Le Covid-19 fait des dégâts. Physiques pour les personnes qui en sont atteintes, moraux car il nous pousse les uns, les autres à rester confiner. Et financier, le monde est à l’arrêt et en même temps les marchés financiers s’effondrent. De grands patrons et décideurs accusent présentement des baisses importantes de leur activité, et par ricochet de leur bénéfice personnel.

 

Le patron d’Ineos et de l’OGC Nice est touché par la crise sanitaire et financière

 


Nous l’avons récemment évoqué dans le cas de la famille Pinault, propriétaire du Stade Rennais et du groupe de luxe Kering. Dans un tout autre registre d’activité pas moins ravagé, l’homme le plus riche du Royaume-Uni, prend le Coronavirus de plein fouet. Jim Ratcliffe dirige le groupe de pétrochimie Ineos et il est particulièrement impliqué dans le monde du sport. Notamment à l’OGC Nice qu’il a repris dans le courant de l’été.


Sur une fortune estimée à 12,8 milliards de dollars, Jim Ratcliffe pourrait en perdre jusqu’à la moitié voire plus, selon la continuité de la crise et de ses conséquences. A l’indice des milliardaires Bloomberg, les pertes en ce qui el concerne s’élèvent à près de 8,48 milliards de dollars, sur l’année écoulée. Les choses devraient toutefois aller en s’arrangeant pour lui, puisque aux derniers pointages, sa fortune était en progression de plus de 600 millions de dollars. Selon le magazine Forbes, Jim Ratcliffe est la 110e personne la plus riche sur toute la surface du globe.

 

 

 

Commentaires   

#3 marsiglialiste 31-03-2020 11:41
Il va faire construire trois usines, en Allemagne, en Ecosse et dans le Sud de la France, pour produire du gel hydroalcoolique en pleine crise du coronavirus. Jim Ratcliffe, le président milliardaire de l'OGC Nice, le club de football de la ville, a annoncé ce mardi, qu’Ineos, son entreprise basée au Royaume-Uni et l’un des géants de l’industrie pétrochimique, allait se lancer dans la fabrication d’un million de flacons par mois.

« Ineos construira une unité de production sous dix jours en France », sur son site de Lavéra, près de Martigues, est-il précisé dans un communiqué. L’entreprise, qui est « le plus grand fabricant européen de l’ingrédient de base du désinfectant pour les mains », l’alcool isopropylique et l’éthanol, selon le Britannique Jim Ratcliffe, est déjà en train de monter une usine en Allemagne, à Herne, et une autre à Grangemouth, en Ecosse.
Gratuit pour les hôpitaux

Ineos mettra son gel hydroalcoolique à la disposition des hôpitaux, gratuitement pendant toute la durée de la crise sanitaire. Des flacons seront également destinés à la grande distribution et revendus par des détaillants. « Le produit sera fabriqué conformément aux spécifications de l’Organisation mondiale de la santé et sera spécialement conçu afin de tuer les bactéries et les virus », précise la société basée au Royaume-Uni.« Si nous pouvons trouver d’autres moyens d’aider dans la lutte contre le coronavirus, nous sommes absolument déterminés à faire notre part », conclut Jim Ratcliffe
#2 marsiglialiste 24-03-2020 20:32
Propriété du milliardaire britannique Jim Ratcliffe, le groupe va installer son site à Middlesbrough dans le nord-est de l'Angleterre. Un projet similaire va aussi prendre forme en Allemagne.
Le groupe de chimie Ineos du milliardaire britannique Jim Ratcliffe a annoncé mardi qu'il allait lancer la construction en dix jours au Royaume-Uni d'une usine de fabrication de gel hydroalcoolique pour lutter contre la pandémie de coronavirus.
Cette usine sera située à Middlesbrough dans le nord-est de l'Angleterre et devrait produire un million de bouteilles par mois, selon un communiqué.
Ineos, qui mènera un projet similaire en Allemagne, entend répondre à la pénurie de gel antibactérien en Europe et dit qu'il fournira gratuitement les hôpitaux. Il entend approvisionner par ailleurs les écoles, lieux de travail, les pharmacies et les supermarchés.
Une brasserie se met aussi au gel hydroalcoolique
"Ineos est le plus grand fabricant en Europe d'ingrédients pour les gels hydroalcoolique s. Nous construirons deux usines au Royaume-Uni et en Allemagne en dix jours pour en produire de manière substantielle", a déclaré Jim Ratcliffe, fondateur et président du conseil d’administratio n du groupe.
Ineos indique que ses usines tournent déjà à pleine capacité pour fabriquer les ingrédients que sont l'alcool isopropylique et l'éthanol.
Au Royaume-Uni, plusieurs entreprises comme le brasseur BrewDog ont réorienté leur production vers le gel hydroalcoolique et commencé à livrer aux hôpitaux. En France, c'est LVMH qui s'est lancé dans la production de gel.
#1 marsiglialiste 21-03-2020 10:01
Manquerait plus qu'on soit racheté par chien lee :-?

Ajouter un Commentaire