Comme on pouvait s'en douter le Gym est incapable de marquer. Nous l'avions déjà signalé lors des matches amicaux. Pourtant il ne se passe rien... On a appris ce soir qu'un attaquant devrait signer lundi ou mardi (on parle de plus en plus d'un ancien de nos joueurs!!), que Mario Balotelli veut partir... Et ce que nous savons surtout c'est que les propriétaires sino-américains veulent récupérer un peu d'argent des transferts... Chien Lee est à la tête de cette idée. Un vrai connard comme dirait Bigard, hier soir, au théâtre de verdure. Pour revenir au match, nous prenons un but où trois défenseurs niçois sont passifs, un gardien qui est surpris... et comme nous ne savons pas marquer, la défaite était prévisible dès la 3ème minute... Ca va être compliqué!   

 

 

 sfarfri

Fiche technique

 

OGC Nice 0-1 Stade de Reims (0-1)

Arbitre : Johan Hamel

 

But :

Reims : Doumbia (3')

 

Avertissements :

Nice : Cyprien (90')
Reims : Doumbia (23')

 

Les équipes :

OGC Nice : Cardinale - Atal, Hérelle, Dante (cap), Boscagli (Makengo 83') - Tameze, Danilo (Sacko 91'), Cyprien - Lees-Melou, Srarfi (Diaby-Fadiga 61'), Saint-Maximin.

Stade de Reims : Mendy - Métanire, Fontaine, Abdelhamid, Konan - Romao, Chavalerin - Oudin (Ndom 77'), Martin (cap) (Cafaro 70'), Doumbia - Chavarria (Kyei 90').

 

 

Le but

 

3ème but de Doumbia pour Reims !

Coup de tonnerre à l'Allianz Riviera ! Le promu ouvre le score grâce à la magnifique frappe décroisée de Moussa Doumbia depuis l'entrée de la surface qui surprend totalement Cardinale. Quelle action de l'ailier rémois, qui s'est crée tout seul cette opportunité de tire en partant balle au pied depuis son côté gauche !

 

 

 

 

Résumé

 

L'OGC Nice de Patrick Vieira, pour ses grands débuts en L1 comme entraîneur, a raté son entrée en lice en concédant la défaite face au promu Reims (0-1), samedi soir à l'Allianz Riviera.

 

Malgré une domination constante, Nice, trop déficient devant le but en l'absence de Mario Balotelli (suspendu et plutôt sur le départ), s'est cassé les dents contre une équipe de Reims bien regroupée, disciplinée mais sans génie.

 

Alors que les Niçois pensaient pouvoir débuter en développant quelques attaques placées et bien préparées, ils se sont fait contrer d'entrée de jeu.
Sur son côté gauche, le Malien Moussa Doumbia s'est joué de Youcef Atal et de Pierre Lees-Melou pour rentrer plein axe et décocher une magnifique frappe à la base du poteau droit de Yoan Cardinale. Le gardien niçois, de retour en grâce avec Patrick Vieira, était impuissant (0-1, 3).

 

Dès lors, les Aiglons allaient prendre possession du ballon. Avec Saint-Maximin et Atal sur les ailes, ils développaient un jeu plutôt alerte, mais sans réel danger pour la vigilante défense champenoise.


Au contraire, les hommes de David Guion étaient les plus tranchants. A la suite d'une talonnade de Xavier Chavalerin dans la surface, Doumbia, encore lui, obligeait Cardinale à claquer en corner (28). Dans la foulée, la volée de Pablo Chavarria passait de peu à côté (29).

 

stmaximin19


Par manque de réalisme (un seul tir cadré), Nice rentrait aux vestiaires menés et en revenait avec la ferme intention d'inverser le cours des choses. Sans succès...

 

Le portier rémois Edouard Mendy était déterminant sur une frappe à ras de terre de Saint-Maximin, puis sur la reprise de Srarfi (51). Sa défense mettait hors-jeu Lees-Melou, buteur insatisfait (62), puis lui faisait perdre sa position préférentielle sur un centre d'Atal (85).

