Grâce à deux buts de Danilo et Ganago, le Gym passe... mais sur courant alternatif. Un première mi-temps potable et une seconde catastrophique, sans envie. Nous ne savons où le Gym va aller cette saison tellement certains joueurs sont inconsistants. 

 

Fiche technique

 

A Nice, Allianz Riviera
OGC Nice - Red Star : 2 - 1 (2-0)
Arbitre : M. Turpin
Spectateurs : 6387

 

Buts :
Nice : Danilo (27e), Ganago (29e)
Red Star : Hamache (90e +2 sp)

 

Les équipes :
Nice :Benitez - Hérelle, Danilo, Dante (c), Nsoki (Pelmard, 68e) - Boudaoui, Cyprien, Ounas - Ganago (Thuram, 59e), Dolberg (Maolida, 81e), Claude-Maurice

Red Star : Oberhauser - Hamache, Mendy (cap), Karamoko, Goujon - Koukou (Chemlal, 81e), Puyo, Roye - Bourgaud (Michel, 77e), Sao, Verdier (Koita, 61e)

 

 

Les buts

 

 

Résumé

 

Le Gym a pris l'avantage avec deux buts coup sur coup de Danilo puis Ganago vers la demi-heure de jeu. Le premier nommé marque du droit à la 27e minute sur un corner d'Adam Ounas où tout le monde s'était manqué.

 

Le second doublera la mise suite à un centre rasant de Claude-Maurice en déboulant au second poteau deux minutes plus tard.

 

Le Red Star aurait pu réduire la marque lors du premier acte, mais un Walter Benitez inspiré a su répondre présent quand il a été appelé à intervenir, notamment sur une action du Red Star juste après le but de Ganago, sur laquelle Moussa Sao tentait un petit piqué au dessus du portier niçois dont le reflexe d'effleurer le cuir du bras fut salvateur pour les Aiglons.

Des Aiglons qui entament la seconde période en gérant leurs offensives et en conservant le ballon pour essayer de faire sortir leurs adversaires. Le rythme retombe d'ailleurs quelque peu en fin de match et le Red Star en profitera pour réduire le score sur penalty par Hamache suite à une main de Danilo. Goal.

 

 

Réactions

 

Patrick Vieira :

En première période, on a fait des choses très intéressantes, mais on a été inexistants en seconde. Ce qui me dérange vraiment, c'est ce manque d'enthousiasme, ce manque d'implication. On est passés totalement à travers de cette deuxième période. Ce sont les limites de cette équipe, oui. On a du mal à être constants dans nos performances. Le problème de cette deuxième période, c'est plus sur l'état d'esprit qu'autre chose, c'est ça qui me dérange, parce que l'état d'esprit ne doit jamais être remis en doute... Je suis déçu, je ne vais vous le cacher. Ça gâche un peu la qualification. On ne peut pas se permettre de rentrer sur le terrain en étant trop facile, en ne jouant pas collectivement. Je ne peux pas laisser passer le manque d'implication. On est une très bonne équipe quand tout le monde est concerné, quand tout le monde joue ensemble. S'il manque deux, trois éléments, on devient une équipe très, très moyenne. 

 

Revue de presse 

Dès demain matin

 

 

Commentaires   

#6 Gabouner06 20-01-2020 00:17
Tirage du prochain match de coupe de France Nice VS OL
#5 POPOL 19-01-2020 13:27
Qu'est que tu veux y faire?Ce jeu de passes en latéral et en retrait ça a commencé la derniere année de Favre,avec l'arrivée des premiers boulets.Viera a du visionner les matchs et a du s'imaginer que le public niçois adorait la Temesta attitude.C'est vrai malgrés tout que pour les dépressifs sans argent,un coup d'Ogcn,y'a rien de tel pour l'ensucade.Par contre pas de poster de Dolberg,sinon vous finissez chez les fadas.Rappelez moi Bosetti,au moins il se passera quelque chose
#4 Marc2 19-01-2020 12:26
:zzz avec pv le projet du club c'est dépression-proj et
#3 marsiglialiste 19-01-2020 08:45
6000 spectateurs comme au beau vieux temps ,personne n'est content même le coach est de notre avis du moins sur la prestation quant aux remèdes c'est une autre histoire....
Les 2 prochains matchs détermineront notre saison
#2 Gandolfi 18-01-2020 21:31
Si vous voulez voir du spectacle,regar dez le biathlon,ça c'est des guerriers,pas des charlots qui gagnent un max de blé et qui proposent un spectacle pitoyable.Et il y a toujours
des gens present au frigo.Bravo à eux!
#1 porporino 18-01-2020 20:02
équipe très moyenne, à l'image de son entraîneur incapable de mette fin à la médiocrité affichée par certains joueurs, et leur manque total de motivation, quand on a la chance de vivre d'un sport très bien payé dans un pays où le revenu médian de la moitié de la population ne dépasse pas 1200€.
Mais les incantations d'après-match et les voeux pieux d'avant ne font pas un grand club ni un grand entraîneur.

Ajouter un Commentaire