L'OGC Nice fait un exploit. Un exploit dont il a le secret. Est-ce la visite sympathique des supporters tellement décriée par le président niçois? Sûrement ! Les niçois ont fait preuve de combativité que l'on avait oubliée! Est-ce la titularisation de Pouplin? Sûrement! Quel match! On se demande comment on peut garder un tel gardien non titulaire dans ces moments difficiles... Tout ces éléments et d'autres ont permis aux niçois de revenir avec trois points.

 

Fiche technique

Lyon - Nice 1 - 2 (0 - 1)

Arbitre : Antony Gautier


Buts :

Lyon: Gonalons (56e sp)

Nice: Eduardo (22e), Eysseric (86e sp)


Avertissements :

Lyon: Fekir (29e), Koné (53e), Gonalons (58e), Njie (62e)

Nice: Palun (4e, 54è), Plea (78e), Koziello (83e)


Expulsion :

Nice: Palun (54e)


Les équipes:

Lyon : Lopes - Jallet, Rose, Koné, Dabo (Malbranque, 72e)- Gonalons (cap.), Ferri, Gourcuff (Yattara, 48e), Tolisso - Fekir, Njie (Cornet, 64e)

OGC Nice : Pouplin - Palun, Genevois, Bodmer, Amavi - Mendy, Digard (cap. ; Gomis, 63e)- Bauthéac (Koziello, 80e), C.Eduardo (Albert, 87e), Eysseric - Plea

 

 

Les buts

 

86ème But d'Eysseric pour Nice ! Le milieu de terrain prend Lopes à contre-pied en ouvrant son pied droit, le penalty est transformé !


56ème But de Gonalons pour Lyon ! Le capitaine des Gones s'élance et transforme le penalty, d'une frappe précise dans le petit filet droit, à ras de terre ! Parti du bon côté, Pouplin s'incline !


22ème But de Carlos Eduardo pour Nice ! Quelle réalisation des Aiglons ! La bicyclette du buteur azuréen ! Eysseric frappe un corner côté gauche, Koné place un coup de tête au premier poteau. Le ballon revient sur Carlos Eduardo qui réussit une volée splendide devant le point de penalty !

 


 

Résumé

 

 

Avant le coup d’envoi de Lyon-Nice, l’optimisme n’était pas débordant sur les chances niçoises à Gerland. En pleine dégringolade au classement (quatre défaites de suite) et au lendemain d’incidents avec des supporters pendant un entraînement, l’OGC Nice a pourtant déjoué les pronostics pour arracher une victoire surprise en terre rhodanienne (1-2). Une contre-performance fâcheuse pour la formation d’Hubert Fournier, délogée d’un fauteuil de leader qu’elle occupait depuis janvier. Mais, privé de Lacazette, l’OL a de nouveau démontré qu’il ne savait pas gagner sans son attaquant vedette cette saison.


Un bijou de Carlos Eduardo


En dépit de son contexte difficile, Nice prenait l’ascendant lors du premier acte. D’abord au niveau de l’engagement, malgré une agressivité parfois limite. Suffisante en tout cas pour prendre à revers une équipe joueuse mais en danger sur chaque contre adverse (15e, 21e). Même si c’était à la suite d’une phase arrêtée, conclue par un sublime retourné acrobatique de Carlos Eduardo (0-1, 23e), que Lyon concédait l’ouverture du score pour la deuxième fois de la saison à domicile. Pourtant, avec leur positionnement haut, les Gones avaient tourmenté auparavant l’arrière garde niçoise qui s’en remettait à Pouplin – préféré à Hassen, écarté – pour tenir bon dans les premières minutes. Le portier s’interposait dans les pieds de Fekir (13e) puis s’envolait pour claquer en corner une frappe de Dabo à l’entrée de la surface (20e).


Gourcuff blessé


Si Ferri obligeait Pouplin à une nouvelle envolée (34e), l’OL pêchait dans l’animation offensive en l’absence de Lacazette. Fraichement appelé par Didier Deschamps, Fekir ne parvenait pas non plus à se mettre en évidence. Il parvenait cependant à provoquer un penalty et l’expulsion de Palun en deuxième période. L’occasion pour Gonalons d’inscrire son premier but en L1 depuis janvier 2013 (1-1, 56e). Remis sur pied, Lyon prenait le commandement du jeu malgré l’absence de Gourcuff, prématurément sorti sur blessure (47e). Mais, héroïque en défense, Nice ne concédait guère d’occasions majeures dans sa surface. Et, sur l’une de ses rares percées, l’OGC obtenait même un penalty pour une faute de Koné sur Pléa. Une sentence transformée par Eysseric (1-2, 86e), synonyme de victoire et de vraie bouffée d’oxygène pour sa formation en vue de maintien. En revanche, ce résultat plombe les ambitions de titre pour Lyon, certes toujours dans la course, mais au ralenti ces dernières semaines (deux succès en huit journées). Vainqueur hier de Lorient (3-1), le PSG en profite pour être leader pour la première fois de la saison. Sport24.

