Grâce à 5 buts de Carlos Eduardo, le Gym explose Guingamp. On notera aussi l'excellent match du jeune Pléa.

 

 

 

 

 

Fiche technique



Guingamp - Nice: 2 - 7 (1-4)


14 664 spectateurs

Arbitre : M. Clément Turpin


Buts :

Guingamp: Beauvue (8e), Schwartz (70e)

Nice: Eduardo (11e, 26e, 43e, 51e, 65e), Plea (45e), Bauthéac (72e)


Avertissement :

Nice: Palun


Les équipes:

EA Guingamp : Lössl - Lemaitre, Sorbon, Kerbrat, Baca - Sankhare (Diallo, 46e), Mathis (cap.) - Marveaux (Giresse, 58e), Yatabare (Mandanne, 80e), Beauvue - Schwartz

OGC Nice : Hassen - Palun, Genevois, Bodmer, Amavi - Mendy, Digard (cap. ; Vercauteren, 63e) - G.Puel (Eysseric, 68e), Eduardo, Bauthéac - Plea (Maupay, 75e)

 

 

Les buts 


72ème But de Bauthéac pour Nice ! Le septième but de l'OGCN ! Pléa est servi dans le camp adverse. Il temporise et attend le soutien de ses coéquipiers. L'attaquant niçois glisse astucieusement dans l'espace pour Bauthéac qui croise sa frappe et trompe Lössl !


70ème But de Schwartz pour Guingamp ! Ce match est totalement fou ! Schwartz est servi aux 20 mètres. Il se retourne et lance Beauvue sur la droite. Le centre du premier buteur est repris victorieusement par son coéquipier !


64ème But de Carlos Eduardo pour Nice ! L'OGCN gagne plusieurs duels successifs. Le Brésilien sert Vercauteren. Le nouvel entrant lui remise instantanément. A l'entrée de la surface, Carlos Eduardo mystifie Lössl de près ! C'est son cinquième but du soir !


50ème But de Carlos Eduardo pour Nice ! Puel gagne un ballon sur le côté droit. Pléa pénètre dans la surface et résiste à la charge de Lemaître. L'attaquant niçois centre en retrait. Le Brésilien trompe une nouvelle fois Lössl !


45 +1ème But de Pléa pour Nice ! L'attaquant niçois est lancé en profondeur. Couvert par Kerbrat, Lössl sort de son but pour dégager mais commet un bourde monumentale. Le ballon touche l'extérieur de son pied et Pléa n'a plus qu'à le pousser dans les filets !


43ème But de Carlos Eduardo pour Nice ! Nouvelle perte de balle de Marveaux. Pléa récupère et fonce dans le camp adverse. Bien qu'il pousse un peu trop son ballon, Bauthéac parvient à s'en emparer. A gauche dans la surface, il pique son ballon au deuxième poteau où Carlos Eduardo conclut du plat du pied !


26 ème But de Carlos Eduardo pour Nice ! Sorbon perd le ballon au profit de Carlos Eduardo. Le Niçois lance Pléa en profondeur. Après un travail dans la surface de réparation, l'ancien Lyonnais parvient à centrer. Bodmer, au second poteau, remise vers Carlos Eduardo qui trompe Lössl de près.


12ème But de Carlos Eduardo pour Nice ! A 25 mètres, face au but, Nice obtient un coup franc. Carlos Eduardo s'en charge et envoie un plat du pied imparable qui laisse Lössl de marbre !


8ème But de Beauvue pour Guingamp ! Sur une touche, Schwartz talonne dans la course de Yatabaré. Le milieu droit guingampais accélère dans son couloir et lève la tête. Il centre au deuxième poteau où Beauvue place une tête plongeante imparable !

 

 

Résumé

 

C’est ce que l’on appelle une valise. Sept buts encaissés, des boulettes en veux-tu en voilà, un match à sens unique et un collectif complètement enrayé. Voilà les facteurs que Guingamp a suivis à la lettre pour vivre une soirée cauchemardesque. L’escouade de Jocelyn Gourvennec a subi la loi des Niçois dans son antre du Roudourou. Un match à oublier qui avait pourtant bien commencé avec l’ouverture du score de Claudio Beauvue d’une tête pleine de malice (1-0, 8e). Le premier et dernier coup de canon breton, l’engouement des coéquipiers de Lionel Mathis faisant place au show Carlos Eduardo. Auteur du but égalisateur via un coup-franc millimétré (1-1, 12e), le Brésilien n’allait pas s’arrêter en si bon chemin. En état de grâce, il permettait à son équipe de creuser l’écart d’un plat du pied assuré (1-2, 25e). Un incroyable retournement de situation qui allait tourner, ni plus, ni moins, vers une démonstration. Et ce sans que l’EAG ne trouve la parade pour stopper l’hémorragie.


