Vous mettez un Nsoki encore plus nul que d'habitude, un Claude Maurice moyen, un Lees-Melou sur le banc vous soupoudrez cela avec un esprit de compétition inexistant et la cerise sur le gateau un Schneider sévère sur une faute en dehors du terrain et vous avez un nouveau match de merde niçois. Et dire que le président nçois se pose la question pourquoi les abonnés ne viennent plus...

 

 

 

Fiche technique

 

OGC Nice 1-2 Olympique Lyonnais (mi-temps 0-1)

9 646 spectateurs

Arbitre : Frank Schneider

 

Buts :

Nice : Ounas (89')
Lyon : Dembélé (15') et Aouar (90'+1, sp) pour Lyon

 

Avertissements :

Nice : Thuram (65'), Dante (90'+1)
Lyon : Tete (73'), Marcelo (73'), Rafael (76')

 

Les équipes :

OGC Nice : Benitez - Nsoki, Dante (cap), Danilo, Herelle (Myziane, 78') - Cyprien (Thuram, 45'+3), Boudaoui, Claude-Maurice - Ounas, Dolberg, Ganago (Lees-Melou, 67')

Olympique Lyonnais : Tatarusanu - Andersen, Marcelo, Tete - Cornet (Marçal, 46'), Tousart, Lucas, Rafael - Cherki (Aouar, 84'), Dembélé (Toko-Ekambi, 71'), Traoré

 

 

Les buts

 

La vidéo

 

 

Résumé

 

Ce jeudi, l’Olympique Lyonnais déplaçait à Nice dans le cadre des 8èmes de finale de la coupe de France. Largement dominants, les Lyonnais ont rapidement mené au score et ce pratiquement tout le match. Mais Nice a fini par égaliser à quelques minutes du terme avant de concéder un penalty évitable dans les dernières secondes et finalement s’incliner (2-1). Lyon accueillera Marseille en quart de finale.

 

Lyon, s’est qualifié dans le temps additionnel grâce à un penalty d’Houssem Aouar à Nice (1-2) jeudi en clôture des 8es de finale de la Coupe de France et recevra Marseille au prochain tour, pour le choc des quarts de finale.

 

L’entraîneur rhodannien, Rudi Garcia, va donc retrouver l’OM, son ancien club, pour la deuxième fois de la saison. Mais après avoir été « bien reçu » au Stade Vélodrome, notamment par Dimitri Payet, le 10 novembre dernier (victoire 2-1 de l’OM), cette fois-ci, le coach lyonnais jouera à domicile.

 

Lyon enchaîne


Lyon continue donc d’enchaîner les rencontres tous les trois jours. Une cadence infernale… En effet, avant ce grand duel à Décines le 11 ou 12 février, les Gones rejoueront à Nice dimanche, puis recevront Amiens avant de se déplacer au Parc des Princes contre le PSG, en Ligue 1.

 

Mais cette équipe, encore qualifiée dans quatre compétitions, ne lâche rien. À l’image du but, sur penalty, d’Houssem Aouar dans les arrêts de jeu, une minute après l’égalisation niçoise. Rapidement pourtant, les hommes de Rudi Garcia ont montré qui allait maîtriser la rencontre. Malgré six changements dans l’équipe de départ par rapport à celle qui a débuté contre Toulouse (3-0), malgré une évolution de système, avec une défense centrale à trois, ils ont été supérieurs dès la première minute.

 

Au bout d’un quart d’heure, ils ont pris l’avantage. Sur un très bon centre de Maxwel Cornet, Stanley Nsoki a mal apprécié la trajectoire du ballon. Derrière lui, Moussa Dembelé, en très grande forme actuellement, s’est empressé de valider l’occasion, sur un enchaînement amorti poitrine-reprise demi-volée somptueux (0-1, 15e).

 

Dante brise les espoirs
Jusqu’à la pause, l’OL a alors surpassé son adversaire. Car, si à 0-0, Hicham Boudaoui a eu une belle opportunité, repoussée par Christian Andersen sur juste devant sa ligne de but (12e), les Niçois n’ont plus été en mesure de déjouer la vigilance de Ciprian Tatarusanu. À l’image de la frappe totalement ratée de Boudaoui (32e), symbole de l’impuissance des Aiglons.

