La confirmation du week-end dernier? Retrouvez toutes les infos, remises à jour quotidiennement..   

 nicasse21

 

Où suivre la rencontre?

 

 Radio

RMC

France Bleu Azur

 

Multiplex

RTL

 

Les stats 

 

statnicasse21

 

 

 

Les 10 dernières confrontations

 

18.10.20 Saint-Étienne - Nice 1 - 3 Ligue 1

04.12.19 Saint-Étienne - Nice 4 - 1 Ligue 1

18.05.19 Saint-Étienne - Nice 3 - 0 Ligue 1

16.12.18 Nice - Saint-Étienne 1 - 1 Ligue 1

21.01.18 Nice - Saint-Étienne 1 - 0 Ligue 1

05.08.17 Saint-Étienne - Nice 1 - 0 Ligue 1

08.02.17 Nice - Saint-Étienne 1 - 0 Ligue 1

20.11.16 Saint-Étienne - Nice 0 - 1 Ligue 1

07.05.16 Nice - Saint-Étienne 2 - 0 Ligue 1

27.09.15 Saint-Étienne - Nice 1 - 4 Ligue 1

 

 

 

Tous les produits officiels de l'OGC Nice aux meilleurs prix! 

Les frais de ports sont offerts

 

 

Les news

  
 
30/01
 
Le groupe niçois : Benitez, Cardinale, Boulhendi - Bambu, Daniliuc, Lotomba, Pelmard, Nsoki, Kamara, Saliba - Boudaoui, Thuram, Lees-Melou, Claude-Maurice, Reine-Adelaïde - Gouiri, Dolberg, Ndoye, Myziane.
 
29/01
 
Atal absent trois semaines pour cause de déchirure!
 
Mathieu Debuchy et Harold Moukoudi sont de retour. Les incertitudes pour les veerts concernent Sissoko et Boudebouz. 4 joueurs sont indisponibles : Khazri, Retsos, Silva et Souici.
 
27/01
 
Frank Schneider arbitrera la rencontre, assisté d'Alexandre Viala et Julien Haulbert.
 
26/01
 
Youssef Atal est incertain pour cette rencontre suite à sa blessure à Lens. Dante et Cadinale seront absents. Lopes et Schneiderlin sont de retours à l'entraînement!
 
Coly ne jouera plus jusqu'à la fin de saison car il vient d'être prêté à Amiens.
 
St-Etienne s'est pris une gifle face à Lyon chez lui!
.
 
.  
 
 
 
 
 
 
L'interview
 
 
A venir

 

 

 

Les déclarations d'avant-match 

 

 

Claude Puel:

C’est une équipe en devenir qui se développe malgré l’absence de Dante. Il y a une similitude avec ce qu’on a vécu après le départ de Wesley Fofana mais Nice est un club qui dispose de très gros moyens pour pallier les absences. On s’attend à un match très difficile face à une équipe en convalescence.*

 

Mathieu Debuchy :

Je sens un groupe revanchard qui a envie de se relancer. Des matchs très importants arrivent. On se doit d’avancer et d’oublier cette défaite même si elle va rester dans un coin de notre tête, car il ne faut pas reproduire les mêmes erreurs.Je l’ai déjà dit, on ne doit pas attendre le mois de mars pour réagir. On se doit de rebondir et il faut le faire rapidement car les matches s’enchaînent. En une semaine, on va jouer trois adversaires directs. Il est nécessaire de s'appuyer sur un autre état d’esprit et des bases solides, en étant meilleur dans les trente derniers mètres tout en retrouvant notre solidité défensive.

