Troyes rejoint Nice sur le fil. Une belle occasion ratée par les niçois. On notera que Traoré a retrouvé son statut de blessé mais le tournant de match reste la sortie des deux joueurs les plus influents du milieu de terrain Ben Arfa et Koziello remplacés par le pseudo joueur de foot Eysseric (Casse-toi, on ne veut plus voir des joueurs qui ne sont pas motivés) et Albert à l'origine de la faute sur l'égalisation hors jeu des troyens... jusque là tout allait bien, le Gym avait un jeu plaisant à voir, avait des idées... mais comme nous le signalons souvent nous n'avons pas de banc et cela nous coute les 3 points! Dommage

 

 

 

Fiche technique

 

 

Troyes 3-3 OGC Nice (1-3)

11 468 spectateurs

Arbitre : Johan Hamel


Buts :

Troyes: Jean (3e), Camus (77e), Thiago (93e)

Nice: Ben Arfa (5e, sp), Plea (15e), Le Marchand (42e)


Avertissements :

Troyes: Martins Pereira (4e), Mavinga (12e), Court (14e), Thiago (93e)

Nice: Correia (45e), Ben Arfa (69e), Albert (90e) à Nice


Expulsion :

Troyes: Mavinga (32e)


Les équipes:

Troyes: Petric- Martins Pereira, M. Koné, Saunier, Mavinga- Ayasse (Camus 70e), Pi- Darbion (Cabot 62e), Karaboué, Court (Thiago 57e)- Jean

OGC Nice : Hassen – Traoré (Gomis 22e), Baysse, Le Marchand, Correia- Koziello (Albert 87e), Mendy, Seri- Ben Arfa (Eysseric 70e)- Plea, Germain

 

 

 

Résumé

 


Il ne fallait pas être en retard du côté du Stade de l’Aube ce samedi soir. Troyes, qui n'a remporté que quatre de ses vingt-quatre matches de Ligue 1 face à Nice (8 nuls, 12 défaites) débutait justement la partie tambour battant. Jean, trouvé par-dessus la défense sur un long ballon de Pereira, ne se faisait pas prier pour fusiller Hassen d'un tir croisé (1-0, 3e). Les Aubois n’avaient pas le temps de savourer cette ouverture du score express que déjà, ils devaient regretter le tacle de Pereira sur Pléa dans la surface qui offrait un penalty aux Aiglons… Ben Arfa, ouvrait parfaitement son pied gauche pour prendre Petric à contre-pied et inscrire son premier but en Ligue 1 depuis cinq ans (1-1, 5e). Une égalisation qui sonnait comme le début d’une sale soirée pour l’Estac.


Mavinga voit rouge


Sonné par cette double peine trop vite survenue, Troyes encaissait un deuxième but suite à une bonne action niçoise où Germain, à la réception d’un long ballon aérien, remisait de la tête pour Pléa, dont l’extérieur du pied ne laissait aucune chance à Petric (1-2, 14e). Jean, lancé par Karaboué, imitait son action victorieuse du début de match par une frappe à ras de terre au premier poteau mais Hassen avait cette fois-ci le dernier mot (24e). Déjà averti pour une grossière faute sur Germain, Mavinga, recevait une deuxième biscotte pour un tacle trop appuyé sur Pléa, et quittait ses partenaires une demi-heure après avoir fait ses débuts sous son nouveau maillot (32e). Nice prenait logiquement le jeu à son compte, avec notamment un trio Germain-Pléa-Ben Arfa qui se trouvaient comme dans du beurre dans la défense adverse. Petric réalisait bien un double arrêt devant Pléa puis Germain (41e), mais il ne pouvait retarder davantage la sentence puisque dans la foulée, Le Marchand monté aux avant-postes sur corner, trompait le portier slovène de l’omoplate pour faire le break (1-3, 42e)


Troyes au finish


Au courage et en infériorité numérique, Troyes revenait sur sa pelouse avec l’ambition de remettre un peu d’ordre au tableau d’affichage, mais le bloc niçois gérait parfaitement les débats. De plus, les Aiglons pouvaient compter sur un Hatem Ben Arfa en feu ce samedi soir, qui parvenait facilement, de par ses actions et décalages, à disperser et transpercer les lignes adverses. L’international français tentait d’ailleurs sa chance dès la reprise avec un enchainement râteau-double contact, suivi d’un tir enroulé qui ne trouvait toutefois pas le cadre (49e). La sortie de l’ancien Magpie coïncidait alors bizarrement avec le sursaut de l’équipe auboise qui réduisait le score sur un pétard de Camus, fraîchement entré en jeu (2-3, 77e). Un but qui mettait un sérieux coup sur la tête des Niçois, tant les Aiglons semblaient en dedans au fil des minutes... Troyes ne lâchait pas le morceau, et égalisait enfin grâce à Thiago, autre nouvel entrant, qui poussait au fond des filets un ballon mal renvoyé par Hassen (3-3, 90e+3). Mauvaise opération pour Nice qui avait pourtant le match en main et la victoire qui lui tendait les bras. Un scénario qui va au contraire regonfler à bloc le moral des Aubois qui reviennent vraiment de nulle part.Sport24

 

 

Les buts

 

 

93ème BUT de Thiago pour Troyes ! Sur un dernier coup franc frappé par Camus, Thiago, en embuscade au second poteau, s'y prend à deux fois pour tromper Hassen et arracher le match nul !