 

Nice n'y arrivait décidément pas face à des Rémois n'ayant pas dépassé le rond central en deuxième période. La chance des Aiglons était passée. Et Reims fêtait dignement son retour dans l'élite. Au contraire de l'ex-Cannois Patrick Vieira.

 

 

Réactions

 

Patrick Vieira :

On aurait aimé un résultat positif. Ce but a rendu les choses beaucoup plus difficiles. Un tel but d'entrée, c'est décevant. J'ai été surpris. On a manqué de réussite. On a créé des opportunités, surtout en deuxième mi-temps. C'était important. Mais on a manqué de réussite sur deux ou trois coups. On n'a pas eu assez de joueurs capables d'attaquer l'espace. C'est un problème de placement sur lequel on va travailler. A force de travailler, on va réussir. L'idée-structure était là. Il faut continuer à renforcer les messages et le travail tactique, croire à ce qu'on fait. J'ai les idées claires et ne dévierai pas dans mes orientations.

Sur un plan personnel ? Il y avait de l'émotion, beaucoup d'envie. Et l'envie de bien faire. J'ai été assez tranquille. J'ai essayé de communiquer avec les joueurs. Le stress et l'envie de bien faire étaient présents. Mais cette défaite fait mal. Pourquoi Cardinale (dans les buts) ? Je n'ai pas envie d'expliquer mes choix. J'en ferai d'autres la semaine prochaine. Les joueurs veulent jouer. Je ne veux pas entrer dans les détails. Balotelli ? Cela ne sert à rien d'en parler parce qu'il n'est pas là. J'ai envie de me concentrer sur les joueurs qui sont là et qui veulent l'être.

 

David Guion (entraîneur de Reims):

Je suis satisfait du résultat. C'est une très belle entrée en matière. Je suis satisfait de l'état d'esprit de mon équipe. On a fait une très bonne entame. C'était logique qu'on mène au score. Par contre, en 2e mi-temps, on a beaucoup subi la possession de Nice, beaucoup couru. On perdait trop vite le ballon. On a manqué de maîtrise technique. On a subi trop de tirs. Il faudra corriger car ça ne pourra pas toujours passer. Mais je suis très satisfait des valeurs affichés par mes joueurs. On joue comme on a travaillé la saison dernière. Les joueurs découvraient la L1. Il y a avait de la pression. Je leur avais demandé de démarrer fort. Ils l'ont fait. La L1, c'est l'exigence de précision. C'est de l'orfèvrerie. Je suis un coach heureux parce que les joueurs ont parfaitement appliqué le plan de jeu demandé.


Mendy? Il n'a effectué qu'une préparation athlétique car il s'est fracturé un doigt. C'est un gardien de grande qualité. Doumbia? Il était en Russie. Il avait une grosse détermination de venir en Europe de l'Ouest. Il était libre. On s'était positionné depuis longtemps sur lui. Il a fait preuve de beaucoup de détermination durant ce match. C'est lui qui a gagné le rapport de force avec son adversaire direct (Atal), puisqu'il a marqué. C'est bien de rentrer dans ce championnat ainsi, qui plus est à l'extérieur, qui plus est chez un grand du championnat. Maintenant, il est hors de question de se relâcher avant la venue de Lyon à Delaune.

.

 

Revue de presse

 

Vieira commence mal

L'équipe

 

Rapidement réalisé au score et affaibli par ses absences en attaque, l'OGC Nice n'a jamais réussi à être dangereux, malgré les initiatives de son jeune entraîneur.