 

Adrian Ursea :

Ils ont un coach (Claude Puel) qui n’est jamais aussi bon que lorsqu’il se trouve en difficulté. Je me méfie beaucoup de cette équipe. Il faut garder à l’esprit qu’en dépit leur lourd revers contre l’Olympique Lyonnais la semaine passée (0-5), ils ont encaissé quatre des cinq buts sur coups de pied arrêtés. C’est une équipe difficile à manier, qui met beaucoup d’impact. Ils réussissent à presser tout en restant organisés. Leur effectif est de qualité et peut poser des problèmes à la plupart des équipes de Ligue 1. Site off

 

Pierre Lees-Melou:

On a Saint-Étienne qui arrive. Il va falloir faire pareil, montrer les mêmes valeurs et être plus efficaces offensivement que ce soir car nous avons mal joué certains coups... Maintenant on va tout faire pour lancer une série. On sait qu’on n’est pas à notre place, mais on ne s’en sortira qu’avec cet état d’esprit.
 
 
Claude Puel :
 
On va bien travailler ensemble pour se reprendre. Des matches importants contre des adversaires nous attendent. Il faut retrouver une saine agressivité et de la qualité dans le jeu.

 

 

Revue de presse


Un nid à reconquérir pour les Aiglons


L'Equipe

 


Sur la lancée de leur victoire à Lens, les Aiglons aspirent à un premier succès à domicile en L1 depuis le 3 octobre.

NICE – Adrian Ursea n’a pas eu à regarder d’éventuelles notes pour sortir la date, vendredi face aux médias : celle du « 3 octobre » est bien ancrée dans sa tête. Le Roumain n’était alors que l’un des adjoints de Patrick Vieira, il n’était pas encore l’entraîneur principal de l’OGC Nice. Mais il se rappelle parfaitement de la dernière victoire à domicile de l’équipe azuréenne en Championnat, face à Nantes (2-1). Le succès obtenu à Lens (1-0), la semaine passée, est attendu comme un tremplin vers une série que les Niçois espèrent voir se prolonger à l’Allianz Riviera, face aux Verts.


Sans Atal…


Ursea devra faire sans Youcef Atal, comme trop souvent, puisque le latéral sera absent environ trois semaines à cause de sa lésion à une cuisse contractée sur l’action de son but.
Mais le technicien peut compter sur plusieurs motifs de satisfaction. L’un d’eux se nomme William Saliba. Arrivé en prêt d’Arsenal, l’ancien Stéphanois n’avait pas hésité à revendiquer le rôle de « patron de la défense » lors de sa présentation officielle. Malgré ses dix mois sans compétition, ses premières apparitions sous le maillot du Gym montrent que le costume n’est pas trop grand pour lui. « Il dégage beaucoup de maturité et de personnalité, se réjouit Ursea. C’est un joueur très posé, calme, qui sait jouer sous pression. Il dirige la défense.»


En l’absence de Schneiderlin – qui sera disponible, comme Rony Lopes, pour le derby à Monaco mercredi (21 heures) –, Ursea renouvellera aussi un choix qui s’est révélé payant la semaine passée. Il avait repositionné Hicham Boudaoui devant la défense, éteignant ainsi l’influence de Gaël Kakuta. « Je l’avais mis là parce qu’il comprend très vite ce qu’on lui demande tactiquement et parce qu’il est capable d’orienter le jeu vers l’avant sur une touche de balle, un domaine dans lequel l’équipe est déficitaire. »


...mais avec Dolberg


Enfin, le technicien aura à sa disposition un Kasper Dolberg à la forme que le joueur lui-même assure ascendante. Durement touché par le Covid fin novembre, l’attaquant s’est présenté aux médias vendredi pour affirmer ne pas s’être senti aussi bien «depuis bien longtemps ». « Quand un joueur comme Kasper est bien dans sa tête et dans son corps, il est à l’aise sur le terrain, prolonge Ursea. Aujourd’hui, on voit un Kasper heureux aux entraînements, qui s’implique énormément. » Or, le club vise généralement juste quand il fait parler le Danois avant une rencontre. Les deux premières fois qu’il l’a fait, Dolberg a inscrit un doublé dans la foulée.


