Les aiglons n'ont pu rien faire face à des parisiens plus entreprenants que lors de leurs précédentes sorties, même si le penalty en faveur de Mbappé était sévère (1-0).  Les "rouge et noir" n'ont jamais su changer de rythme, ont été étouffés. Atal, de nouveau blessé, n'a été que l'ombre de lui-même comme souvent! Gouiri a été esseulé comme Dolberg sauf lorsque le PSG a laissé jouer. Un premier bilan, à l'issue de 4 matches et à 15 jours de la fin de mercato, qui n'est pas convaincant, notamment au niveau de l'envie!

 

 

Fiche technique

 

OGC Nice - Paris SG : 0 - 3 (0-2)
Arbitre : M. Bastien

 

Buts :
PSG : Mbappé (36e sp), Di Maria (45e), Marquinhos (66e)

 

Avertissement :
PSG Bakker (82e)

 

Les équipes :
Nice : Benitez - Atal (Daniliuc, 65e), Pelmard, Dante (cap), Lotomba (Ndoye, 58e) - Thuram (Sylvestre, 58e), Schneiderlin, Lees-Melou - Lopes, Gouiri, Kamara.

PSG :Navas - Florenzi, Marquinhos (cap), Kimpembe (Dagba, 83e), Bakker - Verratti, Gueye (Herrera, 22e), Draxler, Di Maria (Fadiga, 79e) - Icardi, Mbappé (Sarabia, 79e)

 

 

Les buts

 

 

 

66ème But de Marquinhos ! Di Maria frappe un coup enroulé depuis la droite. Marquinhos devance Lees-Melou et Benitez, et place un coup de tête imparable au premier poteau. Marquinhos, impérial de la tête sur coup de pied arrêté offensif. 3-0 pour Paris !

 

45+1ème But de Angel Di María ! Mbappé se débarrasse d'Atal, fixe Pelmard et frappe en force du droit. Le ballon puissant est repoussé par Benitez... dans les pieds de Di Maria, qui peut marquer de près dans le but vide ! Paris se détache, juste avant la pause ! 2-0 pour le PSG.

 

38 ème Penalty marqué par Kylian Mbappé ! Walter Benitez est pris à contre-pied, le gardien argentin n'a rien pu faire ! Le Paris Saint-Germain mène 1-0... Faute de Khéphren Thuram dans la surface sur Kylian Mbappé, l'attaquant s'est écroulé. M. Bastien n'a pas hésité, il pointe du doigt le point de penalty !

 

 

 

Résumé

 

Enchaîner pour (enfin) lancer sa saison. Tel était le mot d'ordre dans les rangs du Paris Saint-Germain, ce dimanche, à l'Allianz Riviera. Opposé à l'OGC Nice, le Champion de France, vainqueur face à Metz mercredi (1-0), se présentait toutefois avec une équipe décimée par les absences. Neymar, Leandro Paredes, Abdou Diallo et Layvin Kurzawa sont tous suspendus, tandis que Thilo Kehrer et Juan Bernat sont quant à eux blessés. Heureusement, Kylian Mbappé effectuait son grand retour.

 

Kylian Mbappé, un retour plus que remarqué


Justement, la présence du natif de Bondy a tout changé pour les Parisiens. Testé positif à la Covid-19 lors du dernier rassemblement de l'Équipe de France, Kylian Mbappé, initialement positionné en attaque aux côtés de Mauro Icardi dans un 4-4-2 jusqu'à la sortie sur blessure d'Idrissa Gueye, a en effet fait vivre un calvaire à l'arrière garde des Aiglons. Très en jambes, il a fait parler sa technique et sa vitesse à de nombreuses reprises en première période, gênant un Youcef Atal peu inspiré.


D'abord stoppé par Dante à la 12e minute de jeu, Kylian Mbappé a été récompensé en ouvrant le score sur un pénalty qu'il avait lui-même provoqué (38e). Avant cela, l'OGC Nice s'était montré dangereux à deux reprises, mais les tentatives de Morgan Schneiderlin (19e) et Rony Lopes (34e) n'inquiétaient pas Keylor Navas. Juste avant la pause, Kylian Mbappé, encore lui, allait défier la défense niçoise et poussait Walter Benitez à la faute de main... Le ballon mal repoussé par le portier adverse revenait sur Angel Di Maria, qui doublait la mise (45e). Dominateur et sublimé par son attaquant, c'est en toute logique que Paris rentrait aux vestiaires avec l'avantage au score.

 

Nice se procure des occasions, le PSG plus efficace


En seconde période, Nice faisait passer deux gros frissons dans la défense parisienne. D'abord, sur un centre en retrait d'Hassane Kamara qui ne trouvait pas preneur (47e). Ensuite, sur une belle frappe signée Youcef Atal que Keylor Navas détournait d'une belle claquette (53e). Si Nice a donc échoué dans des tentatives de réduction du score, le PSG ne se faisait pas prier pour corser l'addition. Nouveau capitaine du club, c'est Marquinhos qui se chargeait s'inscrire le troisième but de son équipe (66e).

