Après une première mi-temps relativement correcte malgré les errements défensifs, les aiglons se sont éteints dangereusement en seconde période. La defense à trois (Pelmard Daniliuc et Bambu) n'est pas une assurance tout risque. Dolberg, il va faloir qu'il se mette à jouer cette saison. Reine Adeilade est toujours une déception tout comme Claude-Maurice. Bref, le Gym a montré un triste visage aujourd'hui sans inspiration malgré la reduction du score dans les arrêts de jeu!

 

Fiche technique

 

Slavia Prague - OGC Nice : 3 - 2 (2-1)
Arbitre : M. Kehlet
Match à huis-clos

 

Buts :

Slavia Prague : Kuchta (16e et 71e), Sima (43e)

Nice : Gouiri (33e), Ndoye (90e +2)

 

Avertissements :

Slavia Prague : Holes (14e), Sima (22e), Kuchta (57e), Hovorka (60e)

Nice : Schneiderlin (25e), Lees-Melou (55e), Daniliuc (60e), Reine-Adelaide (82e)

 

Les équipes :

Slavia Prague : Kolar (cap) - Masopust, Hovorka (Kristan, 86e), Zima, Dorley - Sevcik, Holes - Sima, Lingr (Traoré, 70e), Olayinka - Kuchta (Tecl, 77e)

Nice : Benitez - Lotomba, Bambu, Daniliuc, Pelmard, Kamara (Ndoye, 88e) - Schneiderlin, Lees-Melou (cap, Reine-Adelaide, 65e), R.Lopes (Claude-Maurice, 65e) - Dolberg (Atal, 81e), Gouiri

 

 

Les buts

 

90ème+3 But de Dan Ndoye ! Sur un bon service de Reine-Adélaïde, Ndoye dribble Masopust et décoche un tir croisé du gauche dans un angle fermé qui fait mouche ! Slavia Prague 3-2 Nice !


71ème But de Jan Kuchta ! Sur un débordement de Olayinka côté gauche, l'international nigérian glisse le ballon vers Dorley qui centre en retrait d'une passe à ras de terre. Bien placé, Kuchta place son pied droit dans les 6 mètres. Benitez et ses défenseur sont battus ! Doublé pour Kuchta ! Slavia Prague 3-1 Nice.

 

43ème But de Abdallah Dipo Sima ! Sur le corner de la gauche vers la droite de Masopust, Sima place une puissante tête dans les 6 mètres qui surprend Benitez ! Slavia Prague 1-0 Nice !


33ème But de Amine Gouiri ! Sur une récupération du ballon de Lees-Melou, Gouiri joue un une-deux dans l'axe avec Lopes. Gouiri récupère et surprend le portier tchèque d'un ballon piqué du droit ! Slavia Prague 1-1 Nice !


16ème But de Jan Kuchta ! Suite à un long ballon en cloche dans la surface de réparation, Pelmard remet involontairement du tibia le ballon à Kuchta. L'attaquant tchèque profite de la fébrilité défensive niçoise pour placer un plat du pied droit imparable ! Slavia Prague 1-0 Nice !

 

 

 

Résumé

Sans son capitaine emblématique, Dante, 37 ans, gravement blessé dimanche à Angers, Nice, décevant, a été incapable d'éviter la défaite à Prague (3-2), contre un Slavia pourtant diminué par cinq absences dues au Covid-19, lors de la 3e journée du Groupe C de la Ligue Europa.

 

Malgré un bon Amine Gouiri, Nice, trop éloigné de l'engagement qu'impose un match de coupe d'Europe, a doucement abandonné pour laisser la victoire au Slavia Prague qui, avec six points, passe en tête du groupe en compagnie des Allemands du Bayer Leverkusen.

Avec trois petits points, le Gym reste dernier du groupe et devra impérativement l'emporter dans trois semaines au match retour contre ces mêmes Tchèques, sous peine d'élimination.

 

A l'image des équipes françaises engagées en Ligue des champions mardi et mercredi, Nice a d'abord perdu sur le plan mental et peut nourrir des regrets. Il ne faut pas uniquement pointer du doigt sa jeune défense, orpheline de Dante. Car de Morgan Schneiderlin à Kasper Dolberg, en passant par Rony Lopes, tous ont été très loin de l'excellence.

 

C'est avec une formation disposée en 3-4-3 comme à l'habitude, et une défense centrale d'à peine 20 ans de moyenne d'âge (Flavius Danilius, 19 ans, Robson Bambu, 22 ans, et Andy Pelmard, 20 ans), que Patrick Vieira a donc décidé de débuter.

 

«Il est difficile de remplacer Dante, soulignait l'entraîneur niçois avant le match. Chaque joueur doit faire un peu plus pour combler ce manque. Je n'ai aucun doute. D'autres caractères vont s'exprimer.»

 

Pourtant, malgré un très bon premier quart d'heure, avec notamment une occasion manquée par Dolberg décevant (7e), les Aiglons ont perdu pied dès la première attaque adverse. A la suite d'une long ballon issus d'un contre, Jan Kuchta s'est joué de Daniliuc puis Bambu avant de marquer (1-0, 16e).

