Face à une équipe plus forte que le Gym, les aiglons ont résisté. On notera encore une fois le bon match de Coly, le sens du but de Dolberg... Pour le reste le gym a eu tous les résultats possibles en huit jours (une défaite, un nul et une victoire). Un bilan mitigé. On regrettera toutefois les sifflets injustifiés à l'encontre de Pierre Lees-Melou d'une partie du public, surement très connaisseur!

 

Fiche technique

 

OGC Nice 1-1 Lille OSC (1-1)

18 295 spectateurs

Arbitre : Clément Turpin

Buts :

Nice : Dolberg (13')
Lille : Araujo (24')

Avertissements :

Nice : Lusamba (30'), Danilo (90+3' )
Lille : Gabriel (14') , André (58')

Les équipes :

OGC Nice : Benitez - Burner, Pelmard, Nsoki, Coly - Lusamba, Cyprien (cap), Lees-Melou (Danilo 90') - Atal (Myziane 87'), Dolberg, Claude-Maurice (Ganago 58').

Lille OSC : Maignan - Pied, Fonte (cap), Gabriel, Reinildo - André, Soumaré - Araujo, Yazici (Ikoné 50'), Bamba - Osimhen (Rémy 89').

 

Les buts 

 

24ème But d'Araujo pour Lille ! Sur un ballon perdu par Atal offensivement, les Niçois tardent à revenir, Araujo est servi dans l'axe et le Brésilien déclenche une frappe sublime des 27 mètres. Le ballon arrive sous la barre d'un Benitez médusé.

 

 

13ème But de Dolberg pour Nice ! Malmenés depuis l'entame du match, les Niçois ouvrent le score sur un contre parfait. Au milieu, Yazici perd le ballon, Lusamba lance Dolberg en profondeur et ce dernier marque d'un tir croisé subtil.

 

 

Résumé

 

Rapidement et illogiquement menés au score, sur une frappe croisée de Kasper Dolberg, à la suite d'un ballon perdu par Yusuf Yazici (13e), les Lillois ont vite réagi et ont été récompensés de leur maîtrise initiale, grâce à la magnifique frappe enroulée de Luis Araujo (24e).

Cette égalisation eut le mérite d'ouvrir cette rencontre, avec des occasions de part et d'autre. Les Dogues auraient pu prendre l'avantage, sans les maladresses de Victor Osimhen et de Yusuf Yazici, très décevant au poste de meneur et de jeu et qui n'a toujours pas été décisif, cette saison.

Mais les Niçois, qui ont fini plus fort, ont également eu les opportunités pour se détacher. Et, le plus souvent, c'est Mike Maignan qui s'est distingué. Le gardien du groupe France a sorti le coup franc de Wylan Cyprien (15e), le tir lointain de Dolberg (36e) et la frappe plus proche de Pierre Lees-Melou (71e).

Et il a aussi été sauvé par sa transversale sur le centre manqué de la gauche de Racine Coly (52e). Mais aucune des deux formations ne méritait de perdre et ce nul les laisse très proches, puisque Lille, désormais 4e (14 points) devance Nice (5e) d'une unité. L'Equipe

 

 

Réactions

 

Patrick Vieira:

On a joué contre une équipe très forte ce soir, quand on regarde la physionomie du match, je suis content d'avoir pris un point ce soir. On aurait pu tuer le match, mais on aurait pu prendre deux, trois buts dans les 20-25 premières minutes. C'était un beau match de foot car les deux équipes jouaient pour gagner. Une fois qu'on a marqué le but, on a gagné en confiance, en seconde période on était mieux positionnés, mais quand on joue une équipe comme Lille, avec du talent individuel et collectif, à un moment donné on est obligés de souffrir. La différence entre Lille et Nice ? La rotation des joueurs, l'expérience... Leur projet a quelques années d'avance sur nous, mais on a montré qu'on pouvait rivaliser avec eux.