77ème BUT de Camus pour Troyes ! Ce match n'est peut-être pas fini... Camus décoche un véritable missile des 25 mètres, plein axe, pour réduire l'écart au tableau d'affichage. Une petite merveille !


42ème BUT de Le Marchand pour Nice ! Sur un corner joué à la rémoise, les Niçois prennent à revers la défense troyenne. Plea centre au cordeau pour la tête au premier poteau de Le Marchand. Imparable pour Petric !


17ème BUT de Plea pour Nice ! Et quel but ! Bénéficiaire d'une belle remise de la tête de Germain, Plea contrôle et décoche une frappe pure du droit qui va se loger dans les filets de Petric.


5ème BUT de Ben Arfa pour Nice ! La recrue vedette des Aiglons ne tremble pas et inscrit son premier but officiel sous les couleurs du Gym en prenant à contre-pied Petric.


3ème BUT de Jean pour Troyes ! L'Estac ne tarde pas à trouver la faille. Lancé sur le flanc gauche, Jean pénètre dans la surface et ajuste une belle frappe croisée du droit qui laisse Hassen impuissant.

 



 

 

Réactions

 

 

Claude Puel :

«On a été surpris d'entrée par le but vite concédé. On a eu la réaction souhaitée, avec cette égalisation puis le deuxième but et on a mis la main sur ce match avec maîtrise et qualité. On savait qu'en deuxième période il ne faudrait pas laisser d'opportunités à cette équipe. Avec plus de justesse on aurait dû marquer un quatrième but pour se mettre à l'abri. On a eu plein de situations, mais peu d'occasions. On a laissé Troyes espérer avec cette frappe lointaine et ce but sur coup de pied arrêté. Il y a beaucoup de déception et de colère. Avec tous nos blessés ça aurait été une bonne opération de prendre trois points ici. Ce point c'est quasiment une défaite pour nous vu la physionomie du match car on avait la mainmise.»

 

Hatem Ben arfa

«En seconde période, on a arrêté de jouer. Aujourd'hui nous sommes déçus parce qu'en supériorité numérique on doit gagner. On avait l'emprise sur le match pendant les 45 premières minutes et en début de deuxième période. Après on a manqué d'expérience, nous avons peut-être cru que le résultat était déjà acquis. Il ne faut pas oublier qu'un match dure 90 minutes»

 

Jean-Marc Furlan (entraîneur de Troyes):

«C'était très fort en émotion. Au-delà des points pris, c'est important que les gens voient un tel spectacle. Franchement, à la mi-temps (1-3, à dix contre onze, ndlr), je n'y croyais pas du tout! Même si ce n'est pas ce que j'ai dit aux joueurs. On est tombé sur une équipe de Nice de grande qualité. En première mi-temps, on est déstabilisé par le penalty, on perd notre sang froid. C'est l'apprentissage de la Ligue 1. On n'a que deux points mais il faut prendre de la hauteur et regarder la manière. Le coaching a marché aujourd'hui (Camus et Thiago, buteurs après être entrés en jeu), mais c'est pour toutes les fois où cela n'a pas marché!»


Fabien Camus :

«Le coach a eu le bon discours à la mi-temps. La partie était pratiquement perdue donc il nous a dit qu'il fallait tenter et jouer les coups à fond. Les Niçois ont bien joué le coup, ont réussi à nous faire sortir du match, on a manqué d'expérience. On y a cru jusqu'au bout donc ce point a le goût de la victoire. C'est exceptionnel. Mon but est important car à 3-2 le match change et c'est plus facile pour nous de revenir. Il faut continuer notre apprentissage, progresser pour être compétitif le plus rapidement possible afin d'engranger des points. On a deux points et on n'a pas de défaite après deux journées, et ça c'est aussi une victoire."


Corentin Jean :

«J'avais à coeur de marquer, mais ce qui compte le plus c'est d'avoir réussi à revenir à 3-3. C'est que du bonheur. Le coach nous avait dit à la mi-temps que si on marquait un deuxième but, ça pouvait tout relancer. Après leurs deux premiers buts, on a été trop agressif, on ne faisait que donner des coups. On ne pensait plus au jeu et on a pris un carton rouge. Leur troisième but nous fait mal et il fallait revenir à ce qu'on sait faire. C'est ce qu'on a fait après la mi-temps et ce deuxième but nous a libérés. A 3-1 c'était dur, il nous ont beaucoup fait courir mais on n'a rien lâché, on a fait beaucoup d'efforts et ça a payé. Physiquement on a été costaud.»