 

 

- Deuxième mi-temps ratée -

 

Malgré ce coup du sort, l'équipe de Vieira est parvenue à garder ses principes: pression haute de l'adversaire, vitesse à la récupération et jeu collectif assumé.

 

Logiquement, le Gym est alors revenu: récupération du néo-capitaine Pierre Lees-Melou qui, très vite, a donné à Amine Gouiri. Au sortir, d'un une-deux avec Rony Lopes, l'ex-Lyonnais a inscrit son troisième but européen en trois matches (1-1, 33e).

 

Mais la fébrilité niçoise est visible. Surtout sur coups de pied arrêtés. D'ailleurs, sur le seul corner adverse, le gardien Walter Benitez ne s'est pas imposé. Le jeune sénégalais Abdallah Sima, 19 ans, a smashé sa tête pour permettre à son équipe de rentrer en leader aux vestiaires (2-1, 43e).

 

Ce but, juste avant la pause, a coupé les jambes des Niçois, dont la deuxième période a été proche du néant, à l'image du troisième but encaissé. Après le doublé de Kuchta (3-1, 71e), les hommes de Vieira avaient encore le temps de revenir.

 

Mais il a fallu attendre la dernière seconde pour que l'entrant, Dan Ndoye ne réduise la marque (3-2, 90e+3).

 

Le Slavia, qui n'a pas perdu à domicile depuis plus d'un an, conserve ainsi son invincibilité. Et Nice, qui reçoit Monaco dimanche dans le derby de la Côte d'Azur, devra vite réagir.

 

 

Réactions

 

Patrick Vieira :

C'est une défaite frustrante car il y avait l'espace pour mieux faire. On a manqué de profondeur dans le jeu et on n'a jamais trouvé la solution. Il y avait vraiment moyen de mieux faire. On a failli car le Slavia en voulait plus que nous. On a essayé de jouer mais eux, tout ce qu'ils ont fait, ils l'ont fait à 300 %. Nous, sans rythme, c'était difficile de leur poser des problèmes. Il faut faire plus et on n'a pas su le faire collectivement.

Morgan Schneiderlin :

On a une remise en question à faire. Après le match, on s'est dit qu'on pouvait rater des passes, mais quand il y a un duel, il faut avoir envie de partir avec le ballon. Il faut avoir envie de faire la course, le pressing. On le sait. (sur la faillite des clubs français) Cette année, on n'a pas les résultats espérés pour les clubs français mais on fera les comptes à la fin de la poule. Ce n'est pas glorieux pour les clubs français mais on est concentrés sur nos résultats. On sait en quoi on doit progresser et c'est à nous de progresser.

 

 

 

Revue de presse

 

Jeunes et tendres

L'Equipe


Dépassés dans l’engagement par le Slavia Prague, les Niçois ont connu un nouveau voyage européen qui rappelle leurs limites.


PRAGUE – La présence de Dante n’est pas un talisman contre les défaites, puisque le capitaine était bien là quand les Niçois ont sombré à Leverkusen (2-6, le 22 octobre) pour lancer leur Ligue Europa qu’ils disputent comme on tricote un pull, une maille à l’endroit et une maille à l’envers. Mais les failles azuréennes et le naufrage de Bambu, hier à Prague, laissent forcément penser que la soirée aurait été moins douloureuse si le Brésilien ne s’était pas rompu les ligaments croisés à Angers (3-0, dimanche). Opéré hier, il est encore dans tous les esprits, puisque ses coéquipiers se sont échauffés avec un maillot floqué à son nom, mais il n’est plus sur le terrain et le Slavia en a profité pour s’amuser au cœur d’une défense très jeune.

 

À 19 ans, on ne peut pas demander à Daniliuc d’avoir l’envergure de Dante, qu’il remplace dans l’axe, et Pelmard (20 ans) a montré de belles choses qui justifient sa sélection avec les Espoirs. Les Niçois savent aussi qu’il faudra être patient avec le Brésilien Bambu (22 ans), le plus vieux des trois mais pas le plus expérimenté, car sa découverte de l’Europe passe par des matches difficiles. Il en a vécu un vrai hier, et le petit pont subi sur l’ouverture du score de Kuchta (16e) l’a vite plongé dans les soucis. Il a aussi laissé Sima marquer dans les airs (2-1, 43e), et sa passivité a été partagée par ses coéquipiers quand Kuchta a inscrit un doublé (3-1, 71e). Ce bilan personnel est lourd, mais il ne doit pas occulter des limites collectives qui avaient déjà gâché la vie du Gym à Leverkusen, avant la réaction contre Beer-Sheva (1-0, le 29 octobre).

