Le PSG gagne sans marquer mais avec surement une petite faute sur Kolo qui inscrit le seul but de la rencontre contre son camps ... Un match loin d'être palpitant, devant un record de spectateur (35030), à tel point que l'aigle a eu peur, pas du PSG mais du nombre de spectateurs, du coup il est resté sur le toit de l'Allianz... Mr Ennjimi, lui par contre ne change pas, il est toujours aussi mauvais, au moins il est régulier... Pour le reste, rien à signaler. Peux être un manque de c.....e de Digard sur certains décisions arbitrales qui aurait peut être évité à Bodmer un carton! Pour conclure, un bon match amical que les spectateurs ont payé le prix fort!

 

 

 


Fiche technique


OGC Nice - Paris SG : 0 - 1 (0-0)

Spectateurs : 35030

Arbitre : M. Ennjimi


But :

PSG: Kolodziejczak (54e, csc)


Avertissements :

Nice: Bodmer (73e)

PSG; Jallet (11e), Marquinhos (67e)


Les équipes

OGC Nice : Ospina - Puel, Genevois, Bodmer, Kolodziejczak - Mendy, Digard (cap.) - Eysseric (Brüls 80e), Traoré (Bosetti 56e), Bauthéac - Cvitanich (Maupay 80e)

Paris SG : Sirigu - Jallet, Marquinhos, Thiago Silva, Digne - Cabaye (Matuidi 77e), Thiago Motta, Pastore (Verratti 65e)- Cavani, Ibrahimovic, Lavezzi (Lucas 65e)

 

 

Résumé

 

Le Paris SG, qui avait mis au repos plusieurs titulaires, s'est imposé sans forcer à Nice (1-0), vendredi en ouverture de la 31e journée de Ligue 1, préparant au mieux son choc de mercredi face à Chelsea en Ligue des champions.


Il a du même coup porté à 13 points son avance en tête de la L1, dans l'attente du déplacement de son dauphin, Monaco, samedi à Annecy contre Evian/Thonon.


A cinq jours de la réception de Chelsea, en quart de finale aller de C1, Laurent Blanc avait choisi de préserver plusieurs titulaires, et pas des moindres, puisque Matuidi et Verratti débutaient sur le banc, tout comme les Brésiliens Maxwell et Alex.


Si le match commençait avec quelques minutes de retard (pour des rouleaux de papier envoyés sur la pelouse par des supporteurs niçois mécontents, qui observaient ensuite 5 minutes de grève des encouragements), il partait sur les chapeaux de roue.


Devant 35.030 spectateurs, nouveau record d'affluence à l'Allianz Riviera, les Niçois faisaient jeu égal en ce début de rencontre.


Même si Lavezzi, qui glissait au moment de frapper (2) et Cabaye, dont le tir frôlait le cadre, donnaient le ton, Nice croyait bien avoir ouvert le score dès la 11e minute. Mais le but de la tête de Cvitanich, à la réception d'un coup franc de Bauthéac, était justement refusé par l'arbitre M. Ennjimi, pour hors jeu.



- Ospina très sollicité -


Le PSG resserrait alors le jeu. A la 17e, Cavani était un poil trop court pour reprendre seul un centre de la gauche de Digne.


Trois minutes plus tard, Genevois contrait in extremis Lavezzi servi au point de penalty par Ibrahimovic.



Pris de vitesse, Nice tentait de réagir par Digard, dont le tir aux 25 mètres était trop faiblard, puis sur une belle chevauchée d'Eysseric qui échappait à Thiago Silva et tirait du bout du pied gauche devant Marquinhos.


D'une montée hargneuse, le capitaine Bodmer, profitant de plusieurs contres favorables, se mettait en position de tir mais Sirigu captait bien.


La fin du premier acte était à l'avantage des Parisiens. Ibrahimovic adressait une belle transversale pour Cavani dont la frappe enroulée était détournée du bout des gants par Ospina.


Le gardien colombien, très sollicité, repoussait ensuite d'une main très ferme un tir de près du Suédois qui avait eu le temps de se retourner. Ospina se montrait encore décisif pour maintenir sa cage inviolée, en se couchant parfaitement pour bloquer une balle reprise de la tête par Thiago Silva.


Le match basculait à la 53e minute sur une action litigieuse où les Niçois réclamaient, sans succès, une faute de Cavani. Sous la pression de l'Uruguayen, le latéral gauche Kolodziejczak marquait du tibia contre son camp, après un centre de Pastore prolongé de la tête par Ibrahimovic (1-0, 53).


L'arbitre validait l'ouverture du score et Paris pouvait dès lors gérer son avantage. Pastore sortait à l'heure de jeu, remplacé par Verratti. Lucas remplaçait Lavezzi (67) et Matuidi entrait à la place de Cabaye (78).


Nice tentait bien de pousser, mais le PSG, sans s'affoler, parvenait sans trop de soucis à repousser les assauts azuréens.