NICE - Son histoire d 'entraîneur retiendra qu' il a commencé en 1 par une défaite, comme Didier Deschamps avant lui, à Monaco, en 2011, si ça peut le consoler. Avec Bassem Srarfi en pointe et Yoan Cardinale dans le but, le Gym a été battu par meilleur que lui, et son jeune entraîneur (42 ans) a semblé marqué par cette soirée, en salle de presse. «Ce soir, il y avait l'émotion de mon côté et une envie de bien faire. Le résultat en est une des voitures qui ont vraiment essayé et l'équipe au moins d'un match nul. »

Voilà pour l'affectif. Et le technicien, l'entraîneur? En tant que titreur Cardinale dans le but, Vieira a rompu avec l'ère Benitez mais n'a pas détaillé. «Je n'ai pas envie de m'expliquer sur le choix des uns et des autres, j'en ai fait un aujourd'hui, j'en ferai d'autres la prochaine semaine. » Son gardien n'a pas encore été rendu possible sur Moussa Doumbia (2 e ), mais il ne disposait pas encore du bon côté et du temps à coucher. «Il faut que je revoie le mais pour vraiment savoir», a dit l'entraîneur niçois.

PATRICK VIEIRA À PROPOS DE BALOTELLI

Sur ce coup, Youssef Atal, L'arrière-droit niçois, Quoiqu'il en soit, des espaces à la doubia, à son nom et à son effacement sans problème Lees-Melou. «Prendre le départ mais a rendu les choses difficiles mais sur une tentative, sur la réussite mais sur l'important était de créer des opportunités et sur un fait. » Par intermittence. Les occasions de mais ont été rares. La plus franche? Une frappe de Saint-Maximin repoussée par Mendy dans les pieds de Srafi (51 e ). Mais Vieira n'y est pas pour grand-choisi. Sans Balotelli, Plea, Le Bihan ni Ganago, il est condamné à bricoler en attaque.

Ainsi, il a changé trois fois de système, passant du 4-3-3 au 4-2-3-1, avec Cyprien en numéro dix, pour finir dans un 2-4-4. Saint-Maximin a joué ailier droit, ailier gauche et avant-centre. Pareil pour Srarfi. Lees-Melou aussi un permuté sur le match, et l'entrée de Diaby-Fadiga, un vrai numéro sur le jeu en pivot a été un plus, a fait du bien. Cyprien a joué en 8, puis en 10, avant de finir en deuxième attaquant. C'était cohérent mais ça n'a pas fonctionné. «Diaby-Fadiga? Il n 'y a pas que 17 ans et c'était difficile de faire le jeu de jouer mais peut-être que la semaine prochaine sera différente, quand même le coach. Cyprien? Il est capable de mener le jeu et je veux le voir plus près mais défavorable. Une fois qu'on aura réussi à trouver son meilleur positionnement, il marquera plus de mais. »

Et cette absence de grand attaquant qui lui pour la vie sans qu'il ne s'en s'en plaigne? : «On a-peut-être eu le même manque de réussite avec un autre attaquant» , at-il évacué. Et si Balotelli n'avait pas été suspendu, aurait-il compté sur lui? «Inutile d’en parler. Je m'appuie sur les joueurs qui sont là et qui veulent être là. » En rentrant chez lui, on imagine qu'il a dû revoir tout cela, une fois, deux fois, dix fois ...

Top
M. Doumbia

7/10

Ailier rémois a été l'un des rares agitateurs de cette rencontre. Son mais (2 e ), plein de culot, un match récompensé audacieux, son association avec Konan, dans le couloir gauche, fait beaucoup de dégâts du côté de Atal. Rapide et bon dribbleur, le milieu malien arrivé en Russie, a frappé un grand coup pour ses débuts.

Flop
Boscagli

3/10

Le latéral gauche du Gym a multiplié les erreurs de passage, dans le jeu long comme dans le terrain de jeu, et a offert trop de ballons à l'adversaire.
Des difficultés dans le placement et la couverture, et un offensif décevant, notamment à propos de ce que propose Atal, de l'autre côté.

 

Vieira rate son examen d’entrée

Aujourd'hui en France


Pour son premier match de Ligue 1 en tant qu’entraineur, Patrick Vieira a vu Nice s’incliner à domicile face à Reims (1-0).

à l’occasion de sa première rencontre de Ligue 1 dans la peau d’un entraîneur, le champion du monde 98 Patrick Vieira a raté la marche. L’OGC Nice s’est incliné sans gloire (0-1) à l’Allianz Riviera contre le promu Reims. Auteur d’un démarrage catastrophique, Nice a encaissé un but d’entrée dès la 3 e minute de jeu par une frappe rasante du pied droit de l’ailier gauche Moussa Doumbia.

