Le Gym n'a pas réussi à tenir un bon résultat qui lui était promis... Dommage et comme d'habitude un penalty contre nous, mais on s'améliore car il est  sans carton... Par contre que ce peno est sévère, cela devient usant. Mais on dit que la roue tourne mais elle a du mal en ce moment! Pour le reste, l'OGC Nice a fait une bonne première mi-temps mais a fléchi en seconde période. Seri n'arrive pas à remonter la pente. Mendy souffre! Vivement la trêve!

 

 

 

Fiche technique



Reims - OGC Nice: 1 - 1 (0-1)

Arbitre : Frank Schneider


Buts :

Reims: Diego (78e, SP)

Nice: Germain (6e)


Avertissements :

Reims: Kankava (90+2)

Nice: Pied (30e), Ben Arfa (56e)


Expulsion:

Reims: (Mandi 94e)


Les équipes:

Reims : Placide - Traoré, Fofana, Mandi (Cap.), Turan - Kankava, Peuget (Siebatcheu 46e) - Bulot (Fortes 65e), Devaux, Diego - Ngog (Maanane 75e).

OGC Nice : Cardinale (Hassen 86e) - Pied, Bodmer (cap.), Le Marchand, Boscagli - Koziello, Mendy, Seri (A.Mendy 89e)- Wallyson - Ben Arfa, Germain (P.Puel 89e).

 


Résumé



Nice s’est fait accrocher sur le terrain de Reims (1-1) en concédant l’égalisation à dix minutes de la fin sur un penalty de Diego. Les Niçois, qui ont longtemps mené, enchainent un quatrième match sans victoire.



Nice a confirmé qu’il n’aimait décidément pas affronter des équipes de standing moyen. Après Toulouse (défaite 2-0) et Lorient (0-0), les Niçois ont concédé un match nul sur le terrain de Reims (1-1), ce samedi, une semaine après la claque reçue face à l’intouchable PSG (0-3 à domicile). Le Gym pensait pourtant avoir fait le plus dur pour retrouver la voie d’un succès qui le fuit depuis sa démonstration face à Lyon (3-0, le 20 novembre) qui suivait une victoire à Marseille (0-1).



Les hommes de Claude Puel ont pris l’avantage dès la 6e minute grâce au 7e but de la saison (0-1, 6e) de Valère Germain qui a converti en deux temps un superbe centre du jeune Olivier Boscagli (18 ans). Sans génie mais avec sérieux, ils ont tranquillement géré leur avantage. Trop peut-être. Car une main involontaire mais bien décollée de Vincent Koziello a offert un penalty et l’égalisation à Diego (1-1, 78e). Les Niçois auraient même pu quitter la Champagne avec les valises vides si Le Marchand n’avait pas sauvé sur sa ligne une tête de Siebatcheu (81e).



Cardinale blessé, Mandi expulsé



Reims enchaine un quatrième match consécutif sans défaite et « consolide » sa 12e place dans le ventre mou. Là où le Gym se prend souvent les pieds. Pour ne rien arranger à sa mauvaise passe actuel, Claude Puel a perdu son gardien Yoan Cardinale en fin de match (86e). Et s’est inquiété pour son fils Paulin, victime d’un tacle d’Aïssa Mandi, capitaine de Reims, expulsé pour ce geste (90e+3). Il faudra aussi qu’il trouve les mots pour mobiliser ses joueurs qui affronteront Montpellier vendredi prochain. Une autre équipe de moindre renommée.



 

 

Les buts


78 but de Diego pour Reims ! Diego ne se fait pas prier pour transformer ce pénalty. D'une frappe puissante du gauche à mi-hauteur, il ne laisse aucune chance à Cardinale, pourtant parti du bon côté.


6ème but de Germain pour Nice ! Hatem Ben Arfa oriente le jeu côté gauche vers Boscagli. Le jeune latéral niçois enroule parfaitement son centre à destination de Valère Germain, qui reprend de volée. Placide repousse mais l'attaquant niçois a suivi et conclut de la tête.

 

 

 

 

 


Réactions

 

 

Hatem Ben Arfa:

On savait qu'ils allaient continuer à jouer long. Sur une contre attaque, ils centrent et le ballon est dévié de la main. C'est comme une défaite pour nous. On avait le match en main, la possession du ballon était en notre faveur. On est très frustrés.


