Ne pas faire appel à Balotelli pour des histoires d'ego...nous amène à ce résultat : 1 penalty marqué sur 5... Magnifique car ce soir, comme lors des journées précédentes, nous aurions pu jouer des heures sans marquer. Le seul joueur dangereux fut Atal. Comme Benitez a pris l'eau comme notre défense... résultat: défaite! Au final, nous avons le même constat depuis le début de saison, nous avons une équipe faible et lorsque la chance nous fuit, nous n'arrivons pas à nous imposer... Inquiétant!    

 

Fiche technique

 

RC Strasbourg 2-0 OGC Nice (2-0)

25 113 spectateurs
Arbitre : Willy Delajod

Buts :
Strasbourg : Thomasson (26'), Koné (41')

Avertissements :
Strasbourg : Mitrovic (3'), Mothiba (43')

Les équipes :
RC Strasbourg : Sels - Lala, Mitrovic (cap.), Koné, Martinez, Caci - Thomasson, Sissoko, Martin - Ajorque (Zohi, 74'), Mothiba (Corgnet, 84')
OGC Nice : Benitez - Jallet, Dante (cap.), Sarr - Atal, Cyprien, Lees-Melou, Tameze (Sylvestre, 67'), Walter (Srarfi, 83'), Burner (Sacko, 52') - Ganago

 

Les buts

 

41ème BUT de Koné pour Strasbourg ! Sur le premier corner des Alsaciens, Lala trouve la tête de Koné. Le défenseur remporte son duel aérien et profite d'une nouvelle sortie hasardeuse de Benitez pour doubler la mise !

 

26ème BUT de Thomasson pour Strasbourg ! Strasbourg ouvre le score sur sa première vraie occasion. Thomasson est parfaitement servi dans la profondeur par Lala. Benitez tarde à sortir, ce qui profite à l'ancien Nantais qui pique parfaitement son ballon. Joli but des Alsaciens !

 

Vidéo à venir

 

Résumé

 

Strasbourg, qui a maîtrisé et dominé son sujet, s’est offert une jolie victoire (2-0) pour le sapin et a ponctué l’année de la meilleure des manières face à des Niçois en manque d’inspiration, samedi lors de la 19e journée de L1.

*

Nice, qui restait sur huit matches sans défaite, finit sur une mauvaise note l’année 2018 et une semaine calamiteuse marquée d’abord par l’élimination en Coupe de la Ligue contre Guingamp et la mise à l’écart sans doute définitive de Mario Balotelli, parti en vacances dès jeudi.

 

benitezrcs

 

Au classement, les hommes de Patrick Vieira tombent à la dixième place et se voient doubler par les Strasbourgeois qui eux grimpent à la septième et viennent valider une bonne première moitié de saison avec 26 points.

 

Pour Strasbourg, qui redoutait "le coffre fort" niçois selon les termes de Thierry Laurey la veille, cette sixième victoire de la saison montre que les Alsaciens ont su trouver les clés pour faire sauter le verrou de la deuxième meilleure défense de L1.

 

Équilibré pendant vingt minutes, le premier acte a basculé en faveur de Strasbourg lorsqu’Adrien Thomasson, lancé par Kenny Lala, a piqué son ballon astucieusement au-dessus du gardien Walter Benitez sorti à sa rencontre (1-0, 26e). Le troisième but en cinq matches pour l’ex-Nantais.

 

Nice a laissé la maîtrise aux Alsaciens et a encaissé un second but sur corner peu avant la pause. Sur corner, Kenny Lala a signé une deuxième passe décisive, la sixième au total, et permis au défenseur Lamine Koné d’ouvrir son compteur but d’un coup de tête imparable (2-0, 41e).

 

Juste avant la pause, Thierry Laurey est exclu par l’arbitre après avoir contesté avec véhémence un carton jaune reçu par Lebo Mothiba pour une faute sur le Niçois Malang Sarr.