 

A la 28 e, les Champenois sont d’ailleurs à deux doigts de doubler la mise sur un tir en force de l’inévitable Doumbia repoussé in extremis par Cardinale. Trop brouillon dans le jeu notamment dans les transmissions, Nice n’a pas cadré un tir en première période. De son côté, Reims joue parfaitement sa carte en procédant en contre grâce à la vitesse de ses attaquants.

 

Dans le second acte, les Aiglons sont revenus dans le match avec de meilleures intentions. Plus incisifs sur les côtés sous l’impulsion de Saint-Maximin qui a enfin inquiété le portier rémois Mendy avec un tir puissant à ras de terre repoussé en deux temps. Les hommes de Patrick Vieira ont alors la possession et le coach décide d’opérer à son premier changement offensif pour dynamiser son équipe avec l’entrée Diaby-Fatiga à la place de Srarfi (60 e) mais sans réussite. Dominateur mais imprécis notamment sur les nombreux centres approximatifs de Saint-Maximin, Nice est resté bloqué devant le rideau de Reims.

 

«On devait oser un peu plus, surtout en première mi-temps, regrette Dante, le capitaine des Aiglons. L’adversaire était compact. Le but qu’on a pris très tôt nous a mis en difficulté car ils ont joué le contre. On est très déçus mais on a fait pas mal de choses que le coach nous avait demandées. Après, il y a toujours des choses à améliorer mais le principal est de vite relever la tête car on a eu de bonnes actions ». Il est évidemment trop tôt pour tirer des conclusions. Le style Vieira existe mais ses joueurs manquent pour le moment beaucoup trop d’efficacité.

 

 

 

 

 