 

Christophe Galtier :

On est suffisants, ça m'agace, ça m'énerve. Je reste frustré, limite colère, d'avoir encore été très gentil sur le plan offensif. On a joué pour jouer, pas pour gagner. Est-ce que les partenaires se reposent sur Victor (Osimhen, l'attaquant de pointe) ? J'ose espérer que non. On réglera les choses en tête à tête dans le vestiaire. On aurait dû être plus efficaces à l'image de Nice venu gagner un ballon dans notre camp sur un tacle (pour ouvrir le score), donc ça m'emmerde beaucoup... J'ai trouvé mon équipe suffisante : une passe pas assez appuyée, la frappe, elle fait pas mal... On se crée des situations, et dans la tête de mes jeunes joueurs, il y a peut-être l'idée que l'occasion va se représenter. Mais des fois elle ne se représente pas, et des fois vous avez pris un but, deux buts, trois buts entre-temps, comme c'est arrivé à l'Ajax (0-3 en Ligue des champions),exactement.

 

Wylan Cyprien :

Comme tout compétiteur, j’aurais aimé décrocher les trois points ce soir mais Lille est une très grande équipe avec de très bons joueurs offensifs. Si nous avions été plus disciplinés après l’ouverture du score et si nous avions mieux géré le tempo de cette rencontre, nous aurions pu mettre les Lillois plus en difficulté après leur match de mercredi encore dans les têtes. Nous aurions pu jouer un coup ce soir, c’est pourquoi je suis déçu... Ça reste un point. Nous savons que les Lillois seront amenés à bagarrer pour le haut du tableau donc c’est un bon point, surtout après la défaite à Monaco. Nous avions envie de nous rattraper, c’est chose faite. Nous avons été plutôt cohérents, nous avons essayé de produire du jeu mais nous devons encore travailler. Nous allons faire mieux au fur et à mesure des matchs.

 

 

Revue de presse

 

Dolberg se montre

L’Équipe

 

Le Danois a inscrit son deuxième but d’un enchaînement parfait. Il commence déjà à être le buteur attendu par Nice.

 

Vous vous souvenez de la première occasion ratée par Dolberg, samedi dernier, lors de Nice-Dijon (2-1), sur une passe de Lusamba ? Parce que le Danois s’en souvient très bien, et il n’a pas manqué de le souligner à son partenaire, hier à la treizième minute, juste après la passe décisive délivrée par ce dernier. « Je lui avais dit, la dernière fois : “Quand c’est moi qui te fais des passes, tu ne veux pas marquer”, sourit Lusamba. Du coup, après son but il m’a glissé dans l’oreille : “Tu vois, ça ne veut rien dire.” »

 

Si Kasper Dolberg répète les prestations comme celle d’hier, il ne devrait pas y avoir beaucoup de Niçois, en fin de saison, pour se plaindre que le Danois ne convertit pas leurs caviars. S’il n’avait pas fait grand-chose, quatre jours plus tôt à Monaco (1-3), la recrue vedette du Gym (arrachée contre 20,5 M€) a montré face à Lille tout ce qu’il pouvait apporter à son nouveau club : des buts, il a inscrit hier son deuxième en quatre apparitions, en remportant son duel face à Maignan et une présence constante devant pour bonifier les ballons et servir de point d’appui, ce qu’il a été lors de plusieurs une-deux avec ses coéquipiers.

 

“Lamine, sois à l’heure à Pôle emploi,,

 

C’est le message concocté par des supporters niçois au moyen d’une banderole déployée dans les tribunes à l’attention de Lamine Diaby-Fadiga. Le jeune attaquant du Gym a reconnu, cette semaine, avoir dérobé dans les vestiaires du club la montre de son coéquipier Kasper Dolberg.

 

Il fait actuellement l’objet d’une procédure disciplinaire de la part de son club, qui pourrait conduire à son licenciement pour faute grave.

 

« Marquer c’est son rôle, c’est ce qu’on lui demande, mais c’est vrai que sur son contrôle et comme il finit l’action, on voit que c’est un grand joueur, un vrai buteur, souligne son entraîneur, Patrick Vieira. Il n’est pas encore à 100 % physiquement, mais il a montré de bonnes choses ce soir. » « C’est un joueur très intelligent, il fait de très bons déplacements ; dès qu’il y a un espace libre il le trouve », savoure Lusamba.

