y être insulter par un mec comme toi c est un honneur
#30 MICHEL 23-02-2021 07:24
Franchement qu'est ce que vous voulez qu'ils vous disent Riviere et Fournier;à part une accumulation d'erreurs de recrutement,en commençant par Viera,les joueurs puis maintenant la brochète Digard,Giora, et Urséa.De temps en temps dans le foot ça arrive,mais à ce point c'est quand meme rare.A 90 % tout est à jeter.La ligue 2 est inevitable.Trés peu de solution en attaque et surtout le stress qui va monter au fil des matchs,pour ces gamins sans expérience.
#29 lucciodu06 22-02-2021 23:36
bonjour, il y a dans cette équipe 16 joueurs à virer à la fin de la saison, qu'on cale en L2 et qu'on reste en L1, si un des 16 joueurs n'est pas d'accord, qu'il le prouve sur le terrain, cardinale yoann, bambu robson, coly racine, lotomba jordan, nsoki stanley, pelmard andy, claude maurice alexis, danilo barbosa, lopes rony, schneirdelin morgan maolida myziane, ndoye dan, cisse ibrahim, sackho ihsam, mahou hicham, trouillet alexis, ça fait une sacré brochettes de futurs chomeurs....... ...

Ajouter un Commentaire