 

En deuxième période, les Rouge et Noir n’ont pourtant pas lâché. Malgré un réel déficit technique, ils sont progressivement revenus dans la rencontre. Lyon s’est endormi. Patrick Vieira a fait entrer Pierre Lees-Melou et Myziane Maolida qui ont apporté un vent de fraîcheur. Si, servi par Myziane, Kasper Dolberg a raté d’une talonnade l’égalisation (88e), Adam Ounas, pourtant longtemps en difficulté, a cru offrir les prolongations aux siens. Tatarusanu n’a rien pu faire sur la pureté de sa frappe (1-1, 89e).

 

Mais dans l’euphorie niçoise, c’est le capitaine, Dante, qui a craqué. Son tacle très dangereux sur Karl Toko Ekambi aurait pu lui valoir une exclusion. Il a « simplement » coûté un penalty, que Houssem Aouar a transformé du gauche (1-2, 90e+2). Et c’est Lyon qui recevra Marseille en quart… Ouest France

 

Réactions

 

Patrick Vieira, l'homme qui ne voit les matches :

La déception domine. On avait fait le plus dur en revenant au score. On méritait d'aller en prolongation. Le système de Lyon nous a posé des problèmes sur la phase défensive. Mais en seconde période on a eu des occasions. Malheureusement, on a toujours un manque d'agressivité dans les 18 mètres. Il faut donner beaucoup de crédit à Lyon. On est tombés contre une très bonne équipe. L'OL fait partie des très bonnes équipes en France.

C'était un match très difficile. On s'y attendait. On a fait ce qu'on a pu. Mais je ne peux rien reprocher aux joueurs. (Le penalty ?) C'est cruel pour Dante parce que c'est un joueur exemplaire, sur lequel je m'appuie depuis mon arrivée. Avant le tacle, il y a le ballon qu'on ne doit pas perdre et l'excès d'euphorie. C'est une grosse déception car aller en prolongation aurait été mérité. 

(Pour dimanche, contre Lyon à nouveau) Il faut analyser le match tactiquement. Et voir ce qu'on peut faire. Tactiquement, les Lyonnais nous ont posé des problèmes. Je les attendais en 4-3-3. On a été longs à s'adapter. Cela a été mieux après la pause. Mais quand on voit ce qu'on a fait contre Rennes (1-1) et contre Lyon (1-2), c'est encourageant. Il faut continuer à travailler.

 

Adam Ounas :

En seconde période, Lyon n’a pas d’occasion, à part le penalty à la fin. Il aurait fallu faire deux mi-temps du même niveau. On a loupé trop d’occasions. On a des détails à régler encore pour le match de dimanche. On doit mettre de l’intensité du début à la fin. Lyon peut être en difficulté dans son dos. Mon but ? Je sais rapidement que je vais faire ça. C’est une belle finition, mais ça n’a pas servi à grand-chose.

 

Rudi Garcia :

On encaisse un but sur une action que l’on redoutait chez les Niçois. On a laissé Dante servir Ounas dans un fauteuil sur le coup, mais on a eu la maîtrise tout au long du match. On aurait pu mettre le deuxième but en faisant de meilleurs choix sur les attaques rapides. Je pense qu’on les a surpris tactiquement, je félicite les garçons car ce n’est pas facile de venir se qualifier ici. Eviter la prolongation nous permet de rentrer plus tôt pour se reposer en vue du nouveau match de dimanche. L’OM ? Ce qui était important c’était de recevoir à domicile en quart, peu importe l’adversaire.

 

 

Revue de presse

Garcia invite son ex

L’Équipe

Au terme d’une rencontre qui s’est emballée dans sa conclusion, l’OL a offert des retrouvailles avec l’OM à son entraîneur.

NICE – Hier soir, au moment de prendre place sur son banc de l’Allianz Riviera, Rudi Garcia n’était pas encore informé du potentiel adversaire de son équipe en quarts de finale de la Coupe de France, dont le tirage au sort venait tout juste d’avoir lieu. Au coup de sifflet final, la qualification de l’Olympique Lyonnais a donc dû prendre une saveur toute particulière pour son entraîneur qui retrouvera son ancien club de l’Olympique de Marseille, le 11 ou le 12 février.

Quelques minutes plus tôt, le technicien rhodanien était déjà passé par toutes sortes d’émotions dans un finish marqué par la splendide égalisation niçoise d’Ounas (89e) avant une grossière faute de Dante sur Toko Ekambi qui offrait un penalty victorieux à Aouar (90e +3).

