Manque de caractère, manque d'efficacité... L'OGC Nice à l'extérieur n'est qu’une pale copie du Gym à domicile. Vous rajoutez un Cvitanich hors du coup, un Ospina hésitant et une erreur défensive et voilà comment perdre de 1 à 3 points.

 

 

 

 

Fiche technique

 

A Bastia, Stade de Furiani, SC Bastia bat OGC Nice  1 à 0 (mi-temps 1-0).

14.607 spectateurs

Arbitre : M. Jaffredo

 

But :

Bastia: Squillaci (36e)

 

Avertissements :

Bastia: Cahuzac, Raspentino

Nice:  Pejcinovic, Puel, Traoré, Digard 

 

Expulsions :

Bastia: Bruno (58e)

Nice: Traoré (86e)

 

Les équipes:

Bastia : Landreau – Cioni, Modesto, Squillacci, Palmieri – Cahuzac (cap. ; Sablé, 90e+1), Romaric - Krasic (Raspentino, 65e), Boudebouz, Khazri (Ilan, 71e) - Bruno

Nice : Ospina - Puel (Bosetti, 76e), Bodmer, Pejcinovic, Kolodziejczak - Digard (cap.), Mendy (Pied, 64e) - Eysseric, Traoré, Brüls (Benrahma, 81e) - Cvitanich

 

Résumé

 

Bipolaire. Bastiais et Niçois n'ont pas totalement régalé les spectateurs pourtant venus nombreux à Furiani. Très maladroits techniquement, les Aiglons ont subi la domination des Corses mais celle-ci est souvent restée territoriale. Il fallait attendre le quart d'heure de jeu et un centre de Krasic pour Bruno pour voir une occasion, mais l'ancien Lillois ne cadrait pas sa reprise. Les hommes de Frédéric Hantz peinaient à concrétiser leurs efforts. Bruno décochait toutefois une frappe de 30 mètres qu'Ospina sortait de sa lucarne (35e). Un coup de semonce qui annonçait plus de réussite puisque sur le corner suivant, Squillaci profitait de l'absence de marquage au deuxième poteau pour tromper le gardien colombien (1-0, 36e). Digard tentait alors de remotiver ses troupes et voyait un Landreau attentif détourner sa frappe contrée en corner (41e). Cvitanich était ensuite sollicité sur un centre de Puel mais manquait le ballon de quelques centimètres (44e).

 

Exclusions et occasions

 

Les 22 acteurs revenaient transfigurés des vestiaires et Krasic, d'une reprise au second poteau, répondait instantanément à Cvitanich qui ratait le ballon sur un centre idéal de Digard (47e). Les Niçois s'installaient dans ce second acte et Eysseric, sur coup-franc, obligeait Landreau à la parade (57e), avant que Bodmer n'alerte à son tour son ancien coéquipier (58e). Le match aurait pu basculer dans l'instant suivant, quand Bruno était exclu suite à un pied levé dans le ventre de Pejcinovic (59e). La tension était alors palpable et monsieur Jaffredo enclenchait la machine à cartons.

 

Brüls cherchait toutefois à mettre un peu de finesse en piquant son ballon face à Landreau sans trouver le cadre (64e). Eyserric s'attelait ensuite par deux fois à mettre le portier corse en difficulté, mais sa reprise acrobatique passait au-dessus (66e) et sa frappe flottante était repoussée (76e). Une échauffourée éclatait, et Digard et Raspentino étaient avertis avant que Traoré ne soit exclu pour un deuxième jaune sur une faute d'anti-jeu sur Ilan (87e). Toujours trop imprécis dans leurs offensives, les Aiglons n'inquiétaient plus leurs adversaires dans les dernières minutes et laissaient échapper l'espoir de prendre la quatrième place de la Ligue 1.

 

 

Réactions

 

Frédéric Hantz:

"L'expulsion de Gianni Bruno vient d'une maladresse et non d'une intention de faire mal et je regrette ce carton rouge. Je pense qu'il vient d'un amalgame dangereux fait par certaines personnes parce que nous portons les couleurs de Bastia. J'ai le sentiment qu'on est bien plus sanctionné que les autres. Mon souci est de jouer et d'offrir du spectacle et c'est difficile pour moi de faire face à ces a priori. Je regrette vraiment l'image que certains veulent donner de nouC'est une belle victoire par rapport à notre engagement et à ce dernier quart d'heure interminable. C'est un résultat important dans notre saison et une belle réaction après Paris. Nice sera une équipe qui fera partie du Top 5 et la battre, c'est bien pour la suite. Nous devons désormais être plus performants à l'extérieur pour tenter de nous installer dans le Top 10.

 

Didier Digard:

Bastia a fait une bonne entame, y a mis du coeur et nous a pressés haut. En seconde période, on s'est créé beaucoup d'occasions mais on a manqué de réalisme. C'est dommage de perdre encore des points à l'extérieur. Il faut en rendre le mérite à Bastia, qui a fourni beaucoup d'efforts en infériorité numérique. Ils ont fait un gros match"

 

Sebastien Squillaci:

On s’est serré les coudes quand on a été réduits à 10. Ça a été difficile jusqu’au bout mais on n’a pas pris de but en conservant l’avantage. C’est une belle soirée. Mon but ? Je suis content. Je monte sur les coups de pied arrêtés et quand on marque c’est bien. En plus, ça nous permet de gagner le match. Je suis heureux, je joue. Il y a une super ambiance. Tout le monde fait les efforts. On est solidaires, je suis épanoui et je me sens bien dans la ville de Bastia. Tout va bien pour moi. Je savais que je venais dans un bon club avec de l’ambition, des bons joueurs et un super stade. On l’a vu ce soir. Sentir ces gens derrière nous, ça aide à faire le tacle ou mettre la tête.

 

 

Revue de presse

 

Toujours invaincu chez lui, Bastia a remporté une nouvelle victoire devant son public en dominant une équipe niçoise tombée sur un Landreau étincelant en seconde mi-temps. Les Bastiais continuent de carburer à domicile.

Le derby pour Bastia

Commentaires   

#1 tonybonson@yahoo.fr 28-10-2013 17:49
Un peu décevant quand on voit le jeu fourni par l'équipe de Bastia sur ce match .Cela prouve que NICE n'est pas encore dans le coup , malgré les victoires obtenues .Il y a trop de maladresses dans le jeu ,malgré la bonne volonté des joueurs .Quand Bautéac est là, sa vivacité arrive à créer le désordre dans les défenses adverses, ce qui profite a tout le monde .Avec de la réussite , on s'en tire pas trop mal .Malgré cela, au niveau comptable on est mieux que l'année dernière .Quand on montera en puissance ça sera super . Issa Nissa

Ajouter un Commentaire