PAPE ABOU CISSÉ DOIT PATIENTER


Pape Abou Cissé (25 ans) est devenu Stéphanois trop tard pour être qualifié avant le match à Nice. Le défenseur central de l'Olympiakos le Pirée (GRE) était arrivé jeudi, mais son prêt payant de 600 000 € jusqu'à la fin de la saison n'a été officialisé qu’hier après-midi. La commission juridique de la LFP n'a pas homologué la première version de son contrat où l'Olympiakos a fait ajouter une clause stipulant qu'au cas où Saint-Étienne lèverait son option d'achat de 13 M€ en fin de saison, le club grec garderait 20 % des droits sur le joueur. Or la copropriété sur un être humain est interdite par le Code civil français. Faute de contrat et, donc, d'assurance, Cissé n'a pas pu s'entraîner. Il s'est contenté de s'entretenir en salle. Et malgré une surenchère de 30 % de Getafe (ESP), l'international sénégalais (4 sélections, 1 but) et ses deux agents ne sont pas revenus sur la parole donnée aux Verts

 

 

 

 

Commentaires   

#22 Cesar 31-01-2021 18:24
C’est insupportable d’entendre toujours ces inepties de phrases ridicules que ce soit des joueurs ou entraîneur. Les joueurs ne lâcheront pas, mais il n’y a rien à lâcher puisqu’ils n’ont aucune révolte sur le terrain, aucun plan de jeu, aucun leader, comment est-ce possible d’avoir un tel niveau de faiblesse technique, ne pas savoir donner un bon ballon, aucune rapidité d’exécution, aucune verticalité dans le jeu, à part courir ! Une équipe a la dérive, Si vous ne changez rien avant qu’il ne soit trop tard, plus aucun entraîneur de renom et encore moins de joueurs de haut niveau voudront venir à Nice. Depuis Viera rien n’a changé, la façon de jouer est la même, à tel point que nos adversaires nous bloque tellement facilement que nos joueurs viennent à trembler en faisant une passe. Heureusement que Saliba relève le niveau, mais sans attaque ni milieux notre navire OGCN est en train de sombrer comme le Titanic, il est encore temps d’éviter le naufrage, il faut changer de capitaine ! Parfois c’est à n’y rien comprendre ! Sûrement ils y a des choses que l’on a pas connaissance sinon comment expliquer le silence du président et de Fournier. Qu’attendez-vou s pour renverser la situation, les moyens sont là et arrêtez de nous dire que l’on va pas dépenser. Désolé mais les équipes qui jouent l’Europe ont non seulement un gros budget mais aussi des joueurs expérimentés avec quelques futurs grands. Et non l’inverse sans encadrement, sans âme , sans identité. L’ogcn est aujourd’hui un navire qui devait disputer l’america cup mais avec des moussaillons c’est pas possible. Un très bon skipper pour diriger et non skippy le kangourou qui fait un bond en avant et deux en arrière, c’est lui qui le dit. Il faut arrêter de parler et à présent agir sinon l’abîme n’est plus très loin. A bon entraîneur salut.
#21 Cesar 31-01-2021 18:22
C’est insupportable d’entendre toujours ces inepties de phrases ridicules que ce soit des joueurs ou entraîneur. Les joueurs ne lâcheront pas, mais il n’y a rien à lâcher puisqu’ils n’ont aucune révolte sur le terrain, aucun plan de jeu, aucun leader, comment est-ce possible d’avoir un tel niveau de faiblesse technique, ne pas savoir donner un bon ballon, aucune rapidité d’exécution, aucune verticalité dans le jeu, à part courir ! Une équipe a la dérive, Si vous ne changez rien avant qu’il ne soit trop tard, plus aucun entraîneur de renom et encore moins de joueurs de haut niveau voudront venir à Nice. Depuis Viera rien n’a changé, la façon de jouer est la même, à tel point que nos adversaires nous bloque tellement facilement que nos joueurs viennent à trembler en faisant une passe. Heureusement que Saliba relève le niveau, mais sans attaque ni milieux notre navire