Il n'a jamais joué sur cette pelouse et va pourtant y retrouver ses racines. Pour Hugo Lloris, ce match à l’Allianz Riviera aura le parfum de la nostalgie et de la nouveauté. Car ce France - Paraguay se joue à Nice. Là où il a débuté en pupilles sous le maillot de l’OGC avant de jouer trois saisons en professionnel. Son jardin était le stade du Ray, mais il n’a jamais caché sa satisfaction de voir son club de cœur se doter du bel écrin de l’Allianz Riviera.

 



« Pour l’anecdote, lorsque nous sommes allés affronter Monaco avec Tottenham, l’été dernier, nous avons atterri à l’aéroport de Nice, racontait-il récemment. Quand mes coéquipiers ont aperçu ce stade depuis l’autoroute, ils m’ont tous demandé qui évoluait dans ce stade ! On espérait ces infrastructures depuis tant d’années. » Lloris avait visité le chantier il y a un an mais raté l’inauguration de l’enceinte le 22 septembre dernier pour cause de match avec Tottenham. Il s’est empressé d’y revenir dès la fin du championnat anglais. D’abord en visite privée puis pour donner le coup d’envoi de Nice - Lyon (0-1), ses deux anciens clubs le 17 mai.



« Ici, il est vraiment en famille, note Claude Puel, son coach à Lyon et actuel entraîneur niçois. Le public va lui réserver un accueil incroyable. Tout le monde connaît sa mentalité. Un type comme lui, c’est du pain bénit pour un club. S’il porte le brassard des Bleus, ce n’est pas un hasard : c’est un modèle de réflexion et de comportement. Nice peut être fier de lui. »ogcnice.info

 


 

Dominique Baratelli, l’ancien gardien des Bleus (22 sélections) et de Nice, confirme. « Hugo est une magnifique preuve du savoir-faire de Nice pour former des gardiens, lâche-t-il. Je l’ai eu sous mes ordres en pupilles et il était déjà posé et très mûr. On a tous compris depuis longtemps qu’il allait être le footballeur niçois doté du plus beau palmarès. C’est normal qu’il veuille se montrer sur la pelouse de notre stade avec le maillot bleu et le brassard de capitaine. Je suis certain que ce sera un moment très fort pour lui. » Lionel Letizi, un autre ex-gardien niçois qui compte 4 sélections, est tout aussi élogieux. «Hugo est un magnifique ambassadeur de Nice à l’étranger, constate t-il. Il va vivre un moment fabuleux dans un stade plein. Quelque part, ce sera son jubilé avec un peu d’avance ! Et il le mérite tellement. »

Ajouter un Commentaire