Que retiendrons-nous ce pâle Nice- Nantes? Mendy et Abriel sont toujours en forme, Bodmer reste efficace en défense. On aimerait voir plus souvent mais surtout plus longtemps le duo Maupay- Cvitanich. Sinon un match sans grand intérêt!

 

 

 

 

 


Fiche technique



Nice - Nantes 0-0

Arbitre: M. Ennjimi.

19 014 spectateurs.


Avertissements:

Nice: Bosetti (63').

Nantes: Audel (15'), Bedoya (40'), I. Cissokho (42'), Vizcarrondo (90'+2)


Les équipes:

Nice : Ospina - Palun, Genevois, Bodmer, Amavi - Bosetti (Bauthéac 66'), N. Mendy, L. Bruins (Pied 71'), Abriel (cap), Brüls (Maupay 83') - Cvitanich. Entraîneur: Claude Puel.

Nantes : Dupé - I. Cissokho, Vizcarrondo, Djilobodji (cap), Veigneau - Gakpé (Nkoudou 75'), B. Touré, Bedoya, R. Gomis (Deaux 78'), Bessat - Audel (Is. Bangoura 66'). Entraîneur: Michel Der Zakarian.

 


Résumé


 

L'OGC Nice, sans pouvoir d'accélération ni imagination, a concédé, samedi soir à l'Allianz Riviera, le nul (0-0) devant le FC Nantes, guère plus inspiré, au terme d'un match terne et très chiche en occasion.


Après leur défaite à Valenciennes (2-1) et leur élimination en Coupe de France, les Niçois ont gratté un point peu contesté par leurs adversaires qui les maintient hors du Top 10 (12e) qui constitue leur ultime objectif. Le FCN les devance toujours d'une place malgré la perte des trois points obtenus contre Bastia (2-0) l'été dernier, à la suite d'une décision de la LFP.


Les Niçois, émoussés par leurs deux heures de match, dont une grande partie en infériorité numérique, mercredi, en 8e de finale devant Monaco (0-1), et les Nantais, pas au mieux depuis le début de l'année avec une série en cours de quatre rencontres sans victoire, ont longtemps ronronné.


La première période a même été l'une des plus ternes et des plus inconsistantes vue cette saison à l'Allianz Riviera. En recul en terme de possession de balle (7e après 24 journées) par rapport à la phase aller (terminée dans ce domaine juste derrière le PSG et l'ASM), les Aiglons certes monopolisaient le ballon (60%) devant des Canaris prudents mais ils ne parvenaient pas à poser leur jeu et encore moins à impulser des changements de rythme. Les Nantais, guère plus justes dans leurs tentatives de construction offensive, pouvaient défendre tranquillement.


Avec un seul tir cadré - une tête timide de Genevois (35') - en tout et pour tout avant la pause, seul l'ennui menaçait le jeune Maxime Dupé, titularisé pour la première fois dans la cage nantaise en l'absence de Rémy Riou blessé au mollet. Le désespoir gagnait l'attaquant argentin du GYM, Cvitanich.


La seconde période débutait dans la même monotonie. La tête piquée à côté d'Audel, oublié dans la surface, sur un centre sans contrôle de Veigneau (64') montrait les limites du troisième soir de la semaine de la défense azuréenne. Nantes avaient des difficultés à vivre sans Djordjevic, son meilleur réalisateur avec 9 des 25 buts, qui était suspendu après son expulsion devant l'OL (1-2, 24e j.).


Les entrées en jeu de Bauthéac (66'), Pied (71') et Maupay (83') n'ont pas amélioré l'ordinaire niçois malgré une reprise acrobatique (86) du premier renfort offensif.

 

 

Réactions


 

Fabrice Abriel:

Ce n'est pas forcément la fatigue. On se voulait solide contre une équipe qui n'a pas fait de jeu. Il a fallu être patient, construire, les écarter, trouver les intervalles, garder la lucidité dans les trente derniers mètres… On a produit un match sérieux, sans prendre de but. A part cette tête d'Audel (65e), Nantes ne se crée pas d'occasion franche. Sur la fin, on aurait pu l'emporter avec un peu plus de lucidité, ou de fraîcheur, je ne sais pas…


Claude Puel:

Cela n'a pas été un match enthousiasmant, c'est vrai, mais il n'est pas mauvais, loin de là. Il a surtout été très difficile à jouer devant des Nantais qui nous ont laissé peu d'initiatives et surtout trois jours après nos cent vingt minutes devant Monaco. Nous avons essayé de jouer, d'être propre et de ne pas perdre le ballon trop vite. Il aurait fallu plus de percussion et de fraîcheur dans le domaine offensif pour perturber le FCN. Dans ce genre de confrontation, il faut savoir ouvrir la marque. Je ne suis pas mécontent du match dans les conditions de la semaine. J'espère juste que nous allons enfin être épargnés par les blessures.