 

« C’est bien de jouer avec ce genre de joueurs, ajoute Pierre Lees-Melou. On commence à avoir des automatismes avec lui, on le trouve plus facilement que sur les premiers matches. » Malgré la contrariété de l’épisode du vol de sa montre (voir ci-contre), l’adaptation de Dolberg semble se faire sans mal.

 

 

Lille quitte Nice avec un sentiment de frustration

la voix du nord

 

Menés rapidement au score sur un contre conclu par Dolberg, les Nordistes ont su réagir dans la foulée avec une splendide frappe de Luiz Araujo (1-1). Au bout d’un match plaisant et intense où les deux formations auraient pu s’imposer, le LOSC a montré du caractère mais pouvait aussi nourrir quelques regrets.

Le LOSC ne perd plus à l’extérieur et c’est une excellente nouvelle. Après Rennes, il y a une semaine, les hommes de Christophe Galtier ont encore ramené un point de Nice, hier, une terre qui ne leur réussit guère. Le match nul est complètement logique. Au-delà des occasions, le jeu a également été plaisant et rythmé avec des acteurs portés vers l’avant et également généreux pour défendre leur surface.

 

ÇA TOURNE ET ÇA RÉPOND

 

Lille a quand même eu du répondant. On retiendra d’abord sa réaction sur la pelouse. Les Aiglons ont en effet ouvert le score contre le cours du jeu, sur leur première occasion. En taclant Yazici au milieu de terrain, Coly a coupé net une remontée nordiste. Lusamba lançait ensuite en profondeur Dolberg. L’attaquant danois se glissait entre Gabriel et Reinildo, et mettait la balle hors de portée de Maignan (1-0, 13e). L’international turc ne s’en remettra finalement jamais. « Ce n’est pas la peine de l’enfoncer. Yusuf découvre la Ligue 1 avec toutes ses difficultés. Il cherche ses repères, sa condition physique », concéda Galtier, ce qui a accéléré son remplacement juste après la pause (50e). La lumière est donc venue de Luiz Araujo. Bien en jambes, le Brésilien a égalisé d’une splendide frappe sous la barre (1-1, 23e).

 

Pour la deuxième fois de la semaine, l’entraîneur nordiste a effectué six changements dans le onze de départ. C’est sa manière de conserver son groupe sous pression. José Fonte et Benjamin André ont rendu une copie très propre. Pied et Reinildo ont sans doute marqué des points sur les côtés face à de sérieux clients. Araujo a confirmé, Bamba un peu moins. Le LOSC s’est toutefois créé de nombreuses occasions. Osimhen hérita de la plus belle sur une passe en profondeur d’Araujo. Seul face à Bénitez, il manqua complètement le cadre (67e). Le gardien des Aiglons ne fut pas vraiment inquiété sur les autres tentatives nordistes (12e, 21e, 32e, 57e, 74e, 75e).

 

D’où la colère de Galtier en conférence de presse : « Les spectateurs ont vu un bon match de football, j’en suis convaincu. Mais je reste très frustré car on a encore été trop gentil sur un plan offensif. On n’a pas joué pour gagner. Déjà dans les douze ou treize premières minutes, on aurait dû être plus efficaces et on est sanctionnés dans la transition. C’est de l’insuffisance. Ça m’énerve et on va régler cela en tête à tête. »

 

L’entraîneur des Dogues sait par expérience que le match aurait alors pu basculer dans l’autre sens. Maignan a été vigilant (15e, 36e, 37e, 71e) et un peu chanceux (poteau de Coly, 52e). Il sait aussi que face à Chelsea, mercredi, ça ne pardonnera pas !

