Les Aiglons auraient pu jouer des heures sans marquer car la finition n'était pas au rendez-vous. Les stats annoncent 19 tirs, on parlera plutôt de passes. Alors oui il y a le but. Un but valable, refusé par Tony Chapron. Dommage! Mais nous n'allons pas nous réfugier la derrière car le Gym était moins bon au milieu, et pas très efficace en attaque confondant vitesse et précipitation. On notera la bonne tenue de la défense avec un Hassen impérial à l'exception d'une action sans gravité. En conclusion, Un match de milieu tableau sans enjeu, ni exploit... Il va falloir s'habituer.

 

 

 

 

 

Fiche technique



Nice - Nantes : 0-0 (0-0)

Arbitre :M. Chapron


Avertissements:

Nice : Bauthéac (17’), Palun (21’).

Nantes : Vizcarrondo (44’), Alhadur (72’).


Les équipes :

Nice : Hassen, Palun, Genevois, Diawara, Amavi, Mendy, Hult, Carlos Eduardo (Bosetti, 79’), Bauthéac (Rafetraniaina, 86'), Eysseric, Pléa (Constant 72’). Remplaçants : Pouplin, Vercauteren, Thioub. Entraîneur : Claude Puel.

Nantes : Riou, Cissokho, Hansen (Gomis, 80’), Vizcarrondo, Alhadur, Veretour, Deaux, Bedoya, Nkoudou, Bessat (Djilobodji, 75’), Bammou (Niane, 65’). Remplaçants : Veigneau, Dupé, Iloki, Bangoura. Michel Der Zakarian.

 

 

Résumé



Dominés durant la majeure partie de la rencontre les Nantais repartent de Nice avec un match nul heureux (0-0).


Nice (8e), tout en regrettant forcément le but refusé pour hors jeu à Carlos Eduardo en première période, allonge cependant d'une unité sa série de rencontres sans défaite démarrée le 10 janvier 2015.


Nantes (9e), s'est peut-être rassuré avant d'affronter mercredi le Paris SG en Coupe de France, mais n'a guère convaincu dans le jeu et court toujours après le succès depuis le 20 décembre (victoire sur Lorient 2-1).


Après une entame timide devant des Canaris ne leur ayant que très rarement souri dans l'histoire, les Niçois, privés au dernier moment de Grégoire Puel claqué à l'échauffement, cherchaient à étirer le bloc-équipe adverse en empruntant les couloirs.


C'est par cette voie qu'ils parvenaient à se créer les principales occasions d'une période assez fermée jusqu'à un but de Carlos Eduardo, refusé par M.Chapron pour un hors-jeu peu évident (42). Avis contraire


Nantes solide défensivement


D'une remise de la gauche Pléa avait trouvé Carlos Eduardo dans le dos de la défense nantaise. Le Brésilien devançait la sortie de Riou et marquait de la tête le but immédiatement refusé.


Plus mauvaise attaque en 2015 avec un seul but inscrit, Nantes a fait preuve de solidité défensive. A l'image de Hansen qui dégageait de la tête devant la ligne la reprise de Hult parfaitement trouvé à l'entrée de la surface par le centre en retrait de Genevois (26).


Dans une dynamique ascendante depuis le début de la phase retour, les Aiglons dominaient plus franchement la seconde période et soutenaient le choc dans des duels engagés sans toutefois profiter de plusieurs situations intéressantes.


Echaudés par la gifle montpelliéraine contre le cours du jeu, le FCN était de plus en plus hésitant et brouillon dans son amorce de contre pour briguer mieux qu'un triste 0-0, comme c'était déjà le cas la saison passée. Ouest France.

 


Réactions

 

Claude Puel:

«Nous avons perdu deux points. Il ne nous a manqué que la conclusion pour transformer l'une de nos nombreuses occasions et situations intéressantes. Je regrette le but refusé à Carlos Eduardo, il était magnifique et aurait changé beaucoup de choses devant une équipe de Nantes qui ne se déforme pas, qui ne donne rien et qui n'a pas eu une seule occasion. Il y a donc de la frustration. Mon équipe a fait preuve de vaillance et parfois de qualité dans sa recherche de solution. Il y a eu de bons décalages, des centres ... Il a juste manqué un peu de sang-froid à la finition.»