 

En deuxième période, Nice, pourtant toujours dominé, a raté une occasion de revenir dans la partie lorsque William Cyprien a vu son penalty détourné par Mats Sels (56). L’occasion est passée et ne reviendra plus pour les Niçois.

 

Réactions

 

 

Patrick Vieira :

Le match de ce soir reflète notre première partie de saison. Nous avons eu une très bonne maîtrise technique et tactique avec de bonnes séquences. Dans les 30 dernières mètres, on a des difficultés à se créer des occasions. Quand on regarde le bilan de la première partie de saison, c'est plutôt encourageant. On a fait des choses intéressantes sur le plan du jeu mais dans la zone de vérité, il y a des progrès à faire... Je prends beaucoup de plaisir à travailler avec ce groupe mais bien sûr, je voudrais être plus haut au niveau du classement

 

Thierry Laurey :

On est satisfaits de notre première partie de saison. Mon petit regret c'est de ne pas avoir transformé certains nuls en victoires. On a l'ambition de s'améliorer en seconde partie de saison et de ne pas vivre la même que l'an dernier.

 

Walter Benitez :

On prend deux buts en première période, c'est difficile pour nous. La semaine est compliquée à gérer, il y a eu beaucoup de changements dans l'équipe. Si on parvient à revenir au score sur le penalty on se donne les chances pour égaliser... c'était une soirée compliquée. Maintenant il faut relever la tête et continuer à bosser.

 

 

 

Revue de presse 

 

« On progresse »
L'Equipe

 

Après un succès mérité contre de pâles Niçois, Thierry Laurey s'est félicité de la performance de ses joueurs lors de cette première partie de saison.

 

STRASBOURG – Le geste épidermique de Thierry Laurey, qui a jeté de rage une bouteille d’eau par terre, juste avant la mi-temps, alors qu’il venait d’être expulsé par M. Delajod – pour lui avoir signifié vertement qu’il n’appréciait pas le carton jaune adressé à Lebo Mothiba – ressemblait à celui d’un entraîneur d’une équipe en perdition. Pourtant, sa formation menait bien 2-0, score conservé jusqu’à la fin.


« Il ne s’est rien passé », a asséné le technicien quand on l’a interrogé sur sa réaction, ajoutant : « Je n’ai pas apprécié plusieurs décisions mais comme on n’a plus le droit de s’exprimer au bord du terrain, j’ai fait le chauffeur de tribunes, c’est bien ! » Laurey a aussi souligné « l’importance » de Matz Sels, qui éteindra les espoirs des Niçois, en repoussant avec autorité un penalty de Cyprien (56e) et avait commencé par repousser un coup franc de ce dernier (6e). Entre-temps, alors qu’il aurait pu obtenir un penalty pour un accrochage d’Atal (16e), puis a été court sur un centre de Caci (25e), Ajorque a servi d’appui à Lala sur une superbe action. Ce dernier a lancé Thomasson, qui n’a pas tremblé pour inscrire son quatrième but de la saison (26e). Puis Lamine Koné a réussi le but du break, d’une tête rageuse, sur un corner de Lala (41e).

Au final, même s’il regrettait que son équipe n’ait « pas enfoncé le clou » à la reprise (par Mothiba, 46e), il s’est réjoui de ce « succès mérité », le premier à la Meinau depuis le 20 octobre (devant Monaco, 2-1). « On a eu de l’efficacité en première période et on a su assurer ensuite, sans trop prendre de risques », analysait-il sobrement. Cela permet au Racing de boucler la phase aller avec deux points de plus que la saison dernière (26 contre 24). « Ce que je vois surtout, c’est qu’on progresse et qu’il y a de plus en plus d’affinité entre mes joueurs. »


