Après une première mi-temps sauvée par un Cardinale Impérial, le Gym a réussi un coup parfait avec un premier but de Germain et une passe millimétrée d'Hatem Ben Arfa pour Pléa. Le Gym a montré de solides qualités défensives, une gestion impeccable tout en gardant son jeu.  Une belle soirée!

 

 

 

Fiche technique

 

MHSC 0-2 OGC Nice

Arbitre: Mr Jaffredo


Buts :

Nice: Germain (61e), Pléa (75e)


Avertissements:

Montpellier: Martin (81e), Ninga (90e)

Nice: Pied (64e)


Les équipes:

MHSC : Pionnier – Rémy, Hilton (cap.), Congré, Roussillon – Saihi (Dabo, 62e), Martin – Camara (Ninga, 62e), Boudebouz, Bérigaud – Yatabaré. Entr. : Frédéric Hantz OGC NICE : Cardinale – Ricardo Pereira, Baysse, Le Marchand (Genenois, 58e) Pied – Mendy – Seri, Traoré (Pléa 64e)– Koziello – Ben Arfa (Walter, 76e), Germain. Entr. : Claude Puel

 

 

Les buts

 

75ème But de Plea pour Nice ! Le contre assassin des Aiglons ! Ben Arfa remonte une trentaine de mètre et aspire toute la défense niçoise. Le meneur de jeu place un ballon parfait entre Hilton et Congré dans la profondeur pour Plea, qui enroule parfaitement son plat du pied droit à l'entrée de la surface ! Superbe !

 



61ème But de Germain pour Nice ! Les Aiglons prennent leur envol ! Belle action entre Traoré et Seri au milieu du terrain. Ce dernier lance Germain, parti dans la profondeur. L'attaquant ne tremble pas et gagne son duel avec Pionnier à l'entrée de la surface.




Résumé


 

Nice a signé un précieux succès à Montpellier (0-2), ce samedi. Les hommes de Claude Puel grimpent provisoirement sur le podium. Il se passe quelque chose dans ce groupe, incontestablement. L'OGC Nice, guidé par ses convictions tactiques et sa solidarité, aborde la dernière ligne droite de la saison de la meilleure des manières.



Le succès acquis ce samedi sur la pelouse de Montpellier et les sourires dans les rangs niçois en disaient long sur l'état d'esprit qui les habitent. Les coéquipiers de Ben Arfa étaient pourtant opposés à l'une des équipes en forme de la Ligue 1. Dès la 4ème minute de jeu, Camara fut tout proche de l'ouverture du score pour la Paillade. Cardinale, le portier du Gym, brillait encore face à Bérigaud (22e), alors que les Niçois avaient réagi entre temps par Germain, pas plus heureux (11e). Ce premier acte rythmé se terminait pas une occasion de chaque côté, Yatabaré (41e) répondant à Ben Arfa (36e), auteur, encore, d'un petit festival.


Germain tueur, Ben Arfa détonateur



Le rythme retombait légèrement au retour des vestiaires, et c'est à ce moment, paradoxalement, que Nice trouva l'ouverture. Sur une attaque rapide parfaite - confirmant ainsi que malgré leur jeu de possession, les Niçois débloquent souvent des situations sur contre - Germain, lancé par Seri, ajustait Pionnier pour l'ouverture du score (0-1, 62e). Les Aiglons géraient cet avantage avant d'inscrire le but du break sur une superbe percée de Ben Arfa, qui délivra une offrande à Pléa pour une conclusion facile (0-2, 76e). Montpellier ne s'en remettra pas. Grâce à ce succès, le Gym monte provisoirement sur le podium. Montpellier n'avait pas encore perdu depuis l'arrivée de Frédéric Hantz. Cette victoire obtenue dans la difficulté est parlante pour les Niçois. Goal.com



Réactions

 



Claude Puel (entraîneur de Nice) :

Les deux équipes ont livré un vrai bon match de Ligue 1. Montpellier a été dangereux, très en jambes et fidèle à son jeu. On savait à quoi s'attendre devant l'équipe en forme du moment avec Paris et Lyon. Même si on a eu des situations, Yoan (Cardinale) a fait les arrêts qu'il fallait. A chaque récupération de ballon, Montpellier a trouvé la verticalité pour être dangereux. On a rectifié ça à la mi-temps en étant plus disciplinés à la perte du ballon. Dès lors, Montpellier ne s'est plus procuré d'occasions, alors que nous avons été à ce moment-là réalistes. C'est une belle victoire, bien construite. C'est bien de renouer avec la victoire à l'extérieur. Au soir du 10 avril, il faut essayer de rester placés. Si on est placés à ce moment-là, il restera alors cinq matchs et on pourra peut-être jouer quelque chose. Il faut prendre les points, il faut rester sur notre jeu.