Claude Puel

On peut nous reprocher de ne pas avoir inscrit le 2e but, mais perdre deux points dans ces conditions... Concernant le pénalty  Je sais très bien qu'il y a beaucoup de pression, mais le ballon est juste dévié à 2 mètres de Koziello ! C'est le ballon qui vient à la main. Donner l'égalisation comme ça, c'est dur à encaisser par rapport l'investissement que l'on a eu dans ce match. On laisse partir 2 points qui étaient à notre portée. Je pense que globalement, on les méritait, parce qu'on gérait bien le match.

Mathieu Bodmer :

Je pense qu'on mérite de repartir avec les trois points. C'est un peu de notre faute aussi. On aurait peut-être dû tuer le match avant, se créer plus d'occasions. Il y avait la place pour mettre d'autres buts, on ne l'a pas fait. On a joué au ballon mais c'était souvent très stérile, on ne s'est pas créé énormément de situations. A 1-0, on s'est un petit peu arrêté de jouer vers l'avant, on a continué à conserver le ballon. Reims n'a pas mis de pressing, on s'est un peu endormis, il y a eu un faux rythme. Et, en deuxième période, ils ont imposé un peu plus de combat. On a une équipe qui n'est pas athlétique, on le sait très bien, on doit s'en sortir par le jeu. Sur certaines périodes, on l'a fait mais on n'a pas réussi à mettre ce deuxième but en seconde mi-temps. Reims n'a pas lâché, a joué son jeu et a mérité de revenir, même si l'égalisation de cette façon-là (sur penalty), c'est un peu compliqué à avaler. On repart avec un point, c'est mieux que rien mais, sur les prochains matches, si on veut aller plus haut, ça sera à nous de faire la différence plus vite.


Diego :

En première période, on a beaucoup attendu, on s'est fatigué à courir après le ballon. En deuxième période, on a réussi à faire de belles choses en jouant un peu plus haut, on a gagné plus de duels, ça nous a donné l'occasion de plus attaquer. Le penalty, c'était réglé. C'était moi qui devais tirer tous les coups de pied arrêtés. J'étais en confiance. J'ai décidé de tirer en force pour ne donner aucune chance au gardien. C'est un point de pris. On reste sur quatre matches sans défaite. Tous les points que l'on gagne sont importants, ils compteront à la fin. Il faut continuer comme ça, on a passé une période un peu difficile mais je suis persuadé qu'on a la capacité d'avancer, on a une très belle équipe, ça va le faire. On va aller à Bastia avec l'objectif de gagner trois points, ça nous permettrait de respirer un peu.


Olivier Guégan (entraîneur de Reims):

Nous avons joué deux mi-temps distinctes. Si nous avons été en difficulté en première période, c'est essentiellement à cause de nous. Il nous a manqué tellement de choses. La deuxième période a été plus aboutie. On s'est lâchés. Il y a un peu de frustration. On va se contenter de ce point qui pourra compter en fin de saison.

 



 

Revue de presse

 



Cliquez sur l'article pour voir ne plus grand



 


Commentaires   

#3 dudu 13-12-2015 11:47
Pas assez de jeu en profondeur quand on maitrisait le ballon.La fatigue est là.uzl1ee
#2 CorsicaNissart 13-12-2015 11:07
C'est une certitude: on arrive pas à battre les petites équipes.
Conclusion: on ne peut que reculer " lentement mais surement " dans les profondeurs du championnat et se couvrir d'un banal chapeau mou ( comique, certes, mais " dieu merci " moins tragique qu'un déshonorant bonnet d'âne ) après s'être vu, par un orgueil démesuré ( suite à une incroyable série de scores fleuve ) l'une des têtes couronnées de ce championnat 2015 2016 de L1.
Moralité: ô Niçois qui mal y pensent, puissiez vous faire votre la fameuse fable du lièvre et la tortue de Jean de la Fontaine: < rien ne sert de courir......>
+2 #1 gabouner06 12-12-2015 20:37
Il fallait se mettre a l'abris des la première mitant basta

Ajouter un Commentaire