Nice n'a pas été à la hauteur notamment en défense où le Gym a fait preuve d'une faiblesse inouïe. Inquiétant pour la suite. Nous pouvons revenir aussi sur l'arbitrage de nouveau défaillant lors de la première mi-temps... Ce n'est pas pour arranger les choses mais l'OGC Nice ne peut pas rester sur cette excuse. Le Gym doit investir, se renforcer... c'est une évidence pour tout le monde sauf a priori pour le staff niçois... et ça c'est encore plus gênant.

 

 

 

Fiche technique

 

Marseille - Nice : 4 - 0 (2 - 0)

 

41 413 spectateurs

 

Arbitre : M. Varela


Buts :

Marseille: Payet (20e, 49e), Thauvin (45e), Barrada (88e)


Avertissements :

Nice: Amavi (31e), Diawara (45e)Marseille Ayew (78e)


Les équipes

OM : Mandanda (cap) – Romao, Nkoulou, Morel – Dja Djédjé, Imbula, Mendy – Thauvin (Alessandrini, 74e), Payet, Ayew (Barrada, 86e) – Gignac (Batshuayi, 89e)

OGC Nice : Hassen - Amavi, Diawara, Genevois, G.Puel - Hult, N.Mendy (cap), Eysseric - Bauthéac (Rafetraniaina, 59e), Bosetti (Plea, 71e), Vercauteren (Cvitanich, 60e)

 

 


Les actions importantes


 

86ème Alessandrini rate le cadre après une partie de billard. A 14 mètres, le gaucher voit son tir passer à gauche du poteau ! 85 Parade de Mandanda qui s'interpose du pied gauche sur un déboulé de Pléa. L'attaquant avait frappé du pied gauche dans la surface !


75ème Amavi sauve sur sa ligne ! Hassen manque sa sortie sur un corner olympien. Alessandrini en profite pour frapper en force du pied gauche mais le défenseur sauve les siens.


61ème Hult percute balle au pied dans le camp marseillais. Pas attaqué, il prend sa chance du pied droit. Mandanda capte assez aisément ! 54ème Les Olympiens sont à l'attaque. Payet est servi après une bonne remise d'Ayew. Le double buteur tente un lob astucieux à 20 mètres mais le portier se détend et détourne la frappe !


44ème Diawara perce plein axe, balle au pied et sert Bosetti qui prend sa chance à 28 mètres ! Mandanda capte.


36ème Mendy fixe la défense marseillaise et sert Vercauteren à 25 mètres qui reprend directement, du plat du pied droit ! Son tir enroulé passe d'un rien à droite de la cage gardée par Mandanda !


32ème Arrêt signé Hassen ! Il y a le feu dans la surface niçoise sur un corner de Thauvin frappé côté droit. Le ballon revient sur Dja Djédjé qui frappe. Hassen repousse en deux temps en corner ! 28ème Dans le couloir gauche, Mendy centre dans la surface niçoise. Thauvin tente une tête plongeante qui fuit le cadre !


21ème Nouveau centre de Mendy côté gauche. Seul au deuxième poteau, Thauvin contrôle et frappe ! Diawara dévie le tir qui partait hors du cadre.


18ème Eysseric lance Bosetti côté droit qui prend sa chance du pied droit dans la surface marseillaise mais croise trop son tir à ras de terre !


16ème Tacle plus que limite de Nkoulou, derrière Bosetti, dans la surface de réparation sur une passe de Hult. M. Varela laisse jouer !

 

 

Les buts



88ème But de Barrada pour Marseille  ! Imbula reprend d'une talonnade un centre d'Alessandrini. Hassen repousse vers le gaucher qui peut centrer à ras de terre devant la cage niçoise. Barrada pousse le ballon au fond des filets pour son premier but avec l'OM.

 

48ème But de Payet pour Marseille ! Payet lance Thauvin côté droit qui accélère, revient sur ses pas et centre du pied gauche. Au milieu d'une défense absente, Payet a poursuivi son action et place un coup de tête imparable !


45ème But de Thauvin pour Marseille ! Eysseric et Imbula sont au duel et jouent des coudes. Le Niçois s'écroule mais l'arbitre ne siffle pas. Les Marseillais continuent. Ayew est lancé côté gauche dans la surface par Payet. Devant Hassen, le Ghanéen centre à ras de terre et Thauvin surgit pour pousser le ballon au fond des filets !


19ème But de Payet pour Marseille ! Mendy appelle le ballon côté gauche et le reçoit. Son centre est repris par Ayew qui est contré. Le ballon revient sur Payet qui a le temps d'ajuster Hassen d'un tir sur la droite !

 

 

Résumé

 

 

Marseille a retenu la leçon. Malmenés la saison passée par leur voisin niçois, les Olympiens se sont montrés cette fois intransigeants en dominant largement le Gym (4-0) pour ce qui constitue leur premier succès de la saison au Vélodrome. Avant les autres matches de cette 4e journée, l'OM se place au 4e rang et confirme les progrès entrevus la semaine passée à Guingamp.


