Les aiglons, après un première mi-temps réussie, ont réussi à faire la différence en seconde période. On notera un Kevin Anin omniprésent, un Bauthéac insaisissable mais aussi une super rentrée d'Abriel. Que dire du magnifique but de Dario, tellement il est splendide. Le gym, sans trembler, reste dans le top 5.

 

 

 

 

Fiche technique

 

Nice - Sochaux : 3-0 (0-0)

Arbitre : J. Cailleux. 10 000 spectateurs.

 

Buts:

Nice : M. Traoré (51), Digard (59), Cvitanich (83)

Avertissements:

Nice : Cvitanich (79).

Sochaux : Roudet (32), Poujol (36)

 

Les équipes:

Nice : Ospina - Genevois, Civelli, Pejcinovic, Kolodziejczak - Pied (Mériem 85), Anin, M. Traoré (L. Bruins 76), Digard (cap), Bauthéac (Abriel 77) - Cvitanich. Entraîneur : Claude Puel

Sochaux Pouplin - Corchia, Carlao (Peybernes 45), Kanté, Sauget (cap) - Contout (Boudebouz 60), Poujol, Nogueira, Roudet (Mikari 65) - Bakambu, Sio. Entraîneur : Eric Hély

 

 

Résumé

 

Nice est de nouveau dans la course à l’Europe. Après avoir connu un coup d’arrêt il y a deux semaines, les Aiglons se sont remis en selle avec ce deuxième succès d’affilée acquis aux dépens de bien faibles Sochaliens (3-0). C’est à se demander si le club doubiste ne devrait pas faire la demande de ne jouer que le dimanche soir, son moment préféré pour livrer des prestations abouties (victoires face à l’OM, au PSG et à Lyon). En ce dimanche après-midi ensoleillé du côté de la Côte d’Azur, on a donc eu droit à la sieste sochalienne. Venus clairement pour chercher le nul, les hommes d’Eric Hély ont manqué de tout sur la pelouse du Ray : agressivité, détermination et audace. Pourtant venus dans un 4-4-2 offensif, les visiteurs n’ont jamais existé, avec aucun tir cadré dans cette partie !

 

L’acharné Cvitanich

 

 Il a pourtant fallu du temps à Nice pour concrétiser sa large domination. Séduisants dans le jeu, les Aiglons ont dû attendre le retour des vestiaires et un coup de pied arrêté pour voir le score se débloquer. Un corner mal dégagé par la défense sochalienne et Traoré, à l’affût, qui déviait au fond des filets une frappe écrasée de Pejcinovic (1-0, 51e). Rebelote quelques minutes plus tard sur une nouvelle phase arrêtée. Les Doubistes peinaient à se dégager et Digard trouvait la faille, avec la complicité de Poujol (2-0, 59e). Auparavant malheureux, en perdant deux duels face à Pouplin (20e, 35e) et en se voyant refuser injustement un but (26e), Cvitanich éteignait ensuite tout suspense grâce à une subtile frappe lobée (3-0, 83e). Le 14e but en Ligue 1 de «Super Dario» permet à Nice de titiller les plus grands. Tout le contraire de Sochaux, toujours proche de la zone rouge. Sport24.

 

 

Réactions

 

Claude Puel:

"L’Europe, c’est compliqué, il faut aller la chercher... Il y a beaucoup d’équipes qui prétendent, et qui ont des effectifs plus conséquents que le nôtre. On va aller à Paris (lors de la prochaine journée, le 21 avril, ndlr) sans Bosetti, Eysseric et Bauthéac, et ça fait beaucoup pour un petit effectif comme le nôtre. Donc pour l’instant, on va savourer cette victoire... Je veux féliciter mes joueurs. Ils ont fait un match plein dans toutes les composantes, avec et sans le ballon. On a fait beaucoup de décalages. Il était important à la mi-temps de ne pas être frustré par rapport aux occasions et à des décisions arbitrales contestables. Dario a marqué un but qu'il méritait, vu celui qu'on lui avait annulé. On a vraiment fait un gros match, un des plus aboutis de notre saison.»

 

Didier Digard:

«Nous sommes contents de ne pas avoir concédé de but. Il fallait retrouver une vraie solidité défensive. Nous n'avons pas lâché malgré les faits de jeu de la première période. Le but, en début de deuxième mi-temps, a obligé Sochaux à se livrer un peu plus. On a retrouvé le niveau de jeu qui nous a permis de monter en haut. Lorsqu'on regarde trop le classement, on tombe. Le match au Parc ? On aura tout à gagner. On ira là-bas plein de respect pour le PSG, plein d'humilité et pour essayer de jouer notre football et de gagner.» «On a la foi pour le maintien. Je sais que nous en avons les moyens»

 

Eric Hély (entraîneur de Sochaux) :

«Nous sommes tombés sur une très bonne équipe de Nice qui nous a malmenés sur sa puissance et sa vitesse offensive. On a concédé l'ouverture du score juste au moment où on desserrait l'étreinte, alors qu'on avait tenu en souffrant en première période. Dommage. Face à une équipe du niveau de Nice, il faut plus de puissance et de justesse technique pour espérer remporter les duels. Les joueurs n'ont pas lâché, ils sont restés unis, sinon le match aurait pu partir en brioche (sic). On a la foi pour le maintien. Je sais que nous en avons les moyens.»

 

Sébastien Roudet (milieu de Sochaux) :

«Nous étions venus avec des intentions. Jusque-là, les grosses équipes nous réussissaient. Malheureusement on n'a rien montré. On est même surpris de revenir à la pause sans être menés. Mais les deux buts sur coup de pied arrêté en début de deuxième mi-temps nous ont fait mal. Nice n'est pas tout en haut du classement par hasard, c'est vraiment une belle équipe. Cet après-midi, on a un peu pris la soupe (sic). Pour nous, il reste six finales à jouer où il faudra montrer un autre visage.»

 

 

Revue de presse

 

Nice n'abdique pas. Grâce à sa victoire sur Sochaux (3-0), Nice revient provisoirement à hauteur de Saint-Etienne à la 3e place du classement et devance donc Lille et l’OL qui jouent plus tard en fin d’après-midi et ce soir. Grâce à deux frappes contrées, et un but de Cvitanich les hommes de Claude Puel enchainent une deuxième victoire consécutive. Avec seulement un point d’avance sur le premier relégable, Nancy, les hommes d’Eric Hély n’avaient pas trop le choix au coup d'envoi. Pourtant, ce sont bien les Niçois qui ont entamé le match pied au plancher.

Il faudra compter sur Nice

 

L’OGC Nice s’impose sans trembler contre Sochaux (3-0) grâce à des buts de Traoré, Digard et Cvitanich, et se replace idéalement dans la course à l’Europe. Ultra-dominateurs pendant toute la partie, les Niçois ont, de l'aveu même de leur entraîneur, réussi l'un des matches «les plus aboutis» de la saison. Résultat: les Aiglons sont à égalité avec le 3e, St-Etienne, en attendant les deux derniers matches de la journée.

Le rêve continue 

Commentaires   

#3 pettinati 15-04-2013 12:51
on va gagner a paris e basta !!!
#2 Gabouner 14-04-2013 20:15
C'est parfait il faut jouer chaque match comme sa aller nice
#1 tony 14-04-2013 19:09
Trés bon match des Niçois, Un minimum stressant en 1° mi temps car rien ne rentrait, et on sait jamais ? Mais avec le recul, aucune inquiétude . Dommage que Bautéac soit suspendu, car on pourrait peut être faire un résultat à PARIS .???? Ce serait le Top !!!

Ajouter un Commentaire