Au terme d’une seconde période où Lyon a progressivement manqué d’idées et de jambes, ce coup du sort l’épargnait de la prolongation en même temps qu’il préservait sa belle série en 2020, marquée par 6 victoires et 1 nul (2-2 contre Lille en Coupe de la Ligue, avec qualification aux tirs au but [4-3], le 21 janvier) en 7 rencontres. Cette rencontre a d’ailleurs confirmé quelques vérités lyonnaises de ce début d’année. Malgré un mercato animé par les intérêts de Chelsea ou Manchester United, Moussa Dembélé a confirmé ses excellentes dispositions actuelles.

Un manque de maîtrise sur la fin


Parfaitement servi par un centre de Cornet, le buteur rhodanien a ouvert le chemin des quarts de finale par un enchaînement contrôle de la poitrine – frappe du droit (1-0, 15e). Son 8e but en 7 matchs disputés en 2020. De l’autre côté du terrain, Joachim Andersen a lui démontré une régularité similaire, mais dans la médiocrité.

Dans une fin de match où l’OL a perdu suffisamment de maîtrise pour se placer sous la pression niçoise en fin de match, l’international danois était déposé une première fois par Ounas (87e) avant de se faire griller la politesse par l’Algérien sur l’égalisation (89e). Et si Aouar soulageait la peine de son coéquipier quelques minutes plus tard, cela ne devrait pas suffire à éteindre les regrets de Rudi Garcia de ne pas avoir été renforcé en défense centrale cet hiver.

Un 3-4-3 hybride un temps intéressant


Dans ce secteur, Marcelo a pourtant prouvé que rien n’était irrémédiable. En difficulté sur le terrain comme en coulisses, où il était en conflit avec les supporters, il y a encore quelques semaines, le Brésilien a poursuivi sa solide réhabilitation sur les deux plans. Avec Lucas Tousart, pas vraiment perturbé par son transfert au Hertha Berlin, qui l’a prêté dans la foulée à l’OL, il fut même l’un des rares Lyonnais à faire preuve de constance sur l’ensemble de la rencontre. Dans un 3-4-3 hybride, l’équipe rhodanienne avait pourtant livré une première période intéressante sur le plan tactique, notamment sous l’impulsion de Maxwel Cornet, très actif dans son couloir gauche avant d’être touché et remplacé à la mi-temps.

Après avoir manqué de se mettre à l’abri, malgré deux bonnes opportunités offertes à Cherki (62e, 63e), l’OL finissait par reculer et s’exposer à un dernier temps faible. Sans frais : avec une qualification en quarts de finale de la Coupe de France, après celle en finale de la Coupe de la Ligue et une remontée à la 5e place en Ligue 1, Lyon poursuit son début d’année réussi

 

 

 

