Les aiglons ont reussi à preserver le point du match nul. Un score logique. Nice a joué un petit mieux et accède à la 8ème place du classement. A noter le match complet d'Adam Ounas. Et cela fait plaisir tout comme le regain de forme de Benitez après quelques approximations lors des dernières rencontres. Allez encore 11 matches à tenir!

 

 Fiche technique

 

Bordeaux - OGC Nice : 1 - 1 (1-0)
Arbitre : M. Millot

Buts :

Bordeaux : De Preville (21e)
Nice : Ounas (57e)

 

Avertissements :

Bordeaux : Kalu (16e), Kwateng (58e), Basic (86e)
Nice : Thuram (32e), Dante (39e), Sarr (90e +4)

 

Les équipes :


Bordeaux : Costil (cap) - Sabaly, Koscielny, Pablo (Jovanovic, 28e), Kwateng - Otavio, Basic, Pardo (Oundin, 65e) - Kalu (Maja, 73e), De Preville, Hwang

Nice : Benitez - Wagué, Danilo, Dante (cap), Sarr, Durmisi (Nsoky, 86e) - Thuram (Lusamba, 69e), Lees Melou, Claude Maurice - Ounas, Dolberg (Ganago, 83e)

 

Les buts

 

57ème But de Adam Ounas ! Sur le côté droit, Wagué centre. L'international algérien d'une reprise acrobatique reprend le ballon. Costil touche le cuir mais ne peut le détourner. Quel magnifique but. 1-1 !

 

21ème But de N. de Préville. A la suite d'un superbe travail de Basic dans le rond central, le milieu lance De Préville dans la profondeur. L'attaquant des Girondins, seul, élimine Benitez d'un grand pont puis, malgré le retour de Lees-Melou, marque dans le but vide. 1-0 pour Bordeaux.

 

 

Résumé

 

Bordeaux pourra avoir des regrets. Globalement dominateurs et plus dangereux, les Girondins ont concédé le match nul face à l'OGC Nice (1-1) ce dimanche à l'occasion de la 27e journée de Ligue 1. C'est en plus un ancien de la maison, Adam Ounas, qui a égalisé.

Dans un système en 4-3-3, les hommes de Paulo Sousa imposaient d'entrée un pressing haut aux visiteurs qui ne parvenaient pas à se donner de l'air. Fidèles à leurs principes, les Aiglons se bornaient à tenter de ressortir le ballon proprement, ce qui donnait lieu à plusieurs frayeurs sur des interceptions girondines, De Préville passant notamment à deux doigts de contrer Benitez.

 

De Préville lance Bordeaux

 

Au fil des minutes, les hommes de Patrick Vieira commençaient à mieux respirer et à s'installer dans le camp adverse. C'est pourtant à ce moment-là que les locaux faisaient la différence : sur un contre mené à toute allure, l'excellent Basic effectuait d'énormes différences avant de lancer De Préville. L'attaquant éliminait Benitez, sorti à sa rencontre, d'un grand pont, avant de marquer dans le but vide (1-0, 21e).

 

Pablo blessé, Nice se réveille

 

Pas perturbés par la sortie sur blessure de Pablo, les Bordelais frôlaient même le 2-0 sur un ballon relâché puis repris in extremis par Benitez juste devant Hwang. Dans la foulée, le portier devait encore s'interposer sur la frappe puissante de Pardo. En face, longtemps inoffensifs, les Niçois se réveillaient avant la pause avec un rush de Claude-Maurice mis en échec pas Costil, suivi d'une reprise d'Ounas sur la barre.

 

Le petit bijou d'Ounas

 

Pas spécialement plus convaincants au retour des vestiaires, les visiteurs étaient tout heureux d'égaliser à l'heure de jeu sur un joli retourné d'Ounas à ras de terre (1-1, 57e). Tout à coup beaucoup plus intéressant dans son jeu de passes, le club azuréen poussait mais Costil mettait Ounas en échec des poings. Derrière, Bordeaux relevait bien la tête et se procurait une énorme double occasion mais Benitez réalisait un sauvetage exceptionnel sur une tentative de Maja, puis le poteau repoussait la tête de De Préville. Nice avait eu chaud ! Dans une fin de match marquée par les erreurs techniques de chaque côté, Maja manquait encore une grosse occasion de la tête. 12e, le FCGB conserve deux points de retard sur Nice, 8e. MaxiFoot.

