Le Gym aurait mérité le point du match nul mais avec un défense aussi faible... Vous rajoutez un peu de maladresse devant les buts et le score devient logique. Dommage car l'OGC Nice a eu des passages de belle facture...

 

 

 

 

 

Fiche technique

 

Nice 1 - 3 Lyon (0-0)

15 577 spectateurs

Arbitre : Amaury Delerue


Buts :

Nice: G. Puel (51e)

Lyon: Malbranque (65e), Lacazette (80e, 90 + 2)


Avertissements :

Nice: Mendy (28e), Palun (39e), Bauthéac (44e)

Lyon: Jallet (55e), Fekir (78e)


Les équipes:

OGC Nice : Hassen – Palun, Genevois, Bodmer (Gomis) (cap), Amavi – Albert (Eysseric 63e), Mendy – G.Puel (71e Koziello), Carlos Eduardo, Bautéhac – Plea

Olympique Lyonnais : Lopes – Jallet, Bisevac, Umtiti, Bedimo (Koné 71e) – Malbranque, Tolisso, Mvuemba – Fekir (Ghezzal, 82e)- Njie (Yattara 76e), Lacazette (cap)

 


Les buts

 

90ème +4 But de Lacazette pour Lyon ! Nouvelle percée plein axe de Lacazette, qui frappe au but après un une-deux avec Yattara. Le tir puissant du capitaine lyonnais trompe Hassen sur sa droite. 3-1 pour Lyon et dixième but pour Lacazette, qui rejoint Gignac en tête du classement des buteurs.


81ème But de Lacazette pour Lyon ! Quel exploit individuel du capitaine lyonnais ! Lacazette est servi à une quarantaine de mètres du but niçois. Il se retourne, accélère au milieu de quatre Aiglons, crochète Gomis avec une facilité déconcertante avant de placer un joli tir du droit qui bat Hassen sur sa droite. Lyon prend l'avantage !


64ème But de Malbranque pour Lyon ! belle action collective impulsée par Bédimo. Après un relais avec Mvuemba, le camerounais se retrouve en bonne position dans la surface côté gauche. Bédimo s'applique sur sa passe pour trouver Malbranque, seul au niveau du point de penalty. Le vétéran reprend d'un plat du pied droit parfait, et Hassen ne peut empêcher le ballon d'entrer dans son but. Très belle égalisation de l'OL.


51ème But de Puel pour Nice ! Sur un long coup-franc tiré par Amavi, le ballon passe sous la jambe de bedimo et arrive à Puel, sur la droite, à l'entrée de la surface. Démarqué, le fils du coach a tout le temps pour armer une frappe terrible du pied droit, qui entre dans le but après avoir heurté la transversale. Nice ouvre la marque sur ce but superbe !


 

Les actions importantes



90 +1ème Quatre minutes de temps additionnel ont été annoncées, alors que Lacazette s'offre un nouveau rush au coeur de la défense niçoise, conclu par une frappe non cadrée.


89ème Suite à une perte de balle de Mvuemba, Pléa hérite du ballon à l'entrée de la surface et reprend sans contrôle, d'une frappe croisée du droit qui trouve le poteau droit de Lopes. Le ballon revient sur Bauthéac, qui n'a plus qu'à pousser le cuir dans le but vide, mais le milieu offensif se troue et envoie sa reprise du gauche dans les tribunes. Enorme double occasion pour les Aiglons.


68ème Quelle reprise fantastique de Puel ! Un centre de Bauthéac venu de la droite trouve Puel dans la surface, qui reprend acrobatiquement du pied droit. Lopes détourne la frappe puissante au prix d'un bel arrêt.


14ème Dans la foulée, Lyon récupère le ballon et Njie s'échappe dans la surface, côté gauche. Le Camerounais remet en retrait à Malbranque, qui prend son temps pour décocher une belle frappe du droit, détournée avec autorité par Hassen.


13ème Lyon fait tourner le ballon dans le camp adverse. L'action se termine par un centre de Bedimo, puis par un cafouillage devant le but de Hassen, qui repousse le danger sur une frappe de Njie.

 

 

Résumé

 


Lyon, grâce à un doublé de son attaquant Alexandre Lacazette, s'est imposé (3-1) à Nice et reste au contact du duo de tête, avant le match du leader Marseille dimanche face à Lens en clôture de la 12e journée de Ligue 1.


Lacazette est revenu du même à coup à hauteur du Marseillais André-Pierre Gignac à la première place du classement des buteurs avec dix réalisations.



Lyon qui restait sur un succès à domicile face à Marseile (1-0) a dessiné sa victoire en seconde période alors que les deux équipes étaient à égalité à la pause (0-0).


Privé de Gourcuff (adducteur), Gonalons (suspendu) et Ferri (cuisse), l'OL était cependant dangereux dès l'entame du match par Fekir et Lacazette, mais butait sur la défense de Nice.


Les Niçois ouvraient le score à la 51e minute après une transversale de Bauthéac mal appréciée par Bedimo. La balle parvenait à Grégoire Puel qui trompait Lopes d'une frappe puissante avec l'aide de la barre. Le fils de l'entraîneur Claude Puel inscrivait là son premier but en Ligue 1. Il était du reste tout près de récidiver d'une volée sortie du bout des doigts par Lopes (67).


Entretemps, un une-deux Mvuemba-Bedimo avait donné du champ à Malbranque qui égalisait (1-1, 64). Et arrivait l'heure de Lacazette: un slalom géant dans la surface permettait à l'attaquant international de donner l'avantage à Lyon (2-1, 80), qui voyait ainsi se dessiner un 4e succès de suite et son premier à l'extérieur de la saison en championnat.