OGCN est en train de sombrer comme le Titanic, il est encore temps d’éviter le naufrage, il faut changer de capitaine ! Parfois c’est à n’y rien comprendre ! Sûrement ils y a des choses que l’on a pas connaissance sinon comment expliquer le silence du président et de Fournier. Qu’attendez-vou s pour renverser la situation, les moyens sont là et arrêtez de nous dire que l’on va pas dépenser. Désolé mais les équipes qui jouent l’Europe ont non seulement un gros budget mais aussi des joueurs expérimentés avec quelques futurs grands. Et non l’inverse sans encadrement, sans âme , sans identité. L’ogcn est aujourd’hui un navire qui devait disputer l’america cup mais avec des moussaillons c’est pas possible. Un très bon skipper pour diriger et non skippy le kangourou qui fait un bond en avant et deux en arrière, c’est lui qui le dit. Il faut arrêter de parler et à présent agir sinon l’abîme n’est plus très loin. A bon entraîneur salut.
#20 Hoppla06 31-01-2021 18:22
Si gouiri se blesse on va jouer en 7/2/1 et surtout continuer à faire ce qu'ils savent faire depuis 3 ans ... du toro . Pour Trouillet ... j'aimerai bien que le gym (dirigeant ou staf) nous expliquent. La rentrée de Maoulida ..... il s'entraine bien !!!! Si cardi s'entraine bien on va jouer avec 2 gardiens !!! A priori Trouillet et pelmard ne doivent pas bien s'entrainer ou surtout le toro n'est pas leur truc. Navrant ce "jeu" de merde.
#19 Giloudenice 31-01-2021 17:40
Les joueurs s'en foutent, qui se sent d'ici?
Regardons qui peut se "sentir niçois"
Benitez (un peu car ça commence à faire un petit moment qu'il est là)
Après, les arriéres : Bambi, Daniluc et saliba sont là depuis quelques mois...
Lotomba et kamara Idem
Au milieu :
Lesmelou, ( comme benitez), boudzoui ( depuis un an) et JRA tout nouveau.
Devant, Gouiri tout nouveau aussi et Dolberg à peine plus.
Voilà donc une équipe sans âme ou personne se connaît, où il y a deux anciens et que des inconnus qui doivent jouer ensemble et avoir des automatismes
Impossible et du coup, le résultat est nul
#18 alain 06 31-01-2021 17:02
Je vous lavez dit avec du vieux on fait pas du neuf le bras droit de PV aux commandes meme système de jeu donc nul puisqu il ni en a pas on va jouer le maintien avec cette bande de chèvres et on va encor rercuter un jeune en manque de temps de jeu bientot on va jouer avec 11 défenseurs alors qu on aurait besoin d un milieu et dun buteur je crois qu il faut tout faire péter quelle honte
#17 matou 31-01-2021 15:44
Si pour gagner un match il faut chaque fois envahir le centre d'entrainement ...............
#16 vincenzo 31-01-2021 15:42
Je croyais qu'avec PV on avait touché le fond. Bien, non, URSEA est encore plus mauvais. Il nous faudrait un COURBIS en mission commando pour sauver le club. Je suis d'accord avec gilou. Sinon, que dire de ce match. Rien. Tellement nul .BAMBU, les changements, le système ...Plus on avance, plus je crains la relégation. Dirigeants, bougez vou.
#15 joseph cafiero 31-01-2021 15:40
encore une fois la débâcle ce Nice St Étienne je persiste à dire le manque d'engagement sur le porteur du ballon la lenteur de la relance les attaquants inexistant aucun tir cela est stupéfiant on dirait un match d'entrainement c'est d'un immense ridicule de les voir joués sans envies triste de supporter une équipe qui ne fait aucun effort
#14 Katalinski 06 31-01-2021 15:39
Encore une fois JIM .VIREZ MOI TOUT CETTE Réminte .çà urge :sad: :sad:
#13 becho 31-01-2021 15:37
M. Rivere nous parle : bla, bla, bla
M. Fournier nous parle : bla, bla, bla
M. Ursea nous parle : bla, bla, bla
Mister Jim speak : no comment.
les joueurs se parlent ; :zzz :zzz :zzz
.... et pendant ce temps ... le Gym coule lentement.

Ajouter un Commentaire