 

Réactions

 

 

Patrick Vieira :

Sur la seconde période, il y avait la place pour mieux faire. On repart d'ici avec ce match nul et c'est un bon point de pris. Ça a été très compliqué pour nous de ressortir le ballon. Par rapport aux ajustements qu'on a faits en seconde période - on a donné de la largeur et de la profondeur -, on a été beaucoup plus dangereux. (Au classement) Sincèrement, tout est encore possible ! Il faut se concentrer sur le jeu, parce qu'en première période, on est complètement passé à côté et c'est ça qui est frustrant ! Il faut qu'on essaie de jouer 90 minutes... (Adam Ounas) doit continuer à progresser, mais aujourd'hui, je suis vraiment très content pour lui, parce qu'il est en train de faire des efforts pour revenir à son meilleur niveau. 

 

Paulo Sousa :

Je dois être content, parce qu'on a joué face à une équipe qui joue bien et qui a de bons joueurs. Nous avons réalisé une bonne première mi-temps, même si nous aurions pu faire mieux, surtout quand nous avons l'occasion du 2-0, avec Ruben (Pardo). Cela nous aurait peut-être permis de mieux contrôler le match. En seconde période, nous avons corrigé des choses pour avoir un meilleur contrôle du ballon. Il y a des choses qu'on doit améliorer. Nous avons changé deux fois notre système de jeu pour aller chercher la victoire. Mais je suis surtout content pour mes joueurs, vu tout ce qu'il s'est passé dans ce match, notamment avec la blessure de Pablo. Et je suis compréhensif, aussi, car ils ont montré une bonne mentalité et la volonté d'aller chercher la victoire. (À propos de Pablo) On va attendre l'examen de son genou. Il l'a étiré dans une course et a eu mal derrière. 

 

Adam Ounas :

(boitant) C'est sur le but il arrive en retard derrière il met une semelle sur le mollet mais ca va aller. (but)Je vois que que Moussa Wage deborde côté droit et qu'il va centrer,  il la met un peu derrière j'essaie de la remettre bien et elle va dedans et je suis content pour l'équipe. J'espère qu'on va gagner chez nous devant nos supporters, le we prochain, contre monaco. Ca me fait plaisir de marquer sur mon ancien terrain. Je leur souhaite bonne chance à eux et à nous aussi pour essayer d'aller chercher l'Europe. On enchaîne de très gros matches avant la trêve, On va essayer de tout donner sur les trois derniers matches avant de se reposer à la trève pour attaquer le sprint final en essayant de récolter le plus de points.

 

Enock Kwateng:

Dans l’ensemble on fait un bon match. On le maitrisait, on avait le match à notre portée, et on s’est un peu relâchés, ce qui a fait qu’on a pris ce contre et ce but. C’est dommage. On n’a pas profité des temps forts, on a eu les occasions, et on n’a pas pu les mettre au fond. Derrière ils nous punissent, on fait 1-1 et c’est frustrant. On savait qu’en gagnant ce match on allait être un peu plus ‘confortable’, mais ce n’est pas grave, on va continuer de travailler et aller chercher les trois points lors du prochain match.

 

Revue de presse

 

Ounas, retour à la classe départ

L' Equipe

 


Dans un Matmut-Atlantique où il avait plutôt l’habitude de provoquer des cris de joie, entre 2015 et 2017, Adam Ounas a peut-être été à l’origine du plus grand silence de cette 27e journée. La rencontre entre Bordeaux et Nice en était à sa 57e minute, les Girondins menaient 1 but à 0, quand l’ailier droit s’est retourné sur un centre de son latéral Moussa Wagué, a tendu la jambe, et sorti le pied qui ne lui sert habituellement à pas grand-chose, le droit, pour égaliser d’une acrobatie dans une enceinte soudainement aphone.

 

On n’est même pas certain que ses parents, présents au stade, aient fêté tout de suite le geste du fiston : lui-même est resté au sol plusieurs secondes, se plaignant d’un coup finalement bénin. «Je ne comptais de toute façon pas célé- brer le but face à mon club formateur », assurera plus tard Ounas (23 ans), prêté à Nice par Naples, avec une option d’achat de 22 millions d’euros.

 

Décevant depuis son arrivée sur la Côte d’Azur, l’attaquant aura vécu une soirée conforme au joueur qu’il est : capable de coups d’éclat servis par une technique très au-dessus de la moyenne, mais capable aussi de multiplier les mauvais choix et de s’empêtrer dans la défense adverse comme au début de l’action du but bordelais. Alors, quand on évoque son but devant son capitaine, Dante sort son plus grand sourire et invite d’emblée à « ne pas trop l’enflammer ».

