Comme nous vous l'indiquions depuis quelques semaines, l'OGC Nice a du faire un emprunt pour rembourser le compte courant aux actionnaires sino-américains. Le montant de cet emprunt est de 22 millions d'euros. Selon la presse et Jean-Pierre Rivère, 8 millions ont été donnés à ce dernier comme acompte sur la vente finale des parts restantes (20%) à l'ex-président nicois.

 

Le président niçois indiquait en 2016 au magazine décideurs : "Dans le deal conclu avec les nouveaux actionnaires, je récupère mon investissement initial et conserve 20 % des parts du club. Le prix minimum de rachat de ces parts ayant d’ores et déjà été fixé. Celui-ci me garantit une valorisation fixée à dix millions d’euros. Un montant qui pourra être augmenté si le club est mieux valorisé." Une belle avance, donc!

 

Pourtant ce prêt est étonnant car il a été fait avec le fonds luxembourgeois Thalos Investment Platform. à un taux d’intérêt de 9% remboursable sur quatre ans. Le remboursement des intérêts se ferait en deux fois et le capital à la fin. « Cet emprunt ne met pas en péril le club et ne gêne en rien son fonctionnement », nous a confié, hier à Nice Matin, le président Gauthier Ganaye. En effet, la direction de l'OGC Nice compte sur la revalorisation des droits TV pour éponger ce crédit.

 

Mais plusieurs choses sont bizarres : le taux exorbitant pour un prêt fait de nos jours et la société qui a accordé le financement. En effet, cette dernière est connue pour proposer des financements à des entreprises endettées ou à des fonds de trading selon le site Challenges.

 

repreneurschinois

 

Toujours selon le site économique il y avait même eu, au départ, des clauses surprenantes telle que "Si le club se retrouvait au-delà de la 14e place à la 22e journée de championnat, l’OGC Nice devrait rembourser dans la semaine la totalité du prêt." Comme si la logique sportive pouvait être connue des mois à l'avance...

 

Drôle de société. Pourtant cette dernière a été trouvé par un des actionnaires minoritaires du club, Paul Cownay, qui aurait même demandé une commission.

 

Même si nous n'avons rien contre les sino-américains, les actes montrent bien une volonté de gagner de l'argent plutôt que d'investir. Nous ne connaissons pas le projet de Ratcliffe, qui tardent un peu mais qui n'est pas fini... Une chose est sure, le Gym connait de nouveau une période dangereuse et doit faire attention au virage qu'il va prendre.

 

 

 


Commentaires   

#5 canardou 04-05-2019 21:08
Rien ne nous dit que Ratcliffe n'est pas un miroir aux alouettes. Ce n'est pas parce qu'on est milliardaire qu'on investit des milliards dans son club. On ne sait rien de ses intentions, on ignore de quelle somme il souhaite abonder notre budget. Donc je reste prudent. Même si les chinois ne m'inspirent aucune confiance.
#4 marc2 04-05-2019 21:03
j'espère qu'on va pas se retrouver dans une affaire de blanchiment. que ceux qui soutienne encore les chinois ouvrent les yeux ils sont dangereux pour l'avenir du club :-x
#3 Pitchoun 04-05-2019 20:35
Lopez , president de Lille, a bien resume la situation de la plupart des cubs de ligue 1 si on met a part le PSG et l'OM qui ont des investisseurs qui peuvent apporter une survalue extraordinaire:

Dans un entretien accordé au quotidien Le Parisien, le président de Lille, Gérard Lopez, a évoqué les finances du club nordiste. Pour compenser les pertes, le patron des Dogues s'est fixé un objectif : récolter 100 millions d'euros avec les ventes.
"Lille perd de l’argent comme quasiment tous les clubs en France si on retire la vente des joueurs. Quand vous montez en première division anglaise, vous avez 100 millions d’euros de revenus assurés. C’est supérieur aux budgets de 16 clubs de L1. Il y a un nouveau contrat de droits télé qui arrive qui va un peu rééquilibrer cela. Malgré la quatrième affluence de France, le club affiche des pertes car nous avons un grand stade, un grand centre d’entraînement et qu’il est préparé pour jouer le haut du tableau. La seule chose qui compte est donc de faire partir des joueurs. J’ai fixé un objectif au-delà des 100 M€ car c’est la culture que je veux imposer au club. Je veux qu’on soit performant absolument toutes les saisons tout en étant bénéficiaire", a confié Lopez.
Nicolas Pépé pourrait rapporter une grande partie de ces 100 M€ puisque le LOSC espère toucher au moins 70 M€ avec sa vente. Pour le reste, Thiago Mendes et Adama Soumaoro sont les principaux candidats au départ.

Donc seul Ratcliff nous fera passer un palier, pas les chinois...
#2 Guiguilamuerte 04-05-2019 14:25
Et si on fouillait dans les actionnaires de la société qui a prêté de l'argent à un taux prohibitif, ne trouverait on pas un des actionnaires du club qui se ferait en plus des intérêts sur le dos du club????
#1 marsiglialiste 04-05-2019 13:54
Chien Lee est très riche. Il ferait partie d’une famille qui cumulerait 1 milliard d’euro de fortune personnelle sans compter ses sociétés et ne parlons pas de zheng ...l'affaire de l'emprunt a pour but d'éliminer 2 actionnaires minoritaires avec l'argent du club tout en remboursant leurs investissements ...rivere qui est un des rares investisseurs a avoir gagné de l'argent dans le football a trouvé ses maitres ....cette affaire a au moins le mérite qu'on est justement qu'une affaire, un placement , un joujou genre football manager mais en réel ...

Ajouter un Commentaire