Michel Der Zakarian (entraîneur de Nantes):

«C'est un bon point. Nice est une équipe qui restait sur une série positive de trois victoires et un nul. De notre côté, nous voulions arrêter la spirale des buts encaissés. Nous avons assez bien défendu en première période, un peu moins bien par la suite et avons été très très moyens offensivement. Nous ne nous sommes pas créés une seule occasion du match. On a eu beaucoup de mal à déborder, à passer par les côtés et à centrer. Il ne faut pas oublier que nous avons des jeunes attaquants qui découvrent cette saison le haut niveau et qui ont un peu pioché ce soir. Est-ce que je regrette de ne pas avoir fait jouer Serge Gapké ? C'est un choix. Il n'a marqué qu'un seul but depuis le début de saison. Il n'est pas écarté et fait partie du groupe.»

 

 

Revue de presse

 

 

 

 

 

Au coude à coude au classement, l'OGCN et le FCN n'ont pas su se départager dimanche après-midi à l'Allianz Riviera (0-0).



"Il a manqué très peu de choses", a regretté Claude Puel après la partie. Vraiment très peu: juste un drapeau qui ne se lève pas... C'est en tout le sentiment que garderont les Aiglons après le match nul (0-0) contre Nantes dimanche à l'Allianz Riviera.



Un match au cours duquel ils se sont procuré les meilleures occasions. Au cours duquel ils auraient dû ouvrir le score. Juste avant la pause, Carlos Eduardo fusille de la tête à bout portant le gardien nantais. Mais, à tort, le drapeau s'était levé.

L'OGC Nice et le FC Nantes se neutralisent


Triste dimanche à l’Allianz Riviera, théâtre d’un Nice-Nantes bien pâle. Entre deux équipes aux dynamiques opposées depuis le début de l’année, la rencontre s’est logiquement conclue sur un score nul et vierge. Un léger coup d’arrêt pour les Niçois, qui restaient sur deux victoires de rang à domicile. En confiance après avoir acquis dix points sur douze possibles depuis la reprise, le Gym peinait pourtant à prendre le jeu à son compte durant une première période soporifique, les Nantais étant aussi peu inspirés. Les deux équipes rivalisaient de maladresse dans leurs offensives. Les Aiglons auraient toutefois dû ouvrir le score juste avant la pause, mais le but de la tête de Carlos Eduardo était refusé pour une position de hors-jeu inexistante (45e).

Nice et Nantes se neutralisent

Commentaires   

+1 #2 CorsicaNissart 09-02-2015 09:48
Que les Nantais aient joué repliés ne procédant qu'à de rares contres n'a pas empêché les Niçois de s'offrir des occasions nettes. Sauf qu'à défaut de missiles nous eûmes droit à des pétards mouillées dignes de notre faible force de frappe. Sans parler de coups de pieds arrêtés dans les mains du gardien adverse ainsi que trop de passes mal ajustées de la part de footballeurs professionnels dont la carrière prometteuse des seuls MENDY et AMAVI n'est plus à démontrer.
+1 #1 Ganouner06 09-02-2015 00:55
Toute façon on savait bien que les Nantais aller venir chercher le nul on aurai du cree le surnombre ver les 10 derniere minutes dans leur surface sur les coup franc que nous avons obtenu alors qu'on sait que c'est notre point fort les coup de pied arreter apres Pléa a manger la feuille de match sur l'action qui la eu il aurait du mettre un patate au lieu d'un placer il etait au 6 metres il ne pouvait que tirer dans les but mais bon il est encore tres jeune il lui manque ce temps de reflexion d'avance qui n'a pas il faut qu'il s'apprete avant de recevoir la passe de ce qu'il faut qu'il fasse au mieu il n'a pas cette rage de dire des que je reçois le ballon je frappe ou je casse la cage comportement trop sage Dario lui savait ce qu'il allait faire just avant de recevoir le ballon il avait deja l'oeil dans les buts a chercher le trou ou le mauvais placement du gardien

Ajouter un Commentaire