 

 

 

 

 

Commentaires   

#18 marsiglialiste 01-10-2019 12:11
Lamine Diaby-Fadiga (18 ans) a vu son contrat résilié par l’OGC Nice ce lundi. Reconnu comme coupable dans l’affaire de la montre de Kasper Dolberg volée dans le vestiaire, le jeune attaquant a beau s’être excusé auprès du Danois et avoir remboursé l’objet dérobé, il est maintenant libre.
D’après L’Equipe, il ne va pas le rester longtemps car il devrait s’engager rapidement avec le Paris FC, dernier de Ligue 2, où vient de signer Jérémy Ménez. En parallèle, l’enquête de police ouverte après une plainte déposée contre X par Dolberg se poursuit à Nice.
Comme quoi s'il éclate on va s'asseoir sur des millions comme quoi le crime paie :-x
#17 stephil 30-09-2019 20:56
c'est des fausses excuses ? CAMAVINGA de renne a 16 ans et c'est un top .........il faut surtout mettre un 442 avec hichem comme piston et arreté avec attal devant beaucoup beaucoup trop perso et beaucoup trop de perte de ballons
#16 Canardou 30-09-2019 19:44
Il y en a un qu'il ne faudrait pas oublier, c'est Brazao, si on a un jeune qui doit percer c'est bien celui-là, mais c'est vrai qu'il n'a pas encore 17 ans et qu'il ne faudrait pas le cramer.
#15 porporino 30-09-2019 18:46
Je ne dis pas que PLM est à jeter,j'ai beaucoup de considération pour son abattage et son état d'esprit remarquable. En ce moment, je pense qu'il n'est pas au mieux et que sur le plan tactique pure, Ganago (ultra rapide) peut alimenter Dolberg pour la touche finale. C'est le côté un peu empâté des milieux qui me fait préférer Ganago en doublon avec Dolberg, tant que Ounas sera absent. Après son retour, par contre, Ganago peut servir de cartouche en seconde mi-temps. je répète, PLM est un joueur très investi, mais maladroit, hélas pour lui et le Gym.
#14 Giloudenice 30-09-2019 06:43
D'accord avec toi Canardou.
Certes, PLM n'est pas d'un niveau international, mais il ne triche jamais et fait bien son taf.
Ganago, meme si j'aime bien, je ne sais pas trop ou le mettre, mais surtout je trouve ACM trés vif et quand il aura trouvé le bon rythme (il vient de L2) et la caisse, plus la connaisance de ses partenaires va etre pas mal du tout
#13 Canardou 29-09-2019 19:27
Je ne comprends ni ceux qui ne veulent plus de PLM dans le 11 de départ, c'est vrai qu'il n'est ni élégant ni adroit mais il abat pas mal de terrain et ça stabilise l'équipe, ni ceux qui réclament la titularisation de Ganago aux cotés de Dolberg, je le trouve très faible techniquement, notamment en un contre un.
#12 Nicois-06 29-09-2019 18:43
Ataleur a raté une super passe décisive pour lusamba il est fort certes mais parfois personnel .
Lusamba est vraiment impressionnant on s'en rend bien compte a la TV il mérite le titre d'aiglon du mois si y'en avait 11 comme lui sur le terrain on serait champion j'espère qu'il.partira pas de sitôt .Cyprien a été moyen pelmard confirme dolberg c'est l'intru de cette équipe il est au dessus ça me fait penser au surdoué qui s'ennuie dans une classe pas a son niveau. On sent que l'équipe monte en puissance et que bientôt ( si on change pas la moitié de l'équipe tous les ans ) ça va faire mal
#11 porporino 29-09-2019 17:58
Je ne comprends toujours pas pourquoi Viera ne fait pas jouer Dolberg avec Ganago d'entrée, surtout en l'absence d'Ounas (qui aurait "calmé"les ardeurs individuelles d'Atal, notre meilleur joueur dans l'ensemble mais qui sur ce match n' a pas fait les bons choix. Exemple sur l'égalisation lilloise. Il était en position de marquer. Attention au syndrome St Maximin!
Sinon j'ai trouvé l'équipe prometteuse sur le plan collectif, encore trop juste pour les replis défensifs dès que l'adversaire accélère. Mais bon, ça tient. Il ne reste plus qu'à battre Nantes (!) et à mettre le PSG en difficulté....
Mention très bien pour Lusamba. PLM sur le banc et Danilo titulaire la prochaine fois.
#10 Marc2 29-09-2019 16:10
J'ai oublié un bravo pour ceux qui ont fait la banderole pour diaby elle est drole
#9 Marc2 29-09-2019 15:24
Claude Maurice a repris la compétition y a seulement une semaine, des qu'il aura repris le rythme il va brillé

Ajouter un Commentaire