 </p

Commentaires   

#19 ALAIN33 02-02-2020 13:31
On va attendre j éspere que ça sera en L1 mais avec les 2 recrues pour l année prochaine c est la classe biberon il fait des joueurs expérimenté pour encadrer le tout mais sans couple d europe qui va venir ??
#18 Gandolfi 02-02-2020 07:26
Tu as peut etre raison,mais j'en suis pas sur.Regardes le president de Rennes,il est plus riche que Ratcliffe,ça fait pas mal d'année qu'il est là,et qu'est ce qu'il a fait?Rien,ça reste toujours un tout petit club européen.Par contre avoir l'Ogcnice avec un projet bidon,une équipe biberon pour Ratcliffe tout est benef.Formation de jeunes,que tu peux revendre 10 fois le prix de départ,plus une image de marque
un peu moins dégradante.Mais au final tout le monde sais qu'il fait parti des plus gros polueur de la planete et que faire du trading avec des jeunes,ça a toujours était la cata.Aprés malgrés tout si il aime vraiment le foot et qu'il veut jouer une coupe d'europe dans le futur,on sera définitivement fixé cet été au mercato.C'est reellement là qu'on pourra dire c'est bidon ou ça tient la route
#17 stephil 01-02-2020 22:10
putain les gars :-* vous savez pas qui est vraiment ratcliffe ineos vieira c'est du sursis riviére et fournier il sans sert pour les fondations solide du club :oops: a un moment donnée ils ne leurs fera aucun cadeaux croyez moi :P et virera tout se beau monde :lol: patience méme en d2 :-*
#16 Gandolfi 01-02-2020 18:41
Tu sais,franchemen t j'aimerai tenir un autre discours,a savoir que si de temps en temps on soit un peu plus au courant,on se poserait un peu moins de question.Si on nous disait simplement cette année on va acheter que des jeunes et on va faire avec au moins on serait fixé plutot que de nous faire miroiter monts et merveilles.Là on achete que des "futurs espoirs de ligue 2" avec un budget colossal.Si tu n'a pas des joueurs confirmés pour les encadrer tu vas à l'echec c'est sur.C'est ce qui c'est passé a Lille ou ailleus ya pas trés longtemps.Si c'est pour faire du trading ça marchera pas.On est dans une ville ou les gens veulent des stars,on est pas a Auxerre.
#15 ALAIN33 01-02-2020 14:03
Gandolfi ta bien résumé la situation j aime pas critiquer mais la c est plus la peine et l année prochaine faudra pas s attendre à de superbe recrus quelle joueur va vouloir venir à Nice on va rien jouer franchement ils se foutent pas un peu de la gueule des gens c est chaque semaine le meme chanson faut travailler pfff
#14 Gandolfi 01-02-2020 06:58
Tout le monde est unanime,d'aprés le règlement il y a pénalty,et Viera et Dante le savent.Maintena nt à force de rattraper les conneries des autres c'est normal que Dante passe à travers à 36 ans,peur etre un début d'alzheimer.Mis e a part ça,quand meme,on rigole bien à Nice,c'est quand meme un club unique.Dernier truc mortel de la part de Viera,il va analyser le match pour la seconde rencontre.Le mec il est reellement convaincu d'avoir le niveau de Mourinhio.Merci à Ounas pour ce but de grande classe et d'avoir la patience de jouer avec ces brelles ,mise a part Boudaoui.On a pu voir aussi que Fantomas a fait encore un match digne de son surnom.A l'économie comme d'hab,par contre au niveau du brushing,il est sortie comme il était rentré,impécabl e,comme quand on allait à l'ecole et qu'on avait 8 ans.En fait on a acheté un avant centre capable uniquement de faire des déviations et creer des espaces pour ces coéquipiers .Basta.Pour le reste ,aligner 2 dribbles,simule r un pénalty,une reprise de volée,etc,etc,c 'est beaucoup plus cher.On a acheté une ferrari avec un moteur de Lada.Alors arretez svp de dire que c'est un joueur intelligent,des mecs comme lui y'en a des tonnes et des tonnes,et vous le reverrez jamais dans un grand club parce que son registre est super super limité.Adaptati on aussi zero de chez zero.Mais poli c'est sur.Dernier truc,sachant que c'est un projet a long terme,terminer en 8 eme de finale de la coupe de france,c'est trés encourageant pour la suite,on est tout à fait dans les temps et croyez moi d'ici 25 ans si tout va bien on pourra la gagner avec les enfants de Les Melou et Cyprien et le petit fils de Dante.Pour dimanche je sais pas si c'est mieux de gagner ou d'écouter l'interview de Viera d'aprés match en cas de défaite.ISSA LAS GAMATAS !
#13 Marc2 31-01-2020 21:15
A l'après match sur l'équipe 21 ils ont dit qu'il y a un article du règlement qui justifie le peno
#12 bibounou 31-01-2020 21:11
bonjour, quelqu'un peut il m'éclairer?
en regardant la vidéo de l'action de dante qui provoque un penalty, je ne vous pas penalty , 1) le joueur lyonnais la plus le ballon depuis longtemps lors de l'agression et ensuite cecracle à la fin à lieu en dehors de la surface.
donc pas pen pour moi.
si c exact je ne comprends que nos dirigeants ne fassent pas un ramdam sur cette injustice.merci pour les réponses.
#11 Dan 31-01-2020 15:35
Paris FC
@ParisFC
·
29 min
✒ Vincent Koziello rejoint le club de la capitale jusqu'à la fin de la saison
#10 marsiglialiste 31-01-2020 15:15
non officiel
D'après le parisien, Wague (latéral droit, FC Barcelone) va être prêté à l'ogcnice avec option d'achat. Les deux clubs viennent de tomber d'accord.

Ajouter un Commentaire