Commentaires   

#26 tonyTT 13-08-2018 17:23
Pour le moment on a rien vu de ce nous promet VIERA..Mais sans attaquant c'est encore trop tôt pour dénigrer .D'autre part pour Reims il y a eu 100/00 de réussite et ensuite le Mur derrière .Ce qui est navrant c'est que les seules actions qui auraient pu être dangereuses ce sont des coups de pied arrété et malgré la taille de certains, on n'est pas capable de "donner un coup de boule" vers les buts. C'est incroyable la maladresse de nos joueurs .Je pense sutourt a DANTE .
Toutes ses t^étes partent en chandelle ???? Là on regrette la GRINTA de Civelli !!!
#25 Gabouner06 12-08-2018 22:08
Le fautif ce n’est pas Cardinal c’est pas normal que ni le 6 et ni mm les defenceurs ne font mm pas face au buteur de Reims c’est pas normal de le laisser s’avancé et ce mettre face au but pour tiré c’etait trop facile et franchement pour moi le fautif c’est Dante ou Hérelle et le pire notre attaque ne fait pas le job on peut pas gagner un match sans mettre de but c’est évident c’est facile de pointer du doigt le gardien si on prends pas ce but toute façon on est pas foutu de marquer
#24 Dan 12-08-2018 20:50
Dans le fond tu as raison mais prendre un but en 2 minutes contre une equipe tres moyenne tu as beau avoir les meilleurs attaquants du monde c'est quand même impardonnable !!! Niveau poussin .....
#23 gandolfi 12-08-2018 19:03
Meme si Cardinale est moyen,mettez vous une fois pour toute dans la tete que le probleme depuis l'année derniere c'est le milieu qui n'a aucune creativité.Que vous mettiez Ospina,Benitez ,ou Cardinale,il seront toujours dans la galere.Qui est capable de dribbler,person ne.Qui est capable de tomber pour créer un coup franc dangereux,perso nne.Qui est capable de trouver une ouverture dans les petits espaces,personn e.Qui est capable de frapper rapidement sans controle ,personne.
A partir de là la défense subit sans arret et l'attaque subit aussi le manque de métiers de ce milieu.Je vais pas encore faire le vieux con mais a Nice on a eu des milieus monstrueux de technique ou chacun avait son role et sa personalité.Là ce sont des joueurs bidons et identique qui se retrouve au milieu.Cyprien qui a été un peu bon quand il était avec Esseyic et Belhanda,mainte nant il est zero de chez zero.Quand vous avez cotoyé le haut du panier comme Balotelli,vous croyez qu'il a envie de jouer avec ça ! oui peut etre uniquement pour le salaire.VIVA L'OURSINADE SANS CITRON C'EST TROP CHER!
#22 Dan 12-08-2018 18:29
Benitez a fait une tres bonne saison l'annee derniere et avant de le mettre au placard il vaudrait mieux encore lui laisser sa chance !!!! Cardinale etait le troisieme gardien avant son ascenssion il a flambe il y a 2 ans mais n'est pas dans la continuite . A chaque fois qu'il touche le ballon il fait peur a tout le monde et ne rassure pas sa defense !!!!! Ospina etait hors norme et avec cardinal on est tombe bien bas !!!! J'etais en tribune nord vendredi et mon entourage a ete surpris comme moi de la titularisation de cardinale. Son poste il le doit parce qu'il a de la bouche et un peu de talent mais cela ne suffit pas. Cardi c'est un clown il y a qu'a voir ses frasques avec balotelli nous on veut un mec serieux et qui assure !!!!!!
#21 Pitchoun 12-08-2018 17:06
:lol: Tout est dit Marsiglialiste ! Mais je doute qu'ils mettent de l'argent sur un gardien quand ils hesitent a en mettre sur un 9 convenable...vu e notre penurie d'attaque: ils ne sont que dans les milieux...
#20 marsiglialiste 12-08-2018 14:29
certains ici ne se la joue pas modeste au passage celui qui nous avait craché sur nous en ne voulant pas jouer pour un si petit club touchait en chine 910000€ ..il est annoncé partout en france mais hormis l'om pour plan b à balotelli personne ne vas mettre un salaire même moitié chinois ...il est donc fort problable que ce soit maolida plus dans les cordes du nouveau regime stellardien de nos actionnaires ...cardinale devient une nouvelle fois le bouc émissaire mais si dan avait vu les 3 buts pitoyables qu'a pris benitez il y a seulement une semaine il aurait compris l'essai de cardinale à sa place sans compter ses autres prestations amicales ..pour ma part j'ai toujours milité pour le retour d'ospina (qui serait toujours possible (beskitas a proposé 2m€))mais ici même ceux qui sautent de joie à l'annonce de l'eventuel retour du fils prodigue modeste le mal nommé sont les mêmes qui me disaient d'arreter de vivre dans le passé..autre deception boscagli completement perdu depuis son arrivée à nice comme quoi être meilleur que coly n'est pas suffisant ..tous ceux qui ont vus la prestation indigente d'il y a une semaine pouvaient predire celle de samedi même s'il y a du progrés ...le 17 eme de ligue 1 ira donc à caen pour prendre les 3 points déjà obligatoire si on veut pas de la ligue 2 project
#19 Dan 12-08-2018 14:28
Il reste 37 matchs !!!!! Cardi ferait mieux de se taire !!!! Apres une nouvelle boulette plutôt que de faire le beau devant la camera !!!!!!
#18 Niçois-06 12-08-2018 12:48
Que ça va être long et compliqué cette saison et moi aussi je comprend pas la titularisation de cardinale qui n'a quasiment pas joué depuis 1an ! Incompréhensible.
Seri même avec son niveau de l'année dernière va quand même manquer.
Bon courage à tout l'monde pour cette saison
#17 giloudenice 12-08-2018 11:03
Seuls Saint Max et attal (avec ses moyens) tentent de passer un joueur, casser une ligne... Tous les autres touchent la balle trois fois minimum avant une passe en retrait ou latérale...
L'exemple type etant Srarfi qui prend autant de risque offensif que s'il jouait stoppeur a l'ancienne.
Que des joueurs petits bras!

Ajouter un Commentaire