« On fait de bons contenus et on n'est pas récompensé » déclare Puel en fin de rencontre… Peut être en première période, mais « en première période, on doit marquer, peut-être deux ou trois buts, mais on ne le fait pas. » Ce n’est pas nous qui le disons mais Christian Brüls à l’issue du match. En effet, si on regarde objectivement la rencontre, on s’aperçoit que la (totalité) défense est de nouveau en perdition. Pourquoi ?  

 

Les absences de Bodmer et de Pejcinovic (nous vous avions parlé du syndrome du synthétique, la semaine dernière. Au final, Puel a préféré le préserver afin d’éviter d’augmenter sa blessure) ont pesé. Dire que nous n’avons pas prolongé Civelli pour 10000€… On ne va pas faire une fixation sur ce fait mais nous revenons sur le cas de notre ancien leader juste pour rappeler aux dirigeants que nous sommes au mois de décembre et Pej sera dans la même situation dans un mois. Mais n’est-ce pas déjà trop tard ? Revenons à la rencontre, autre point inquiétant, notre attaque avec un Cvitanich, qui a du mal à retrouver sa percussion…et le problème c’est que toute notre efficacité offensive est basée sur un seul joueur. Pour le reste, on va se répéter, comme la semaine dernière ou la semaine d’avant ou avant… Mendy et Eysseric sont des fantômes. Digard fait l’essentiel sans montrer le chemin. Pour finir, Abriel n’a fait impression qu’une mi-temps et Véronèse est bien malheureux. Bref, Le Gym va recevoir Monaco dans deux jours et on ne voit toujours pas comme les aiglons pourraient inverser la tendance.

 

 

Fiche technique

 

Lorient - Nice : 3-0 (1-0).

Arbitre : M. Ennjimi.

Buts: 

Lorient: Monnet-Paquet (16'), Jouffre (70'), Aboubakar (93').

 

Les équipes:

Lorient : Audard (Chaigneau, 73') - Guerreiro, Ecuele Mange, Lautoa, Baca - Coutadeur (Bourillon, 64'), Jouffre, Doukouré, Diallo (Traoré, 79') - Aboubakar, Monnet-Paquet. Entraîneur : Christian Gourcuff.

Nice : Veronese - Kolodziejczak, Gomis, Puel, Amavi - Digard, Abriel (Constant, 62'), Brüls, Eysseric (Honorat, 82') - Mendy, Cvitanich (Bosetti, 82'). Entraîneur : Christian Gourcuff.

 

Résumé

 

En enchaînant un second succès consécutif lors de la 15e journée de Ligue 1, les Lorientais, auparavant 17e, remontent à la hauteur Nice au classement et s'éloignent par la même occasion de la zone rouge.

 

Les Lorientais s'en sortaient bien à la pause en menant 1-0. Un avantage acquis dès la 17e minute sur une reprise écrasée du droit de Monnet-Paquet, reprenant au deuxième poteau un centre à terre de Jouffre, et qu'Aboubakar aurait pu doubler deux minutes plus tard quand sa tête percutait le poteau de Veronese.

 

Mais ce sont bien les Niçois, amoindris par l'absence de dernière minute de Pejcinovic, qui se montraient les plus dangereux. Après une première opportunité pour Abriel, c'est Cvitanich qui était tout près d'égaliser quand il manquait d'un rien le cadre (22e), puis trouvait la transversale suite à une mauvaise appréciation d'Audard (32e).

 

Le gardien lorientais se rattrapait parfaitement sur une frappe de Puel (40e), puis en claquant une tête de Kolodziejczak (45e) au-dessus de sa transversale. Dans un match agréable et longtemps débridé, les Lorientais faisaient la course en tête et profitaient d'un coup du sort au milieu d'une seconde période moins emballante pour faire le break.

 

Sur une incursion d'Aboubakar, Jouffre reprenait de volée du gauche et voyait sa frappe, pas cadrée, déviée par Amavi dans ses propres buts (2-0, 71e). Un deuxième succès consécutif tendait les bras aux Morbihannais, qui corsaient l'addition dans le temps additionnel par Aboubakar (3-0, 90+4), pour rejoindre leur adversaire du jour, défait pour la cinquième fois consécutive, au classement, à la 14e place.

 

Réactions:

 

Christian Gourcuff (entraîneur de Lorient) :

«On n'a pas fait un très bon match. Je n'ai pas vu un très bon match non plus. Il y a eu des temps différents. On a pris l'ascendant dans le premier quart d'heure, concrétisé par un but, puis on a eu un gros trou d'air dans les vingt dernières minutes de la première mi-temps, en concédant énormément d'occasions. En deuxième mi-temps, on a voulu se sécuriser derrière. Après, le deuxième but a changé la donne. Ce qui est important dans cette soirée, c'est de pouvoir se rassurer, et de retrouver de la sérénité pour améliorer la qualité de notre jeu.»

 

 

Claude Puel (entraîneur de Nice) :

«On fait de bons contenus et on n'est pas récompensé, c'est très dur. Malgré des prestations convaincantes, cela ne veut pas tourner dans le bon sens. Globalement, on fait un bon match dans tous les aspects. Il n'y a pas d'autres enseignements à tirer de ce match que de persévérer dans ce que l'on fait. Ça va finir par tourner. Dans l'attitude, on y est, dans le jeu, on y est. Il faut que l'on soit plus réalistes, plus efficaces. J'ai des jeunes joueurs, qui apprennent dans la difficulté. On va s'en sortir. On va enchaîner très vite derrière et c'est très bien. On a un match important qui se profile mardi et on sera présents.»

 

 

 

 

Revue de presse

 

L'OGCN a concédé un 5e revers de rang samedi soir à Lorient (2-0). Une première depuis 1996. Toujours diminué, Nice a dominé mais sans réalisme.

Le premier qui prononce le mot "crise" aura peut-être affaire à Claude Puel. Voire Jean-Pierre Rivère. Certes, le coach n'est nullement menacé. Mais l'OGC Nice a bel et bien subi une 5e défaite de rang en Ligue 1, samedi soir à Lorient.

5ème défaite

 

Le FCL a enchainé une deuxième victoire consécutive à domicile contre Nice (3-0), une première cette saison. Nice va mal avec cette 5e défaite consécutive.

Lorient confirme, Nice coule 

 

Commentaires   

#1 maurice francou 01-12-2013 18:26
Rivere et Puel sont responsables de ne pas avoir retenu Civelli,qui ne demandait que cela.
il avait un pouvoir d'entrainement, qui nous fait cruellement défaut,en plus de ses qualités de joueur.

Ajouter un Commentaire