Se prendre 6 buts face a une équipe tchèque! Ce n'est pas glorieux mais bon... Avoir des pseudo-joueurs de foot comme  Claude-Maurice, Maoulida... On le savait... Mais on se demande toujours comment nous avons pu les recruter. Avoir des joueurs sans cerveau, et de manière récurrente sans que cela change, comme Boudaoui... Là cela devient inquiétant! Avoir un coach mou et sans projet de jeu, cela devient chiant! Ne pas voir que l'absence de Dante sera un gros problème, cela devient une faute professionnelle de nos dirigeants, tout comme avoir préparer cette équipe de façon à galvauder nos chances en Coupe d'Europe. On va se consoler dans 3 ans, ca ira mieux!

 

Fiche technique

 

OGC Nice - Slavia Prague : 1 - 3 (0-1)
Arbitre : M. Nyberg

Buts :

Nice : Gouiri (62e)
Prague : Lingr (14e), Olayinka (64e), Sima (75e)

 

Avertissements :

Nice : Nsoki (43e), Atal (53e), Schneiderlin (74e), Bambu (77e), Boudaoui (90e +2)
Prague : Zima (40e), Boril (55e)

 

Expulsion :

Nice : Boudaoui (90e +2)

 

Les équipes :

Nice : Benitez - Atal (Ndoye, 66e), Bambu, Nsoki, Lotomba - Claude-Maurice (Boudaoui, 72e), Schneiderlin (cap), Reine-Adelaïde - Lopes, Gouiri (Pelmard, 78e), Maolida

Prague : Kolar - Masopust, Zima, Kudela, Boril (cap) - Sevcik, Holes, Sima (Tecl, 87e), Lingr (Traoré, 63e), Olayinka (Malinsky, 87e) - Kuchta (Provod, 82e)

 

 

Les buts

 

 

75ème Le but pour Sima ! Holes lance Sima dans le dos de Robson Bambu, d'un sublime ballon piqué du droit. L'attaquant du Slavia reprend de la tête devant Benitez, et surprend le gardien argentin ! C'est au fond ! 3-1 pour le Slavia Prague !

 

64ème But de P. Olayinka ! Sur un corner frappé par Sevcik, Olayinka passe devant Robson Bambu et place une tête décroisée sans pitié pour Benitez ! Le Slavia Prague repasse déjà devant ! 2-1 pour les Červenobílí !

 

60ème But de Amine Gouiri ! Rony Lopes lance Atal dans la profondeur. L'international algérien parvient à frapper entre les jambes de Kolar. Le ballon est repoussé par le poteau, mais Gouiri avait bien suivi et marque de près du droit, dans le but vide ! L'OGC Nice revient dans la partie. 1-1 !

 

14ème But de Ondřej Lingr ! Oh le but superbe d'Ondrej Lingr ! Le milieu de terrain, pas attaqué, part de sa moitié de terrain. Toujours seul à 25 mètres, le joueur du Slavia envoie une frappe enveloppée sous la barre de Walter Benitez ! Quel envoi fantastique ! Le Gym est groggy. 1-0 pour le Slavia Prague !

 

Vidéo

 

Tous les produits officiels de l'OGC Nice aux meilleurs prix! Des promos jusqu'à - 50%

 

Résumé

 

 

À moins d'un miracle, Nice ne passera pas les poules de la Ligue Europa après une défaite à domicile ce jeudi face au Slavia Prague.


Après la minute de silence pour honorer la mémoire de la légende du football mondial, le mythique argentin Diego Maradona, décédé mercredi, Nice et le Slavia Prague s'empognaient ce soir en Ligue Europa, une compétition que le Gym pouvait quitter dès ce soir en cas de nouvelle performance indigente. Les Aiglons s'étaient inclinés 3-2 au match aller et avaient quasiement grillé leur ultime joker. Alors que a dernière rencontre du Gym remontait au 8 novembre, contre Monaco (1-2), difficile dire au coup de sifflet initilal si ce repos forcé allait être un avantage ou un inconvénient.

 

Aaprès le constat des 20 première minute, il était évident que le club français avait subi un malus. Pas dans le rythme, les locaux alaient encaissé l'ouverture du score par Ondrej Lingr, qui n'était pas attaquyé depuis le centre du pré et qui voyait Walter Benitez avancé. La suite était prévisible. Une frappe lointaine qui faisait mouche et l'ouverture du score pas franchement contre le cours du jeu au quart d'heure de jeu.

 

Révolte avortée pour les Niçois

 

Après 20 minutes disputées au ralenti, Nice se réveillait enfin. Parfaitement alimenté par Reine-Adélaïde, Alexis Claude-Maurice se retrouvait au duel face à Kolar, ouvrait son pied droit et battait le portier des visiteurs, mais voyait finalement sa tentative toucher l'intérieur du poteau droit. Dans la foulée, Amine Gouiri tentait sa chance du droit, mais Jan Boril remettait pour son portier et éteignait l'incendie à la demi-heure de jeu.