Ce n’est pas ce qu’on a ressenti du côté des Aiglons, plombés par la pire attaque de Championnat(13 buts). Même si leur entraîneur, Patrick Vieira, a plutôt positivé en évoquant « de bonnes séquences », il a glissé un petit tacle indirect à Mario Balotelli, écarté – « On a besoin de joueurs impliqués » - et n’a pas nié l’urgence du mercato hivernal qui s’annonce : « On doit s’améliorer sur le plan offensif donc il faut faire les bons choix ». En soulignant qu’en plus d’un avant-centre, dans l’esprit de tous, « il y a aussi un manque de création dans les trente derniers mètres... »

 

 

Inoffensif comme l’OGC Nice...
Nice Matin

 

Privé de ses trois attaquants titulaires (Balotelli, Saint-Maximin, Myziane), l’OGC Nice a semblé en incapacité de marquer, loupant même un énième penalty


Dixième à la trêve, à six points du podium, le Gym peut largement s’en satisfaire au vu des difficultés affichées ces dernières semaines. Marquer un but semble devenir un défi pour une équipe muette, dans le jeu, depuis 461 minutes toutes compétitions confondues. Cyprien avait bien réussi un penalty contre Saint-Etienne (1-1), mais hier il l’a manqué. Laissant Strasbourg sceller tranquillement un succès logique au final. Au bonheur du magnifique public alsacien, qui ne se sera tu que soixante secondes pour sa part. Le temps de rendre un hommage poignant aux victimes du 11 décembre dernier. Dans la foulée d’une vibrante Marseillaise, La Meinau a fêté Noël au nez et à la barbe des Aiglons sur l’air de « Vive le vent ».

C’est pourtant Strasbourg qui a pris quelques courants d’air dans le jeu, notamment dans les vingt premières minutes et en fin de match, quand les Alsaciens « ont manqué d’essence » dixit leur coach Thierry Laurey. « On a affiché une bonne maîtrise technique et tactique, il y a eu de bonnes séquences, approuvait Patrick Vieira. Mais le match de ce soir reflète bien notre première partie de saison, quand on arrive dans les 30 derniers mètres, on éprouve des difficultés à se créer des occasions. » Strasbourg n’a pas eu besoin d’en avoir beaucoup pour s’imposer. Des erreurs combinées de Sarr et Benitez ont précipité les réalisations de Thomasson et Koné. « Ce sont deux buts évitables, ajoutait le coach niçois. On a souffert sur le plan athlétique contre une équipe très physique.» La trêve permettra de recharger les batteries. Et soigner les bobos pour Saint-Maximin, qui devrait en avoir pour dix jours avec son entorse du genou, et surtout Lees-Melou, sorti de la Meinau avec des béquilles et la cheville dans une botte.


Dans les bureaux, il faudra s’activer en revanche pour répondre aux attentes de Patrick Vieira. « Il faut profiter de ce mercato d’hiver pour amener ces joueurs qui vont nous permettre de faire un bond sur le plan offensif », a rabâché le champion du monde 98 avant de partir en vacances.


A son retour, il faudra préparer le déplacement en Coupe de France, à Toulouse (5 janvier, 18 heures). Avec Atal, élément le plus dangereux offensivement, plus haut sur le terrain ? « On verra. Peut-être que je vais mettre Jallet en numéro 9 puisqu’il peut jouer à toutes les positions. »
Et avec une séance spécifique tirs au but ? « C’est un coup en dessous de la ceinture ça », a souri Vieira. Le coach n’a perdu ni le sourire, ni espoir en l’Europe hier. « C’est une première partie de saison qui reste encourageante. »

 

 