Bauthéac héritait d'une belle opportunité sur un coup franc des 20 mètres dans l'axe, mais il enlevait trop son tir enroulé. Un dernier coup franc niçois, alors que Blanc, énervé, avait regagné les vestiaires, ne donnait rien.

 


Les tournants du match


11ème On a cru à l'ouverture du score! Eysseric est au ballon pour ce coup franc, il trouve Cvitanich au second poteau, qui catapulte le ballon dans le but vide! L'Allianz Riviera exulte, mais l'Argentin est signalé hors-jeu!


52è But de Kolodziejczak contre-son-camp pour PSG ! Pastore, sur la gauche, dose sa passe vers Zlatan Ibrahimovic dans la surface, le Suédois dévie de la tête vers Cavani face au but, Kolodziejczak tente de défendre sous la pression de l'Uruguayen et trompe Ospina d'une reprise du tibia! 1-0 pour Paris!


 

 

Réactions

 

Claude Puel:

J’ai des regrets parce que je pense qu’il y avait la place pour faire encore mieux. Je regrette notre début de deuxième mi-temps où on a été amorphes, on n’a pas joué. On a encaissé ce but, je ne sais pas s’il est litigieux, mais je vois qu’il y a une poussette sur l’intervention. Globalement, c’est dommage de gâcher une première période intéressante de notre part avec une entame de deuxième qui n’était pas au niveau et a permis à cette équipe parisienne d’avoir l’emprise sur le jeu, le monopole, et de trouver l’ouverture. Il faut une grosse débauche d’énergie pour récupérer le ballon au PSG.


En première période, on a réussi à récupérer des ballons, ne pas les perdre systématiquement et mener de bonnes actions mais qui ne sont pas vraiment arrivées à terme. C’est dommage parce qu’avec un peu plus de justesse, on aurait pu en profiter. Après, en deuxième période, ça devenait difficile après l’ouverture du score. Ils géraient, ils laissaient le ballon derrière, avec beaucoup de maîtrise. Et là, il faut beaucoup de volume physique pour le récupérer. Et essayer de bien l’exploiter. Mais j’ai des regrets parce qu’il y avait matière à faire encore mieux

Laurent Blanc:

«Laurent Blanc, après la victoire à Lorient (1-0), votre équipe s'est encore exposée en fin de match, êtes-vous agacé ?

Si on veut analyser le match, il ne faut pas analyser que ça. Je n'oublie pas que dans les dix premières minutes le PSG peut faire la différence et alors le match aurait été plus facile. Cela fait deux victoires acquises à l'extérieur dans la difficulté, mais ça compte.

Vous pouvez aussi vous féliciter qu'il n'y ait pas eu de blessures ce soir ?

C'est un autre aspect du match. On avait une équipe différente de celle qui a joué contre Lorient. A la fin du match, il n'y a pas de blessure grave à déplorer, l'essentiel a été fait. Nous n'avons pas fait un grand match, Nice a joué avec ses valeurs, on peut être satisfait. Mais il faut vite basculer sur le match de Chelsea. «On n'a pas fait un très grand match, mais des matches comme ça, il faut les gagner

Sur le but, il y a peut-être faute de Cavani ?

Si vous dites qu'il y a faute, il y a faute. Des buts qu'on marque sur des fautes, cela arrive dans la saison. On a pu penser qu'il y a eu une poussette, alors le but est litigieux.


Jean-Pierre Rivère:

Face à une équipe que l'on sait au-dessus, nos jeunes ont bien joué. Nous n'avons pas fait une si mauvaise partie. La supériorité du PSG ? Il est toujours intéressant d'avoir de telles locomotives dans notre championnat. Ça fait progresser les joueurs, ça remplit les stades. Mais ce n'est pas parce qu'on perd contre Paris que la saison est terminée. Il nous reste encore sept matchs.


Lucas Digne:

On avait à cœur de bien préparer le match de Chelsea en gagnant ce soir. C’est ce qu’on a fait et c’était le plus important. On n’a pas développé notre jeu habituel, mais c’était important de gagner pour la confiance. On est des compétiteurs, on veut battre des records cette saison et on va tout faire pour. L’objectif maintenant, ce sont les records.

 

 

Revue de presse

 

ogcnice.info

 

ogcnice.info

 

 

Le Paris Saint-Germain s'est offert vendredi soir à Nice une victoire 1-0 qui lui permet d'accroître provisoirement son avance au sommet de la Ligue 1 et de se concentrer pleinement sur la réception de Chelsea en Ligue des champions.

Le PSG peut penser à Chelsea

 

 

En attendant le déplacement de Monaco à Evian, le Paris SG a accentué un peu plus son avance en tête de la L1 en signant un neuvième succès de rang toutes compétitions confondues à Nice (0-1). Paris peut désormais se tourner pleinement vers les quarts de finale de la C1…

Le PSG fait un pas vers le titre

Ajouter un Commentaire