Frédéric Hantz (entraîneur de Montpellier) :

Il y a une frustration, car on n'est pas récompensés de notre première période. Le match se joue à ce moment-là où nous avons manqué de précision. On prend Nice, qui retrouve des joueurs importants et vient de gagner devant Troyes, au mauvais moment. C'est une bonne piqûre de rappel. Si on marque en première période, on peut l'emporter. Dans un match pareil, le premier qui marque a de fortes chances de gagner. On débute mal la seconde période. On leur donne quasiment le but en raison de notre mauvais placement. C'est une déception, mais ce n'est pas une déstabilisation. On va jouer le maintien jusqu'à la fin, alors qu'une bonne performance nous aurait permis de respirer un peu mieux. Nous allons bien analyser ce match pour optimiser ce que l'on peut faire et éviter ce genre de mésaventure. Entre une équipe qui occupe la quatrième place et une autre qui est classée à la 15e place, on a vu des différences techniques importantes.



Alassane Pléa (au micro de Beinsports):

Avant ce match on savait qu'on avait pas gagné ici depuis très longtemps. Venir faire un très gros match, avec de la maîtrise, l'emporter 2-0, c'est quelque chose de bien. On a pris du plaisir sur le terrain, ça nous fait avancer. En première période nous avons eu beaucoup d'occasions contre nous mais malheureusement pour Montpellier il y avait un très bon gardien dans nos cages. Après avoir laissé passer l'orage on a mis au fond nos occasions en deuxième période... c'est le réalisme ! On sait qu'avec des victoires on ne peut qu'avancer au classement, on va essayer d'enchaîner, on verra bien où on sera après ça !

 

 

Revue de presse



Pour voir en plus grand, cliquez sur l'image




 

Le gagnant : Cardinale était au point C’est ce qu’on appelle avoir du mental. Après sa boulette sur le but troyen la semaine dernière (victoire 2-1 du Gym), Yoan Cardinale devait être attendu au tournant par son entraîneur. Le portier des Aiglons a parfaitement répondu présent ce samedi soir à Montpellier. Notamment au coeur d’une première période absolument parfaite. Cardinale a repoussé une frappe de près de Camara après un mouvement avec Yatabaré et le toujours si remuant Boudebouz (4e), il a ensuite été solide sur sa ligne pour arrêter une frappe de Bérigaud à dix mètres (22e). Une minute plus tard, c’était encore Camara qui voyait Cardinale stopper son tir en deux temps (23e). Enfin, le gardien niçois bouclait la boucle de cette première période avec un beau reflèxe sur une reprise de Yatabaré qui faisait suite à un amour de centre de Boudebouz (42e). Au retour des vestiaires, Nice avait quelque peu rétabli ses failles défensives et Cardinale a été du coup moins sollicité. Seule une frappe de William Rémy (58e) l’a obligé à s’employer. Si son équipe a pris les trois points, elle peut remercier son gardien.

Lire la suite

Commentaires   

+2 #3 CorsicaNissart 13-03-2016 08:50
Si CARDINALE nous sort des matchs à la MANDANDA, tout comme BAYSSE nous a fait oublier CIVELLI, il aura vite fait de nous faire oublier OSPINA !!
+2 #2 Gabouner06 13-03-2016 00:32
C'est vrai qu'il fait un beau match rien a dire mais c'est son travail aussi donc on peut dire qu'il a parfaitement bien fait par contre en defense il y en a un ou deux il n'y était pas et Mendy toujours aussi dangereux en debut de match
+3 #1 Tony 12-03-2016 23:34
Chapeau Monseigneur CARDINALE !!!On vous doit la moitie de la Victoire . Cette fois Net et sans .bavure

Ajouter un Commentaire