 


« On commet des erreurs impardonnables à ce niveau et on est punis. On a manqué d’agressivité, de cohésion en phase défensive. Il y a beaucoup de frustration, parce qu’on prend des buts car l’adversaire en veut plus que nous, c’est ça qui me dérange, regrettait l’entraîneur niçois Patrick Vieira, qui a adopté un 3-5-2 dès la vingtième minute, sans vraiment réveiller son équipe. Quand on regarde nos trois matches européens, on a été très insuffisants au niveau de l’intensité, dans les duels. Il y a beaucoup de choses à améliorer, notamment cet esprit de compétition qui nous fait défaut en Coupe d’Europe. À chaque fois, il y a un écart entre l’adversaire et nous. »

 


Morgan Schneiderlin l’a également constaté, et la vigueur de ses interventions a reflété son désir de transmettre sa hargne. Le milieu est parfois allé trop loin, puisqu’il a été averti pour un gros tacle (24e), et l’agacement qui le gagnait a altéré sa justesse de passe. En conférence de presse, il n’était pas encore apaisé : « On a une remise en question à faire. Après le match, on s’est dit qu’on pouvait rater des passes, mais quand il y a un duel, il faut avoir envie de partir avec le ballon. Il faut avoir envie de faire la course, le pressing. On le sait. »

 


Dolberg et Rony Lopes n’ignorent donc pas qu’ils doivent faire beaucoup plus, car Gouiri ne peut pas s’occuper de tout même s’il a inscrit son troisième but en trois matches de C3 (1-1, 33e). Dan Ndoye a aussi marqué (3-2, 90e+3) et ce n’est pas anecdotique : cette réduction de l’écart aidera le Gym à devancer le Slavia à la différence de buts particulière, en cas de victoire à l’Allianz Riviera le 26 novembre. Mais la soirée tchèque suggère que ce sera tout sauf une formalité.

 

 

Commentaires   

#24 lucciodu06 16-11-2020 21:32
il est fort aise que reine adélaide et rony lopes soient pretes car ils n'ont jamais retrouvés le niveau qu'ils avaient d'antan
dommage pour nous !!!!!
#23 joseph cafiero 07-11-2020 15:47
incompréhensibl e ce manque d'envie qui de plus en coupe d'Europe il faut jouer à fond de la 1er à la dernière minute avec une telle équipe avec excellent recrutement c'est pas possible de jouer si lentement avec des jeunes joueur en pleine possession de leur moyen quelle est le problème?
#22 joseph cafiero 07-11-2020 14:24
Prague méritait de gagner même avec 5 remplacements que dire de Nice au complet incapable d'accélérer en attaque les problèmes sont les mêmes depuis le début de saison aucun engagement physique pendant 90 minutes, que dire aussi de la lenteur de notre défense pour la relance aves des passes inutiles en retrait qui facilite l'adversaire à ce regroupé plus facilement et l'attaque devient par le fait inexistante
#21 Dan 06-11-2020 19:39
Deschamp toujours aussi impartial il selectionne thuram ....fils de thuram et il laisse a la porte Plea !!!!!!
#20 Michel 06-11-2020 16:37
Et oui le petit SARR des moulins qui a tant dépanné à des poste à la con fait maintenant parti de l'équipe de Porto qui a écrabouillé Marseille 3 à 0.Titulaire pendant tout le match,il a du vite oublier les consignes suréalistes de Viera.Acheté par chelsea et prété cette année a Porto,c'est normal,tu as raison Edmon,il est tellement bon !.Bravo mon petit,tu le mértes!
#19 Edmond Nocen 06-11-2020 15:23
C est sur avec Saar on aurait gagné il est tellement bon MDR
#18 Alain 06-11-2020 13:43
Perso Vieira rien a faire. Lorsque tu vois certains joueurs marchaient hier soir c est pas Vieira. La tactique oui mais l'intensité l'envie non
#17 Dan 06-11-2020 13:27
Lisez les commentaires de Courbis sur nice latin ce vendredi !!!! Saar une enorme connerie qu’il soit partie a chealsee pour 0 centimes !!! Alors qu’il aurait remplacer sans probleme dante !!!!!
#16 Giloudenice 06-11-2020 12:50
Euh..?!?
GARIBALDI
Hier, Messi c'est fait tailler car il court pas assez...
On parle de Messi.
Et vous voulez que Dolberg attende les ballons?
J'aime bcp ce joueur et encore une fois, je pense qu'il peut bien mieux faire
#15 GARIBALDI 06-11-2020 12:05
A propos pour ceux qui critiquent Dolberg qu'ils regardent les matchs d'Ajax quand il jouait la-bas et ils comprendront que Nice a peut-etre realise avec lui un de ses meilleurs investissements . C'est sur qu'avec Gouiri a cote qui ne pense qu'a marquer son but si ce n'est pas Myziane aussi tres personnel quand il joue, il n'est pas trop servi et doit se creer des occasions. Mais avec 3 defenseurs sur le dos comme hier, (car on oublie que Prague a joue avec 6 defenseurs derriere et en contre), c'est plus difficile. Par contre ca laisse des boulevards a Gouiri et c'est tres bien mais encore faut-il le reconnaitre a Dolberg.

Ajouter un Commentaire