 

0-1, le constat au repos et le Gym devait absolument marquer lors du second acte, sous peine de perdre l'espoir de se qualifier en 16es de finale de la C3. Les locaux allaient d'ailleurs enfin égaliser à l'heure de jeu avec Gouiri, lequel avait bien suivi la frappe sur le poteau d'Atal pour remettre les deux formations à égalité.

 

Mais le Gym allait se relâcher et 4 minutes après l'égalisation, Peter Olayinka redonnait l'avantage au Slavia. Puis, à un quart d'heure de la fin et face à une défense azuréeenne complètement amorphe, Tomas Holes déposait le cuir sur le crâne d'Abdallah Sima, qui marquait le but du 3-1 dune tête piquée.

 

Hicham Boudaoui. écopait d'un second jaune pour contestation en fin de recontre et les Niçois finissaient à dix pour finalement largement s'incliner 1-3. Il faut désormais un miracle aux Azuréens pour continuer à y croire.  Goal

 

 

 

 

Réactions

 

Patrick Vieira:

On a manqué de réussite sur quelques moments clés et on a montré beaucoup de naïveté dans d'autres moments décisifs. On a effectué des mauvais choix en phase défensive comme en phase offensive, des erreurs et des hésitations ont été commises. Il y a de la frustration et de la colère car on est passés au travers de notre match, même si on a montré de la volonté. Ce n'est pas suffisant face à une équipe bien organisée et expérimentée comme le Slavia. Avec cette défaite, cela rend les choses très compliquées (pour se qualifier), c'est presque mission impossible. Après, on n'a pas le droit de baisser les bras... L'apprentissage est difficile. Bien sûr qu'il nous manque de l'expérience de la qualité et un peu de réussite à des moments importants du match. Cela se joue pas à grand-chose, les bons choix on les fait aussi avec de l'expérience. Ce match ne remet pas en question l'objectif et le projet du club. On connaît nos manques, il faut bosser, continuer à faire progresser l'effectif. Je suis derrière les joueurs et on va continuer à travailler. 

 

 

Revue de presse 


Nice, Slavia pas fort

L'équipe

 

Battu hier pour la deuxième fois par le club de Prague, le Gym est presque éliminé d’une compétition trop grande pour lui.

 

NICE – Ce n’était pas un groupe pour être quasiment éliminé dès la quatrième journée, mais c’est la dure réalité d’un Gym qui n’est pourtant pas bâti pour vivre ce genre de calvaire. Corrigés à Leverkusen pour commencer (2-6), battus deux fois d’affilée par le Slavia Prague (2-3 et 1-3 hier) en montrant trop d’insuffisances pour sérieusement espérer mieux, les Niçois pataugent très loin de leurs ambitions, indignes d’un statut européen qui leur est tombé dessus un peu par hasard, avec l’arrêt prématuré de la saison dernière qui les avait hissés à la cinquième place de L1 après l’application d’un coefficient.

Il n’y aura cette fois pas de calcul miracle pour s’en sortir en Ligue Europa, car il faudra forcément renverser le 2-6 contre le Bayer Leverkusen, jeudi, et on ne voit pas comment cette équipe peut en être capable. Elle a su être dangereuse hier quand les grandes foulées de Reine-Adélaïde la mettaient dans le bon sens, elle a le droit de regretter le but sévèrement refusé pour hors-jeu à Maolida (37e) et les poteaux trouvés par Claude-Maurice (20e) ou Reine-Adélaïde (48e), mais elle est trop fragile pour résister aux coups de vent.

D’une grande faiblesse dans les airs


Les Niçois ont encaissé trois buts, un premier qu’ils ne pouvaient pas voir venir, sur cette frappe de Lingr surgie de nulle part pour tomber sous la barre de Benitez (0-1, 14e), et deux autres qu’ils ont déjà trop vus, avec ces têtes d’Olayinka (1-2, 64e) et de Sima (1-3, 75e) qui ont confirmé que les airs étaient devenus une grande faiblesse depuis la grave blessure de Dante à Angers (3-0, le 1er novembre). Alors qu’il se portait très bien, le Gym a perdu les trois matches qu’il a disputés sans son capitaine brésilien et ce ne peut pas être un hasard, mais ça ne peut pas être non plus une excuse qui dure toute la saison. Il va falloir trouver des solutions et les Niçois n’ont encore que des problèmes, notamment quand il faut relancer. C’est Nsoki qui s’est chargé de la corvée hier et les Tchèques ont très vite compris : ils n’ont même pas pressé le défenseur car les imprécisions venaient toutes seules, et le Gym ne pouvait avancer en étant freiné d’emblée par tant d’hésitations.


