Bahoken bat Montpellier par 2 but à 0. Après un premier but splendide, le jeune attaquant a fait preuve d'opportunisme pour enfoncer le clou en inscrivant le second . Les aiglons ont répondu présent notamment en première mi-temps même s'ils ont lâché du lest en seconde... Une belle réponse après le cauchemar de la semaine dernière. 

 

 

 

 

Fiche technique

 

Nice - Montpellier : 2-0 (2-0)

Spectateurs: 9.500 environ.

Arbitre: T. Chapron

 

Buts:

Nice: Bahoken (12, 24).

 

Avertissements:

Nice: Bruins (43).

Montpellier : Pitau (67), Congré (69), Martin (83).

 

Les équipes:

Nice: Ospina - Genevois, Civelli, Gomis, Kolodziejczak - Bosetti (Diaz 54), Abriel, Bruins (Meriem 53), Digard (cap), Bauthéac - Bahoken (Maupay 67). Entraîneur: Claude Puel

Montpellier: Jourdren - Congré, Hilton (cap), El Kaoutari, Stambouli - J. Utaka, Dabo, Belhanda, Pitau (Martin 68), Mounier (Charbonnier 72) - Herrera (S. Camara 46). Entraîneur: René Girard

 

 

Résumé

 

Nice, grâce à sa victoire séduisante (2-0) sur Montpellier obtenue avec un doublé de Bahoken, éloigne le champion de France en titre de la course à l'Europe et rejoint Saint-Etienne à la 4e place avec 48 points, dimanche après la 28e journée de L1.

 

Les Aiglons ne sont devancés qu'à la différence de buts (+9 contre +25) par ces Verts qui les avaient fessés il y a une semaine (4-0).

 

Sans Eysseric, suspendu justement après avoir blessé lourdement Clément lors du choc mais salué par le public qui avait déployé une banderole pour les deux hommes, ses coéquipiers, malgré de nombreuses défections, ont parfaitement réagi avec cette 6e victoire en championnat en 2013.

 

Leur succès, fidèle à la recette maison, a été rapidement obtenu grâce à un doublé (12, 24) de leur jeune attaquant de 20 ans alors que Bauthéac a délivré sa 7e passe décisive.

 

En face, le lourd climat autour du départ prochain de l'entraîneur Girard et son éventuel remplacement par Maradona a peut-être pesé plus que prévu dans les débats.

 

Alors qu'ils restaient sur trois victoires sans encaisser de but, les Héraultais, également touchés par de nombreuses absences, perdent de gros points chez un rival direct qui les a continuellement dominé alors qu'ils doivent bientôt se rendre à Paris et Bordeaux avant de recevoir Lyon.

 

Après cette 3e défaite depuis janvier, Montpellier, malgré le retour d'un Belhanda qui a touché la barre (87), recule même d'une place. Bloqué à 44 points, le champion en titre, visiblement moins motivé qu'il y a un an, est désormais 7e, avec quatre points de retard sur la 4e place, un objectif secret en passe de se dérober.

 

 

Réactions

 

Claude Puel:

«Nous n'avons pas d'équipe bis. J'ai toujours dit que ce groupe est performant et homogène. Et qu'on peut toujours y trouver des solutions. La preuve... Je suis satisfait, car nous avons ouvert le score, doublé la mise et nous nous sommes procurés des situations intéressantes. Nous avons réussi un très bon match défensif, il a fallu beaucoup s'employer. Mais je suis moins satisfait au niveau du jeu: il y avait matière à beaucoup mieux le maîtriser.» 

 

René Girard (entraîneur de Montpellier):

«On est tombé sur plus agressif et plus déterminé, il n'y a rien à dire. Notre première mi-temps n'a pas été de tout repos sur un plan défensif. Nice mérite sa victoire sur l'ensemble du match. Ce n'est pas la première fois que nous n'arrivons pas à nous mettre au niveau d'un concurrent direct. Les Niçois étaient beaucoup plus déterminés que nous. Ils nous ont pris à la gorge d'entrée et ont envoyé un peu plus que nous. L'Europe ? Si on n'est pas capable de faire un résultat à Nice, on en est loin... Je pensais qu'on pourrait faire mieux, mais on a commis trop d'approximations. Les bruits de la semaine ont-ils eu un impact sur notre match ? Je vous laisse le soin de tricoter.»

 

Stéphane Bahoken:

«Ce doublé, je l'ai vécu comme tout jeune footballeur marquant pour la première fois en L1. Avec bonheur ! J'avais un peu la pression, je n'avais joué qu'un seul match de CFA2 devant Aubagne sur les cinq derniers mois. Le coach m'a dit qu'il me faisait confiance en me lançant et je lui ai rendu sa confiance en marquant. J'aurais pu être plus efficace. Inscrire un but m'a libéré, et je me suis un peu plus lâché sur le terrain. J'avais vu les autres jeunes du centre, Neal (Maupay) et Alexy (Bosetti), ouvrir leur compteur, je me languissais d'en faire autant. En début de saison, j'ai fait quatre apparitions dans l'équipe et puis en octobre je me suis cassé le péroné à l'entraînement. Lorsque j'ai repris avec la réserve, dans un cafouillage, l'arbitre a cru que je l'insultais et m'a expulsé. J'en ai été quitte pour trois semaines supplémentaires d'inaction. Je dois encore travailler et progresser. Physiquement, cela a été dur, j'ai fini avec des crampes.»

 

 

Revue de presse

 

Une semaine après sa déroute à Saint-Etienne (4-0), Nice s'est imposé face à Montpellier (2-0), grâce à un doublé de Stéphane Bahoken. Les Aiglons reviennent à hauteur de l’ASSE, 4e du classement. Les Héraultais, qui restaient pourtant sur trois succès consécutifs, sont toujours 7es.

Nice remonte à la 5ème place

 

L'OGC Nice a battu 2-0 Montpellier et reprend la 5e place du classement. Une victoire précieuse qui a été obtenue malgré de nombreux blessés.

Nice est toujours là

 

Grâce à un doublé de Bahoken, Nice est logiquement venu à bout de Montpellier (2-0). Les Aiglons mettent fin à la bonne série des champions de France et se relancent dans la course à l’Europe.

Nice repart de l'avant

Commentaires   

#1 tony 10-03-2013 18:47
BRAVO !car il fallait le faire aprés ST ETIENNE et c'était primordial si on veut rester dans les premières places . Ca veut dire également qu'on mérite cette place !

Ajouter un Commentaire