Commentaires   

#16 Tchelou 06-01-2019 11:16
Tout à fait d’accord DAN en défense il y avait Ricardo Baysse Dalbert plus les joueurs que vous avez cités du milieu de terrain sans oublier Plea et même Donis l’ équipe de cette année est nettement inférieure
#15 canardou 23-12-2018 17:12
Le problème c'est que c'est Fournier qui a fait les derniers mercati en privilégiant son réseau d'agents au détriment de notre cellule de recrutement. Et comme il ne connait pas le football, on voit le (triste) résultat ...
#14 gandolfi 23-12-2018 16:49
Danilo 10 millions d'euros,maoulid a 10 millions d'euros.
Constat un bresilien qui ne connait pas la samba et le petit maoulida qui est completement ensuqué.Et vous croyez que les chinois vont pas demander des comptes sur l'achat de ces 2 joueurs?A mon avis oui.Meme si ils connaissent rien au foot(quoique)il s vont quand meme demander a Riviere et à l'autre porquoi ils ont acheté 2 pitalugues.ç'a va etre difficile de les convaincre d'acheter d'autres joueurs.
Une bonne salade niçoise en perspective.BON NE FETES A TOUS!
#13 canardou 23-12-2018 15:36
Ce sont les monégasques :P
#12 Pitchoun 23-12-2018 14:11
Marsiglialiste c'est qui les princesses ?
Canardou, moi je veux voir des matchs de coupe d'Europe comme on en a eu la premiere annee de Favre pour voir un niveau un peu plus eleve que notre championnat de merde. Je m'en fous de m'amuser et de voir "des gestes techniques maîtrisés, des actions bien construites, des dribbles, des passements de jambe, des passes lumineuses" devant des amiens, guinguamp, angers et autres Montpellier qui jouent a 10 derriere. Je table donc sur l'annee prochaine (et pour cela il faut terminer a une place europeene) en esperant d'autres investisseurs puisque cette annee est foutue..
Joyeux Noel et Bonne annee a tout le monde ! :P
#11 marsiglialiste 23-12-2018 11:56
proverbe nissart pour les princesses
Qu mau coumença pegiou acaba.
(Qui mal commence, finit encore plus mal)
on se console comme on peut
#10 marsiglialiste 23-12-2018 11:51
Un peu de respect pour Mario ? Sérieux il rate sa préparation et vient 15 jours après avec un surpoids pour faire seulement 10 matchs dont 1 seul correct ...il faut être bien naïf pour croire que c'est l'autorité de notre coach qui le met sur la touche mais bien pour masquer un départ en vacances voir tout court pour cause de lèse majesté tout cela avec de quoi de nourrir des milliers de gilets jaunes ..le fameux projet niçois c'est comme le champion projet de l'om un attrape gogos et la demande de renforts se heurtera à l'nactivité des actionnaires ...Si vous doutez de ce que vous voyez, comment pouvez-vous croire ce que l'on vous dit ? (proverbe chinois)
#9 canardou 23-12-2018 10:59
J'ai vu le match de la réserve sur Actufoot et je peux te dire que Diaby Fadiga est encore beaucoup trop tendre pour prétendre à l'équipe première. Ce n'est pas un hasard si Vieira lui a préféré Sylvestre pour faire le nombre.
#8 Dan 23-12-2018 10:52
Diaby fadiga va feter ses 18 ans !!! On attend quoi pour le faire jouer !!!! Avant qu’une autre equipe le recrute !!!! Au minimun l’integrer dans le groupe et le faire rentrer pendant le match !!!!
#7 Porporino 23-12-2018 10:51
Comme vous je pense que le verre est à moitié plein sur les recrutements passés. Vieira et Atal, tout bon. Maolida, c'est catastrophique, Sakho, fantômatique, Hérelle moyen mais peut progresser, etc... A mon avis il ne faut pas enterrer les autres, PLM, Cyprien et Tameze, qui devraient faire meilleure figure. Par contre, hormis St Maximin, le secteur offensif est à la rue, et encore je trouve Allan à la limite de l'hyper perso parfois. Mario nous a bien aidé et on ne va pas craché sur ses prestations des 2 dernères années, mais là, à moins de croire au père Noël, il doit changer de club. Moi je continue de penser qu'il faut faire jouer Atal un plus haut et apporter des attaquants au profil de buteur et renard des surfaces. On a bien vu que lea plupart du temps il n'y a personne pour reprendre les centres réussis. On va croiser les doigts. Bonne année à tous, en espérant que le mercato ne va pas être intoxiqué d'options bidons comme par le passé.

Ajouter un Commentaire