Comme il y a quand même du talent, il y a parfois des éclairs, mais ils ne font pas illusion longtemps à ce niveau et le quatrième but de Gouiri en quatre matches de C3 (1-1, 60e) n’aura servi à rien. « C’est une grosse déception, parce qu’on avait envie de gagner, et on a vu que le haut niveau se jouait sur des détails. On a encore été insuffisants sur ces aspects, et on a manqué de réussite, soufflait l’entraîneur niçois Patrick Vieira, dont le groupe a été affaibli par le coronavirus qui a touché la moitié des joueurs pendant la trêve. Avec cette défaite, ça rend les choses presque impossibles. Il faut se re-mobiliser pour le Championnat. » Les limites seront peut-être moins perceptibles en L1, mais elles semblent bien profondes et l’ambitieux projet Ineos connaît sa première grosse désillusion

 

 

 

 

Commentaires   

#23 biker06 28-11-2020 13:50
Enfin les médias parlent de la possible venu d'un défenseur expérimenté au mois de Janvier. Il est certain que c'est plus que nécessaire. Mais dans ce mercato de janvier, on se retrouve souvent avec des joueurs qui n'ont plus joué, qui sont des has been ou tout au moins parfaire de nouveau leur condition. Ce qui veut dire pas dispo immédiatement.. . Toutes ces erreurs de recrutement vont couter cher. Contre Dijon la victoire est quasi obligatoire, même un nul contre la lanterne rouge serait perçu comme une énorme contre performance.... Si le staff en sera conscient ? Mais croisons les doigts pour la victoire....
#22 Roger 28-11-2020 10:19
Tu parles de Lens,j'aime bien ce public,et meme Montpelier joue bien au fotball.Pet etre que dans quelque temps on joura pareil.Je trouve qué bambu il est un peu juste pour lé moment.
#21 biker06 28-11-2020 09:54
Roger...il a oublié un zéro après le 5. Je vois que même Lens nous est passé devant. Lens le promu avec son investisseur principal Joseph Oughourlian à 20 millions... et oui, ils doivent avoir une cellule de recrutement compétente qui ne regarde pas les joueurs sur cassette video....
#20 Roger 28-11-2020 09:27
Monsieur Riviere nous a dit qu'il fallait 5 ans pour gagner la coupe d'europe.J'ai l'impression que comme monsieur Viera connait mal les joueurs,enfin je crois,je sais pas hen,il va falloir un peu plus de temps.Je pense à 8 ans,a mon avis.Ca passe vite.Il faut juste que cette année on reste en premiere division pour pas perdre trop de temps.Allez viva l'Ogcn et viva la socca!
#19 becho 28-11-2020 08:44
En plaisantant, quoique, on pourrait penser (mais n en croyez pas un mot :-* ) qu un achat surcoté permet de grosses rétro commissions. Mais ce n est pas possible au Gym, ce n est qu une blague 8)
#18 Giloudenice 28-11-2020 07:51
Moi, ce qui m'a aussi interpelé, c'est quand le commentatur du match a parlé d'un gros transfert du Slavia...
500 000 euro!
C'est fou, un mec pas cher joue bien et nous ce sont des breles a 10M
J'ai comme tout le monde trouvé toutel'équipe nulle mis a part un peu Lotomba et JRA
Mais, un point posisitf, je trouve que l'on gardait moins le ballon deriere avec nos relance a deux balles,
#17 lucciodu06 28-11-2020 02:02
quand on compare le recrutement de joueurs entre 8 et 10m de clubs comme nice et lille, on se dit que l'un est pro l'autre
est resté à un niveau amateur, comment recruter des maolida, nsoki des bambu et que tous les noms que vous connaissez tous des sacko, des coly.. sfarfi et toujours etre encore au club, à ce niveau là ce n'est pas des erreurs de casting, c'est de l'amateurisme ou de l'incompétence pure.
#16 Phil 06 27-11-2020 18:37
Que Sir Ratcliff fasse table rase ,Un grand coup de balais ( staff ,joueurs ;;;;;ect ) VITE VITE avant le printemps ........ :sad: :sad: :sad:
#15 biker06 27-11-2020 17:57
Oui becho. Rien n'a été tres clair avec les chinois et ça a été opaque des deux cotés. Il n'y a qu'a regarder le fameux emprunt ! On sait que la communication n'a jamais été le fort de Rivere. Il y a même une omerta au sein du club qui rappelle des pratiques plutôt napolitaines .....en voulant le prendre sur le ton de la plaisanterie bien sur ! Enfin peut etre ?
#14 Phil 06 27-11-2020 17:51
marsiglialiste bien vu . .UN seul mot PV FOUARA :-x :-x :-x :-x :-x

Ajouter un Commentaire