Payet et Thauvin se sont bien amusés


Disposés dans leur désormais habituel 3-4-3, les Marseillais ont pris le contrôle des débats dès le début du match, connaissant toutefois un déchet important qui les a empêchés d'être menaçants. Et paradoxalement, c'est au moment où Nice montrait enfin le bout des crampons que l'OM a fait mouche. Un centre de Mendy venu de la gauche a fini sa course dans les pieds de Payet, lucide au moment d'ajuster Hassen de l'intérieur du pied (1-0, 20e).


Actif mais pas toujours inspiré dans ses choix, Thauvin a doublé la mise juste avant le repos après un bon mouvement initié par Payet et Ayew, passeur décisif (2-0, 45e). Le Réunionnais, en confiance, a tué tout suspens dès le retour des vestiaires d'une tête plongeante sur un centre de ... Thauvin (3-0, 47e).


Le Gym sans réaction


Forcément, la suite des évènements a été plus simple à gérer pour les hommes de Marcelo Bielsa. Payet aurait pu s'offrir un triplé d'un astucieux piqué, mais il est tombé sur le peu rassurant Hassen (54e). Le jeune portier niçois, 19 ans, a vécu une soirée extrêmement compliquée, se montrant fébrile dans ses prises de balle et n'étant pas décisif, si ce n'est sur un arrêt devant Dje Djedje (32e).


Il faut dire qu'il n'a pas vraiment été secondé par une défense où figurait pourtant Souleymane Diawara, de retour au Vélodrome quelques semaines après son départ. Incapables de ressortir proprement le ballon durant une bonne partie de match, les Aiglons se sont reposés sur un Bosetti trop esseulé, quoique dangereux sur quelques raids (18e, 44e).


Barrada, première


Le Gym pourra aussi maudire M. Varela, qui a refusé un penalty pourtant évident à l'attaquant azuréen (17e) avant de laisser Imbula initier l'action du deuxième but marseillais. Des évènements à ranger au domaine des péripéties, tant les joueurs de Claude Puel ont été inoffensifs durant le second acte, hormis sur un duel remporté par Mandanda devant Pléa (85e).


Le quatrième but signé Barrada, qui a profité d'une offrande d'Alessandrini pour marquer sur son premier ballon (4-0, 89e) est venu clôturer la soirée parfaite des joueurs de Marcelo Bielsa. L'OM montre (enfin) les muscles, et continue d'avancer dans son ambitieux projet de jeu.

 

 

 

Réactions

 


Claude Puel:

Le scénario ne nous a pas été favorable, notamment sur le deuxième but. On a manqué de maîtrise, on a trop rendu a balle l’adversaire. Le deuxième but ne doit pas y être et ça faisait beaucoup à la pause. Ensuite l’OM déroule. On n’a pas fermé le jeu, on a toujours essayé d’entreprendre mais l’OM a été très bon ce soir. Le dernier résultat a donné de la confiance. L’OM a pressé et a fait preuve de détermination. Dommage que l’on n’ait pas pu sortir proprement les ballons. Le score est lourd. On était moins là en seconde période. L’OM a bien entamé le match. Nice était dans ses petits souliers, nous avons été trop tendres.


Romain Genevois:

Le deuxième but nous fait très mal et cela part d'une faute oubliée. Contrairement à Bordeaux, on ne peut pas se reposer sur les fautes d'arbitrage. On a vraiment été en dessous à plusieurs niveaux. A la récupération, on perdait tout de suite le ballon sur les premières relances. On a eu beaucoup trop d'approximations pour prétendre à un résultat ce soir. Je ne pense pas qu'ils ont été énormes, c'est surtout nous qui n'avons pas du tout été dans le match et qui n'avons pas su mettre en place notre jeu et faire ce qu'il fallait. On a eu trop de déchets.


Abdelaziz Barrada :

Je suis vraiment content d'avoir marqué au Vélodrome, mais le principal, c'est d'avoir pris les trois points. C'est une fierté de marquer avec l'OM. Je suis très heureux.


Souleymane Diawara :

C'est un score sévère, on est tombé sur une équipe marseillaise solide. Ils ont eu des occasions et la réussite. On a fait des erreurs, on apprend.


Marcelo Bielsa (entraîneur OM) :

"L’équipe est en progression. Il y a eu plus de jeu, c’est une bonne évolution. L’écart au score est là pour le démontrer. L’ambiance du Vélodrome a été excellente, et la réponse de l’équipe (après l’échec contre Montpellier, ndlr) a été en accord avec cette ambiance. À chaque fois qu’on gagne, je suis content."

