Les aiglons ratent le coche notamment en fin de partie face à une équipe de Lorient bien aidée par un Mr Lesage sous le charme.  Les fautes toujours sifflées du même côté, mais ce n'est pas uniquement à cause de lui que le Gym n'a pas vaincu. Un manque de chance ou de précision, cela dépend comment on se place, mais on pourrait dire la même chose pour les lorientais. Au final des regrets? oui... mais un score équitable. On regrettera tout de même les fautes à répétition de l'équipe de Gourcurff qui ne nous avait pas habitués à cela. La peur sûrement!

 

 

 

 

Fiche technique

 

Nice - Lorient : 1-1 (0-0)

 

Arbitre : M. Lesage. (le 12ème homme de Lorient)

 

Buts.

Nice : Eysseric (82').

Lorient : Mareque (75').

 

Avertissements.

Nice : Eysseric (78').

Lorient : Bourillon (34').

 

Les équipes

Nice : Ospina - Genevois (Palun 33), Civelli (cap), Pejcinovic, Kolodziecziak - Eysseric, Anin, Mériem (Pied 62), Abriel, Bauthéac (Bosetti 78) - Maupay. Entraîneur : Claude Puel

Lorient : Audard - Gassama, Koné, Ecuele Manga (cap), Lucas Mareque - Monnet-Paquet, Bourillon, Lautoa, Autret (Lemina 79) - Jouffre (Reale 90+1), Aliadière. Entraîneur : Christian Gourcuff

 

 

Résumé

 

Sur le papier, l'affiche était alléchante puisqu'elle opposait deux équipes très joueuses cette saison. Le résultat sur la pelouse du Ray s'est avèré moins fringant. Il a fallu en effet attendre la dernière demi-heure pour voir Aiglons et Merlus hausser le niveau et finalement se quitter sur un score de parité (1-1). Notamment privé de Cvitanich et Digard, le club azuréen tentait de surpasser ces absences en imprimant un gros rythme d'entrée. Mais si Maupay et Meriem manquaient coup sur coup d'ouvrir le score en début de match (13e), les débats perdaient rapidement en intensité. Nice, peu inspiré dans ses offensives, tenait le ballon sans gêner un 4-4-2 lorientais bâti pour bien défendre.

 

La rencontre s'animait enfin en seconde période, grâce aux initiatives lorientaises. Rarement mis en danger défensivement, les visiteurs pointaient le bout de leur nez en contres. Et si Aliadière manquait le cadre (65e, 68e), Mareque récompensait les efforts des siens en trompant Ospina d'un ballon piqué parfait (0-1, 75e). Cette ouverture du score avait pour effet immédiat de réveiller les Niçois, amorphes depuis le retour des vestiaires. Un sursaut payant car Eysseric égalisait dans la foulée, en reprenant un centre de Pied (1-1, 82e). Le Gym manquait même d'arracher la victoire mais la frappe d'Anin percutait le poteau (90e). Tenu en échec à domicile par un FCL qui peut nourrir de légitimes regrets, Nice a manqué une belle occasion de revenir provisoirement à un point du podium. Et confirmé son incapacité  à s'imposer cette saison sans Cvitanich, qui sera encore absent pour au moins une semaine.

 

Réactions

 

Claude Puel:

Difficile d'analyser cette partie dans la mesure où il y a eu des situations de part et d'autre. Les Lorientais ont procédé en contre, se sont vite projetés vers l'avant. Je pense que nous avons fait un match très plein. Dommage de ne pas avoir ouvert le score en première période, cela aurait ouvert des espaces. Sur deux, trois actions, on doit faire le break. C'est resté tendu. Beaucoup de petites fautes n'ont pas été sifflées, on dira qu'on n'a pas eu un arbitrage "maison". Notre retour au score me semble légitime. Nous aurions même pu prendre l'avantage à deux trois reprises dans les derniers instants. On a assisté à un très bon match dans lequel nous avons fait preuve de caractère. Je n'ai rien à reprocher à mes joueurs. S'ils continuent de la sorte, je ne m'inquiète pas du tout.

 

Christian Gourcuff (entraîneur de Lorient) :

Ce n'est pas un scandale, mais on avait pris l'ascendant sur le plan du jeu en deuxième mi-temps. On se satisfait de ce point. C'était un match tendu. Partout, au-delà des aspects du jeu, il fallait être costaud dans le combat. On a su l'être. On s'est fait violence sur un terrain difficile avec un ballon qui saute. On n'a pas dominé outrageusement, mais on a maîtrisé ce match. Un match instable en permanence. Cela nous permet de continuer avec 36 points et des perspectives dans le contenu. On ne se fixe pas d'objectif chiffré mais on peut entrevoir cette fin de saison de manière intéressante.

 

Fabrice Abriel:

C'est un match nul plutôt logique vu la physionomie du match. Le sentiment est mitigé mais à défaut de gagner, il faut savoir ne pas perdre. On a retenu une partie de la leçon de Bordeaux ; c'est pas mal. On a tenté d'arracher cette victoire, avec énormément de volonté. D'où notre manque de lucidité et de justesse technique, parfois. On n'est quand même pas mécontent de ce match nul face à une équipe difficile à manoeuvrer, habile dans ses projections vers l'avant et en contre. 

 

Valentin Eysseric (milieu de Nice) :

Un peu déçu du résultat dans la mesure où nous avons eu deux poteaux mais on a montré que le groupe était capable de trouver les solutions aux absences. Tout le groupe est concerné et s'accroche. Quand les Lorientais ont vu le petit gabarit de Neal (Maupay), ils ont mis beaucoup d'impact physique tout en continuant à jouer au ballon. Mon quatrième but de la saison ? C'est bien, mais je regrette surtout d'avoir raté l'occasion en toute fin de match.

 

Bruno Ecuélé Manga (capitaine de Lorient) :

On voulait repartir de Nice avec les trois points. On se contentera du nul. On a assisté à un bon match de football entre deux équipes qui repartent de derrière et essayent de jouer. Nous avons eu des situations, Nice aussi.

 

Revue de presse  

 

L'OGC Nice, accroché à domicile (1-1) par Lorient, a certes réussi à revenir au score par Eysseric à la 82e minute, mais a manqué une occasion de se rapprocher du podium, samedi au stade du Ray, lors de la 24e journée de Ligue 1. Menés au tableau d'affichage sur une réalisation de Mareque, le latéral argentin de Lorient, au coeur d'une seconde période dominée par les Merlus, les hommes de Claude Puel n'ont jamais lâché et sont allés chercher le point du match nul qui leur permet de rester à la cinquième place du classement, avec trois longueurs d'avance sur Lorient.

Nice esperait mieux

Commentaires   

#3 Coucou 10-02-2013 17:07
L'arbitre qui ne voit pas la prise de balle à la main d'Espina en dehors de la surface (carton rouge !!!) ... ni le coup dans la poitrine d'Alladiere (pénalty !!!). Les niçois s'en sorte bien ! Merci l'arbitre !
#2 tony 10-02-2013 09:27
Dommage pour Hanin et le GYM .Je suis d'accord avec la déclaration d'ABRIEL qui est aussi lucide sur le terrain que dans ses déclarations . Quel changement !!!
-1 #1 gilles 10-02-2013 01:06
Quel arbitre bidon. On aurait pu remporter la rencontre si les poteaux n etaient pas si largeur

Ajouter un Commentaire