 

Tombé sur un adversaire plus efficace, le Nice de Patrick Vieira enchaîne donc un second revers, après avoir gagné par deux fois en début de saison. De son côté, Paris, porté par le retour de son attaquant vedette, signe un second succès de rang après s'être incliné lors de ses deux premières sorties. Dynamiques inversées.Goal.

 

Réactions

 

Patrick Vieira :

il y a beaucoup d’erreurs sur le plan défensif même si tactiquement nous étions bien en place. Nous voulions forcer le jeu à l’extérieur. Quand on regarde les buts qu’on prend, on ressent un manque d’agressivité. Face au Paris Saint-Germain et à des joueurs comme Mbappé, ça ne pardonne pas. À partir de là, ça rend les choses beaucoup plus compliquées. J’ai bien aimé l’image de mon équipe, je pense qu’on a joué avec beaucoup de personnalité, en essayant de respecter cette philosophie de jeu qu’on a ces dernières années. On a été très dangereux, on a réussi à se créer des occasions nettes et Navas a fait un très grand match. On a manqué de réussite dans cette phase de jeu. Mais malheureusement ce manque d’agressivité et ces erreurs sur le plan défensif nous ont coûté cher. Le 2e but qu’on prend nous a fait mal, mais on a eu l’occasion de revenir à 2-1. On savait que ça allait devenir plus compliqué physiquement dans le dernier quart d’heure, et à 2-1 on aurait peut-être eu cette chance d’égaliser. Mais nous sommes tombés sur une belle équipe avec un joueur qui a su faire la différence... Les joueurs ont essayé de jouer, de les presser. Il nous a manqué cette agressivité mais les joueurs n’ont pas baissé les bras, même à 3-0 ils ont essayé d’aller chercher ce but. Les joueurs entrants ont apporté quelque chose. Au niveau de l’attitude, de l’état d’esprit, je n’ai rien à reprocher à nos joueurs. Ce qu’il nous a vraiment manqué, c’est l’agressivité pour les mettre plus en difficulté sur le plan défensif. C’est quelque chose qu’il faut qu’on prenne en considération quand on recrute un joueur car ça fait partie des caractéristiques des joueurs. Site off.

 

 

Thomas Tuchel (entraîneur du Paris SG) :

C'était un bon match. Il ne faut pas oublier que Nice a eu des occasions franches et Navas a réalisé un grand match. Surpris par la rentrée de Mbappé ? Non. Mais impressionné par sa prestation après un seul entraînement avec l'équipe. Il montre toujours qu'il peut faire des choses extraordinaires et qu'il sait faire la différence. Cela nous aide beaucoup... Mais j'ai vu un effort de toute l'équipe alors qu'il y a de nombreux gars blessés ou suspendus. On souffre beaucoup et on est vraiment fatigués. Les joueurs vont bénéficier de deux voire trois jours de récupération pour les plus utilisés. Idrissa Gueye a pris un coup, on ne pense pas que ce soit grave. 

 

Kylian Mbappé :

J'étais content de renfiler le maillot parce qu'ici, à Paris, quand tu loupes un match, c'est comme si tu en ratais dix (rires). Ces derniers jours, j'étais devant ma télé et je ne voulais que revenir. Alors oui, je suis content, même si en deuxième mi-temps il y a eu quelques trous chez nous, mais le plus important c'était la victoire. La victoire avec la manière. Marquer des buts, c'est bien, mais on vit quand même une période compliquée en ce moment. Ce n'est pas facile à vivre. Alors renouer avec la victoire, c'est parfait.

 

 

Revue de presse

 

 

Des Aiglons encore trop tendres

L'équipe


Pour leur entraîneur Patrick Vieira, c’est d’abord dans l’agressivité que les Niçois ont péché.


NICE – Patrick Vieira aurait pu pointer plus d’un manque chez son équipe. Il aurait pu évoquer la fragilité de ses joueurs sur coups de pied arrêtés défensifs, à l’image de la passivité générale sur le corner de Di Maria à la 14e minute ou sur le but de Marquinhos, seul à la réception d’un coup franc de l’Argentin (66e, 3-0). Le Gym a aussi pâti d’un manque de réalisme, alors qu’il s’est procuré autant, voire plus d’occasions que lors des trois premières journées réunies, avec 14 tirs dont 5 cadrés – les centres d’Hassane Kamara ont ainsi validé le choix de l’entraîneur de débuter avec le latéral positionné comme ailier gauche. L’entraîneur s’est aussi arrêté sur l’impuissance des Niçois à stopper Mbappé, qui a passé son après-midi à s’amuser d’Atal, jusqu’à la blessure musculaire de l’Algérien (64e).