Nice faisait pourtant preuve de caractère mais la volée de Pléa sur une ouverture d'Eysseric mourait sur la base du poteau de Lopes (89).


Plus réaliste, Lacazette, grand bonhomme de la soirée, réalisait un nouveau numéro pour tromper Hassen d'une frappe de 25 mètres (3-1, 90+4).

 

 

Réactions

 

 

Claude Puel:

«On avait décidé d’essayer de les presser, d’être entreprenants. On fait une bonne entame de match avec beaucoup de générosité et de verticalité dans notre jeu. Mais Lyon a bien su manœuvrer, a eu une bonne maitrise sur la première période et nous avons eu de plus en plus de mal à garder le ballon. Il nous a manqué de la lucidité pour avoir de la maîtrise, avec des joueurs entamés physiquement. On a alors essayé d’être plus compacts et de proposer un bloc hermétique. Ça nous a permis de mener à la marque, on a même une balle de 2-0. «On sent que c'est une équipe en pleine bourre. Ils ont un Monsieur Plus avec Alexandre Lacazette qui vient terminer le travail de fort belle manière.» Ils reviennent dans le match avec de la qualité. On a trop reculé et ça leur a permis de s’exprimer. Malgré tout on a encore une balle de 2-2 en toute fin de match. Ça aurait récompensé ce groupe qui a eu des déboires dans la semaine qu’ils soient physiques ou au niveau des résultats avec l’élimination face à Metz. Le nul aurait récompensé la débauche de cette semaine. Je ne conteste pas la maîtrise lyonnaise. Ils évoluent en confiance, ont bien sorti les ballons. On sent que c’est une équipe en pleine bourre. Ils ont un Monsieur Plus avec Alexandre Lacazette qui vient terminer le travail de fort belle manière. Je suis déçu car mon équipe aurait mérité un point pour sa générosité et son abnégation.»


Romain Genevois:

«On a fait une bonne entame contrairement aux dernières parties. On avait affaire à une très bonne équipe de Lyon qui a eu les ressources nécessaires pour faire un match très costaud jusqu’à la fin. On a payé un peu physiquement sur la fin, on était cuits. Je suis content pour Grégoire pour son but, il a beaucoup de ressources mentales. Je suis content qu’il ait réussi à retourner le public dans son sens ce soir.»

 

Hubert Fournier:

«C’est une victoire difficile mais ô combien méritante. Nous avons été menés et nous avons eu la ressource pour revenir à la marque et aller chercher les trois points, importants à ce moment-là de la saison. Il nous a manqué un peu de percussion offensive pour gagner nos duels pendant un moment. Nice nous a offert très peu d’espaces en jouant très bas. Lacazette ? Il est sur une bonne dynamique, je ne sais pas si c’est le brassard qui l'a motivé. Être capitaine de l’OL, pour Lyon c’est important. Pour notre objectif européen, aller chercher une victoire à l’extérieur est une bonne affaire.»

 

Alexandre Lacazette:

«On a montré que l’on avait un bon banc. On était sûr de notre football. On savait que l’on pouvait gagner. On a aussi eu de la réussite. Mon doublé ? Nice me réussit. Le premier est plus dur à marquer. Mais, je préfère mettre ce succès sur le collectif. Le brassard ? Une grande fierté.»


 


Revue de presse

 


 

 

 

Fautif sur le premier but (mauvais contrôle), Henri Bedimo s’était rattrapé en offrant la passe décisive à Malbranque sur l’égalisation lyonnaise. Mais le Camerounais n’était pas dans le coup défensivement, avec un marquage à nouveau déficient sur Puel quelques instants plus tard. Des manques d’inattention qui ont conduit Hubert Fournier à le sortir afin de replacer Umtiti sur le couloir gauche. Côte niçois, la défaillance a de nouveau été collective même si le public niçois (amputé de la tribune Populaire Sud, fermée) était en droit d’attendre davantage d’Alassane Pléa, trop timide aux avant-postes, et des latéraux Jordan Amavi et Lloyd Palun, qui ont beaucoup souffert avec le jeu dans la largeur des Lyonnais.


Lyon, première à l'extérieur

Commentaires   

+1 #5 tony 03-11-2014 15:04
Perso je pense que Bodmer est pratiquement indispensable dans la défense.Je pense aussi que POUPLIN devrait jouer plus souvent en L1, il apporterait une sérénité à la défense .Malgré ses atouts sur la ligne, pour moi Hassenn'est pas rassurant.Il n'y a qu'a voir le nombre de buts encaissés.Il faut être réaliste, Hassen est encore jeune et c'est une grande responsabilité
#4 seb 03-11-2014 11:28
Ca n'a rien arrangé, c'est vrai
+1 #3 Ganouner06 03-11-2014 10:29
Mais moi j'ai remarquer qu'avec Amavi Bodmer Genevois Palun sa marche bien mais des qu'il manque un des 4 voir mm 2 des 4 là la defence n'est pas au top des que Bodmer est sortie c'etais foutu
#2 seb 03-11-2014 07:36
La défense n'est pas top depuis le début de saison ce fut flagrant face à Metz mais aussi à Guingamp et samedi.
#1 Ganouner06 02-11-2014 22:19
la sortie de Bodmer nous a fait mal de plus le match contre Metz nous a cramer les joueurs ils tiraient tous la langue

Ajouter un Commentaire