Eric Bauthéac :

Un match plat, peu d'occasions de part et d'autre. Pas grand-chose à se mettre sous la dent si ce n'est dans les dix dernières minutes où nous avons poussé sans trouver la faille. La fatigue a joué. Nous avons quand même joué cent vingt minutes (en Coupe) dont près de soixante-quinze à dix devant une équipe comme Monaco qui garde le ballon. Le coach avait d'ailleurs décidé de faire tourner l'effectif. Mais nous ne pouvons nous satisfaire de ce genre de match. Dans le vestiaire, il n'y avait pas spécialement de têtes baissées mais plutôt la déception de ne pas avoir marqué en fin de partie. Nous voulons vraiment rentrer dans la première moitié de championnat. Nous sommes éliminés des deux Coupes. Nous n'aurons plus qu'un match par semaine. Il reste treize étapes pour être dans le Top 10. Nous espérons juste pouvoir compter sur notre effectif au complet, au moins une fois d'ici à la fin de saison, parce qu'à force, toutes ces blessures sont vraiment usantes. Que ce soit à l'entraînement ou en match, nous ne pouvons jamais avoir deux fois la même équipe.


Michel Der Zakarian, entraîneur de Nantes:

Cela n'a pas été un grand match car fermé avec beaucoup d'approximations et de déchet technique, c'est vrai. Mais c'est un bon point et un bon nul pour nous chez un adversaire jamais facile à manoeuvrer à la maison. Nous n'avons pas concédé d'occasions mais quelques coups de pied arrêtés sur lesquels Maxime Dupé a été très propre. Nous avons très bien défendu. Dommage que nous ayons manqué de justesse dans les trente derniers mètres sur deux situations intéressantes en seconde période. C'est bien d'avoir retrouvé notre solidité et notre concentration défensives. Il faut se lâcher un peu plus au plan offensif, mais c'est le lot des équipes un peu dans le doute.


Olivier Veigneau, défenseur de Nantes:

Même s'il était important de ramener quelque chose de ce déplacement et même si nous n'avons pas été vraiment mis en danger par un GYM qui m'a semblé fatigué, nous n'avons pas assez pesé sur le jeu. Nous allons nous satisfaire de ce point et du fait de ne pas avoir encaissé de but. Nous avions la volonté de prendre plus ici mais Nice a bien défendu. Nous avons eu quelques situations que nous aurions pu mieux exploiter. Un match équilibré pas très spectaculaire mais nous rentrons à Nantes avec un point supplémentaire

 

 

Revue de presse


 

Pas de but, pas de rythme, pas de spectacle… Ce Nice-Nantes a atteint des sommets d'ennui et de faiblesse technique. Seul enseignement de la soirée : un point pour les deux équipes.

Un nul sans saveur

 

Au terme d’un match d’un faible niveau, Nice et Nantes se sont séparés sur un match nul (0-0) et restent englués dans le ventre mou.

Aiglons et canaris restent au nid

Commentaires   

+1 #6 Marv rider 19-02-2014 12:40
Je suis d'accord avec toi guitou, on joue trop la défense il manque des attaquants pour marquer
Rivere fais revenir civelli
Citer
+1 #5 O 19-02-2014 12:36
Je suis d'accord avec toi guitou, on joue trop la défense il manque des attaquants pour marquer
Rivers fais revenir civelli
+2 #4 guitou 19-02-2014 10:27
comment voulez vous que dario marque des buts? il est complètement seul devant ou presque , quand on voit les autres équipes qui se retrouvent à 6 ou 7 dans la surface de réparation adverse ça va être difficile de gagner des matches nous jouons trop derrière d'ailleurs tous les commentateurs sont là pour le dire et ne parlons pas de statistiques !!! 1 tir cadré par match je crois que nous sommes 17eme pour les tirs
puel changez de tactique mettez au moins 3 attaquants tout le match et faites monter de temps en temps les milieu pour créer le surnombre ou sinon nous arriverons jamais .
et comme dit chris06 il a entièrement raison vite le retour de civelli
+2 #3 tony 16-02-2014 12:10
On s'est bien "em...." toute une mi-temps en espérant qu'on terminerait en beauté pour prendre les 3 points ...Que dalle !!! est ce qu'on voulait gagner ou ne pas perdre ? Il n'y avait que 4 joueurs qui ont joué 120 mn
+1 #2 chris06 16-02-2014 07:06
civelli reviens !
+4 #1 Gabouner 16-02-2014 00:48
A force de jouer comme des merdes et bien on gagnera une grosse merde il fait etre devant les butes pour voir une frape il y en a pas un qui tente en dehor de la surface c'etait le 3 eme gardien en face et personne c'est dit je tente a 25 ou mm 30 metres quand on est fatigué et quand arrive pas a rentrer avec le ballon dans la surface on tente de loin c'est tout le seul qu'il la fait cette annee c'est Esseyric au Ray contre Monptelier c'est tout plus je regarde notre équipe et plus je m'ennui on ne joue plus au ballons comme l'an dernier on essaye de jouer au ballon

Ajouter un Commentaire