 

« C’est un joueur qui a une capacité technique extraordinaire, souligne le Brésilien. Mais j’espère vraiment qu’il va continuer à travailler très dur parce qu’on a beaucoup besoin de lui. Il faut qu’il prenne plus de responsabilités, qu’il se dise : « moi, je vais mener cette équipe vers l’avant . Il n’est pas comme les autres… Kasper (Dolberg) ne connaît pas la Ligue 1. Pareil pour Alexis (Claude-Maurice). C’est Adam qui doit prendre les choses en main. »

 

Patrick Vieira a le même discours ambivalent : « Aujourd’hui, je suis très content pour lui, mais j’attends plus par rapport à ses qualités et l’importance qu’il peut avoir dans le groupe ». L’entraîneur rappelle aussi qu’Ounas partait de loin, de deux saisons en Italie avec un faible temps de jeu, qu’il « est parti à la Coupe d’Afrique où il n’a pas beaucoup joué » et qu’il « s’était blessé à Monaco (au genou, le 24 septembre, pour un mois et demi).» « Je dois prendre encore un peu physiquement, confirme l’Algérien. Je vais travailler pour, pour faire des matches complets. » Et devenir le leader que les Niçois attendent

 

 

 

Commentaires   

#13 Dan 04-03-2020 17:28
Merci Canardou
Remettre herelle et sarr au centre serait trop simple pour Viera qui n'arrête pas de faire des essais et pourtant se serait l’evidence !!!! Atal ailier gauche aussi c’est absurde !!!! Et danilo en 6 serait tres bien et cela permettrait a cyprien de remonter d’un cran !!!!
#12 Canardou 04-03-2020 15:20
Edmond tu m'étonnes beaucoup, on ne voit pas les mêmes matchs! Je trouve moi au contraire qu'il est un de ceux, à part Dante bien sur, qui joue le plus vers l'avant. Ce qui suppose une prise de risques qui explique une part de déchets, c'est inévitable. Mais je préfère ça à un joueur qui se cache!
#11 Gandolfi 04-03-2020 15:16
Oui mais ça c'est l'Ogcn et les consignes à la con de cet entraineur débutant.Nice n'est pas du tout une équipe portée vers l'avant.Tout est fait pour torturer cette putain de défense,beaucou p trop sollicité.Comme nt voulez vous ne pas galerer sachant qu'on attend toujours le replacement de l'équipe adverses pour qu'il y est un semblant d'attaque.On a jamais vu L'OGCN jouer comme ça.Je ne peux pas croire qu'un gamin comme Thuram ou d'autres ai revé de jouer au foot pour au final faire des passes en retrait.Ou alors si c'est leur philosophie de jeux,qu'ils changent de métiers, travaillez plutot à la mairie.
#10 Edmond 04-03-2020 10:02
C est sur q il est moins mauvais au centre que sur les ailes.
mais il est trop lent ,et il essaye jamais ou presque jamais de jouer vers l avant il retourne toujours en arriere il remise sans arret a son passeur et il prend aucune initiative et quand il en prend une 1 fois sur 2 il met son equuipe en danger
Dan remet le match en replay et tu verras
Cordialement
#9 Canardou 03-03-2020 19:42
Les difficultés de Saar tiennent essentiellement à son positionnement au poste d'arrière gauche qui ne correspond pas à ses aptitudes et à la difficulté de relancer proprement un ballon dans cet équipe depuis le départ de Séri qui n'a toujours pas été remplacé à ce jour. Mais elles ne doivent pas masquer son formidable potentiel au poste de défenseur central. Incontestableme nt une valeur sure et un joueur d'avenir. Son probable départ est un beau gâchis;
#8 Giloudenice 03-03-2020 15:45
Ah, mais moi j'aime bien Sarr. :)
C'est un bon central qui va sûrement partir libre.
Ça m'énerve...
#7 Gandolfi 03-03-2020 14:50
Dés l'arrivée d'Erelle,il aurait du partir.A coté de Baysse,il était incroyable,main tenant il pourrit grace a l'incompétence
de Viera et de son staff.Je m'en fait pas pour lui,il est solide le gamin,il sait d'ou il vient.
#6 Dan 03-03-2020 14:16
Foutez lui la paix a saar
Vous verrez bientot il jouera dans un tres grand club !!! Et le gym sera passe a cote d’un tres grand talent qui revenait vraiment pas cher
Et en plus n’oubliez pas qu’il est nicois !!!! Alors un peu de respect
#5 Giloudenice 03-03-2020 11:16
Sarr jouait très bien avec Favre...
#4 Edmond 03-03-2020 09:25
d accord stephil pour Tram et Sarr l etenrel espoir
Comment peut on faire jouer un garcon comme Sarr il est nullissime d une lenteur extraordinaire on dirait un Lamentin

Ajouter un Commentaire