 

 

Réactions

 

 

Claude Puel:

Je suis très heureux pour mes joueurs. C'était un beau match et une belle réaction. Il y avait tout, de la qualité, le scénario qui nous est contraire avec une balle de 2-0 avant de concéder le penalty et l'exclusion. Nous avons toujours été cohérents avec le désir d'exploiter les situations. Cela vient récompenser tout le groupe qui a livré un très bon match contre un adversaire du haut du tableau. Ce n'est pas la première fois cela montre la qualité du groupe. Il y a du chemin encore vers le maintien. Il y a des concurrents directs mais cela ne dépend que de nous. Tous les matches seront encore très disputés. Nous avons gagné à Monaco, Bordeaux, Lyon, mais aussi contre Marseille et Lille. Nous n'avions rien à perdre sinon de bien jouer et tout donner. Pour la course pour le maintien, cela reste très ouvert. Il faut continuer. Cela va retarder l'Olympique lyonnais pour le titre. J'étais content de cela, car cela voulait dire que nous aurions fait un bon résultat à Lyon mais tout ce qui m'intéresse c'est l'OGC Nice pour qu'il s'exprime à son niveau avec un effectif de qualité. Malgré des absences et beaucoup de petits problèmes, il faut s'inscrire dans la durée.


 

Alassane Pléa:

Quel match, quel résultat ! Surtout à l’extérieur ! C’est très difficile de gagner ici, on a fait un très gros match. Cette victoire fait plaisir. Je ne sais pas si c’est un tournant dans notre saison, car il reste beaucoup de matchs. Mais c’est vrai que ça nous fait du bien mentalement. On n'était pas très bien ces derniers temps. On restait sur une mauvaise série qu’il fallait stopper rapidement. Ce soir c’est chose faite. On était dans le combat. On a beaucoup couru derrière le ballon, mais même à 10, on n'a rien lâché et on a réussi à marquer le but de la victoire.



Christophe Jallet (au micro de Canal+) :

Ça fait très mal. Je ne sais pas trop quoi dire. On a fait une bonne seconde période. On aurait pu éviter de concéder ce penalty. On avait l'occasion de reprendre confiance à domicile après trois matches à l'extérieur. C'est raté. La course au titre ? C'est du bonus pour nous. Ça ne nous met pas la pression, car 8 mois en arrière, personne ne nous voyait là à ce moment de la saison. On a eu un manque de liant aujourd'hui, offensivement et défensivement. Maintenant il ne reste que huit journées. A nous de nous dépouiller pour aller chercher les points qu'il reste.


Jean-Michel Aulas:

On perd beaucoup de joueurs. Ça fait beaucoup. On perd aussi Max Gonalons. Cornet s'est aussi blessé car il a une grosse béquille. Ça fait beaucoup de peine pour une seule journée… On a pris deux buts avec des erreurs dans l’axe central. Le penalty est évitable. On n’a pas eu beaucoup de réussite après. On s’est éparpillés. Nice est une équipe regroupée. C’est un match à oublier et qui doit nous donner l’envie de faire mieux au prochain match… On a su se relancer après les coups d’arrêt. Les absences créent un certain nombre de problèmes. Il y a des choses à remettre en cause. Je suis persuadé qu’on peut se redresser et finir en boulet de canon.



 

Revue de presse

 

Cliquez sur l'article pour voir en plus grand


 


Commentaires   

#4 gabouner06 22-03-2015 21:00
Moi j'ai remarqué une chose c'est que l'OM au moment ou ils nous ont affronté ils etait premier puis a 10 contre 11 on les bat et perd leur premiere la premiere place et la c'etait Lyon rebellote donc le prochain va etre le PSG jamais deux sans trois non?lol En tout cas je prefererais voir le Psg ou L'OM gagner le championat plutot que de voir Lyon parce que le coup de crapule que j'ai vu pendant le match quand Genevois a reçu une grosse frape en plein la poitrine il etait a terre sans pouvoir se relever en levant le bras parce qu'il n'arriver la plus a respiré et que ces chiens de Lyonnais ne voulait pas sortir le ballon en touche et a vous quand mm a en profité malgré quand ete a 10 puis Pouplin capte le ballon et le degage en touche pour que Genevois puis se faire soigné apres ça je vois c'est enculer de Lyonnais qui ne rend pas le ballon alors que Pouplin la mis en touche volentairement donc pour moi pas de fair play donc ils ne méritent surement pas de gagner le championnat leur comportement n'est pas digne d'un future champion
+1 #3 CorsicaNissart 22-03-2015 09:22
Voilà une victoire qui clouera le bec à un groupuscule d'agitateurs !
Contre E.T.G nous n'aurons pas droit < n'en déplaise aux esprits destructeurs > à une bronca tant souhaitée de leur part!
Et c'est tant mieux !! plutôt que d'avoir dégagé PUEL ( ce qui aurait du être fait avant sa prolongation de contrat, sans la bénédiction de l'ensemble des supporters, exceptés les rarissimes dont je fais parti !)
A ce jour: la séparation du coach n'est plus envisageable sous peine de voir le club doublement pénalisé sur le plan sportif et économique. Encore heureux qu'il n'ait pas été démissionné, suite à la défaite contre Guingamp(comme ce fut le cas à Toulouse pour Casanova)car le soit disant choc psychologique aurait pu tourner au désastre à Lyon, contrairement au T.F.C victorieux de Bordeaux !!
#2 gilles 22-03-2015 00:39
Belle idée de gagner vu les résultats de nos poursuivants :lol:
+1 #1 lpat06 21-03-2015 20:51
enfin un grand match avec des joueurs motivés et impliqués, qu'ils récidivent à la maison !

Ajouter un Commentaire