Nice puissance 7


Sur une autre planète, Carlos Eduardo remettait le couvert avant la pause (1-3, 43e) avant que le jeune Alassane Pléa ne trouve également la faille après une énorme bourde de Jonas Lössl (1-4, 45+1e). Le début de la fin pour des Costarmoricains aux abonnés absents, incapables de prendre les rênes du jeu et qui payaient cash leurs errements défensifs dès le retour des vestiaires sur une nouvelle réalisation signée Carlos Eduardo (1-5e, 51e). Incroyable, fabuleux, fantastique, il n’y avait plus de mots pour définir l’humiliation infligée aux Guigampais. Encore moins d’ailleurs lorsque le joueur prêté par le FC Porto s’offrait un quintuplé (1-6, 65e). Du grand Eduardo, tout simplement. Et ce n’est pas la réduction du score du Danois Ronnie Schwartz qui allait changer grand-chose (2-6, 71e). Eric Bauthéac participait à la fête (2-7e, 72e). Une juste récompense pour l’ailier niçois, précieux tout au long de la rencontre. Avec cette victoire, Nice bascule dans la première partie de tableau. Défait pour la huitième fois de la saison, Guingamp reste lanterne rouge avec neuf petits points au compteur.Sport24.

 

 

Réactions

 

 

Claude Puel (entraîneur de Nice) :

«On n'a pas l'habitude de tels scores, c'est certain. Cela a bien tourné pour nous. Grâce à Carlos (Eduardo), on est revenu rapidement dans la partie. Si ce match est devenu fou, c'est aussi grâce à Guingamp et je tiens à leur rendre hommage, car ils ont montré beaucoup de vertu et pour eux ça ne sera sûrement qu'un accident. C'était un très bon match pour les spectateurs et aussi pour notre goal-average. Toute l'équipe a abordé le match comme il le fallait. Je n'avais rien demandé pour ma 1000e (rencontre en L1, comme joueur puis entraîneur), mais c'est sympa. On savait qu'on avait un potentiel, il restait à l'exprimer. Je vais bien sûr féliciter Carlos qui a su être opportuniste. il a confirmé ses qualités. Il a le physique et la technique pour faire de grandes choses. À 25 ans, il reste un jeune joueur, il a encore une bonne marge de manoeuvre. Comme pour toute l'équipe, j'attends la confirmation.»

 

Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp) :

«Je présente nos excuses à tous nos supporters. Perdre 7-2 quand tu dois prendre des points, il y a de quoi s'excuser. On fait pourtant une bonne entame mais ils reviennent très vite. Après, on a fait cadeaux sur cadeaux. C'est devenu trop facile pour eux. On leur a ouvert la porte, ils n'ont plus eu qu'à se servir. On va plaider la thèse de l'accident. On a été sonné et on l'est resté toute la suite du match. Au-delà de la dernière place, aujourd'hui c'est vraiment le score qui est problématique».

 

 

Revue de presse

 

 

 


Commentaires   

#3 Ganouner06 27-10-2014 15:07
J'ai ecouter cette nuit RMC l'emission afterfoot et au lieu de savourer ou etre admiratif ou mm qu'il ne parle mm pas de nous c'est mieu j'entends cette grosse tapette de Daniel Riolo et Villas ce moquer de nous en disant que c'etait rare de voir ce genre de score du coté de nice en ricanant comme des pedes donc j'ai remarquer une chose depuis plusieurs année c'est claire net et precis personne nous aimes parce que quand c'est pour parler de notre équipe de nice c'est tout le temps qu'on il se passe des choses comme pour Bastia ou lorsqu'on a eu 7 defaites d'affilé l'an dernier etc mais je tien a dire grosse merde de Riolo qui fait ça folle deriere le micro que chaque année depuis au moin 4 ou 5 ans on marque au moin dans un match autant de but de vais vous le dires les quel contre a Lille le 4-3 pour nice a lyon le 4-3 pour nice contre VA le 5-0 a rennes le 3-0 a marselle en coupe l'an dernier etc alors grosse merde qu'ils sont avant de parler verifie au lieu de faire le mec qi c tou
-2 #2 Ribery 27-10-2014 04:50
Bravo! mais en défense quelle catastrophe sur les 2 buts
+1 #1 Ganouner06 26-10-2014 21:35
C'etait une autre equipe que j'ai vu ce soir elle etait sur d'elle et sans pitié avec une grande métrise bravo a l'equipe
Edouardo vs Guingamp lol mais j'ai peur que c'est trois point on nous les retirent a cause du match de Bastia

Ajouter un Commentaire