 

 

Revue de presse

 

 

L'OGC Nice se déplaçait à Troyes ce samedi soir, pour la deuxième journée de ligue 1. Résultat: un match serré et égalité (3 à 3). L'OGC Nice pensait signer son premier succès, ce samedi soir à Troyes en championnat de ligue 1. Mais alors qu'il menait ...

Nice rejoint in extremis

 

1918 jours : c’est ce qui sépare les deux derniers buts d’Hatem Ben Arfa en Ligue 1. En transformant un penalty accordé à Nice après une faute du Troyen Jonathan Martins Pereira, le milieu offensif de 28 ans a inscrit son premier but dans le championnat de France depuis le 15 mai 2010. Il portait alors les couleurs de l’Olympique de Marseille. En égalisant quelques minutes seulement après l’ouverture du score précoce de Corentin Jean pour Troyes, le joueur de 28 ans a surtout montré la voie d’un match plein pour lui.

5ans après

Commentaires   

#6 Alain 16-08-2015 13:55
Citation en provenance du commentaire précédent de marsiglialiste :
Alain ,le coach a tous les pouvoirs sportifs et surtout le recrutement ...on va prendre le meilleur buteur de ligue 2 1,5m€ à un an de la fin de son contrat ce qui n'est pas rien il sera soit une révélation ,soit 2 G ...on prend le brésilien dont on met bien en avant sa nationalité qui sera un pari d'un an ...par contre rien en défense on bricole à croire qu'il n'a pas perdu l'espoir de faire rejouer JUNIOR ...le départ de ROUGEAUX est une erreur de plus ...BAYSSE est pas mal mais chaque fois j'ai peur pour sa santé,qu'il se blesse à nouveau ...jamais PUEL ne dira que c'est lui le responsable c'est toujours la faute aux vents contraires,à la jeunesse,aux joueurs,aux supporters ...hors avec une défense solide le top 8 nous tend les bras... ne pas y remédier sera un acte volontaire alors que nous avons les moyens financiers


Nous sommes d'accord.. mais faudrait-il trouver et ne pas se faire devancer... ça urge
+1 #5 marsiglialiste 16-08-2015 13:33
Alain ,le coach a tous les pouvoirs sportifs et surtout le recrutement ...on va prendre le meilleur buteur de ligue 2 1,5m€ à un an de la fin de son contrat ce qui n'est pas rien il sera soit une révélation ,soit 2 G ...on prend le brésilien dont on met bien en avant sa nationalité qui sera un pari d'un an ...par contre rien en défense on bricole à croire qu'il n'a pas perdu l'espoir de faire rejouer JUNIOR ...le départ de ROUGEAUX est une erreur de plus ...BAYSSE est pas mal mais chaque fois j'ai peur pour sa santé,qu'il se blesse à nouveau ...jamais PUEL ne dira que c'est lui le responsable c'est toujours la faute aux vents contraires,à la jeunesse,aux joueurs,aux supporters ...hors avec une défense solide le top 8 nous tend les bras... ne pas y remédier sera un acte volontaire alors que nous avons les moyens financiers
+1 #4 Guido 16-08-2015 10:26
Encore un mauvais choix de puel , faire sortir ben aria qui était le maître à jouer ,on va trouver encore des excuses ......et de la on sombre et c est pas fini de ses changements débiles.
-1 #3 alain 16-08-2015 09:17
Il manque des remplaçants. Quand je lis ici ou là c est à faute du coaching. Tu mets à la place ba. Eysseric. Mais cet abruti ne se bat pas... tout le monde demande Albert depuis la semaine dernière, il fait une faute de jeunesse inutile... ben voilà 3-3
+1 #2 marsiglialiste 16-08-2015 08:47
pour avoir un bon gardien il faut déjà une bonne défense ...sur les 3 buts elle est à la rue et HASSEN n'est pas irréprochable que sur le premier...PUEL a beau être en colère il a fait un mauvais coaching contrairement à FURLAN et il est responsable sur le mercato concernant ce secteur!...si on le corrige on va être compétitif sinon si on en prend trois par TROYES à 10 quel sera notre sort face au PSG ...
+1 #1 gabouner06 16-08-2015 02:40
Il faut un gardien et vite et moi j'en conseil un qui pourrait venir a coup sur c'est Memo Ochoa il est remplaçant a Malaga il faut absolument ou se le faire preter ou carrément l'acheter et vite

Ajouter un Commentaire