Une semaine ratée... Réunion de supporters, préfet,  match...

 

 


Premier rdv de la semaine avec le Gym. Une réunion organisée avec les groupes de supporters au sujet des jets de projectiles, fumigènes… une réunion qui sera simplement là pour se donner bonne conscience. En effet, il semblerait (le conditionnel est juste pour la forme) que seuls l’ARN et le CDS se soient présentés. Les Ultras Populaire Sud ne se sont pas déplacés. Etonnant pour une réunion sur ce sujet.


La suite est un ramassis de conneries venant du préfet avec une interdiction de tout objet corse !!! Mais où vit-on ? L’interdiction est ramenée ensuite aux objets du SCB. Ce genre de mesure n’est là que pour attiser les frustrations, les incompréhensions… Bref la préfecture est toujours aussi efficace lorsqu’elle parle foot.


On arrive au match. Un match sans saveur. Auparavant les bastiais n’ont pas hésité à mettre une croix rouge sur la tête de maure de leurs maillots d’entrainements. Juste pour calmer les esprits ! Puis arrive la fin de la rencontre où un gardien dont on ne connaissait pas le nom, avant 21h45 hier soir, sort un drapeau corse. Sort n’est pas vraiment le mot puisque ce drapeau était présent pendant tout le match sur le banc bastiais. Le gardien est-il imbécile ou benêt (mention à rayer), vu ses déclarations lors de son retour aux vestiaires, ne comprenant pas la portée de son geste. La préfecture, elle aussi, n’est exempte de reproche vu qu’elle a laissé ce drapeau affiché pendant toute le rencontre.


Didier Digard a voulu arrêter ce gardien mais sans succès et cela a attisé de nouveau les énervements.


Au final une centaine de supporters rentrent sur le terrain pour s’expliquer avec personne puis reviennent… et la meute médiatique remet tout en cause: la sécurité, les supporters niçois et même l’euro 2016. Pourtant chacun a sa responsabilité et il ne faut pas l’oublier. Mais là, ce n’est pas gagné.

Commentaires   

#2 gilles 20-10-2014 14:09
Beaucoup de bruits pour pas grand chose :sad:
#1 alain06 19-10-2014 20:52
Leca au CFC il a perdu ses couilles dans le voyage retour. Autant le chambrage peut se comprendre, autant les explications de merde, non. Oui j'ai fêté, je voulais pas chambré, j'ai fait comme ( le mot est important) Bolt...

Ajouter un Commentaire