Une ou plusieurs arrivées espérées
Mais la balade des Parisiens, hier, Vieira l’explique d’abord par un manque d’impact. « On a respecté notre philosophie de jeu, on s’est créé des occasions, Navas a fait un très grand match… Mais notre manque d’agressivité et nos erreurs sur le plan défensif nous ont coûté cher », regrette-t-il.
Le mal est récurrent chez des Aiglons très jeunes. Après un dernier Championnat inabouti malgré une cinquième place très bien payée, cette carence avait été érigée en priorité à combattre au moment de recruter : cette saison, les Niçois devaient montrer un autre caractère, un état d’esprit de compétiteurs, de l’agressivité. Le recrutement d’un Morgan Schneiderlin au jeu estampillé Premier League devait répondre au problème. Il faut croire que celui-ci n’est pas encore résolu.


Julien Fournier, le directeur du football du club, avait assuré mi-août que le recrutement était bouclé « à 90 ou 95 % ». À écouter Vieira, on se situe dans les 5 à 10 % restants. « On peut se poser la question de savoir si l’effectif est assez étoffé pour enchaîner les matches, a-t-il souligné. On va discuter avec Julien (Fournier) et le président (Jean-Pierre Rivère). Au niveau des arrivées, on a très bien travaillé. Des joueurs risquent de partir, d’autres risquent d’arriver. Le mercato est ouvert. Aujourd’hui, j’aurais aimé mettre plus de pression sur les joueurs en face. […] Ce qui nous a vraiment manqué, c’est cette agressivité. On doit le prendre en considération quand on recrute les joueurs. Cette caractéristique-là, il faut la trouver. » Nice a encore deux semaines pour cela.

 

 

 

 

 

Commentaires   

#28 becho 23-09-2020 15:54
a Biker 06 : l ex BSN soutient officiellement et inconditionnell ement (du moins jusqu a maintenant) coach Viera. Quand vont ils se réveiller ?
#27 cafiero 23-09-2020 12:39
Qu'elle honte de voir cette équipe sans aucun engagement physique vers l'avant et cela dure depuis le 1er match comment croire qu'ils sont fatigués à leur âge? il n'y a toujours aucune réaction et toujours aucune tactique précise
c'est vraiment du n'importe-quoi! en tant que spectateur c'est
nul de nul
#26 biker06 23-09-2020 09:25
Je regarde les matches sur se site: http://myp2p.biz et encore une fois le fond de jeu fait peine à voir. Une fois de plus on fait jouer des joueurs qui ne sont pas à leur poste et joue contre nature alors que l'on peut mettre quelqu'un à son véritable poste. On le voit avec Kamara qui a été bon depuis le début de la saison et qui a été tres décevant ici. Le pseudo entraineur n'a toujours pas compris borné dans ces idées incompétentes. Il faut vite renvoyer ce type à Montréal rejoindre l'autre pseudo entraineur. Ils sont du niveau d'équipe de CFA mais pas de ligue 1.....Avec Quel on s'est tapé son fils, maintenant c'est le neveu. Pourtant avec Quel ca a grondé à un fameux entrainement... N'y a t'il plus de motivation chez les ultras de nos jours ?
#25 marsiglialiste 21-09-2020 15:41
Complétement dépité c'est une équipe sans âme, sans grinta et surestimé conduit par un chef d'orchestre qui contaste en enjolivant et délivre des messages puelistes de fin de rencontre :-x
#24 Edmond Noce 21-09-2020 12:17
Que dire après ces commentaires
Tous pertinents
La seule chose qui me vient à l esprit Mr Vieira démissionné désolé mais vous n à de pas les qualités nécessaires pour e traîner une équipe pro de ligue 1
#23 Michel 21-09-2020 06:54
Laissons les s'enfoncer à petit feu,bientot la coupe d'europe.Que du bonheur!
#22 phill 21-09-2020 05:33
Basta, PV FOUARA :
#21 JC 20-09-2020 22:31
À lire absolument : l'interview d'après match de PV sur le site du GYM !!! Un OVNI, un truc venu d'ailleurs... Assurément, il ne voit pas les mêmes matchs que nous !!! Peut être la proximité du banc avec le terrain ? Ou alors, il nous prend vraiment pour des jambons...
#20 Alain CHARPENT 20-09-2020 22:05
- Je viens de lire le commentaire de P.V. Mais il se fiche de la gueule de qui ce mec ???
#19 Alain CHARPENT 20-09-2020 22:02
Bonjour, je pense et j'espère qu'après ce triste spectacle que nous avons vu devant nos télés (une fois de plus) que les dirigeants d'INEOS vont réagir. Je me demande ce que font nos joueurs à l'entraînement ....aucune agressivité (dans le bon sens du terme bien entendu) aucune envie de jouer. Je suis déçu car je suis persuadé que dans cette équipe il y a de très bons joueurs.. mais malheureusement la mayonnaise ne prend pas avec le coach !!!

Ajouter un Commentaire