 

 

Revue de presse



 

Claude Puel s’apprête à vivre des nuits blanches. Son équipe est complètement passée à côté au Vélodrome. C’est surtout son arrière-garde inquiète. Au-delà du cas de son fils Grégoire, dépassé de long en large sur son côté droit, c’est celui de son gardien qui interroge. Mouez Hassen, jeune gardien formé au club, a vécu une soirée cauchemardesque. Pourtant excellent du côté de Lorient il y a deux semaines (0-0), il n’a pas affiché une sérénité à toute épreuve dans sa cage, avec des sorties plutôt hasardeuses. Simon Pouplin, gardien numéro deux arrivé il y a un mois, doit veiller au grain…

Convaincant cet OM


Convaincant, cet OM! Face à des Niçois sacrément faiblards, les hommes de Marcelo Bielsa ont déroulé hier soir (4-0), offrant enfin une fête majestueuse au public du nouveau Vélodrome, deux semaines après l’inauguration gâchée par Montpellier (0-2). L’entraîneur marseillais a pu sauter à maintes reprises de la glacière qui lui sert de fauteuil Louis XV, tant les mouvements aboutis et les incursions dangereuses ont été nombreux. Si Thauvin, regonflé à bloc par son premier but de la saison (45e), avait eu autant de justesse et de lucidité que Payet, le chef d’orchestre, le score aurait pu être beaucoup plus lourd.


Imbula s’est baladé


« Ça a bien fonctionné, témoigne Dimitri Payet. On a produit de belles actions, marqué des buts. On avance… Le jeu est en place. » Cet OMest parfaitement outillé offensivement et, quand André-Pierre Gignac (trois buts lors des trois premières rencontres de championnat) ne marque pas, les alternatives sont multiples. Même l’étonnant Barrada s’y est mis en reprenant un service parfait d’Alessandrini à la 87e minute.


Les deux hommes ont commencé la rencontre sur le banc, tout comme le prometteur Batshuayi, ce qui vous laisse imaginer le potentiel de cette équipe. On espère seulement que l’état-major olympien saura trouver quelques compagnons d’arrière-garde à Nkoulou d’ici à la fin du mercato. Le Camerounais a retrouvé un excellent niveau en cette deuxième quinzaine d’août, concrétisant les espoirs formulés pendant la préparation. Mais le reste de l’édifice défensif semble plus fragile. Et il n’y aura pas toujours des adversaires aussi tendres en face que cet OGC Nice.


Déjà défaits par Bordeaux le weekend dernier, les Azuréens se sont fait marcher dessus, tout simplement.Au lieu de se plaindre avec des grands gestes et des cris d’orfraie, d’une faute hypothétique d’Imbula dans l’entrejeu, Eysseric aurait mieux de se relever pour aller aider ses partenaires, crucifiés quelques secondes plus tard par une action huilée des Marseillais : centre d’Ayew, conclusion de Thauvin.


Le costaud Diawara, qui a connu tant de nuits d’ivresse dans ce stade quand il portait les couleurs de l’OM (2009-2014), s’est parfois demandé où ces jeunes partenaires niçois habitaient. On l’a vu recadrer Grégoire Puel, lui demandant de mettre de l’impact dans ses interventions, c’est-à-dire le pied. Côté gauche, l’au tre latéral, Amavi, n’était pas plus à la fête.Hormis quelques flèches bien senties en début de rencontre, l’équipe de Puel a été constamment tourmentée par l’OM, et Imbula s’est baladé dans le coeur du jeu. L’étoile marseillaise est aussi agréable à contempler qu’agaçante à commenter, tant ses percées commencent bien mais finissent mal, souvent. Il sait ce qu’il lui reste à peaufiner pour retrouver l’équipe de France Espoirs et les sommets.Mais son énergie fait plaisir à voir, comme le jeu proposé par l’OM. Pourvu que ça dure, ont exhorté les fans olympiens en sortant de l’enceinte, rassasiés.

 

Marseille enfin à la fête chez lui par le Parisien

 

Commentaires   

+3 #4 JurassiK 30-08-2014 09:19
On a perdu Pied ....
+2 #3 gilbert 30-08-2014 08:54
On ne peut pas s' en sortir sans joueurs d expérience. Hier soir c'était criant. On ajoute l'arbitrage et on est sous l eau :sad:
+5 #2 alain 29-08-2014 23:25
Si on detaille Hassen c'était n' importe quoi ce soir. Eysseric il faut lui apprendre a faire des passes. Vercauteren a pris la place de Pied pour le rôle de l'homme invisible...etc
+4 #1 Ganouner06 29-08-2014 23:13
Je ressume on a jouer comme des merdes et l'arbitre encore bidon ou nous vole et une chose qui nous a gaver a tous si Digard veut partir qu'il parte et qu'on passe a autre chose Kolo c'est fait degage faux cul et pas merci vu qu'au final ta rien foutu chez nous donc ce qu'ils veulent rester qu'il le dise et qu'on passe a autre chose parce que je le mets a la place de Puel et il doit en avoir plin le cul de se jeu de gamin

Ajouter un Commentaire